10 juillet 2018

Avec des si et des peut-être - Carène Ponte

Auteur : Carène Ponte
Editions : Michel Lafon
Pages : 374
Date de sortie : 24 mai 2018
Tome : unique
Prix : 18,95€
Public : Tout Public

AVEC_DES_SI_ET_DES_PEUT-ETRE_hd

 

Résumé :

Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? 

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).

Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander : « Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? »

En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…

Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ?

Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce titre grâce à la plateforme NetGalley. Je tiens donc à remercier les éditions Michel Lafon de m’avoir accordé leur confiance.

Dès les premières pages, j’ai adoré le personnage de Maxine. Par bien des aspects elle m’a fait penser à ma meilleure amie et à moi-même ce qui a fait que je me suis immédiatement identifié à elle. J’ai beaucoup aimé son sens de l’humour et sa façon de voir le monde. Comme c’est elle la narratrice, nous découvrons ses aventures comme si c’était nous qui les vivions et cela donne un roman très dynamique. Il faut dire que les chapitres sont assez courts ce qui fait qu’à chaque fin de chapitre on se dit « Allez, encore un et j’arrête. » Or, c’est bien connu, ce système ne marche pas ! Résultat des courses : j’ai lu ce livre en moins de 24 heures (parce qu’il fallait quand même que j’aille travailler) ! 

J’ai beaucoup aimé le thème abordé par Carène Ponte dans ce roman : les choix que nous faisons dans notre vie et leurs répercussions. Comme beaucoup d’entre nous, Maxine se demande souvent si sa vie serait différente si elle avait tel ou tel choix. Serait-elle encore professeur de français ? Ses meilleures amies seraient-elles encore à ses côtés ? Un évènement assez surprenant va venir chambouler la vie de Maxine et lui apporter quelques réponses. Ce retournement de situation m’a beaucoup surprise et il m’a fallu quelques chapitres pour m’y faire. Je pensais lire un petit roman feel-good contemporain et au final ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

Pourtant, ce petit pas de côté n’est pas le point le plus important du roman. Il n’est que le support permettant à Carène Ponte de montrer l’importance des relations familiales, amicales et même professionnelles. Je suis ressortie de ma lecture avec un beau sourire. 

Avec des si et des peut-être est un vrai roman feel-good qui se dévore sans s’en rendre compte et qui m’a fait rire, sourire et qui m’a permis de me rendre compte que je suis finalement contente des choix que j’ai pu faire dans ma vie. Après tout, si j’avais opté pour un autre chemin, peut-être que je n’aurais jamais eu l’envie de créer ce blog…

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 juin 2018

Secrets de miel - Fanny Vandermeersch

Auteur : Fanny Vandermeersch
Editions : Librinova
Pages : 180
Date de sortie : 1er juin 2018
Tome : unique
Prix : 9,90€
Public : Tout public

xcover-1857

 

Résumé :

Virée. Virée pour FAUTE GRAVE.
Mélanie, qui a tout quitté il y a six ans pour travailler dans la publicité, se retrouve sans travail du jour au lendemain. Impossible de se présenter dans une autre agence de la capitale : sa carrière est grillée. D’ailleurs, elle n’ose plus se montrer.
La veille, elle a appris par un faire-part le décès de son père : et si c’était l’occasion de retourner chez elle, à Arlanc ? L’occasion semble parfaite : elle peut partir sans donner l’impression de fuir.
Sera-t-elle de taille à affronter ce qui l’attend ?
Entre mensonges et secrets de famille, la vie de Mélanie sera bouleversée.

Mon Avis :

Je tiens avant tout à remercier Fanny Vandermeersch de m’avoir accordé sa confiance en me permettant de découvrir son roman via la plateforme SimPlement.pro.

J’aime beaucoup les livres avec des secrets de famille et le résumé de Secrets de miel me tentait vraiment beaucoup. Nous sommes en effet en plein cœur d’une histoire de secrets de famille puisque Mélanie a quitté son village natal pour aller travailler à Paris en laissant sa famille derrière elle. La mort de son père va l’obliger à revenir chez elle et à découvrir que les choses ne sont pas toujours ce qu’elle semble. Pourtant, j’ai trouvé que les secrets de la famille de Mélanie sont prévisibles et qu’ils sont révélés beaucoup trop rapidement. Dès le moment où Mélanie remet les pieds dans la maison de son enfance, j’ai deviné où l’auteur voulait en venir et cela un petit gâché ma lecture. Peut-être est-ce dû au fait que je lis beaucoup de romans de ce genre et que je commence à connaître les schémas narratifs les plus utilisés. J’aurais également aimé que les choses aillent un peu moins vite. Mélanie reste un mois au village et pourtant j’ai eu l’impression que tout se passait en l’espace d’une semaine ou deux.

