08 juin 2018

Beyond a Darkened Shore - Jessica Leake

Auteur : Jessica Leake
Editions : HarperTeen
Pages : 448
Date de sortie : 10 avril 2018
Tome : unique
Prix : 16,29€
Public : Jeune Adulte

9780062666260

 

Résumé :

Vikings meets Frostblood in this romantic historical fantasy stand-alone from author Jessica Leake.

The ancient land of Éirinn is mired in war. Ciara, princess of Mide, has never known a time when Éirinn’s kingdoms were not battling for power, or Northmen were not plundering their shores.

The people of Mide have always been safe because of Ciara’s unearthly ability to control her enemies’ minds and actions. But lately a mysterious crow has been appearing to Ciara, whispering warnings of an even darker threat. Although her clansmen dismiss her visions as pagan nonsense, Ciara fears this coming evil will destroy not just Éirinn but the entire world.

Then the crow leads Ciara to Leif, a young Northman leader. Leif should be Ciara’s enemy, but when Ciara discovers that he, too, shares her prophetic visions, she knows he’s something more. Leif is mounting an impressive army, and with Ciara’s strength in battle, the two might have a chance to save their world.

With evil rising around them, they’ll do what it takes to defend the land they love...even if it means making the greatest sacrifice of all.

Mon Avis :

Lorsque je me suis abonnée à la FairyLoot Box, je me suis fixée une règle : lire le livre dans le mois qui suit sa réception pour éviter qu’ils ne s’entassent dans ma PAL sans lire le résumé auparavant. C’est donc ce que j’ai fait avec Beyond a Darkened Shore, qui était le livre reçu dans la FairyLoot d’avril dernier.

Dès la première page, j’ai su que ce roman était fait pour moi. Le premier chapitre débute par une indication spacio-temporelle très simple mais qui m’a immédiatement enchantée : « Kigdom of Mide, Ireland, AD 1035. » L’Irlande au XIème siècle. Il ne m’en fallait pas plus pour me replonger dans la culture celte que j’aime tant. Pour être à fond dans l’ambiance du roman, j’ai accompagné ma lecture de plusieurs morceaux de musiques celtes et en particulier ce morceau que j’ai écouté en boucle lors des nombreuses scènes de bataille :

 

 

Entre la musique et les belles descriptions de Jessica Leake, j’avais vraiment l’impression de fouler les vertes étendues irlandaises aux côtés de nos héros. D’ailleurs, parlons-en des héros. Ciara, une princesse celte carrément badass qui possède un pouvoir très particulier, est la narratrice et nous suivons son aventure pour tenter de sauver son royaume. Elle va se retrouver à faire équipe avec un allié pour le moins inattendu : Leif, un jeune guerrier Vikings venu attaquer le village de Ciara. Nous avons donc un duo improbable formé deux jeunes gens appartenant à deux peuples ennemis, les celtes et les vikings. Leur relation n’est donc pas de tout repos mais c’est ce qui fait que ce duo fonctionne aussi bien. Personnellement, j’ai adoré les liens qui se sont progressivement tissés entre eux. Chacun va essayer de comprendre les croyances de l’autre puisqu’ils ont un but commun : mettre fin à l’invasion des Jötunn. Si ce nom vous semble familier, c’est normal car il s’agit tout simplement d’un peuple appartenant aux légendes nordiques. En effet, les légendes nordiques et les légendes celtes sont véritablement au cœur de ce roman. Ce mélange des croyances et ce choc des cultures m’a énormément plu puisque je trouve les civilisations celtes et vikings fascinantes.

Je pourrais m’attarder encore longtemps sur le style de Jessica Leake (un régal à lire), sur les personnages extrêmement attachants, sur le réalisme des combats (c’est parfois très violent, si vous êtes sensibles, passez votre chemin), sur la puissance des émotions que ce livre m’a fait vivre ou encore sur la magie qui se dégage de cette histoire mais j’ai déjà l’impression que cette chronique est très (trop ?) longue.

Si je devais résumer mon ressenti en une seule phrase, ce serait celle-ci : Ce roman est une petite pépite qui m’a complètement emportée et que je compte bien relire pour en savourer le moindre détail.

