06 novembre 2017

La cour des chats - Ghjacumu Thiers

Auteur : Ghjacumu Thiers
Editions : Albiana
Pages : 192
Date de sortie : 1er avril 2015
Tome : unique
Prix : 15€
Public : Tout Public

 

la_cour_des_chat_55b1fc760a22e

Résumé :

« Quand Loulou s’est jeté, je n’ai rien vu, je n’ai rien entendu. Nous, les petits, ils nous laissent toujours de côté. S’il y a quelque chose de plaisant ou d’amusant, ce n’est jamais le moment car c’est toujours l’heure de faire autre chose : manger, boire, dormir, et puis aussi maintenant, depuis peu, il faut même se laver les dents ! S’il se produit un accident ou un événement triste, c’est encore pire ! Ils prennent prétexte que nous sommes trop jeunes et ils ne nous disent rien. J’ai mis un bon moment à comprendre que les miettes, c’est nous. À force de réfléchir, j’ai compris que quand les grands disent aux autres de se taire parce qu’il y a des miettes, eh bien, l’expression désigne les enfants quand ils sont petits. S’il se passe quoi que ce soit dans le voisinage, ils nous bouchent les oreilles. Et quand il y a quelque chose à voir, ils nous mettent les mains sur les yeux. C’est pour ça que je me méfie toujours… Les grands, je ne sais pas si c’est la même chose ailleurs mais, chez nous, ce sont de vrais dangers. Ils vous bouchent la vue, oui, ils vous bouchent la vie. »

Mon Avis :

J’ai reçu ce livre dans le cadre de ma collaboration avec la maison d’édition Albiana. Je tiens à les remercier de leur confiance.

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre lorsque j’ai commencé ma lecture car il n’y a pas de résumé sur la quatrième de couverture mais seulement un extrait du livre. Il m’a fallu pas mal de temps avant de rentrer dans le récit pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je n’ai pas tout de suite été capable d’identifier le narrateur. La cour des chats dresse le portrait d’une communauté vivant autour d’une cour d’immeuble vu à travers les yeux d’une petite fille dans la première et la dernière partie alors que le milieu du roman est raconté à la troisième personne. Ce changement de narrateur m’a vraiment surprise.

J’ai également eu des difficultés à accrocher à l’histoire. Je n’ai pas réussi à m’attacher à la narratrice ou aux différents habitants de la cours. Néanmoins, j’ai trouvé que ce roman permettait de se faire une bonne idée de la vie pas toute rose telle qu’elle pouvait être dans un quartier populaire corse au début des années 1950. L’auteur mets également en avant certaine spécificité de l’île que j’ai bien aimé découvrir.

Au final, La cour des chats est un roman loin d’être facile mais qui mets en lumière les difficultés auxquelles pouvaient être confronté les classes sociales les moins aisées il y a environ 70 ans.

 Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 novembre 2017

Ma collaboration avec la maison d'édition Albiana

Je ne vous en ai pas encore parlé sur le blog mais il y a environ un mois et demi j’ai été contactée par une maison d’édition en vue d’une collaboration avec eux : ma toute première collaboration ! Retour sur cette belle aventure.

Nous sommes à la mi-septembre lorsque je reçois un message, via la page « contactez l’auteur » du blog, de la part du service communication de la maison d’édition corse Albiana qui souhaitait me proposer une collaboration. Je vous laisse imaginer ma réaction lorsque j’ai lu le message ! Je n’en revenais pas qu’une maison d’édition me contacte. Vous vous doutez bien que j’ai sauté sur l’occasion et accepté leur offre. Avant de vous parler des livres que l’équipe d’Albiana m’a gentiment envoyé, laissez-moi vous présenter un petit peu cette maison d’édition basée en Corse.

albiana_logo

Née en 1983, Albiana est une maison d’édition corse qui propose un catalogue assez riche (plus de 300 titres) mettant en avant la richesse de l’Île de Beauté. Je vous mets un extrait de leur page « Qui sommes-nous ? » qui résume assez bien leur ligne éditoriale :

« Résolument régionaliste et généraliste, elle a mené deux combats éditoriaux d’importance,celui de l’appui à la langue, à la transmission et à la généralisation de la culture insulaire et celui de l’ouverture au monde.

