30 juillet 2017

La vie d'après - Bruno Madelaine

Auteur : Bruno Madelaine
Editions : Les Editions du Net (autoédité)
Pages : 252
Date de sortie : 25 février 2016
Tome : unique
Prix : 16€
Public : Tout Public

la-vie-d-apres-bruno-madelaine

 

Résumé :

Suite au décès de sa femme, Charles au soir de sa propre vie, développe progressivement des symptômes étranges pouvant s’apparenter à des accès de démence sénile. Très vite il sera placé dans une maison de retraite par sa fille, Emma. Elle viendra le visiter, tous les samedis après-midi, pour l’aider à surmonter cette épreuve et tenter d’endiguer l’inexorable hémorragie de ses souvenirs. Elle lui demande alors de lui raconter sa vie, celle qu’elle connaît déjà, pour tenter de ralentir la maladie et de remettre un peu d’ordre dans tous ce méli-mélo mémoriel. Au milieu des histoires délirantes que son père lui conte, Emma croit percevoir une vérité, quelque chose qui semble avoir du sens, mais dont elle ignore tout. Ce qu’elle va découvrir peu à peu, la bouleversera au plus profond d’elle-même. Emma tentera de découvrir la vérité auprès de son père de plus en plus faible. En aura-t-elle seulement le temps ?

Mon Avis :

Il y a quelques temps, j’ai découvert la plume de Bruno Madelaine à travers son beau roman Les petits yeux étoilés. Ayant eu envie de découvrir un autre de ses récits, je lui ai donc demandé s’il acceptait de me transmettre La vie d’après grâce au site SimPlement. Pour mon plus grand plaisir, il a accepté ce partenariat. Je tiens d’ailleurs à le remercier de m’avoir accordé sa confiance.

J’ai été un peu surprise à la lecture du premier chapitre car je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’aime de plus en plus me lancer à l’aveugle dans mes lectures, sans savoir le sujet abordé. Je n’avais donc pas lu le résumé avant d’entamer la lecture. Une fois passée la surprise du premier chapitre (dont je ne vous dévoilerai rien de peur de vous gâcher la lecture), j’ai tout de suite été intriguée par cette histoire.

Charles, un ancien cardiologue, présente des signes avant-coureurs du Syndrome d’Alzheimer. Sa fille, Emma, va donc le placer dans une maison de retraite. Sentant que sa fin est proche, Charles prépare son esprit à aller dans l’autre monde en appliquant le mode de pensée bouddhiste. A travers ce roman, le lecteur va donc pouvoir en apprendre plus sur certaines pratiques et croyances bouddhistes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé cet aspect du roman. Je ne connais pas grand-chose au bouddhisme et j’ai trouvé très intéressant de pouvoir en apprendre un peu plus au fil du roman.

Bien que le bouddhisme joue un rôle important dans le récit, ce n’est pas le cœur du roman. En effet, La vie d’après c’est surtout une ode à l’amour. Pas uniquement au grand Amour, celui avec un A majuscule. En nous racontant certains évènements de la vie de Charles, Bruno Madelaine nous montre l’importance des différentes formes d’amour que nous sommes amenés à rencontrer au cours de notre vie : l’amour maternel, l’amour paternel, l’amour filial, l’amour que l’on ressent pour ses amis … Il y a beaucoup de formes différentes d’amour qui ont toutes leur importance.

J’ai beaucoup aimé ce roman même si je ne suis pas totalement sûre de bien avoir saisi la fin qui s’appuie, je pense, sur des notions de bouddhisme que je ne maîtrise pas suffisamment. Néanmoins, La vie d’après reste une très belle histoire d’amour mais surtout, c’est une leçon de vie.

Ce roman, qui est en réalité le premier roman de l’auteur, confirme mon ressenti de ma lecture des Petits yeux étoilés : Bruno Madelaine est un auteur dont je vais suivre les publications avec intérêt.