Malgré ces petits défauts, Secrets de miel reste un roman sympathique. Fanny Vandermeersch a une plume agréable. Ses descriptions du village et de ses alentours sont vivantes de réalisme. J’avais vraiment l’impression d’y être. Avec quelques chapitres de plus, j’aurais sûrement adoré cette lecture.

Ma Note : 3.25/5

Posté par Celeb_Angel à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 juin 2018

Celui qui ne savait pas pleurer - Lucie Garcia

Auteur : Lucie Garcia
Editions : Librinova
Pages : 166
Date de sortie : 7 mai 2018
Tome : unique
Prix : 2.99€ (ebook)
Public : Tout public

xcover-1775

 

Résumé :

Marcus n'est plus ce jeune garçon plein d'imagination et passionné d'aventures. Il n'est plus ce shérif, fan de séries d'arts martiaux et de barres chocolatées ; il est devenu adulte, avec tout ce qui va avec. Une vie sans remous, grignotée par les habitudes... Jusqu'au jour où le décès de sa mère fait remonter des lettres cachées. Qui est cet homme qui lui a écrit, sans qu'il le sache, toutes ces années ? Pourquoi sa mère lui a-t-elle caché son existence ? De quoi Marcus se souvient-il vraiment ? De l'Auvergne aux montagnes de l'Himalaya, de rencontres de personnages fantasques aux souvenirs enfouis, Marcus va petit à petit renouer avec son passé et découvrir bien plus. L'aventure ne se cache pas seulement dans la découverte du lointain, de l'exotique ; elle est souvent bien plus proche que ce que l'on pense... 

Mon Avis :

Je tiens à remercier Lucie Garcia qui m’a permis de découvrir son roman grâce à la plateforme SimPlement.pro. Merci de m’avoir accordé votre confiance.

Pour une fois, j’ai lu le résumé avant de commencer ma lecture. L’histoire de Marcus me semblait intéressante. Je n’ai pas accroché au personnage car j’ai trouvé qu’il manquait un peu de profondeur mais j’ai bien aimé sa quête de vérité. Suite à la mort de sa mère, il a envie (besoin ?) de comprendre les secrets qu’elle lui a caché toute sa vie. Il va donc se lancer dans une sorte de chasse au trésor en suivant une série d’indices laissé par Patrick, un homme mystérieux qui a croisé sa route lorsque Marcus n’avait que 8 ans. Du village de son enfance à Pokhara, Marcus va être amené à quitter sa vie calme.

Si l’idée de ce voyage m’a bien plu, je n’ai pas du tout réussi à y croire. Je m’attendais à avoir l’impression d’être dans l’Himalaya, au milieu de ces sons et ces odeurs atypiques. Je voulais visualiser les drapeaux à prière volant au vent ou encore les moines et leurs jolies robes rouges. Même si certains éléments sont là pour nous aider à imaginer la vie sur place (par exemple : le voyage en bus en Katmandou et Pokhara), j’ai trouvé qu’il manquait un peu de descriptions. Marcus passe un long moment à Pokhara avant d’exploiter le dernier indice de Patrick et pourtant cette semaine passe en seulement quelques pages. J’aurais vraiment aimé avoir plus d’informations sur son exploration de la ville. Peut-être que cela m’aurait aidé à me croire dans l’Himalaya et non dans un bus me menant au travail.

Celui qui ne savait pas pleurer n’est pas seulement le récit du voyage de Marcus. A travers l’histoire de Patrick, Lucie Garcia met en avant un sujet très important que je ne vais pas nommer pour ne pas trop vous en révéler de l’intrigue. Néanmoins, je n’ai pas totalement été convaincue par les révélations finales. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais j’ai trouvé l’histoire de Patrick un peu tirée par les cheveux…

Pour résumer, Celui qui ne savait pas pleurer est un roman plein de potentiel mais auquel je n’ai que moyennement accroché. Il n’en reste pas moins intéressant et plein de potentiel et je suis sûre qu’il saura trouver son lectorat.