Elle couvre ainsi les champs de l’édition scientifique et patrimoniale, les champs de la création littéraire (romans, nouvelles, poésie) et artistique (photo, arts, peinture, musique), les champs de l’édition de loisir (cuisine, randonnée, nature) et, depuis 2004, celui de l’édition pour la jeunesse. »

N’ayant jamais mis les pieds en Corse, je ne connais pas du tout la culture locale. C’est donc avec une grande curiosité que j’ai sélectionné deux livres de leur catalogue : La cour des chats de Ghjacumu Thiers et Corse, l’île des fées de Jean-Jacques Andreani. Afin de découvrir plus en détails l’histoire et la culture locale, j’ai également demandé s’ils avaient des ouvrages portant sur les contes et légendes et sur l’histoire de l’île. J’ai donc reçu Contes et légendes du peuple corse et Grandes dates de l’histoire corse. Je tiens d’ailleurs à remercier toute l’équipe d’Albiana pour leur gentillesse et leur générosité.

Pour le moment, je n’ai lu qu’un seul de ces quatre livres : La cour des chats dont la chronique sortira dans les jours à venir. Je pense lire les autres avant la fin de l’année donc n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter si vous ne voulez pas rater la sortie de mes chroniques.

Je vous laisse avec la vidéo que j'ai tournée pour vous présenter ma collaboration.

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2017

Coup de foudre et Quiproquos - Tamara Balliana

Auteur : Tamara Balliana
Editions : Amazon Publishing France
Pages : 286
Date de sortie : 3 octobre 2017
Tome : 1
Prix : 9,99€
Public : Tout Public

couv46649214

 

Résumé :

À vingt-neuf ans, Amy gère un charmant café dans le quartier de Bay Village à Boston. Ses employées sont dévouées (et amoureuses), sa famille se préoccupe d’elle (un peu trop d’ailleurs), ses amies sont géniales (et un peu frappées par moment) et sa vie amoureuse… est inexistante. Mais qui a le temps de s’en soucier alors que se succède une suite d’événements qui vont faire ressembler sa vie à un épisode de série policière ? Braquage, disparition, menaces, Amy se retrouve bien malgré elle emportée dans une enquête étonnante, épaulée par un lieutenant de police charmant et un chef de gang sexy. Et si finalement toute cette histoire lui permettait de rencontrer l’homme parfait pour elle ?

Mon Avis :

Cet été j’ai découvert la plume de Tamara Balliana avec Love in Provence que j’avais bien aimé. Lorsque j’ai qu’Amazon Publishing proposait un autre titre de cette autrice en Service Presse sur NetGalley, je n’ai pas hésité une seconde avant de le demander. Je tiens d’ailleurs à remercier la maison d’édition pour leur confiance.

Je lis peu de romance mais quand j’en lis, je veux rêver et être complètement emportée dans l’histoire. J’ai besoin d’y croire pour que ça me plaise. Ici, j’ai tout de suite accroché. Amy est un personnage extrêmement attachant. Depuis la mort de sa tante, elle gère un petit café dans un quartier de Boston. Si sa vie professionnelle est une réussite, côté cœur, c’est le calme plat. Pourtant, après avoir été la victime d’un braquage, sa vie va être complètement chamboulée. Elle va faire la rencontre du charmant lieutenant McGarett qui est en charge de l’enquête mais aussi du sexy Cole, un chef de gang qui ne la laisse pas insensible. Entre les deux, son cœur balance. Personnellement, je n’arrive pas à savoir lequel des deux me plait le plus …

J’ai beaucoup aimé toute l’enquête sur le braquage dont a été victime Amy. Je suis une grande amatrice de séries TV policières et j’avais parfois l’impression d’être plongée dans un épisode d’une d’entre elles. Au fur et à mesure de ma lecture, j’essayais de connecter les différents éléments pour deviner pourquoi Amy avait été victime d’un braquage. De plus, l’enquête donne un rythme d’enfer au récit ce qui est, pour moi, un vrai plus.

La relation entre les différents personnages est également intéressante. J’ai particulièrement apprécié la bande de copines d’Amy. Elles sont toutes différentes et j’ai hâte de découvrir le reste dans leurs aventures dans la suite de la série. Chaque tome de la série Bay Village sera centré sur une des amies et je pense que cela peut donner des histoires qui valent le détour vu le caractère des amies d’Amy. J’ai donc hâte de découvrir la suite, Diamant et Mauvais karma, qui sortira le 23 janvier prochain.