Ma Note : 4,5/5

Posté par Celeb_Angel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Il faut laisser les cactus dans le placard - Françoise Kerymer

Auteur : Françoise Kerymer
Editions : Pocket
Pages : 442
Date de sortie : 16 février 2012
Tome : 1
Prix : 7,40€
Public : Tout Public

 

9782266217248

Résumé :

Trois sœurs, trois personnalités différentes, trois voix entrelacées : Marie, libraire et mère de famille épanouie, Anne, l’artiste, et Lise, solitaire et fragile. Toutes trois ont été marquées par la séparation de leurs parents et la figure d’un père taciturne et froid. Chacune a suivi son chemin, emportée par le cours de sa vie. Et les voilà aujourd’hui réunies à nouveau autour de ce père, décédé.

Mais une quatrième personne s’invite à la lecture du testament : un homme qui reçoit l’entreprise familiale. Qui est ce légataire ? Et qui était vraiment leur père ? Un héritage familial lourd de secrets qui va donner aux trois sœurs l’opportunité de choisir leur destin.

Mon Avis :

Ce roman dormait dans ma PAL depuis quelques années. J’ai profité de partir en vacances pour le glisser dans ma valise et lui donner sa chance.

Marie, Anne et Lise sont trois sœurs aux caractères bien différents. Chacune à sa manière, elles ont été marquées par la séparation de leurs parents lorsqu’elles étaient encore des jeunes filles. De nombreuses années plus tard, elles apprennent la mort de leur père avec qu’elles avaient perdues de vue. A la lecture du testament, elles découvrent avec surprise un quatrième légataire : un homme d’une quarantaine d’années qu’elles ne connaissent pas. Alors qu’Anne et Lise se désintéressent de cette histoire, Marie va mener l’enquête pour découvrir la vérité sur ce mystérieux légataire.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire complexe de cette famille. Charles, le père de famille, est un personnage très complexe, marqué par une histoire personnelle sombre et secrète. Sa mort va chambouler la vie de ses filles qui se battent toutes contre leurs propres problèmes : dépression, problèmes financiers, mari en pleine crise existentielle…  Tous les personnages sont bien construits et apportent un vrai plus à l’intrigue générale. Les points de vue se succèdent et permettent à lecteur de mieux comprendre les relations qui règnent au sein de cette famille.

Je me suis vite laissée emporter par le mystère qui plane autour du quatrième légataire. Je voulais comprendre quelle était sa relation avec Charles pour qu’il finisse par lui léguer son entreprise. En plus de cette intrigue, je me suis facilement attachée aux trois filles et j’ai dévoré ce roman car je voulais en savoir plus sur elle. J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de Lise. Au début du roman, elle est en pleine dépression suite à l’expatriation de son fils en Chine. Elle sombre dans l’alcool et n’est plus que le fantôme d’elle-même. Au fil du récit, elle va réapprendre à vivre et même retrouver le goût du bonheur. 

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier roman. J’ai été légèrement surprise par l’épilogue mais j’ai, par la suite, appris qu’un deuxième tome, Seuls les poissons, avait été publié en 2013. Il faut laisser les cactus dans le placard est, au final, une belle saga familiale qui vaut le coup d’être découverte.

Ma Note : 4,5/5

Posté par Celeb_Angel à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les yeux couleur de pluie - Sophie Tal Men

Auteur : Sophie Tal Men
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 256
Date de sortie : 10 mai 2017
Tome : unique
Prix : 7,10€
Public : Tout Public

9782253071174-001-T

 

Résumé :

Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors pour elle, loin des siens, de ses montagnes : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la collocation, aux collègues… Surtout, c’est l'insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie ?
Rencontres, passions, non-dits, péripéties drôles ou dramatiques… un plaisir de lecture, un roman sensible et plein de fraîcheur qu'on ne lâche pas.

Mon Avis :

Après mon énorme coup de cœur avec Les derniers jours de Rabbit Hayes, j’avais besoin d’une lecture très légère et pas prise de tête. Je ne savais vraiment pas quoi lire jusqu’à ce que ma sœur trouve Les yeux couleur de pluie dans une boîte à livres lors d’une de nos promenades en Bretagne. Ce serait elle ma lecture légère.