Ma Note : 3.25/5

25 juin 2018

Dix-sept ans - Ava Dellaira

Auteur : Ava Dellaira
Editions : Michel Lafon
Pages : 397
Date de sortie : 26 avril 2018
Tome : unique
Prix : 16.95€
Public : Jeune Adulte

 

17_ANS_hd

Résumé :

Nous poursuivons tous quelque chose…

Dans les années 1990, pour Marilyn, 17 ans, c’est la liberté. Enfermée dans les rêves de célébrité de sa mère qui l’entraîne d’auditions en castings, elle ne revit que lorsqu’elle retrouve le beau et insaisissable James. Mais les regards que certains portent sur la couleur de peau de James ne risquent-ils pas de détruire leur amour naissant ?

De nos jours, pour Angie, 17 ans, c’est la vérité. Alors que le monde semble s’être arrêté de tourner pour sa mère, Marilyn, la jeune métisse est prête à tout pour retrouver James, ce père qu’on lui a toujours caché. Embarquée par son ex-petit ami Sam, Angie fuit sa ville de province et plonge dans les rues bruyantes et colorées de Los Angeles, à la recherche d’un passé trop longtemps maintenu dans l’ombre.

Une mère, une fille, deux façons d’aimer

 

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de lire ce titre grâce à un partenariat avec Livraddict et les éditions Michel Lafon. Un grand merci pour m’avoir accordé leur confiance.

N’ayant pas lu Love Letters to the Dead, j’étais vraiment curieuse de découvrir la plume d’Ava Dellaira. Je suis ravie de l’avoir fait avec ce titre car il m’a complètement emporté. Les histoires de Marilyn et Angie sont à la fois touchantes et bouleversantes. Nous suivons en parallèle la vie de Marilyn qui, à 17 ans, va faire une rencontre qui va changer sa vision du monde et celle de sa fille, Angie, 17 ans également, qui va partir à la recherche de son père qu’elle n’a jamais connu. J’ai vraiment adoré ce récit à deux voix qui permet de mêler le passé et le présent. Tandis qu’Angie part à la recherche de son père, Marilyn tombe amoureuse. Plus Angie se rapproche de la vérité, plus l’histoire de Marilyn prend de l’importance. Ava Dellaira a vraiment bien construit son roman jusqu’à arriver à une fin à laquelle je ne m’attendais pas mais qui est pourtant évidente.

J’ai vraiment beaucoup aimé suivre les aventures de Marilyn et Angie. J’ai trouvé ces deux personnages très attachants. Ce sont deux jeunes filles aux caractères différents tout en ayant finalement pas mal de point commun. Je crois que j’ai quand même préféré Marilyn car c’est celle qui évolue le plus au fil des pages. Son histoire avec James va lui permettre de s’affirmer et de prendre confiance en elle.

Le gros plus de ce titre, à mes yeux, ce sont les thèmes abordés. En plus des relations mère-filles qui sont au cœur du récit (celles entre Angie et Marilyn mais aussi celles entre Marilyn et sa propre mère), Ava Dellaira met en avant des questions importantes. Marilyn est une jeune fille blanche, James un jeune homme afro-américain. La relation entre Marilyn et James soulève ainsi la question du racisme. L’entourage de Marilyn va clairement leur faire ressentir que leur histoire d’amour est assez mal vue. De même, comme Angie est une jeune fille métisse, elle va se poser de nombreuses questions sur ses origines et sur son histoire. Elle veut savoir d’où elle vient et elle est prête à partir à l’autre bout des Etats-Unis pour avoir les réponses à ses questions.

Je pense que vous l’avez compris à ce stade mais j’ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai trouvé la plume d’Ava Dellaira (ou du moins sa traduction) très agréable à lire et j’ai relevé quelques citations qui m’ont bien plu. Je le fais très rarement, c’est donc dire ! Au final, je ne suis pas passée loin d’avoir un coup de cœur pour l’histoire de Marilyn et d’Angie.