Ma Note : 4,5/5

19 octobre 2017

Flower Moon - Gina Linko

Auteur : Gina Linko
Editions : Sky Pony Press
Pages : 256
Date de sortie : 2 janvier 2018 (VO, pas de publication VF de prévue pour le moment)
Tome : unique
Prix : $15.99
Public : A partir de 10 ans

 

cover122146-medium

Résumé :

Tally Jo and Tempest Trimble are mirror twins, so alike they were almost born the same person. Inseparable, but more than that. Connected.

That is, until this summer. The twins are traveling with Pa Charlie’s carnival just like always, but there’s a new distance between them. Tempest is so caught up in her own ideas, she doesn’t seem to have space left in her life for Tally. And, more than that, Tally’s started to notice there’s something between them. Something real, growing with the phases of the moon, pushing them apart. Sparking, sputtering, wild. Dangerous.

With the full moon approaching, Tally knows it’s up to her to find out what’s going on—and to beat it. If she can’t, she might just lose her sister. Forever.

For fans of Savvy and A Snicker of Magic, this is a spellbinding story of friendship and family—a poignant ode to both what’s worth holding on to and what we have to let go.

Mon Avis :

J’ai découvert ce titre en partenariat avec les éditions Sky Pony Press grâce à la version américaine de NetGalley. Je tiens à les remercier de leur confiance.

Flower Moon est un beau roman mettant en scène Tally Jo et Tempest, des jumelles miroirs. Depuis leur naissance, un lien très étroit les unies. Pourtant, depuis quelques jours, une force mystérieuse les repousse et les éloigne l’une de l’autre. Tally Jo va tenter tout son possible pour comprendre ce qu’est cette force qui l’éloigne de sa sœur et tenter à tout prix de la maîtriser pour rester aux côtés de Tempest.

Du haut de ses douze ans, Tally Jo est une jeune fille ayant un fort caractère. C’est elle qui nous raconte son histoire et on sent bien à quel point elle tient à sa sœur. Depuis son plus jeune âge, elle veille sur Tempest, la protégeant des dangers. Cette force mystérieuse qui l’oblige à s’éloigner de sa sœur va l’obliger à se pencher sur l’histoire de sa famille mais surtout elle va lui ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Car, à travers l’histoire de Tally Jo et de Tempest, Gina Linko nous montre ce que signifie grandir. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé une citation que j’ai envie de partager avec vous :

Maybe that was what growing up was, understanding where the real magic lived in this world. Inside our very own hearts.
Learning to hold on to it. Cherishing it.

Flower Moon est un roman qui m’a beaucoup intrigué. Plus j’avançais dans l’histoire plus je me demandais comment Tally Jo et Tempest allaient s’en sortir. A quelques pages de la fin, je me posais encore la question. J’ai donc été agréablement surprise par la résolution finale du mystère entourant les jumelles et leur famille.

J’ai également beaucoup apprécié l’univers dans lequel se déroule l’histoire. En effet, le grand-père maternel des jumelles est à la tête d’une foire et, depuis qu’elles sont toutes petites, les jumelles passent l’été avec lui au milieu des forains. Avec le mystère entourant les filles, cela donne une ambiance vraiment particulière que j’ai beaucoup aimé.

Vous l’avez probablement compris, Flower Moon est un beau roman qui m’aura fait passer un très bon moment. Néanmoins, je crois que j’aurais plus apprécié ma lecture si les héroïnes avaient été un peu plus âgées. Mais ce n’est qu’un petit détail qui n’a que peu d’influence sur mon ressenti final.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 octobre 2017

Megumi et la fantôme - Eric Senabre

Auteur : Eric Senabre
Editions : Didier Jeunesse
Pages : 224
Date de sortie : 6 septembre 2017
Tome : unique
Prix : 12€
Public : A partir de 7 ans

Originale9782278085613-001-T

 

Résumé :

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Megumi et le fantôme n’est pas une simple histoire de fantômes : c’est un roman plein de rebondissements qui traite de l’héritage familial, d’identité,
d’injustice et d’amitié.