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

Posté par Celeb_Angel à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 juin 2018

Allô, Major Tom ? - David M. Barnett

Auteur : David M. Barnett
Editions : JC Lattès
Pages : 350
Date de sortie : 9 mai 2018
Tome : unique
Prix : 21,50€
Public : Tout Public

9782709659765-001-T

 

Résumé :

Être tout seul, loin des autres et de leurs problèmes, voilà qui convient très bien à Thomas Major. Aussi, lorsque par un curieux concours de circonstances, le jour de la mort de David Bowie, l’occasion se présente à lui d’être le premier homme à aller sur Mars, il n’y réfléchit pas à deux fois. Sauf qu’il ne s’attendait pas à ce que ce voyage improbable mène sur sa route Gladys et sa famille.
Gladys, avec l’âge, perd un peu la tête. Pourtant, quand elle reçoit un coup de fil de Tom Major, elle mesure bien sa chance : parler à un vrai astronaute ! Ses deux petits-enfants ne croient bien sûr pas un mot de cette histoire. Mais alors qu’ils sont en difficultés et risquent de tout perdre, un petit coup de pouce venu de l’espace pourrait bien changer la donne.
Car, si sous ses airs grognons Tom est en fait un homme abîmé par la vie, la rencontre déroutante avec cette famille est sur le point de bouleverser sa vision du monde. 

Mon Avis :

Lorsque j’ai vu ce titre sur NetGalley, j’ai tout de suite été attirée par cette belle couverture. Un simple coup d’œil au résumé a suffi à me convaincre de le lire. Je tiens donc à remercier les équipes de JC Lattès et de NetGalley de m’avoir accordé leur confiance.

 

L’histoire de Thomas Major, ce quarantenaire qui ne supporte plus la vie en société, m’a beaucoup plu. Cet homme n’a pas eu une vie facile et il est prêt à tout pour mettre le plus de distance possible entre lui et le reste du monde. Il est même prêt à prendre place dans une navette spatiale filant en direction de la planète rouge. Pourtant, sa « rencontre » inopinée avec Gladys va lui montrer que l’humanité n’est pas si terrible que ça. Thomas Major, ou Major Tom comme il a été surnommé par la presse en hommage à David Bowie, va énormément évoluer au fil des pages. Seul dans sa navette, il va se remémorer ses souvenirs ce qui va permettre au lecteur de découvrir ses motivations à tout plaquer. Même si ces retours en arrière sont intéressants, ils m’ont souvent donné envie de secouer Thomas. J’ai trouvé qu’il passait beaucoup de temps à s’apitoyer sur son sort ce qui donne parfois une impression de longueur inutile.

Heureusement que Gladys est là ! Cette grand-mère qui perd la boule est vraiment très attachante. Elle a la charge de ses deux petit-enfants mais ce sont finalement eux qui s’occupent d’elle. Avec sa mémoire à trou, elle est à l’origine de plusieurs situations qui m’ont bien fait rire. Gladys et sa famille sont vraiment très attachants et j’ai beaucoup aimé suivre leurs aventures et les liens qu’ils ont créé avec Major Tom.

Globalement, Allô, Major Tom ? est un roman sympathique, bourré d’humour british qui m’aura bien fait rire malgré quelques longueurs.

Ma Note : 3.75/5

Posté par Celeb_Angel à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 juin 2018

Eliza and her monsters - Francesca Zappia

Auteur : Francesca Zappia
Editions : Harper Collins
Pages : 400
Date de sortie : 30 mai 2017
Tome : unique
Prix : 16,12€
Public : Jeune Adulte

u34+1F!EVWH7ngw7NLVXIcKIKW2pmYA+Gl!w8rbMsYH!BRIAG5OUet9tcq9F2XjffXkZsjELHH1dotzfe59Az8458JDs9D0t2hphI9KAc!+WsW1OYzkgsRAdZgmVYczu

 

Résumé :

Eighteen-year-old Eliza Mirk is the anonymous creator of Monstrous Sea, a wildly popular webcomic, but when a new boy at school tempts her to live a life offline, everything she’s worked for begins to crumble.

Scott Westerfeld’s Afterworlds meets Nimona in this novel about art, fandom, and finding the courage to be yourself. Features illustrations by the author throughout. Perfect for readers of Rainbow Rowell’s Fangirl, this is the second novel by the acclaimed author of Made You Up.