Ma Note : 4.75/5

Posté par Celeb_Angel à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 juin 2018

La statuette Etrusque - Michel Rouvère

Auteur : Michel Rouvère
Editions : autoédité
Pages : 460
Date de sortie : 11 mai 2018
Tome : unique
Prix : 13,19€
Public : Tout Public

 

xcover-1646

Résumé :

380 av. JC. À Roselle en Étrurie, la vie est difficile pour Heiasun et Larthia, enfants d’artisans et amis inséparables. Quand son père s’engage dans l’armée, Heiasun, qui doit partir à Tarquinia avec sa mère, promet à Larthia de revenir la chercher pour l’épouser. Pourtant, l’éloignement ne sera pas la seule épreuve qu’ils devront affronter. Heiasun parviendra-t-il à survivre à la malveillance ? Larthia surmontera-t-elle les embûches dressées sur sa route, pour retrouver celui qu’elle n’a jamais cessé d’aimer ?
Tremblez en suivant les aventures de ces héros attachants au travers d’un monde sur le point de disparaître.

Mon Avis :

Je tiens à remercier Michel Rouvère de m’avoir accordé sa confiance en me proposant de découvrir son roman via la plateforme SimPlement.

Je vais être entièrement honnête avec vous : avant de commencer ma lecture, j’avais de très gros à priori. Sur ma liseuse, le fichier affichait un nombre de pages impressionnant : 541. Pour un roman historique autoédité, ça passe ou ça casse. J’avais vraiment peur de ne pas prendre de plaisir. Pourtant, dès les premières pages, j’ai immédiatement accroché à l’histoire de Heiasun. Le style de Michel Rouvère est assez recherché sans pour autant être pompeux. On sent bien que l’auteur est un passionné d’histoire. De nombreux détails historiques sont inclus dans l’histoire ce qui donne un aspect très réaliste au récit. Par exemple, on ne parle pas de déjeuner mais de cena. Les mois utilisés sont les mois Etrusques. Heureusement, tous les termes latins employés sont expliqués dans un lexique plus que bienvenu.

En dehors du style littéraire, j’ai totalement accroché à l’histoire de Heiasun et son amie d’enfance Larthia. Nous suivons les grandes étapes de leurs vies au cours d’une vingtaine d’années. Au fil des pages, nous les voyons grandir, faire des erreurs, les corriger, etc. Même si j’ai beaucoup aimé ces deux personnages attachants, ce qui m’a le plus plu ce fut l’aspect historique du roman. J’ai adoré découvrir la vie d’une civilisation dont j’ignorais tout. L’Antiquité est de loin l’époque que je connais le moins. Les apports historiques de l’auteur m’ont vraiment permis d’en apprendre plus sur le mode de fonctionnement de la société Etrusque. Cette lecture fut vraiment intéressante.

Pour résumé, La statuette Etrusque est un roman historique particulièrement intéressant porté par une plume riche que j’ai beaucoup aimé. Encore merci à Michel Rouvère de m’avoir fait découvrir son roman.

Ma Note : 4.25/5

Posté par Celeb_Angel à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 juin 2018

La solitude du gilet jaune - Zoé Brisby

Auteur : Zoé Brisby
Editions : autoédité
Pages : 366
Date de sortie : 17 mai 2017
Tome : unique
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : Tout Public

 

xcover-1398

Résumé :

En se rendant à son travail chez Poplait, géant du yaourt, une jeune femme dynamique est obligée de faire une pause dans sa vie tourmentée car un pneu de sa voiture a crevé.
En retard pour une réunion capitale, elle est condamnée à attendre sur un bord de route en portant le gilet jaune réglementaire. Pourtant, rien ne se passe comme prévu : le dépanneur tarde, les rencontres improbables s'enchaînent et ne se ressemblent pas.
Un clochard-philosophe, une mamie fan de vodka, un neurochirurgien croisent son chemin pour le meilleur... ou pour le pire.
Pendant que son ami Marc fait tout pour empêcher la terrible Agnès de lui voler son travail et Gladys sa patronne cyclothymique de la renvoyer, elle est témoin d'un étrange événement qui pourrait bien renverser l'avenir de Poplait et peut-être même le sien.
Une panne et un gilet jaune peuvent-ils vraiment changer votre vie ?

Mon Avis :

En février dernier, j’ai découvert la plume de Zoé Brisby avec L’habit ne fait pas le moineau que j’avais beaucoup aimé. Lorsque l’auteur m’a proposé de découvrir son premier roman grâce à la plateforme SimPlement, je n’ai pas hésité car j’avais très envie de découvrir son premier roman. Je tiens donc à la remercier de m’avoir accordé sa confiance.