Mon Avis :

J’ai reçu ce livre en partenariat avec la maison d’édition Didier Jeunesse grâce au site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

Megumi et le fantôme est un joli roman jeunesse qui m’a fait passer un bon moment. Megumi est une jeune fille japonaise qui va faire la rencontre d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres. L’amitié qui va naître entre la fillette et le fantôme est vraiment mignonne. Alors que Megumi va tout faire pour lever la malédiction qui pèse sur le fantôme, elle va en apprendre plus sur l’histoire de sa famille.

Les aventures de Megumi et de son fantôme nous entraîne, à un rythme endiablé, dans l’univers du Japon des années 80. Megumi est pleine d’énergie et n’hésite pas à solliciter l’aide de son fantôme pour l’aider dans de nombreuses tâches, ce qui donne lieu à des situations souvent comiques.

La plume d’Eric Senabre est vraiment très agréable à lire. Cette belle histoire saura faire rêver tous les lecteurs, des plus jeunes aux plus âgés. J’ai vraiment aimé découvrir la petite Megumi et sa relation avec le fantôme irlandais. Ce petit roman m’a vraiment donné envie de découvrir d’autres écrits de cet auteur que je ne connaissais pas.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


02 octobre 2017

L'effet Matilda - Ellie Irving

Auteur : Ellie Irving
Editions : Castelmore
Pages : 200
Date de sortie : 16 août 2017
Tome : unique
Prix : 10,90€
Public : A partir de 8 ans

1708-EffetMatilda_org

 

Résumé :

Matilda, douze ans, adore les sciences ! Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et à fabriquer des inventions géniales. Elle est donc stupéfaite d’apprendre que sa grand-mère était une astrophysicienne, et qu’elle a autrefois découvert une planète ! Mais son odieux chef le professeur Smocks s’est attribué cette extraordinaire trouvaille... Pour Matilda, il est hors de question de le laisser s’en tirer et gagner un prix Nobel. Elle fera éclater la vérité ! Elle n’a que deux jours pour embarquer Mamie Joss dans un voyage loufoque et épique jusqu’en Suède... 

À la fin du livre, découvre tout sur l’inventrice du Kevlar, la pionnière de la biologie marine et d’autres incroyables scientifiques.

Avec, en bonus, toutes les explications pour fabriquer un volcan et réaliser ton propre Sac Explosif !

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec Castelmore via le site LivrAddict. Je les remercie de m’avoir accordé leur confiance.

Dès le résumé, ce roman m’a attirée. Je m’attendais à un roman farfelu qui mettrait en avant les femmes de sciences et je n’ai pas été déçue !

Du haut de ses douze ans, Matilda sait ce qu’elle veut et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Depuis toute petite, elle bricole et invente des objets pouvant faciliter la vie des gens autour d’elle. Un jour, elle apprend que sa grand-mère, Mamie Joss, était astrophysicienne et qu’elle a découvert une planète. Or, le supérieur de Mamie Joss s’est approprié cette découverte et va recevoir le prix Nobel. Refusant de laisser passer une telle injustice, Matilda décide d’accompagner Mamie Joss en Suède pour interrompre la remise des prix. Et tant pis si aucune des deux n’a de passeport ! Elles trouveront bien un moyen d’y arriver …

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Matilda et de Mamie Joss. Au cours des 1724 kilomètres qu’elles vont parcourir, elles vont faire de nombreuses rencontres hautes en couleurs. Entre un acteur pas si français que ça, une bande de mafieux ou encore des artistes de cirques pas très honnêtes, leur route jusqu’en Suède est loin d’être de tout repos. Matilda et Mamie Joss sont des personnages vraiment intéressants auxquels je me suis vite attachée. Je ne sais pas qui de Matilda ou de Mamie Joss je préfère… Les deux sont vraiment très drôles.

Les nombreuses situations complètements loufoques auxquelles sont confrontées nos deux héroïnes m’ont bien fait rire. Tout est improbable et pourtant on y croit ! Le comique de situation est extrêmement présent et cela donne un ton très léger à ce roman alors que le message qu’il véhicule est très important. En effet, à travers les aventures de Matilda et de Mamie Joss, Ellie Irving va mettre en avant le rôle des femmes dans les grandes découvertes scientifiques des siècles derniers.