Marie-Lou est une jeune femme qui va entamer son internat à l’hôpital de Brest. Pour elle qui n’a jamais mis les pieds en Bretagne, le choc est grand. On s’attache très vite à elle alors que nous vivons avec elle ses premiers pas dans le service de neurologie ou encore sa rencontre avec Matthieu, le mystérieux cousin de sa colocataire. Elle va d’ailleurs vite tomber sous son charme mais il va leur falloir du temps avant de faire le point sur les sentiments qui naissent entre eux.

Ce roman est une petite romance légère et sans prétention. Il est très bien écrit, ce qui rend la lecture fluide. Je l’ai lu d’une seule traite mais ce n’est pas non plus la romance de l’année. J’ai d’ailleurs préféré les passages où Marie-Lou était sur le terrain, dans le service neurologie, au contact des patients, à ceux entre elle et Matthieu.

Au final, c’est un roman léger et facile à lire. Un roman parfait à lire sur la plage ou au bord de la piscine, les pieds dans l’eau …

Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juillet 2017

Les derniers jours de Rabbit Hayes - Anna McPartlin

Auteur : Anna McPartlin
Editions : Pocket
Pages : 474
Date de sortie : 2 février 2017
Tome : unique
Prix : 8€
Public : Tout Public

9782266269292

 

Résumé :

Neuf jours. C’est ce qu’il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement « Rabbit ». Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. A son chevet, famille et proches se relaient dans un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l’enfances, l’adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur…

Au fil des jours, tous s’interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d’une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

Mon Avis :

Il y a des livres qui vous font passer un bon moment et il y a ceux qui vous bouleversent, qui vous font vibrer, qui résonnent en vous. Les derniers jours de Rabbit Hayes appartient à cette dernière catégorie. Au fil de ma lecture, je suis passée par tout une gamme d’émotion : du rire aux larmes en passant par la colère et le désespoir. Ce roman est tout simplement une petite merveille, une histoire terriblement poignante et émouvante.

Bien que mourante, Rabbit déborde de vie. Lorsqu’elle intègre la maison de soins palliatifs au début du roman, elle n’a qu’une envie : se battre pour vivre. C’est une combattante à la volonté de fer. Jusqu’à son dernier souffle, elle va tout faire pour imposer ses idées et ses choix à ses proches. Sous l’influence des nombreux médicaments qui l’aident à supporter la douleur, son esprit divague et l’emmène dans le passé. Le lecteur peut ainsi découvrir la jeunesse de Rabbit, marquée par l’influence du groupe de rock de son frère Davey. J’ai trouvé Rabbit extrêmement attachante, ce qui rend la lecture à la fois addictive et difficile. Je voulais absolument découvrir son passé et en même temps, je ne voulais pas arriver à la fin du roman car nous connaissons dès le début l’issue finale.

J’ai beaucoup aimé la façon dont le récit a été découpé : neuf parties, chacune présentant un des derniers jours de la fin de vie de Rabbit. Plus celle-ci est proche, plus Rabbit se remémore des scènes de son passé. Cette alternance de passages au présent et de passages dans le passé se fait tout naturellement. On perçoit sans problème l’influence du lourd traitement médical de Rabbit.

Bien qu’écrivant cette chronique quelques jours après ma lecture, j’ai encore du mal à trouver les mots pour exprimer mon ressenti pour ce roman. Au moment où j’écris ces lignes, Les derniers jours de Rabbit Hayes est mon plus gros coup de cœur de l’année 2017. Pour pouvoir laisser le roman mûrir tranquillement en moi, j’ai dû enchaîner avec un roman plus léger.

Ce roman est tout simplement une petite pépite, un véritable hymne à la vie. A mettre entre toutes les mains.

Ma Note : 5/5 + Enorme coup de cœur !!