Dans ce roman, nous suivons les mésaventures d’une héroïne sans nom, chose suffisamment rare dans la littérature pour être souligné, dont la voiture va tomber en panne alors qu’elle se rend au travail. Cette jeune femme, qui est un poil givrée sur les bords, va vivre une expérience incroyable alors qu’elle se retrouve seule, au bord de la route, vêtue du fameux gilet jaune qui met si bien le teint en valeur. Ses réflexions, rapportée par une narration à la première personne, m’ont souvent fait rire. Il faut dire qu’elle va faire de drôles de rencontres en attendant la dépanneuse qui va venir la tirer de son calvaire. J’ai beaucoup aimé la variété des personnages qui vont s’arrêter quelques instants à ses côtés et nous permettre, à l’aide de petits fashs backs, de découvrir le passé de notre héroïne.

Le gros atout de Zoé Brisby est incontestablement son style. L’écriture est fluide, légère et, surtout, très drôle. Les personnages sont hauts en couleurs et mémorables. L’héroïne est déjantée juste ce qu’il faut et aborde un côté frais. J’ai adoré sa supérieure, Gladys, qui change de vernis à ongles en fonction de ses sautes d’humeur. C’est un petit détail qui m’a bien fait rire.

La solitude du gilet jaune est clairement un livre feel-good à lire si vous avez envie de passer un bon moment de lecture sans vous prendre la tête. De temps en temps, ça fait vraiment du bien de lire juste pour le plaisir de rire des mésaventures d’une autre. D’ailleurs, petit détail assez amusant, ce livre est né après que Zoé Brisby soit tombée en panne de voiture en se rendant au travail. Comme quoi il suffit de peu pour qu’un roman prenne vie …

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 juin 2018

Emily - Liz Kessler

Auteur : Liz Kessler
Editions : Hachette Romans
Pages : 180
Date de sortie : 23 mai 2018
Tome : 1
Prix : 12,90€
Public : A partir de 8 ans

cover141314-medium

 

Résumé :

Emily Claquevent a vécu toute sa vie sur un bateau. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, en douze ans elle n’a jamais mis un pied dans la mer, pas plus que dans une piscine. Sa mère a bien trop peur des accidents aquatiques.
Voilà pourquoi, en cette nouvelle année scolaire, elle est impatiente d’assister à son premier cours de natation. Mais celui-ci lui réserve une surprise de taille. Si elle pressentait bien qu’elle prendrait plaisir à nager, elle ne s’attendait pas à se sentir littéralement comme un poisson dans l’eau. Encore moins à ce qu’une queue de sirène lui pousse ! La vie d’Emily devient tout d’un coup beaucoup plus compliquée, mais aussi bien plus palpitante ! Explorer le monde sous-marin, découvrir la vérité sur son père, cacher son secret à sa mère… Les aventures d’Emily Claquevent ne font que commencer !

Mon Avis :

En explorant le catalogue de NetGalley, je suis tombée sur ce titre. La couverture étant mignonne, j’ai eu envie de lire ce livre. Je tiens donc à remercier les équipes d’Hachette France et celles de NetGalley de m’avoir accordé leurs confiances.

Du haut de ses 12 ans, Emily est une jeune fille comme les autres à un détail près : elle n’a jamais mis les pieds dans l’eau. Etant donné qu’elle vit sur un bateau, c’est quand même ironique. Lors de son premier cours de natation avec son collège, elle se rend compte qu’elle sait déjà nager et que quelque chose de bizarre lui arrive. Le soir même, elle décide de renouveler l’expérience et d’aller se baigner dans l’océan. Elle découvre alors qu’elle se transforme en sirène une fois dans l’eau !

L’histoire d’Emily est mignonne comme tout mais je dois bien admettre que ce titre est beaucoup trop jeunesse à mon goût. Tout va beaucoup trop vite ! Pas un seul instant Emily ne s’inquiète de sa transformation. Pour elle, c’est presque normal de se transformer en créature mythique. Ajoutez à ça le côté un peu cul-cul de l’héroïne et vous comprendrez pourquoi je n’ai que moyennement apprécié ma lecture.

Pourtant, il y a beaucoup de potentiel. Liz Kessler a créé tout une civilisation sous-marine avec un gouvernement, des lois, des écoles, etc. C’est tellement dommage de ne pas avoir développer davantage les modes de vie des sirènes. Mais bon, je suis sûre que ce titre saura ravir les lecteurs les plus jeunes.