En complément du roman, des portraits de plusieurs scientifiques (essentiellement des femmes) m’ont permis de découvrir des inventeurs dont j’ignorais les noms. Je trouve que c’est une excellente idée d’avoir inclus ces mini-portraits qui vont permettre aux jeunes lecteurs d’apprendre à connaître ces chercheurs souvent oubliés des livres d’histoires. Et pour donner envie aux enfants de s’intéresser à la science, plusieurs expériences scientifiques sont proposées à la fin du roman, dont le mode d’emploi pour réaliser son propre volcan ! Une bonne initiative qui donnera sûrement des idées d’occupation pour les jours de pluie qui s’annoncent …

Vous l’avez sans doute compris, j’ai beaucoup aimé ce petit roman que j’ai dévoré en moins d’une journée. L’effet Matilda est un roman d’aventure complètement fou qui, à mon avis, plaira aux jeunes lecteurs avides de savoir.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 octobre 2017

Le joueur de billes - Cecelia Ahern

Auteur : Cecelia Ahern
Editions : Milady
Pages : 320
Date de sortie : 17 novembre 2017
Tome : unique
Prix : 18,20€
Public : Tout Public

couv64446098

 

Résumé :

Les souvenirs oubliés sont les plus importants

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j’ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c’est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c’est que je ne peux même débarquer à l’hôpital pour lui demander des comptes. L’homme qu’il est devenu a oublié. Comme c’est commode. »

Et si n’aviez qu’une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l’homme qu’elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l’existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir le nouveau roman de Cecelia Ahern en avant-première grâce à un partenariat avec Milady via le site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

Lorsque j’ai vu que NetGalley proposait de découvrir le dernier roman de Cecelia Ahern, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de découvrir cette autrice dont j’ai beaucoup entendu parler.

Le joueur de billes c’est l’histoire de Fergus mais aussi celle de sa fille Sabrina. Ayant été victime d’un AVC il y a un an, Fergus a des problèmes de mémoires et il vit désormais dans une maison de retraite. Un jour, quatre cartons contenant les souvenirs de sa vie passée vont lui être livrés. Ne souhaitant pas provoquer de nouvelles crises chez son père, Sabrina va les récupérer pour en inspecter le contenu. A sa grande surprise elle va y découvrir une magnifique collection de billes, soigneusement cataloguée par son père dont elle reconnaît l’écriture. Seulement son père n’a jamais montré le moindre signe d’intérêt pour ces jouets d’enfants. Sabrina commence alors à se demander si elle connaît vraiment son père.

Le lecteur va suivre en parallèle la quête de Sabrina et le passé de Fergus. Le narrateur va alterner en fonction des chapitres. Un coup nous accompagnons Sabrina dans ses recherches et l’autre nous découvrons la jeunesse de Fergus auprès de ses nombreux frères. Nous allons ainsi assister à la naissance de l’amour de Fergus pour ces petites billes en verre, en argile ou en métal qui faisaient fureur dans les cours de récréations de mon enfance. Dans le plus grand Fergus va passer sa vie à les collectionner mais aussi à y jouer. Ayant un peu honte de sa passion, il va la cacher à sa femme et à sa fille et être amené à vivre une sorte de double vie.

Même si j’ai bien aimé cette histoire de secret de famille, j’ai eu un peu de mal avec les personnages principaux. Je n’ai pas bien compris l’envie de Sabrina de résoudre à tout prix le mystère des billes en vingt-quatre heures et je n’ai pas accroché à sa personnalité. C’est vraiment un personnage avec lequel je n’ai pas accroché. Et malheureusement pour moi, je n’ai pas non plus accroché avec Fergus. Je n’ai pas réussi à ressentir de pitié pour cet homme. Sa passion l’a amené à cacher une partie de sa vie à sa famille et c’est quelque chose que je ne comprends pas vraiment …

En revanche, j'ai bien aimé les nombreux passages où Fergus va jouer aux billes. A chaque fois, je me revoyais dans la cour de récréation de mon école, en train de jouer aux billes avec mes camarades de classe. Ce roman m'a permis de me rappeler les bons moments que j'ai pu passer à jouer avec les nombreuses billes que je pouvait avoir. Rien que pour ça, je suis contente d'avoir découvert Le joueur de billes.

