11 février 2018

Corse, L'île des fées - Jean-Jacques Andreani

Auteur : Jean-Jacques Andreani
Editions : Albiana
Pages : 104
Date de sortie : 26 août 2013
Tome : unique
Prix : 15€
Public : Tout Public

 

couv24745280

Résumé :

De la fée d'Ulmetu à l'enchantement de l'aigle... Elles sont douze les gracieuses fées de Corse qui invitent chacun à écouter leur histoire, souvent mystérieuse, aujourd'hui presque oubliée. Elles enchantent les rivières, les forêts, les montagnes et sont les gardiennes multiséculaires de la Nature. Rares sont ceux qui ont pu les rencontrer et connaître les bienfaits de leurs pouvoirs. Il ne faut pourtant pas grand-chose pour les voir... ouvrir grand ses yeux et ses oreilles et marcher à pas de loup. Elles en auront, alors, des histoires à vous raconter ! L'île et les territoires de l'imaginaire...La Corse est le berceau de traditions orales vivaces mettant en scène fées, ogres et autres personnages fantastiques. Originellement destinés à approcher par la parabole littéraire les secrets du monde, ces contes et légendes ouvrent les yeux sur l'indicible et le caché. Le présent ouvrage se propose de réinstaller ces personnages (les fées en l'occurrence) dans leurs lieux d'origines (vallée, rivière, etc.) et d'inviter les lecteurs à découvrir grâce à eux une Corse intime, vivante, réenchantée. Chaque conte est ainsi accompagné d'une description de la région et d'une carte. Il est donc en définitive un guide dont le fil rouge est la vie des fées de l'île.

Mon Avis :

J’ai découvert ce recueil de contes de fées grâce à ma collaboration avec la maison d’édition Albiana. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance et de m’avoir permis de découvrir une partie de la culture corse.

Ce recueil est conçu comme une sorte de guide touristique. A l’issue de chaque conte de fées, une page sobrement intitulée « Promenade » nous emmène sur les traces de la fée dont nous venons de découvrir l’histoire. C’est un aspect du livre que j’ai beaucoup aimé car ces pages m’ont vraiment donné envie de me rendre en Corse pour voir de mes propres yeux les lieux où se déroulent les contes.

Les contes en eux-mêmes sont assez courts mais cela ne m’a pas dérangé. A la lecture, j’ai vraiment senti qu’il s’agissait de contes transmis habituellement de manière orale. Cela donne une impression très agréable de contes que l’on pourrait entendre lors d’une chaude soirée d’été sur fond de chants de cigales. Petit plus pour les personnes sachant lire le corse : le premier conte est proposé en corse puis en français. Bien que ne comprenant pas la langue, je trouve que c’est un vrai plus de mettre en avant la langue régionale. Cela permet de préserver cette spécificité locale et de continuer à la transmettre.

Si vous avez envie de partir à la découverte des nombreuses fées qui vivent sur l’île de Beauté, je ne peux que vous recommander ce recueil. J’ai passé un très bon moment tout en douceur avec cette lecture. Je pense d’ailleurs que je relirai avec grand plaisir certains des contes lorsque j’aurai envie de mettre un peu de magie dans mes journées.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 février 2018

Diamant & Mauvais karma - Tamara Balliana

Auteur : Tamara Balliana
Editions : Amazon Publishing France
Pages : 304
Date de sortie : 23 janvier 2018
Tome : 2
Prix : 9.99€
Public : Tout public

51rhW4-D+TL

 

Résumé :

Une comédie romantique drôle et légère par l’auteur de Coup de foudre & Quiproquos.

En se levant ce matin-là, Julia ne s’attendait sûrement pas à passer une journée aussi éprouvante. Pourtant, tout avait commencé plutôt normalement : son amie Libby était ravie de lui confier ses enfants et Julia était prête à faire contre mauvaise fortune bon cœur pour aider son amie… Jusqu’à ce que le petit Kyle se blesse et finisse aux urgences, après avoir confié à Julia son « trésor » trouvé dans le bac à sable : un magnifique solitaire !

Très vite, les catastrophes commencent à s’enchaîner et Julia réalise que le pouvoir de nuisance de cette bague est proportionnel à la taille de son diamant. Elle n’a, dès lors, plus qu’une idée en tête : s’en débarrasser. Mais d’où vient cette bague et qui l’a perdue ? Et surtout, qui est ce bel homme que Julia ne cesse de croiser ?