Ma Note : 2.5/5

Posté par Celeb_Angel à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2018

Allô, Major Tom ? - David M. Barnett

Auteur : David M. Barnett
Editions : JC Lattès
Pages : 350
Date de sortie : 9 mai 2018
Tome : unique
Prix : 21,50€
Public : Tout Public

9782709659765-001-T

 

Résumé :

Être tout seul, loin des autres et de leurs problèmes, voilà qui convient très bien à Thomas Major. Aussi, lorsque par un curieux concours de circonstances, le jour de la mort de David Bowie, l’occasion se présente à lui d’être le premier homme à aller sur Mars, il n’y réfléchit pas à deux fois. Sauf qu’il ne s’attendait pas à ce que ce voyage improbable mène sur sa route Gladys et sa famille.
Gladys, avec l’âge, perd un peu la tête. Pourtant, quand elle reçoit un coup de fil de Tom Major, elle mesure bien sa chance : parler à un vrai astronaute ! Ses deux petits-enfants ne croient bien sûr pas un mot de cette histoire. Mais alors qu’ils sont en difficultés et risquent de tout perdre, un petit coup de pouce venu de l’espace pourrait bien changer la donne.
Car, si sous ses airs grognons Tom est en fait un homme abîmé par la vie, la rencontre déroutante avec cette famille est sur le point de bouleverser sa vision du monde. 

Mon Avis :

Lorsque j’ai vu ce titre sur NetGalley, j’ai tout de suite été attirée par cette belle couverture. Un simple coup d’œil au résumé a suffi à me convaincre de le lire. Je tiens donc à remercier les équipes de JC Lattès et de NetGalley de m’avoir accordé leur confiance.

 

L’histoire de Thomas Major, ce quarantenaire qui ne supporte plus la vie en société, m’a beaucoup plu. Cet homme n’a pas eu une vie facile et il est prêt à tout pour mettre le plus de distance possible entre lui et le reste du monde. Il est même prêt à prendre place dans une navette spatiale filant en direction de la planète rouge. Pourtant, sa « rencontre » inopinée avec Gladys va lui montrer que l’humanité n’est pas si terrible que ça. Thomas Major, ou Major Tom comme il a été surnommé par la presse en hommage à David Bowie, va énormément évoluer au fil des pages. Seul dans sa navette, il va se remémorer ses souvenirs ce qui va permettre au lecteur de découvrir ses motivations à tout plaquer. Même si ces retours en arrière sont intéressants, ils m’ont souvent donné envie de secouer Thomas. J’ai trouvé qu’il passait beaucoup de temps à s’apitoyer sur son sort ce qui donne parfois une impression de longueur inutile.

Heureusement que Gladys est là ! Cette grand-mère qui perd la boule est vraiment très attachante. Elle a la charge de ses deux petit-enfants mais ce sont finalement eux qui s’occupent d’elle. Avec sa mémoire à trou, elle est à l’origine de plusieurs situations qui m’ont bien fait rire. Gladys et sa famille sont vraiment très attachants et j’ai beaucoup aimé suivre leurs aventures et les liens qu’ils ont créé avec Major Tom.

Globalement, Allô, Major Tom ? est un roman sympathique, bourré d’humour british qui m’aura bien fait rire malgré quelques longueurs.

Ma Note : 3.75/5

Posté par Celeb_Angel à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juin 2018

Abiola et la déesse des mers - Iman Eyitayo

Auteur : Iman Eyitayo
Editions : éditions Plumes Solidaires
Pages : 92
Date de sortie : 4 mai 2018
Tome : 2
Prix : 6,90€
Public : A partir de 7 ans

Abiola2-front

 

Résumé :

Les vacances scolaires battent leur plein. Nos trois amis Abiola, Francis et Hui Lin sont prêts à passer une journée inoubliable à la plage.
Seulement, en proie à une peine familiale, Francis, boudeur, s’aventurera seul dans l’eau et… disparaîtra brusquement sans laisser de traces !
Où a-t-il pu passer ? Abiola et Hui Lin arriveront-elles à retrouver leur meilleur ami de toujours dans cet océan infini ?