Posté par Celeb_Angel à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Tilleul du soir - Jean Anglade

Auteur : Jean Anglade
Editions : Pocket
Pages : 251
Date de sortie : 7 décembre 2000 (édition originale : 1975)
Tome : unique
Prix : 5,40€
Public : Tout Public

9782266109819

 

Résumé :

Elle a dit au revoir à ses poules, rangés ses affaires dans son baluchon, fermé les volets de sa maison. Prête pour l’ultime aventure, à vingt kilomètres de là…

« Le Doux Repos », un nom qui promet tant : activités ludiques, repas à heures fixes, nouveaux compagnons et service impeccable ! Pour Mathilde, qui a toujours vécu au fil des saisons – « nom de gueux ! » –, cohabiter avec les angoisses et les lubies de Lulu, Mauricette et autres édentés relève d’une expérience stupéfiante et drolatique ! Car pout Mathilde, digne et bonhomme, si l’âge est bien là, la vie frémit, toujours …

Mon Avis :

Ce roman c’est avant tout un portrait de la vieillesse. Du haut de ses 80 ans, Mathilde doit quitter la ferme où elle a toujours vécu pour s’installer dans une maison de retraite située à une vingtaine de kilomètres de là. En sa compagnie, le lecteur va pouvoir découvrir les différents résidents du « Doux Repos ». C’est un tableau pas forcément très joyeux que Jean Anglade nous dresse. Entre les différentes maladies des uns et des autres (certains jouent d’ailleurs à comparer leurs maux), l’indifférence des proches, le manque d’intimité, les visites intéressées … Le Tilleul du soir nous permet de découvrir la dure réalité des maisons de retraites à la fin des années 1970. Bien que datant un peu, le portrait dressé par Jean Anglade fait encore écho à la situation actuelle de certaines personnes âgées.

Le comportement de certains visiteurs vis-à-vis de leurs proches résidants à la maison de retraite m’a vraiment mis en colère. Je pense notamment à un fils qui ne cesse de faire miroiter à sa mère son éventuelle sortie de la maison de retraite pour l’installer chez lui. A chacune de ses visites, il trouve un nouvel argument pour repousser sa promesse. Révoltant … Mais c’est pourtant une des dures réalités que doivent affronter certaines personnes placées en maison de retraite.

Je me suis vite attachée à Mathilde qui est encore vive et ne comprends pas vraiment ce qu’elle fait au « Doux Repos ». Elle qui a vieilli au milieu de ses poules, chèvres et autres animaux de fermes, a bien du mal à s’habituer au rythme de la maison de retraite. C’est un personnage que j’ai trouvé très bien construit car elle a un vécu qui influe sur ses envies, sur sa façon de voir les choses.

Pour résumer, ce roman dresse le portrait d’une génération vieillissante dont personne (ou presque) ne veut s’occuper. Un roman pas forcément tout rose mais qui touche un sujet qui reste, malgré tout, d’actualité.

Ma Note : 3.5/5

Posté par Celeb_Angel à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


L'ascension du mont Blanc - Ludovic Escande

Auteur : Ludovic Escande
Editions : Allary Editions
Pages : 160
Date de sortie : 31 août 2017
Tome : unique
Prix : 16,90€
Public : Tout Public

CHROMIE-ascencion-du-mont-blanc-6-juin_Page_2-tt-width-326-height-468-lazyload-0-crop-1-bgcolor-ffffff

 

Résumé :

Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile, l’écrivain lui lance : « Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc ! ».

Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, les parois vertigineuses, la haute altitude et le manque d’oxygène. La voie que lui font emprunter Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin est périlleuse pour un débutant. Mais c’est le plus court chemin pour retrouver goût au bonheur.

Avec sincérité et humour, Ludovic Escande raconte cette folle ascension qui est aussi et surtout une formidable aventure amicale, littéraire et spirituelle.

 Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de lire ce roman autobiographique en partenariat grâce au site NetGalley. Je tiens à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

J’aime beaucoup découvrir des auteurs grâce à des services presses. Parfois je suis quelque peu déçue et parfois je suis très agréablement surprise. L’ascension du mont Blanc appartient à cette dernière catégorie. Je me suis lancée dans ce roman sans trop savoir à quoi m’attendre et j’ai vite été captivée par le récit que Ludovic Escande nous fait de son aventure extraordinaire.