 

Mon Avis :

Après avoir beaucoup aimé le premier tome de la série Bay Village, Coup de foudre & quiproquos, j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de cette bande d’amie vivant à Boston. Grâce à NetGalley, Amazon Publishing France m’a donné accès à Diamant & Mauvais karma en avant-première et je tiens à les en remercier chaleureusement.

C’est le troisième livre de Tamara Balliana que je lis et je me suis lancée dedans sans même lire le résumé. Dès les premières pages, j’ai beaucoup aimé le personnage de Julia. Artiste peintre un « poil » désordonnée, elle est loin d’être l’héroïne de comédie romantique à la vie de rêve. Elle est constamment en retard et son quota de mésaventures est probablement le plus élevé de tout Boston. Lorsque tous ces déboires lui tombent dessus, je n’ai pu m’empêcher d’avoir un peu pitié d’elle. Elle qui n’a rien demandé, la voilà dans des embrouilles à n’en plus finir. Et tout ça pour une magnifique bague valant plusieurs milliers de dollars trouvée dans un bac à sable !

Si Julia est un personnage attachant, je dois bien admettre que mon personnage chouchou reste « ce bel homme que Julia ne cesse de croiser. » Je n’ai pas envie d’en dire trop à son sujet mais sachez seulement que j’ai totalement craquée pour lui. Vu que je craque rarement sur un personnage de romans, c’est donc un très bon point !

Un autre point que j’ai beaucoup apprécié est la plume de Tamara Balliana. Elle a un style littéraire très fluide qui fait que j’ai dévoré son roman sans même m’en rendre compte. Ses romans sont de véritables « page turner ». Diamant & Mauvais karma a un rythme assez soutenu qui fait que je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai d’ailleurs presque été déçue de le refermer. J’aurais bien aimé rester encore un peu en compagnie de Julia et ses amies. Mais ce n’est que partie remise vu que le troisième tome, Fashion victime & Volte-Face, sort le 27 mars 2018.       

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

26 janvier 2018

Recueil de poèmes et rêveries - Frédéric Marcou

Auteur : Frédéric Marcou
Editions : Autoédité
Pages : 84
Date de sortie : 1er avril 2012
Tome : unique
Prix : 7,50€
Public : Tout Public

 

53-recueil-poemes-et-reveries_th

Résumé :

Entre une réalité trop présente et la rêverie, mon choix a été simple :
Ecrire pour exorciser.

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce recueil en partenariat avec l’auteur, Frédéric Marcou, via la plateforme SimPlement. Je tiens donc à le remercier de m’avoir accordé sa confiance.

Ce recueil est divisé en deux parties. La première est composée de poèmes à propos d’amies de l’auteur et la deuxième aborde le thème de la rêverie. Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai eu un peu de mal avec la première partie. Je l’ai trouvé un peu trop personnelle à mon goût. L’auteur y parle de certaines de ses amies et j’ai eu l’impression d’entrer à la fois dans la vie privée de ces femmes et dans celle de l’auteur. Cette immersion dans le cercle privé de l’auteur m’a particulièrement gênée. J’ai d’ailleurs été à deux doigts d’abandonner ma lecture.

En revanche la seconde partie de ce recueil, celle concernant la rêverie, m’a beaucoup plus parlé. Je suis souvent en train de laisser mon imagination vagabonder. Du réveil au coucher, j’imagine diverses situations : des morceaux d’histoires, des scénettes variées … Forcément, j’ai donc aimé cette succession de petits textes parlant de l’imagination. Je ne regrette donc pas d’avoir persévérer dans ma lecture.

Au final Recueil de poèmes et rêveries est une lecture assez mitigée à mes yeux.

Ma Note : 2.5/5

18 janvier 2018

Les Calices du Temps - épisode 2 : Malandrin - S.N. Lemoing

Auteur : S.N. Lemoing
Editions : autoédité
Pages : 108
Date de sortie : 7 novembre 2017
Tome : 2
Prix : 0.99€
Public : Tout Public

 

Source: Externe

Résumé :

Maria, 26 ans, est une des meilleures recrues de la police de Los Angeles.
On ne peut pas dire qu'elle soit très féminine : elle excelle en sports de combat, déteste les robes et n'avoue jamais ses sentiments à un homme.