In the real world, Eliza Mirk is shy, weird, smart, and friendless. Online, Eliza is LadyConstellation, the anonymous creator of a popular webcomic called Monstrous Sea. With millions of followers and fans throughout the world, Eliza’s persona is popular. Eliza can’t imagine enjoying the real world as much as she loves her digital community. Then Wallace Warland transfers to her school, and Eliza begins to wonder if a life offline might be worthwhile. But when Eliza’s secret is accidentally shared with the world, everything she’s built—her story, her relationship with Wallace, and even her sanity—begins to fall apart.

With pages from Eliza’s webcomic, as well as screenshots from Eliza’s online forums, this uniquely formatted book will appeal to fans of Noelle Stevenson’s Nimona and Rainbow Rowell’s Fangirl

 

Mon Avis :

J’ai beaucoup vu passer ce livre sur la blogosphère et sur Instagram lors de sa sortie en français en janvier dernier. Je m’étais donc noté le titre dans un coin en me disant que ça me tenterait bien de le lire. Lors de la dernière édition du Week-end à 1000, je me suis rendue compte que j’avais le titre dans ma liseuse. (Oui, je suis du genre à ne pas me souvenir de ce que j’ai comme ebook…) En l’espace de quelques heures, j’ai dévoré les aventures d’Eliza et de son alter-ego numérique, LadyConstellation.

Eliza est une jeune fille de 18 ans comme les autres à ceci près qu’elle est très timide et vit dans sa bulle. Pourtant, sur Internet, elle est à la tête d’une grande communauté : les fans de sa webcomic Monstruous Sea. Cette webcomic, c’est le moyen qu’Eliza a trouvé pour échapper à la réalité. A travers ses dessins, elle s’évade et donne vie à ses personnages. Monstruous Sea lui a également permis de rencontrer ses deux meilleurs amis. Ils ont beau vivre à des centaines de kilomètres les uns des autres, on sent bien qu’ils sont inséparables et que les liens qui les unissent sont importants. Cela m’a fait sourire car j’ai également fait de belles rencontres grâce à Internet.  

J’ai adoré Eliza car elle me rappelle la plus jeune de mes sœurs sur bien des points. Je n’ai donc eu aucun mal à me mettre à sa place. Elle est vraiment attachante et j’ai parfaitement compris son envie de garder ses deux vies bien distinctes. Beaucoup d’entre nous, usagers de forums et de blog, souhaitons garder notre vie privée pour nous. Même si j’aime vous écrire et vous lire, j’ai besoin de garder certains aspects de ma vie pour moi. C’est pour ça que je me suis si facilement identifiée à Eliza. Sa webcomic rencontre un tel succès qu’il me parait normal de vouloir rester LadyConstellation et de se cacher derrière elle.

Le personnage de Wallace, un nouvel élève du lycée d’Eliza qui va chambouler sa vie bien rangée, est également un personnage riche et bien construit. Son histoire est particulièrement émouvante et elle vaut vraiment le coup d’être découverte car elle permet d’aborder plusieurs sujets importants. Je ne vais pas m’étendre sur Wallace car je ne veux pas vous gâcher votre lecture. Sa relation avec Eliza est vraiment mignonne et elle m’a beaucoup fait sourire.

Avant de conclure cet avis qui part un peu dans tous les sens, je voudrais aborder deux points qui m’ont beaucoup plu. Commençons par le côté créatif d’Eliza qui joue un rôle important dans l’histoire. En effet, à plusieurs reprises, des extraits de sa webcomic, des dessins préparatoires ou encore des extraits d’échange de chat IRC sont inclus au milieu des chapitres du roman. Cela donne un relief supplémentaire à Eliza and her monsters que j’ai adoré. Autre point que j’ai beaucoup aimé : les nombreuses références à la pop culture. Eliza et Wallace sont des personnages 2.0 qui vivent avec leur temps et cela se ressent. Par exemple, on peut retrouver des références à ma saga culte, Harry Potter. Rien que pour ça, j’ai adoré ce titre.

Bref, vous l’avez compris, j’ai eu un vrai coup de cœur pour l’histoire d’Eliza. Je ne regrette vraiment pas d’être partie à la découverte de son univers.

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 12:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2018

Le Grimoire des dinosaures oubliés - Maryline Weyl

Auteur : Maryline Weyl
Editions : Démons et Merveilles
Pages : 56
Date de sortie : mai 2018
Tome : unique
Prix : 18 €
Public : Tout Public

Le grimoire des dinosaures oubliés

 

Résumé :

Les dinosaures oubliés sont-ils totalement imaginaires ou se cachent-ils dans des contrées lointaines ?