Ludovic Escande travaille pour les éditions Gallimard aux côtés de grands auteurs. Alors qu’il traverse une phase difficile dans sa vie personnelle, il se confie à Sylvain Tesson. Pour lui changer les idées, celui-ci lui propose de l’emmener en haut du Mont Blanc. Ludovic Escande accepte. Seul petit problème : il n’a jamais fait d’alpinisme et il n’est pas vraiment en forme olympique.

Plus j’avançais dans le récit, plus j’avais envie de savoir si l’éditeur allait réussir son pari un peu fou. J’ai dévoré ce roman d’une traite. La plume de l’auteur est simple et très agréable à lire. Ses descriptions de son expédition au mont Blanc m’ont vraiment donné l’impression d’être avec lui, de profiter des magnifiques paysages de montagnes, de respirer l’air frais des Alpes… Ce roman est tout simplement dépaysant.

Au travers du récit de l’auteur, le lecteur peut également se rendre compte de la difficulté d’un tel challenge. On ne se lance pas dans ce genre de défi sans être accompagné de personnes qui savent ce qu’elles font et qui ont l’habitude d’une telle ascension.

Au final, L’ascension du mont Blanc fait voyager le lecteur et parviens à l’emmener au toit de l’Europe, en haut du sommet le plus haut d’Europe. Une petite pépite que je ne regrette pas d’avoir découverte.

Ma Note : 4,5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 juillet 2017

Aimer trois fois par jour - Fausto Brizzi

Auteur : Fausto Brizzi
Editions : Pocket
Pages : 320
Date de sortie : 5 janvier 2017
Tome : unique
Prix : 6,95€
Public : Tout Public

9782266275323

 

Résumé :

Il existe une différence fondamentale entre aimer quelqu’un et le rendre heureux. À plus de 40 ans, un mariage conjugué au passé, des enfants distants et une dépression à son actif, Diego Anastasi l’ignore encore.
Sa vie ne ressemble guère désormais à une partie de plaisir. Lorsqu’il cherche du réconfort auprès de ses proches, peu nombreux sont ceux qui veulent réellement prendre soin de lui. Or, Diego aussi a souvent été aux abonnés absents quand il s’agissait d’apporter du soutien à autrui…
Pour espérer voir la lumière au bout du tunnel, Diego se lance corps et âme dans sa nouvelle mission : créer le bonheur de ses proches. Le résultat est inévitable : avec la précision d’un tireur d’élite, il détruit l’existence de chacun d’eux. À moins que…

Mon Avis :

Du haut de ses 40 ans, Diego est atteint du mal qui touche une grande partie de la population : il est en pleine dépression. Au bout du rouleau, il finit par accepter de consulter un psychiatre. Narrateur de ce roman, il va revenir, avec beaucoup d’humour et d’autodérision sur les origines de sa dépression. Fils d’un ex-champion de tennis italien et d’une ancienne star de cinéma, il va, dans un premier temps dresser le portrait de sa famille. Ses parents, sa sœur, son ex-femme, ses enfants ou encore ses amis, il nous raconte ses liens avec chacun d’entre eux. Alors qu’il touche le fond, il va se tourner vers eux pour obtenir de l’aide, en vain… C’est sa rencontre avec un certain Massimiliano qui va lui permettre de voir la vie différemment.

Ce roman traite d’un sujet qui est loin d’être facile. Nous avons tous connu quelqu’un de déprimé, que ce soit un proche, un ami ou un collègue. Avec une plume très poétique et une bonne dose d’humour, l’auteur, Fausto Brizzi, réussit à sortir du pathos. Au final, Aimer trois fois par jour est un roman qui fait sourire, réfléchir et qui permet de passer un très bon moment. Personnellement, j’ai beaucoup aimé la deuxième partie du roman. A partir du moment où Diego rencontre Massimiliano, il va se lancer dans un projet ambitieux qui va l’aider à sortir de sa dépression. C’est en essayant de faire le bien autour de lui que Diego va finalement réussir à voir le bout du tunnel. J’ai trouvé que ce roman était un bel exemple sur l’importance de l’amour dans la vie. Qu’il s’agisse de l’amour filial, du grand amour ou encore de ce lien si précieux qu’est l’amitié, toutes ces formes d’amour jouent un rôle crucial sur notre bien-être.