Un jour, tandis que son petit frère Juan, un ado geek, reçoit un mystérieux colis contenant des coupes de l'époque médiévale, ils se retrouvent propulsés au début du 16ème siècle.

Ils vont devoir se fondre dans le décor et trouver le moyen de rentrer chez eux.

Mon Avis :

En juin dernier, S.N. Lemoing était la première autrice à me contacter sur le site SimPlement. J’avais eu la chance de pouvoir découvrir le premier épisode de sa série Les Calices du Temps : Retour en arrière. Pour découvrir mon avis sur ce premier volet, cliquez sur le lien précédent. A l’occasion de la sortie du deuxième épisode, S.N. Lemoing m’a gentiment recontactée. Je tiens donc à la remercier chaleureusement mais aussi à lui présenter mes excuses pour le temps que j’ai mis à lire et chroniquer son livre.

J’ai commis l’erreur de ne pas relire le premier épisode avant de me plonger dans ce deuxième opus. Il m’a donc fallu quelques pages pour me rappeler des évènements passés. Malgré ce petit temps de flottement, j’ai vite réussi à rentrer dans cette nouvelle aventure. Pourtant, il ne se passe pas grand-chose d’un point de vue de l’action. L’intrigue n’avance pas vraiment. Maria et Juan sont toujours coincés au Moyen-Âge tandis que leurs parents tentent de comprendre ce qui est arrivé à leurs enfants. Le manque de dynamisme s’explique donc par le contexte historique mais je suis un peu resté sur ma faim.

En revanche, cette situation permet aux personnages d’évoluer et aux lecteurs de mieux comprendre leurs caractères. J’ai notamment beaucoup apprécié l’évolution de Maria. C’est un personnage bien plus complexe qu’il n’y parait. Je la trouvais un peu fatigante dans le premier épisode alors qu’ici elle devient beaucoup plus sympathique. Par contre, j’ai toujours une petite préférence pour Juan.

Au final, ce deuxième épisode m’a beaucoup plus plu que le précédent. J’ai donc hâte de découvrir la suite des aventures de Maria et Juan.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 janvier 2018

Les Chroniques de la Faucheuse - Mickaël Druart

Auteur : Mickaël Druart
Editions : Boz’Dodor
Pages : 138
Date de sortie : 26 décembre 2017
Tome : unique
Prix : 10€
Public : Tout public

 

image

Résumé :

Mortelles, Mortels,

Peu avenante, la grande Faucheuse jouit, depuis la nuit des temps, d'une réputation qui ternit, bien injustement, l'énergie d'hommes et de femmes qui s'évertuent, sans relâche, à prodiguer fauchages et agonies de qualité. Aussi, je vous prie de bien vouloir prendre connaissance, au travers du recueil qui suit, de leur quotidien, et des rencontres et péripéties qui le parsèment.

Bien à vous, Josiane Smith, Secrétariat de la grande Faucheuse.

PS : Pardonnez le sentimentalisme de ma secrétaire. Ce livre c'est mon best of, point barre. Vénérez-moi. Sa macabre majesté, la Grande Faucheuse.

Mon Avis :

Lorsque j’ai vu passer ce titre sur SimPlement, j’ai immédiatement été attirée par ce résumé. La Grande Faucheuse y donne l’impression d’être un personnage complètement barré. J’ai donc demandé à l’auteur, Mickaël Druart s’il acceptait de me laisser lire son livre en service presse. Je tiens donc à le remercier de m’avoir accordé sa confiance mais aussi de m’avoir permis de passer un si bon moment en compagnie de ses personnages.

Les Chroniques de la Faucheuse est un recueil de nouvelles mettant en scène plusieurs histoires du Royaume des Morts choisies avec soin par sa macabre majesté en personne. Même si certaines m’ont moins touchée que d’autres, je dois admettre avoir été très agréablement surprise. L’auteur parvient à nous faire passer d’une émotion à l’autre au détour d’une page. Certaines nouvelles m’ont fait rire alors que d’autres ont réussi à me mettre la larme à l’œil. Bravo à Mickaël Druart qui sait définitivement jongler avec les émotions. A travers ces nouvelles, l’auteur va aborder la mort sous tous les angles. Chacune est racontée d’un point de vue différent qui permet de varier la perception des évènements.