 

Je suis partie à leur rencontre, voici ce que j'ai découvert ...

 Mon Avis :

 Si vous suivez mon blog depuis un petit moment, vous devez savoir que j’apprécie le travail de Maryline Weyl, une artiste alsacienne que j’ai rencontrée lors de différents salons. Depuis que je vis à Lyon, je n’ai plus l’occasion de la rencontrer en personne alors à la place, je l’aide en participant à ses campagnes de financement participatif.

Lorsque j’ai vu le thème de son dernier livre, j’ai su qu’il me plairait moins mais j’ai quand même tenu à l’aider financièrement. En effet, il faut savoir que je n’aime pas les dinosaures. Je ne saurai pas trop vous dire pourquoi d’ailleurs. Sûrement un traumatisme d’enfant … Toujours est-il que les dinos et moi, ça fait au moins 5 ! Ne comptez pas sur moi pour aller voir Jurassic World, même Chris Pratt n’est pas un argument suffisamment convaincant.

Bref, je m’égare. Je vais donc mettre de côté les dinosaures pour me concentrer sur la raison pour laquelle j’ai participé au financement de ce livre : le travail de Maryline. Ses dessins sont toujours aussi beaux et ce fut un vrai plaisir de voir quels dinosaures elle avait bien pu imaginer. Eh oui, ici point de T-Rex ou de Triceratops, Maryline a décidé d’imaginer ses propres dinosaures et de nous parler en quelques lignes de leurs modes de vie et de leurs habitats.

Même si je n’ai pas adhéré au sujet traité, j’ai quand même apprécié ma lecture. J’attends donc avec impatience l’annonce de sa prochaine campagne Ulule pour l’aider à financer son prochain ouvrage.

Ma Note : 4/5

03 juin 2018

Abiola et la déesse des mers - Iman Eyitayo

Auteur : Iman Eyitayo
Editions : éditions Plumes Solidaires
Pages : 92
Date de sortie : 4 mai 2018
Tome : 2
Prix : 6,90€
Public : A partir de 7 ans

Abiola2-front

 

Résumé :

Les vacances scolaires battent leur plein. Nos trois amis Abiola, Francis et Hui Lin sont prêts à passer une journée inoubliable à la plage.
Seulement, en proie à une peine familiale, Francis, boudeur, s’aventurera seul dans l’eau et… disparaîtra brusquement sans laisser de traces !
Où a-t-il pu passer ? Abiola et Hui Lin arriveront-elles à retrouver leur meilleur ami de toujours dans cet océan infini ?

Mon Avis :

Vous en vous en souvenez peut-être, en avril dernier les éditions Plumes Solidaires m’avait proposé de découvrir Abiola et la plante magique que j’avais bien aimé. Lorsqu’ils m’ont proposé de découvrir la suite via la plateforme SimPlement, j’ai immédiatement dit oui. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Ce deuxième tome débute quelques semaines après la fin du premier tome. Abiola et ses amis profitent au maximum de leurs vacances. Un jour, Francis invite Abiola et Hui Lin à venir passer une journée à la plage avec ses parents. Malheureusement, au dernier moment, son père et sa mère se retrouvent à devoir travailler. Blessé, Francis va délaisser les filles et aller nager en mer jusqu’à ce qu’il disparaisse. Abiola va alors partir à sa recherche et faire une drôle de rencontre.

Comme dans le livre précédent, Iman Eyitayo met en avant les croyances béninoises. C’est d’ailleurs l’un des éléments que j’aime le plus dans cette série. On sent bien que l’auteur est fière de ses origines et qu’elle aime partager les us et coutumes avec ses lecteurs. Dans ce tome, c’est la légende de la déesse des mers qui est à l’honneur ce qui m’a permis découvrir une croyance dont j’ignorais tout.

Du côté de l’histoire, j’ai trouvé ce tome un peu plus mou que le premier. Il s’agit vraiment d’un tome de transition mettant en place le cadre nécessaire à l’intrigue de la suite. Néanmoins, cela reste une lecture très agréable et je suis sûre que les aventures d’Abiola et ses amis sauront faire rêver les jeunes lecteurs.