Mon Avis :

Vous en vous en souvenez peut-être, en avril dernier les éditions Plumes Solidaires m’avait proposé de découvrir Abiola et la plante magique que j’avais bien aimé. Lorsqu’ils m’ont proposé de découvrir la suite via la plateforme SimPlement, j’ai immédiatement dit oui. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Ce deuxième tome débute quelques semaines après la fin du premier tome. Abiola et ses amis profitent au maximum de leurs vacances. Un jour, Francis invite Abiola et Hui Lin à venir passer une journée à la plage avec ses parents. Malheureusement, au dernier moment, son père et sa mère se retrouvent à devoir travailler. Blessé, Francis va délaisser les filles et aller nager en mer jusqu’à ce qu’il disparaisse. Abiola va alors partir à sa recherche et faire une drôle de rencontre.

Comme dans le livre précédent, Iman Eyitayo met en avant les croyances béninoises. C’est d’ailleurs l’un des éléments que j’aime le plus dans cette série. On sent bien que l’auteur est fière de ses origines et qu’elle aime partager les us et coutumes avec ses lecteurs. Dans ce tome, c’est la légende de la déesse des mers qui est à l’honneur ce qui m’a permis découvrir une croyance dont j’ignorais tout.

Du côté de l’histoire, j’ai trouvé ce tome un peu plus mou que le premier. Il s’agit vraiment d’un tome de transition mettant en place le cadre nécessaire à l’intrigue de la suite. Néanmoins, cela reste une lecture très agréable et je suis sûre que les aventures d’Abiola et ses amis sauront faire rêver les jeunes lecteurs.

Ma Note : 3.5/5

30 mai 2018

Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith & Romain - Antonia Medeiros

Auteur : Antonia Medeiros
Editions : Silk Thread Publishing
Pages : 488
Date de sortie : 27 février 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 18,99€
Public : Tout public

 

Les_Crèvecoeur_1

Résumé :

Ce premier volet de la saga des Crèvecœur commence en 1914, lorsque la belle Édith est mariée bien malgré elle à Romain Crèvecoeur, un cordonnier fétichiste aux habitudes étranges, pour sauver l’affaire familiale. La guerre 14-18 éclate et la jeune femme y voit l’occasion de fuir le désastre de son mariage. Amours secrètes et interdites, obsessions dangereuses et ambitions démesurées, le couple Crèvecoeur donnera néanmoins naissance à un enfant, Germain, qui bouleversera leur existence. Enfant sensible et conscient de sa différence, Germain puisera dans l’amour inconditionnel de sa mère et la folie de son père toute la force de son génie créatif et partira à la conquête des pieds des femmes. Bayeux, Paris, la découverte de la sensualité, la création de sa première collection de chaussures féminines, plus rien n’arrête Germain dans quête de l’élégance féminine. Mais jusqu’où peut-on vraiment fuir les secrets de notre famille ?

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce titre grâce à un partenariat proposé par LivrAddict. Je tiens donc à remercier la maison d’édition Silk Thread Publishing et l’équipe de LivrAddict de m’avoir accordé leur confiance.

En grande amatrice de chaussures, je dois bien admettre que l’idée de suivre le destin d’un cordonnier me donnais vraiment envie. Pourtant, il aura fallu que j’atteigne la fin de la première partie pour vraiment entrer dans le récit. Les premiers chapitres mettent doucement en place les personnages et l’environnement dans lequel ils évoluent. On suit en alternance les points de vue d’Edith et de Raphaël mais il me manquait des indications temporelles pour vraiment m’y retrouver. En revanche, à partir de la deuxième partie, le récit est en réalité une série de lettres écrites par Germain pour son fils qu’il n’a jamais connu. A partir de là, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la vie de Germain. De son enfance jusqu’au lancement de ses premières collections de chaussures, nous allons le voir grandir et évoluer.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution des différents personnages au fil du récit. D’un côté, nous avons Edith qui va peu à peu s’affirmer après avoir été pendant longtemps sous le joug de ses parents puis sous celui de son mari qui est un vrai tyran. Elle n’a clairement pas eu une vie facile mais je l’ai trouvé attachante. En revanche, j’ai tout simplement détesté son mari, Romain. C’est un gros manipulateur qui est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. C’est clairement un personnage qu’on aime détester. De tous les personnages, mon préféré reste Germain. Ses lettres le rendent attachants. Il n’hésite pas à travailler dur pour atteindre son rêve de créateur.

L’écriture d’Antonia Medeiros est très agréable à lire. Elle a le sens du mot juste et a réussi à créer une saga familiale complexe mêlant secrets de famille et romance historique. J’ai vraiment passé un bon moment de lecture et je suis curieuse de découvrir la suite de l’histoire des Crèvecoeur.

Ma Note : 3.75/5