Le gros point fort de l’auteur est, à mes yeux, sa galerie de personnages hauts en couleurs. J’ai tout simplement adoré la relation qu’il existe entre la Grande Faucheuse et sa secrétaire, Josiane. Dès l’introduction du roman, sous forme d’interview, j’ai eu un gros coup de cœur pour ces deux personnages. Ils forment un duo d’enfer et j’espère de tout cœur qu’un deuxième volume des aventures de la Grande Faucheuse verra le jour.

Si vous avez l’occasion de mettre la main sur un exemplaire de ces Chroniques, je ne peux que vous recommander de foncer dessus. Personnellement, je compte bien acquérir un exemplaire en format physique afin de pouvoir les relire avec le plus grand plaisir.

Ma Note : 5/5 + gros coup de coeur


12 janvier 2018

La petite fille qui détestait les étoiles - Frédéric Meurin

Auteur : Frédéric Meurin
Editions : Librinova
Pages : 81
Date de sortie : 15 novembre 2017
Tome : unique
Prix : 11,90€
Public : Tout Public

20170901_110539

 

Résumé :

Pas facile, la vie d'enfant non-désiré... surtout quand maman est en voyage d'affaires à 300 km au-dessus de la planète et que papa est absent. Entre des scientifiques loin des réalités de notre planète, un camarade fan de foot, une mère arriviste et prête à tout, et un superviseur de mission dépassé par la succession des événements, une gamine qui aurait pu exister tente de trouver sa place.

La petite fille qui détestait les étoiles imagine les coulisses rocambolesques de la conquête spatiale dans les années 80, et raconte une fiction qui tente de dépasser la réalité.

Mon Avis :

J’ai découvert ce titre grâce à un partenariat avec les éditions Librinova via le site NetGalley. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Source: Externe

 

Alors que je fouinais dans le catalogue de NetGalley France, mon regard a été attirée par cette belle couverture et par ce titre que je trouve assez intriguant. Un simple coup d’œil au résumé a fini de me convaincre : ce livre était vraiment tentant.

La petite fille qui détestait les étoiles est un petit roman mettant en scène de manière romancée la conquête spatiale qui sévissait dans les années 1980 entre les deux grandes puissances que sont les Etats-Unis d’Amérique et la Russie. Nous suivons en effet l’histoire d’une petite fille pas tout à fait comme les autres. Issue de parents cosmonautes qui la délaissent complètement, elle va grandir au sein d’une base spatiale entourée de scientifiques. Vu le faible nombre de pages, je ne vais pas m’étendre plus en détails. Je préfère en dire peu que vous dévoiler des éléments importants à l’intrigue.

J’ai lu ce roman très rapidement et j’ai passé un très bon moment. Cette petite fille n’a pas une vie facile et je me suis tout de suite prise de sympathie pour elle. Elle qui est un peu considérée par une bête de foire n’est en réalité qu’une enfant en manque d’attention et son histoire m’a beaucoup touchée. Je pense que la plume de Frédéric Meurin y est pour beaucoup. L’écriture est vraiment fluide et il n’y a pas de longueurs inutiles. Chaque élément est là pour une bonne raison : nous aider à comprendre cette petite fille qui finit par détester les étoiles.

Ce roman a été une très belle surprise. Même si j’aurais aimé qu’il soit un peu plus long, La petite fille qui détestait les étoiles est un roman très agréable à lire.

Ma Note : 4/5

31 décembre 2017

Dr. Jekyll and Mr. Seek - Anthony O'Neill

Auteur : Anthony O’Neill
Editions : Black & White Publishing
Pages : 256
Date de sortie : 1er septembre 2017
Tome : unique
Prix : 10,99€
Public : Tout Public

 

cover120239-medium

Résumé :

The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde Continues...

Seven years after the death of Edward Hyde, a stylish gentleman shows up in foggy London claiming to be Dr Henry Jekyll. Only Mr Utterson, Jekyll’s faithful lawyer and confidant, knows that he must be an impostor – because Jekyll was Hyde. But as the man goes about charming Jekyll's friends and reclaiming his estate, and as the bodies of potential challengers start piling up, Utterson is left fearing for his life ... and questioning his own sanity.

This brilliantly imagined and beautifully written sequel to one of literature's greatest masterpieces perfectly complements the original work. And where the original was concerned with the duality of man, this sequel deals with the possibility of identity theft of the most audacious kind. Can it really be that this man who looks and acts so precisely like Dr Henry Jekyll is an imposter?