Ma Note : 3.5/5


02 juin 2018

A Thousand Boy Kisses - Tillie Cole

Auteur : Tillie Cole
Editions : CreateSpace
Pages : 352
Date de sortie : 14 mars 2016
Tome : unique
Prix : 12,66€
Public : Jeune Adulte

25912358

 

Résumé :

One kiss lasts a moment. But a thousand kisses can last a lifetime. One boy. One girl. A bond that is forged in an instant and cherished for a decade. A bond that neither time nor distance can break. A bond that will last forever. Or so they believe. When seventeen-year-old Rune Kristiansen returns from his native Norway to the sleepy town of Blossom Grove, Georgia, where he befriended Poppy Litchfield as a child, he has just one thing on his mind. Why did the girl who was one half of his soul, who promised to wait faithfully for his return, cut him off without a word of explanation ? Rune’s heart was broken two years ago when Poppy fell silent. When he discovers the truth, he finds that the greatest heartache is yet to come.

Mon Avis :

Dans le cadre de la dernière édition du Week-end à 1000 (qui se déroulait du 18 au 20 mai), j’avais envie de lire une romance légère qui me permettrait de passer un bon moment, des étoiles pleins les yeux. Lorsque j’ai vu A Thousand Boy Kisses sur ma liseuse, je m’attendais à une romance Young Adult classique avec deux adolescents qui vivent leur premier amour. Dès les premières lignes, je me suis vite rendue compte que je m’étais complètement trompée.

Au cours de ces 352 pages, nous suivons l’histoire de Rune et de Poppy. Lorsqu’il emménage aux Etats-Unis, à l’âge de 5 ans, Rune va faire la rencontre de sa jeune voisine, Poppy. Entre eux, une belle amitié va voir le jour qui va se transformer en histoire d’amour. Alors que Poppy a 8 ans, sa grand-mère lui offre, sur son lit de mort, un bocal rempli de 1000 cœurs en papier en lui confiant une mission : noter sur chacun des cœurs 1000 baisers mémorables qu’elle aura échanger avec son âme sœur. Elle va prendre ce défi très au sérieux et le remplir des beaux souvenirs de son histoire avec Rune jusqu’au jour où le père de Rune est muté en Norvège.

J’ai tout simplement adoré la belle histoire d’amour qui unit Rune et Poppy. C’est un roman particulièrement émouvant qui m’a tout simplement retourné. J’ai pleuré comme une madeleine et j’ai vidé une boîte entière de mouchoirs et j’ai ainsi pu tester la résistance de mon mascara soi-disant waterproof. Les trainées noires qui ont ornées mes joues à la fin de ma lecture sont la preuve suffisante qu’il s’agit de publicité mensongère !

Tillie Cole a une plume tellement agréable à lire que j’ai dévoré A Thousand Boy Kisses d’une traite. Je dois pourtant admettre que j’ai eu beaucoup de mal à lire les derniers chapitres à travers mes larmes. Honnêtement, je crois bien n’avoir jamais autant pleuré en lisant un livre. J’ai tout simplement eu un énorme coup de cœur pour l’histoire de Poppy et Rune. L’idée du bocal à remplir de souvenirs m’a beaucoup plu. C’est une idée finalement très simple mais qui permet de garder une trace de ces moments marquants.

Bref, vous l’avez compris, ce roman est une petite pépite que je vous recommande chaudement. Par contre, pensez à vous armer de mouchoirs, vous pourrez en avoir besoin.

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mai 2018

Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith & Romain - Antonia Medeiros

Auteur : Antonia Medeiros
Editions : Silk Thread Publishing
Pages : 488
Date de sortie : 27 février 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 18,99€
Public : Tout public

 

Les_Crèvecoeur_1

Résumé :

Ce premier volet de la saga des Crèvecœur commence en 1914, lorsque la belle Édith est mariée bien malgré elle à Romain Crèvecoeur, un cordonnier fétichiste aux habitudes étranges, pour sauver l’affaire familiale. La guerre 14-18 éclate et la jeune femme y voit l’occasion de fuir le désastre de son mariage. Amours secrètes et interdites, obsessions dangereuses et ambitions démesurées, le couple Crèvecoeur donnera néanmoins naissance à un enfant, Germain, qui bouleversera leur existence. Enfant sensible et conscient de sa différence, Germain puisera dans l’amour inconditionnel de sa mère et la folie de son père toute la force de son génie créatif et partira à la conquête des pieds des femmes. Bayeux, Paris, la découverte de la sensualité, la création de sa première collection de chaussures féminines, plus rien n’arrête Germain dans quête de l’élégance féminine. Mais jusqu’où peut-on vraiment fuir les secrets de notre famille ?