Au final, malgré une quête de la vérité intéressante, je n’ai que moyennement adhéré à ce roman. Il m’a manqué un petit quelque chose. Dommage …

Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 septembre 2017

Save Our Souls, tome 1 : Sans attache - Elle Guyon

Auteur : Elle Guyon
Editions : autoédité
Pages : 259
Date de sortie : 21 septembre 2017
Tome : 1
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : Jeune Adulte

 

couv20750613

Résumé :

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…
Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales?? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite??

Mon Avis :

J’ai pu découvrir ce roman en avant-première grâce à un partenariat avec l’auteur via la plateforme SimPlement. Je tiens à la remercier de la confiance qu’elle m’a accordée.

Dans l’autoédition, il y a du bon et du moins bon. Et parfois il y a de vraies pépites. Des trésors dont on n’a presque rien à redire. Des romans qui mériteraient d’être repérés par des maisons d’éditions plus traditionnelles pour pouvoir toucher un public plus large. C’est le cas de la trilogie d’Elle Guyon, Save Our Souls.

Dès les premières pages j’ai su que j’allais adorer Sans attache. La plume d’Elle Guyon est très fluide et en même temps assez recherché. Les différents chapitres se focalisent sur différents personnages et le style d’écriture évolue de manière discrète en fonction du personnage suivi. Bien que le récit soit raconté à la troisième personne, on a vraiment l’impression de ressentir les émotions des différents personnages, ce qui est un vrai régal.

Parlons un peu des personnages. Ils sont profonds et vraiment bien construits. Plus nous avançons dans le récit, plus nous en apprenons sur leurs passés, sur leurs motivations. Certains chapitres se situant dans le passé permettent vraiment de voir l’évolution du « beau-père » de Rianne, Gebrail, et de son ami Jeremy. Gebrail et Jeremy sont deux personnages que j’ai trouvé très mystérieux et qui m’intriguent énormément. J’espère en savoir plus sur eux dans les tomes suivants car je me pose encore beaucoup de questions à leur sujet. Mais je ne vais pas m’étendre là-dessus car mes interrogations en révèlent beaucoup trop sur l’intrigue de ce premier tome. Or, vous commencez en avoir l’habitude, je déteste vous en dire trop. Je préfère vous laisser la surprise.

J’ai abordé le style de l’auteur et les personnages mais je ne vous ai pas encore parlé du cœur du roman : l’intrigue. Aldric est un jeune homme pour qui la vie est loin d’être un conte de fée. Il vit dans la rue depuis deux ans et tente de cacher sa situation précaire à ses camarades de classes. Un jour, il va faire la rencontre de Rianne qui va tout faire pour lui sauver la vie. Dit comme ça, l’intrigue semble très simple et pourtant elle est vraiment complexe. Rianne n’est pas vraiment une jeune fille comme les autres et on sent que son intérêt pour Aldric n’est pas le fruit du hasard. Je ne peux pas vous dire pourquoi elle s’intéresse à lui. Je ne peux que vous inviter à lire Sans attache pour le découvrir par vous-même. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’intrigue tient vraiment bien la route. Les pièces du puzzle se mettent doucement en place et chaque élément apporte un vrai plus à ce récit. Franchement, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi bien construit.

Mon avis commence à se faire long mais je voulais encore aborder rapidement deux points que j’ai trouvé excellent : la fin de ce premier tome et la couverture confectionnée par Elle Guyon. Commençons par la fin. Elle m’a tellement surprise que j’ai crié mon désespoir lorsque je me suis rendue compte que j’étais arrivée au bout de ce premier tome. Heureusement qu’il n’y avait personne à proximité parce que je n’ai pas pu me retenir et j’ai réellement crié : « Non, non, non ! ça ne peut pas être déjà la fin ?!? » J’avais tellement envie de me jeter sur le second tome pour savoir ce qu’il allait arriver à Aldric, Rianne, Gebrail et Jeremy. Malheureusement pour moi, le tome 2 n’est pas encore disponible ! Il va falloir que j’attende le début de l’année prochaine pour avoir les réponses à mes question…

Et enfin, dernier point de cette chronique à rallonge, la couverture. Beaucoup d’auteur autoédité ne travaille pas assez la couverture de leur roman, ce qui est bien dommage. Après tout, la couverture est la première chose que le lecteur va voir. Concernant Elle Guyon, elle a pris le temps de réfléchir à l’esthétique de sa trilogie. Le résultat des courses est cette sublime couverture. Elle me plaît énormément et elle illustre vraiment bien l’atmosphère de Sans attache. Si vous voulez découvrir comment l’auteur a construit cette couverture, je vous recommande d’aller faire un tour sur son blog. Elle a rédigé un article très intéressant sur ses recherches.