Mon Avis :

J’ai découvert ce livre grâce au site NetGalley UK. Je tiens donc à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

J’ai découvert l’œuvre originale de Robert Louis Stevenson lorsque j’étais au collège et j’en garde un souvenir agréable. J’étais donc curieuse de découvrir cette « suite » imaginée par Anthony O’Neill. Malheureusement, dès les premières pages j’ai su que j’allais avoir du mal avec ce roman. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour réussir à passer le cap des premières pages. Je ne saurais expliquer précisément pourquoi mais je n’ai pas adhéré au style de l’auteur. Pourtant Anthony O’Neill a su respecter le style de Stevenson et l’aspect historique du roman est bien présent. Peut-être que ce n’était tout simplement pas ce à quoi je m’attendais …

Côté histoire, grosse déception pour moi. J’ai trouvé le récit très lent et beaucoup trop lourd. De nombreux passages n’apportent pas grand-chose à l’enquête que mène Utterson, l’avocat du Docteur Jekyll, pour découvrir qui est l’imposteur qui prétend être Jekyll. J’ai lutté pour venir à bout des 256 pages de ce roman parce que je voulais avoir le fin mot de l’histoire. Au final, pas de vraie révélation et une fin tout aussi décevante que le reste de l’histoire. Bref, vous l’avez compris, je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture.  

Ma Note : 1/5

29 décembre 2017

Du vent dans les toiles d'araignée - Xavier Zakoian

Auteur : Xavier Zakoian
Editions : Editions HJ
Pages : 208
Date de sortie : 18 juillet 2017
Tome : unique
Prix : 13,45€
Public : Tout Public

cover-848

 

Résumé :

Ce roman à clefs est librement inspiré des vies de Marilyn Monroe et d’un proche de Jean Moulin. La résistance sous toutes ses formes, donc.

C’est l’histoire de leurs chemins mêlés à la faveur de quelques mots écrits à la va-vite dans un musée, déclencheurs d’une réminiscence des temps troublés de la Seconde Guerre mondiale. Un peu comme si la poésie, la passion et la guerre étaient un même appel au secours sans cesse renouvelé.

De New York à Paris, la recherche de Zelda et le secret de Bart se répondent en écho à travers les âges, les rendez-vous ratés et certaines scènes mythiques de l’icône sexuelle du XXe siècle.

Au fond, leur recherche d’absolu – devenir un « monstre lumineux » pour l’une, l’actrice du siècle, se contenter d’une vie hors du réel pour l’autre, masquant les blessures du passé – est peut-être leur ultime ressort existentiel qui se nourrit de leurs secrets intimes et trouve sa fulgurance dans la grande Histoire qui s’écrit.

Mon Avis :

J’ai pu découvrir ce roman grâce à un partenariat avec la maison d’éditions HJ via le site SimPlement. Je tiens donc à remercier toute l’équipe des éditions HJ de m’avoir accordé leur confiance.

Sans titre 4

Du vent dans les toiles d’araignée s’inspire librement de la vie de Marilyn Monroe tout en s’appuyant sur des faits réels de sa vie. Dès le début du roman, nous découvrons Zelda, l’alter-ego de l’actrice qu’elle utilisait pour préserver sa vie privée. Alors qu’elle est attablée au café d’un musée new-yorkais, elle va faire la rencontre de Bart, marchand d’art français. Chacun à sa manière porte un lourd fardeau sur ses épaules : son statut d’icône pour l’une et son passé de résistant pour l’autre. Au fil des chapitres, ce sont leurs vies que le lecteur va découvrir.

J’ai beaucoup aimé ces retours dans le passé progressifs qui permettent de comprendre pourquoi Zelda et Bart agissent ainsi. Au début, j’ai quand même eu un peu de mal à faire le lien entre les différents noms des personnages. D’un côté nous avons Zelda qui n’est autre que Marilyn Monroe née Norma Jeane Baker. De l’autre, Bart et son pseudo de résistant, Blaise. Je me suis bien souvent sentie perdue dans ce ballet des prénoms... Malgré ce petit bémol, j’ai beaucoup aimé découvrir la vie de Marilyn Monroe même si elle a été romancée.