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce titre grâce à un partenariat proposé par LivrAddict. Je tiens donc à remercier la maison d’édition Silk Thread Publishing et l’équipe de LivrAddict de m’avoir accordé leur confiance.

En grande amatrice de chaussures, je dois bien admettre que l’idée de suivre le destin d’un cordonnier me donnais vraiment envie. Pourtant, il aura fallu que j’atteigne la fin de la première partie pour vraiment entrer dans le récit. Les premiers chapitres mettent doucement en place les personnages et l’environnement dans lequel ils évoluent. On suit en alternance les points de vue d’Edith et de Raphaël mais il me manquait des indications temporelles pour vraiment m’y retrouver. En revanche, à partir de la deuxième partie, le récit est en réalité une série de lettres écrites par Germain pour son fils qu’il n’a jamais connu. A partir de là, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la vie de Germain. De son enfance jusqu’au lancement de ses premières collections de chaussures, nous allons le voir grandir et évoluer.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution des différents personnages au fil du récit. D’un côté, nous avons Edith qui va peu à peu s’affirmer après avoir été pendant longtemps sous le joug de ses parents puis sous celui de son mari qui est un vrai tyran. Elle n’a clairement pas eu une vie facile mais je l’ai trouvé attachante. En revanche, j’ai tout simplement détesté son mari, Romain. C’est un gros manipulateur qui est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. C’est clairement un personnage qu’on aime détester. De tous les personnages, mon préféré reste Germain. Ses lettres le rendent attachants. Il n’hésite pas à travailler dur pour atteindre son rêve de créateur.

L’écriture d’Antonia Medeiros est très agréable à lire. Elle a le sens du mot juste et a réussi à créer une saga familiale complexe mêlant secrets de famille et romance historique. J’ai vraiment passé un bon moment de lecture et je suis curieuse de découvrir la suite de l’histoire des Crèvecoeur.

Ma Note : 3.75/5

29 mai 2018

Strange the dreamer - Laini Taylor

Auteur : Laini Taylor
Editions : Hodder & Stoughton
Pages : 560
Date de sortie : 8 mars 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 10,80€
Public : Jeune Adulte

isbn9781444788952

Résumé :

The dream chooses the dreamer.

Since he was five years old, Lazlo Strange has been obsessed with the mythic lost city of Weep, but it would take someone bolder than he to go in search of it. Then a stunning opportunity presents itself - in the person of a hero called the Godslayer and a band of legendary warriors, and he has to seize his chance or lose his dream forever.

What happened in Weep to cut it off from the world ? What did the Godslayer slay that went by the name of god ? And what is the mysterious problem he now seeks help in solving ?

The answers await in Weep, but so do many more mysteries - including the blue-skinned goddess who visits Lazlo's dreams . . .

 

Mon Avis :

Comment vous expliquer à quel point j’ai aimé cette lecture ? Commençons par le commencement. Peu après sa sortie VO, en septembre 2016, j’ai vu ce titre partout sur la blogosphère anglophone. Il me tentait énormément mais je m’étais retenue et je n’avais pas craqué. En avril, Strange the dreamer est sorti en français sous le titre Le faiseur de rêves et j’ai eu terriblement envie de le lire. Coup de chance, il avait depuis rejoint ma PAL numérique. Dès les premières pages, j’ai été embarquée par l’univers merveilleux de Laini Taylor. Elle jongle avec les mots et décrit avec tellement de justesse ce qui se passe que j’avais l’impression d’être aux côtés de Lazlo. Laini Taylor a vraiment su créer un univers riche et mystérieux. Un vrai régal à lire !