Si vous lisez ces mots, félicitations ! Vous êtes arrivés au bout de ma chronique. Je pense que vous l’avez bien compris : j’ai tout simplement adoré ce roman ! J’aimerai beaucoup l’acquérir au format papier pour le relire en format physique.

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 septembre 2017

Le Livreur - Marie-Sophie Kesteman

Auteur : Marie-Sophie Kesteman
Editions : Hélène Jacob
Pages : 208
Date de sortie : 20 juillet 2014
Tome : unique
Prix : 12.90€ (format papier) ou 4.99€ (ebook)
Public : Tout public

couv33479897

 

Résumé :

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée. Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.

« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour. Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ». Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun. Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses…

Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie sur sa piste. Parviendra-t-elle à être plus rusée que son héros ? Fondez-vous avec elle dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir Le Livreur grâce à un partenariat avec la maison d’édition via le site SimplementPro. Je les remercie de leur confiance.

Dès les premières pages de ce roman, le lecteur découvre la petite ville de Silver Owl et sa légende ancestrale. Un dimanche sur deux, l’un des habitants de la ville reçoit un colis contenant ce qu’il désire le plus au monde. Ce colis provient d’un être mystérieux : le Livreur. Au début du roman, c’est au tour de la jeune Mélie de recevoir un colis. Souhaitant percer le mystère entourant le Livreur, son héros, elle va tenter de découvrir sa véritable identité.

J’ai beaucoup aimé la première partie du roman. L’idée d’un personnage apportant le bonheur aux habitants de sa ville en leur livrant ce qu’ils désirent le plus m’a beaucoup plu. Imaginez quelle serait votre réaction si vous trouviez un colis contenant ce qui va vous rendre heureux. Je comprends l’engouement des habitants de Silver Owl pour le Livreur.

J’ai également apprécié l’enquête menée par Mélie et son camarade Naru pour percer le mystère entourant le Livreur. Ensemble, ils vont s’appuyer sur les petits indices qu’ils ont récoltés et mener l’enquête. Malheureusement, j’ai très rapidement compris qui se cachait derrière le Livreur ce qui a un peu gâché l’intérêt que je portais à l’enquête de Mélie.

Même si j’ai beaucoup aimé l’idée de base de l’histoire, plusieurs points m’ont dérangé au cours de ma lecture. Tout d’abord, la petite ville de Silver Owl se situe aux Etats-Unis et l’héroïne, Mélie, suit des cours dans une petite université de campagne. Sur place, elle va faire la rencontre d’Oliver et de Wendy, deux étudiants en cinquième année qui sont issue de familles particulièrement aisées. Je n’ai pas trouvé très réalistes de les voir étudier dans une université publique plutôt que dans une des prestigieuses universités de l’Ivy League …

Autre point qui m’a vraiment gêné : le Livreur. Dans la deuxième partie du roman, après avoir découvert la véritable identité du Livreur, l’auteur revient sur les évènements passés en nous les présentant du point de vue du Livreur. Nous découvrons comment il s’y prend pour trouver ce que désire le plus au monde la jeune Mélie. Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai trouvé ses méthodes extrêmement dérangeantes. Il n’hésite pas à s’immiscer dans la vie privée de Mélie, allant même jusqu’à l’épier comme un voyeur. Franchement, j’étais à la limite du malaise en lisant la fin du roman … J’ai trouvé que le Livreur était en réalité un personnage malsain et menteur, ce qui casse vraiment l’image du héros apportant le bonheur autour de lui. Dommage !