Au final, Du vent dans les toiles d’araignée est un roman que je n’aurais jamais lu autrement mais que je suis contente d’avoir découvert. Il m’aura donné envie d’en savoir plus sur l’icône du XXème siècle et même, enfin, de regarder un de ses films.

Ma Note : 3.5/5

23 décembre 2017

Les Chroniques Hérétiques, tome 1 : Les loups d'Uriam - Philippe Tessier

Auteur : Philippe Tessier
Editions : LEHA éditions
Pages : 424
Date de sortie : 20 octobre 2017
Tome : 1
Prix : 19€
Public : Tout Public

 

Les-loups-d-Uriam

Résumé :

Né dans l’atelier d’un magicien, Tire-d’Aile est un jeune garçon de bois qui s’éveille à la vie. Il découvre un monde magique où se côtoient des fées de la rosée, des sylphes des vents, de majestueux pégases ou bien encore les souvenirs d’anciennes divinités balayées par les Légions Hérétiques.

Mais dans cet univers enchanteur où le Phoenix Solaire meurt pour que la Dame de la Nuit recouvre les terres de son manteau étoilé, Tire-d’Aile découvre aussi qu’il faut porter un bien lourd fardeau. Séparé de son créateur par les sorciers de Tyr Ashen, il est contraint de fuir les puissances obscures lancées à sa poursuite.

Accompagné d’une araignée de cristal, d’un vieux loup dont la Mort ne veut pas et d’une étrange flamme vivante, il lui faut traverser des régions inconnues recélant merveilles et sombres terreurs tandis qu’un phénomène étrange s’éveille progressivement en lui… une puissance ancestrale dont pourrait bien dépendre l’avenir du monde…

Mon Avis :

Lorsque ce livre a été proposé en partenariat sur LivrAddict, le résumé m’a tout de suite intriguée. Je voulais en savoir plus sur ce mystérieux « jeune garçon de bois. » J’ai donc immédiatement postulé et l’équipe de LivrAddict m’a sélectionnée pour découvrir ce roman. Je tiens donc à remercier toute l’équipe de LivrAddict mais aussi la maison d’éditions et l’auteur de m’avoir accordé leur confiance.

Source: Externe

Il y a des romans qui se dévorent d’une traite et d’autres qui se savourent comme un bonbon qu’on laisse fondre sur la langue pour en faire durer le goût. Ce premier tome des Chroniques Hérétiques appartient à cette dernière catégorie. J’ai tellement aimé ce roman que je ne voulais pas en voir la fin. Je voulais rester dans le magnifique univers imaginé par Philippe Tessier. Je suis très compliqué en matière de romans de fantasy car j’ai toujours beaucoup de mal avec les univers. Soit ils sont trop complexes et je m’y perds, soit ils ne sont pas assez développés et je m’ennuie. Ici, l’auteur a su trouver le juste milieu. L’univers est très riche mais pourtant je ne me suis jamais sentie perdue. Comme nous suivons Tire-d’Aile, un jeune garçon de bois qui ne connait rien du monde qui l’entoure, nous découvrons en même temps que lui les différentes régions qu’il va explorer avec ses compagnons. En quelques phrases l’auteur arrive à apporter de petits détails qui permettent d’étoffer son monde sans l’alourdir. J’ai tout simplement adoré découvrir ce monde fantastique.

Un autre point que j’ai vraiment apprécié, les personnages sont riches, hauts en couleurs et bien construits. Chaque personnage qui va croiser la route de Tire-d’Aile va lui apporter quelque chose. Entre Cristal, une petite araignée en cristal baignée de magie, Nacre, le vieux loup blanc qui passe son temps à raconter des anecdotes, ou encore la petite flamme que Tire-d’Aile doit protéger à tout prix, tous vont avoir un rôle à jouer dans l’aventure du jeune garçon. Je ne vais pas m’étendre sur chaque personnage pour ne pas vous gâcher votre lecture. Sachez juste que je suis bien incapable de désigner mon personnage préféré. Je les ai tous adoré.

La plume de l’auteur est vrai régal à lire. Je ne saurais comment l’expliquer mais j’ai souvent eu l’impression de lire un conte. Les évènements se succèdent rapidement bien que nous soyons sur une période temporelle assez longue. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai vraiment tout aimé dans ce premier tome. Par contre, la fin est terriblement frustrante ! Je n’ai qu’une hâte désormais : avoir le deuxième tome entre les mains pour découvrir comment Tire-d’Aile va s’en sortir.