Passons aux deux personnages principaux : Lazlo et Sarai. Lazlo, orphelin ayant grandi dans un monastère, va avoir l’opportunité de rejoindre une délégation d’habitants de Weep, la ville mystérieuse qui l’obsède. Sans le moindre regard en arrière, il va partir sur les routes et faire de nombreuses découvertes. Lazlo est un personnage très attachant. Il porte un regard émerveillé sur tout ce qui l’entoure et j’ai adoré découvrir le monde dans lequel il vit à travers ses yeux. J’avais des étoiles dans les yeux en imaginant ce que Lazlo traversait. Sarai, quant à elle, mène une vie de recluse au sein de sa citadelle. Elle ne connaît le monde extérieur que par le biais de ses papillons de nuit. Je ne vais pas trop m’attarder sur elle de peur de trop vous en dévoiler. Sachez seulement que c’est un personnage complexe qui permet d’avoir un autre point de vue sur les évènements qui se déroulent sous nos yeux. Elle est tiraillée entre ses croyances et ses envies. Malgré tout ce qu’elle a vécu, elle garde l’espoir d’une vie meilleure. J’ai vraiment trouvé que Lazlo et elle étaient des personnages bien construits, avec beaucoup de reliefs. Je me suis vite attachée à eux et j’ai eu beaucoup de mal à refermer mon livre.

Au niveau du rythme, les deux premières parties (soit environ 1/3 du roman) sont assez lentes. Elles permettent de découvrir les personnages, l’univers et de mettre progressivement en place les évènements à venir. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Bien au contraire ! Toutes les informations apportées par Laini Taylor nous permettent de bien comprendre pourquoi les choses sont quelles sont. J’ai adoré pouvoir découvrir la richesse du monde qu’elle a imaginé. Les deux dernières parties sont un peu plus dynamique jusqu’à arriver à une fin incroyable que je n’ai pas vraiment vu venir. J’ai fini ma lecture bouche bée. Je vais avoir du mal à tenir jusqu’à la sortie du deuxième tome en VO qui est prévue pour cet automne.

Si vous avez lu jusqu’ici je pense que ce que je vais vous dire ne va pas vous surprendre : j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce titre. A tel point qu’arrivée au milieu de ma lecture, je l’ai acheté en format papier pour pouvoir le finir en sentant le papier sous mes doigts. Pour le moment, Strange the dreamer est, de loin, ma lecture préférée de 2018.

Si vous avez envie de découvrir une histoire bien construite, un univers riche, des personnages passionnants et une plume magnifique : foncez, vous ne le regretterez pas.

(Bon, pour quelqu'un qui ne savait trop comment vous parler de titre, je crois que je ne m'en suis pas trop mal sortie !)

Ma Note : 5/5 + énorme coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 17:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2018

Les portes du temps, tome 1 : Dangereux paradis - Chloé Chatel

Auteur : Chloé Chatel
Editions : Autoédité
Pages : 132
Date de sortie : 5 décembre 2017
Tome : 1
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : A partir de 9 ans

 

xcover-1675

Résumé :

Thomas, douze ans, passe une partie de ses vacances d’été chez ses grands-parents, à la campagne. Cherchant à connaître les secrets de Théophile, son grand-père, éminent scientifique, il réussit à pénétrer dans son laboratoire. Il y fait la découverte d’une étrange machine à remonter le temps et prend part au voyage qui le conduira sur une île déserte, en compagnie de Théophile, Archibald, l’ami de toujours de celui-ci et son meilleur ami, Raphaël.
Au cours de multiples péripéties, ils vont comprendre que le voyage ne s’est peut-être pas passé comme prévu et qu'ils ne sont pas seuls, sur cette île paradisiaque, en apparence !
Où sont-ils ? Dans une autre dimension ?
Ils vont aller de surprise en surprise dans ce lieu étrange, à l’ambiance mystérieuse et de plus en plus pesante, si bien que le retour n’est plus une certitude…

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce livre après avoir été contactée par l’auteur sur la plateforme SimPlement.pro. Je tiens donc à la remercier de m’avoir accordé sa confiance et de m’avoir permis de découvrir son premier roman.

Le résumé et la couverture me donnaient vraiment envie. J’aime beaucoup les histoires de voyages dans le temps et l’idée d’un jeune garçon de 12 ans voyageant aux côtés de son grand-père m’a bien plu. Je m’attendais vraiment à une aventure haute en couleurs et riche en rebondissements. En revanche, une fois lancée dans la lecture, je dois bien admettre avoir eu beaucoup de mal à accrocher. Il a beau s’agir d’un roman jeunesse, j’ai trouvé que tout allait trop vite. Thomas et son grand-père acceptent les choses beaucoup trop facilement, sans se poser de questions. Quelques réflexions sur le monde qui les entoure, sur la découverte qu’ils ont faite n’auraient, à mes yeux, pas été de trop. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai 20 ans de plus que le lectorat visé mais je n’ai pas trouvé l’intrigue réaliste alors qu’il y a pleins de bonnes idées dans ce roman.