J’ai donc un avis très mitigé concernant Le Livreur. L’idée initiale est vraiment originale et un vrai mystère plane autour du Livreur pourtant trop de points négatifs ont gâchés ma lecture …

Ma Note : 2.5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 septembre 2017

La Promesse de Rose - Geneviève Senger

Auteur : Geneviève Senger
Editions : Calmann-Lévy
Pages : 416
Date de sortie : 30 août 2017
Tome : unique
Prix : 20,50€
Public : Tout Public

9782702159521-001-T

 

Résumé :

Riche fermier de la vallée de Munster, Hector Schmidt a trois filles à marier en cette année 1900. Bien que l’Alsace soit désormais allemande, il s’est fait un point d’honneur à les élever dans l’amour de la France, tant et si bien qu’elles donneraient volontiers leur coeur à un prétendant venu de l’autre côté des Vosges.
Tandis que Charlotte, la benjamine, se laisse charmer par le nouveau vacher originaire de Gérardmer, Anna, l’aînée, épluche en secret les petites annonces matrimoniales d’un magazine français. Quant à Rose, la cadette, la plus belle et la plus courtisée, l’empressement de Florian Mayer, propriétaire de la plus grosse scierie de la vallée, la laisse indifférente. Elle tombe éperdument amoureuse d’un gérant du Bon Marché, en visite pour affaires dans la région. Mais comment attirer l’attention d’un authentique Parisien quand on est la fille d’un marcaire, autrement dit d’un fromager ?
Avec son prodigieux esprit romanesque, sa soif de vivre et son amour inébranlable, Rose bouleversera de fond en comble les solides traditions familiales et sera la cause de bien des tourments…

Geneviève Senger brosse le très émouvant portrait de trois soeurs alsaciennes en quête d’amour et de liberté malgré les déchirures de l’histoire et les pesanteurs de la destinée.

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec les éditions Calmann-Levy via la plateforme Net Galley. Je les remercie de leur confiance.

Dès les premières pages, je me suis retrouvée au cœur d’une région qui m’est très chère : l’Alsace. En situant son roman au début du siècle du dernier, l’auteur va mettre en avant une page importante de l’Histoire de cette belle région : l’annexion de l’Alsace par l’Empire allemand entre 1871 et 1919.

L’histoire de Rose débute dans son petit village de la vallée de Munster en 1900. Rose Schmidt, fille d’un riche fermier, est d’une beauté sans pareille. Tous les regards se tournent vers elle, surtout celui de Florian Mayer qui semble bien décidé à en faire sa femme. Seulement, Rose ne rêve que d’une chose : quitter son village et partir à Paris.

La vie de Rose n’est pas toute rose (excusez le jeu de mot). Elle va être confrontée aux avances de Florian qui ne supporte pas d’avoir été rejeté et qui est prêt à tout pour se venger de Rose et de sa famille. Tout au long du roman, il va tout faire pour leur nuire allant jusqu’à employer des mesures extrêmes tellement il est aveuglé par sa colère et sa soif de vengeance. Florian est un personnage très sombre et manipulateur qui fait froid dans le dos.

Rose, quant à elle, va devoir fuir l’Alsace pour tenter d’échapper aux griffes de Florian. Elle va trouver un poste de garde d’enfant auprès d’un lord anglais vivant à Paris et ami du gérant du Bon Marché dont Rose est secrètement amoureuse. Elle va découvrir le rythme de la vie parisienne du début du XXème siècle. Peu à peu, elle va construire sa vie et son avenir malgré l’ombre malfaisante de Florian qui pèse sur elle.

En plus de l’histoire de Rose, le lecteur va découvrir celle de ses deux sœurs Anna, l’aînée, et Charlotte, la benjamine. Chacune va évoluer et rencontrer l’amour.

J’ai moyennement apprécié ma lecture. Bien qu’ayant aimé l’aspect historique du roman, j’ai trouvé que certains éléments étaient rapportés de manière beaucoup trop rapide. J’aurais aimé que l’auteur approfondisse davantage certaines scènes qui auraient pu m’aider à mieux apprécier les personnages. J’ai en effet eu beaucoup de mal à accrocher avec les trois héroïnes, surtout avec Rose, le personnage central du roman. Mais ce qui m’a vraiment déçue dans ce roman, c’est la fin. J’ai trouvé que l’auteur achevait son récit sans répondre à toutes les questions. Une fois les dernières lignes lues, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose. J’aurais vraiment aimé quelques chapitres supplémentaires, peut être aurais-je eu une autre opinion de ce roman historique …

Vous l’aurez donc compris, La Promesse de Rose est un roman historique qui n’a pas vraiment sur me convaincre.

Ma Note : 2/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,