Pour résumer, j’ai eu un vrai coup de cœur pour l’aventure de Tire-d’Aile. Tout m’a plu, ce qui n’était pas forcément gagné vu mes difficultés avec les romans de fantasy.

Ma Note : 4,75/5 + coup de cœur

541940Ligne

Vous avez jusqu'au 24 décembre minuit pour tenter votre chance à mon Concours de Noël

Venez me raconter un de vos plus beaux souvenirs de Noël.

10 décembre 2017

Meet Me Under the Mistletoe - Carla Burgess

 Auteur : Carla Burgess
Editions : HarperCollins – collection HQ Digital
Pages : 384
Date de sortie : 27 octobre 2017
Tome : unique
Prix : 5,66€ (ebook)
Public : Tout Public

 

cover124504-medium

Résumé :

It’s beginning to look a lot like Christmas at the little flower shop…

Florist Rachel Jones might spend every day making beautiful bridal bouquets at her little flower shop, but her own love life is wilting as quickly as a bunch of dead roses.

Luckily, the arrival of handsome detective Anthony Bascombe, the new tenant upstairs is the perfect distraction ! Although there’s a catch, Anthony isn’t looking for love – he’s looking for her ex-fiancé, Patrick…

But as the snow begins to fall and her little shop fills with mistletoe ready for Christmas, will Rachel manage to melt Anthony’s heart ?

Mon Avis :

J’ai découvert ce roman grâce à NetGalley UK. Je tiens donc à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

Source: Externe

J’ai obtenu ce livre début novembre mais je l’ai précieusement gardé pour le lire dans le cadre du Cold Winter Challenge. Dès le 1er décembre je l’ai donc sorti de ma PAL numérique pour me mettre dans l’ambiance de Noël.

Autant le dire tout de suite Meet Me Under the Mistletoe est bourré de clichés. J’avais vraiment l’impression de lire l’équivalent papier d’un téléfilm de Noël. Rachel est une jeune fleuriste de 26/27 ans qui vit à Chester, au Nord de l’Angleterre. Au début du roman elle va faire la rencontre d’Anthony Bascombe, le nouveau locataire de l’appartement, situé au-dessus de sa boutique, qui appartient à ses parents. Elle va aussitôt tomber sous son charme et, quelques heures plus tard, elle accepte de dîner avec lui pour qu’il ne soit pas seul lors de sa première soirée en ville. Nous sommes donc dans le schéma classique de la rencontre inattendue qui entraîne un premier rendez-vous qui n’en est pas vraiment un mais qui se termine par … un baiser ! Eh oui, Rachel ne connaît Anthony que depuis quelques heures qu’elle se jette déjà à son cou. En plus, on apprend qu’il y a quelques mois Rachel a rompu avec son fiancé avec qui elle était en couple pendant seulement quelques mois. Fiancé qui, comme l’indique le résumé, est recherché pour fraude par … Anthony ! Oui, oui, le même Anthony Bascombe, inspecteur de police.

Résumons, d’un côté nous avons Rachel, jeune femme crédule qui fond pour le bel inspecteur, et de l’autre Anthony qui refuse toute forme d’attachement et de relation amoureuse. Ajoutez à cela que Rachel adore Noël et qu’Anthony déteste cette fête car elle lui rappelle la mort de son père. Bref, nous avons tous les éléments traditionnels d’une romance de Noël. Malgré les (très) nombreux clichés, j’ai quand même globalement apprécié ma lecture. Meet Me Under the Mistletoe ne casse pas trois pattes à un canard mais cela reste une romance agréable. En revanche, la valse des « je suis attirée par le bel inspecteur » et les « oui mais il ne veut pas d’une relation » m’a vite soulée. L’indécision de Rachel tout au long du roman est vraiment trop longue et casse un peu le rythme.

Meet Me Under the Mistletoe est donc, pour moi, une lecture en demi-teinte qui a quand même réussi à me plonger dans la magie de Noël. Trop de clichés, trop de longueurs et surtout une fin qui, à mes yeux, n’en est pas vraiment une … Dommage. J’espère que ma prochaine romance de Noël sera plus à la hauteur de mes attentes.

Ma Note : 2.75/5

541940Ligne

Rappel : Vous avez jusqu'au 24 décembre pour participer à mon concours de Noël.

N'hésitez pas à tenter votre chance.