Concernant le style de l’auteur, cela reste simple mais c’est assez bien écrit. L’écriture est clairement adaptée pour les jeunes lecteurs. J’ai juste eu un peu de mal à identifier les différents personnages. Entre Thomas, Théophile, Archibald et Raphaël, je me suis souvent sentie perdue, incapable de dire qui parlait, qui faisait quoi … Cela a rendu ma lecture un peu fastidieuse.

Malgré de bonnes idées et un style agréable, je n’ai pas vraiment aimé ma lecture mais je suis sûre que cette série plaira aux jeunes lecteurs en quête d’aventures fantastiques qui sauront s’identifier sans problème à Thomas.

Ma Note : 2.5/5

26 mai 2018

Le Noir est ma couleur, tome 1 : Le pari - Olivier Gay

Auteur : Olivier Gay
Editions : Rageot
Pages : 320
Date de sortie : 9 mai 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 14,90€
Public : A partir de 14 ans

9782700256406-001-G

 

Résumé :

Pour gagner un pari, Alexandre, bad boy séducteur et boxeur, invite Manon, la meilleure élève de leur seconde, à boire un pot. Dans une ruelle, il la voit attaquée par une créature étrange. N’écoutant que son sens de l’honneur, il intervient… et s'aperçoit que Manon a des pouvoirs hors du commun !

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce titre sur la blogosphère et sur Instagram pourtant il ne m’attirait pas plus que ça. J’avais vraiment peur d’être déçue et de ne pas accrocher. Pourtant, lorsque j’ai vu que les éditions Rageot le proposait en service presse sur NetGalley, je n’ai pas hésité et je l’ai demandé. C’était l’occasion rêvée de me faire mon propre avis. Je tiens donc à remercier les équipes de Rageot et de NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Dès les premières pages, j’ai immédiatement accroché par l’histoire d’Alexandre et de Manon. Manon est une jeune fille comme les autres. Elle vit avec ses parents, son grand frère et sa grande sœur. Elle est l’une des meilleurs élèves de sa classe de seconde. Aux yeux de tous, elle n’est qu’une élève modèle sans grand intérêt sauf qu’elle cache un secret. Tout comme ses parents, elle possède un pouvoir : elle peut contrôler les éléments en manipulant les couleurs. Alexandre, de son côté, est un véritable bad boy : boxeur, fumeur, buveur… Tout au long du récit, nous suivons tour à tour Manon et Alexandre. L’alternance des points de vue nous permet de comprendre les actions et les motivations de chacun. C’est un schéma narratif que j’aime beaucoup.

Le style d’Olivier Gay est assez simple mais j’ai trouvé sa plume très agréable à lire. J’ai dévoré les 320 pages en moins d’une journée sans même m’en rendre compte. Néanmoins, j’ai quand même trouvé que tout allait un peu trop vite. On sent bien qu’il s’agit d’un premier tome qui sert d’introduction à la saga. C’est un peu dommage. Par contre, j’ai beaucoup aimé le côté magique du roman. L’idée de manipuler les couleurs pour manipuler les éléments m’a beaucoup plu. Les passages racontés par Manon sont de loin mes préférés car ce sont ceux où la magie est la plus présentes. Lorsqu’elle décrit à Alexandre comment elle manipule les couleurs, j’avais en tête une image très clair de ce qu’elle expliquait. Cela a renforcé le côté « réaliste » de la chose.

Même si, comme je l’ai déjà dit, j’ai trouvé que tout allait trop vite, j’ai beaucoup aimé les révélations finales. Elles laissent présager une suite intense et, désolé pour le jeu de mots involontaire, haute en couleurs. J’ai hâte de mettre la main sur les tomes suivants pour découvrir comment Manon et Alexandre vont s’en sortir.

Malgré quelques petits défauts, ce premier tome du Noir est ma couleur est particulièrement prenant et je vous le recommande si vous voulez passer un bon moment avec de la littérature fantastique jeunesse.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,