J’ai tout simplement dévoré ce roman. Il se lit tout seul et s’en m’en rendre compte, j’étais déjà arrivée déjà à la fin. C’est tout simplement une petite pépite qui pourra, je l’espère, apporter une petite touche de bonne humeur dans le quotidien de tout le monde.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 16:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 juillet 2017

Les CM2 à la une - Catherine Missonnier

Auteur : Catherine Missionnier
Editions : Rageot Cascade
Pages : 150 pages
Date de sortie : 1 janvier 1994
Tome : 4
Prix : 5,70€
Public : A partir de 8 ans

couv39111858

 

Résumé :

Le premier numéro de Graffiti, le journal des CM2, vient de sortir. Laure, Quentin, Nicolas et toute la bande sont très fiers du résultat. Mais il faut améliorer la formule, trouver de nouveaux sujets d'articles...
Être journaliste c'est passionnant mais dangereux quand on découvre une drôle d'affaire...

Mon Avis :

J’ai lu ce livre pour la première lorsque j’étais en CM2. C’est mon maître qui nous en lisait un chapitre par jour juste avant la pause déjeuner. Un samedi matin, juste avant de partir en week-end, il nous a proposé d’imaginer ce qui pouvait se passer dans la suite. N’ayant pas la patience d’attendre le lundi midi pour découvrir ce qui allait se passer, j’ai réussi à traîner ma mère dans une librairie pour qu’elle me l’offre. Je l’ai dévoré en une journée et j’avais adoré !

Dans le cadre du Bingo estival (dont je ne crois pas vous avoir parlé), je devais effectuer une Lecture Commune avec un ou une des participantes du Bingo. C’est ma copinaute Ericka47 qui m’a proposé de nous replonger en arrière et de retourner au CM2. Et franchement, je ne regrette pas un seul instant cette relecture !

Laure et sa bande de copains se connaissent depuis qu’ils sont tous petits. Ils vivent dans un petit village des Yvelines et fréquent la même école. Depuis le CE2, il leur arrive plein d’aventures. Maintenant élèves de CM2, ils décident de lancer leur propre journal : Graffiti. A la recherche d’articles intéressants pour leur journal, ils vont se retrouver à mener l’enquête sur la maison de retraite située à côté de la maison de Laure.

Depuis le premier tome, les personnages ont bien grandi. Entre le futur passage en sixième, le journal ou encore le divorce de certains parents, la petite bande d’amis va devoir faire face à de nombreux obstacles. Comme toujours, ils vont se mêler de ce qui ne les regarder pas vraiment et vont finir par mener une enquête. J’ai trouvé l’intrigue à la fois très simple et bien construite. Les différents éléments amenant à la résolution finale se mettent progressivement en place ce qui donne l’impression au lecteur de faire partie de la bande de Laure.

J’avais adoré ce roman lorsque j’avais une dizaine d’années. Près de vingt ans plus tard, j’aime toujours autant. Les éditions Rageot ayant réédité ce livre, je le recommande fortement à tous les enfants âgés de 8-10 ans mais aussi aux plus grands car, après tout, il n’y a pas d’âge pour lire des romans jeunesse !

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2017

Le Coeur hypothéqué - Carson McCullers

Auteur : Carson McCullers
Editions : Le Livre de Poche
Pages : 352
Date de sortie : 17 mai 2017
Tome : unique
Prix : 7,30€
Public : Tout Public

 

9782253071327-001-T

Résumé :

« L’ennui, c'est qu'il continuait à voir Sara comme dans un brouillard. Et tout le reste aussi, à cette époque. À croire que tout se brouillait dans sa tête et qu'il devenait fou. (…) Il avait toujours faim, et toujours le sentiment de quelque chose qui se préparait. Quelque chose de terrible qui le détruisait. Mais il refusait que ce pressentiment atteigne son esprit. (…)
Il était sur le point de devenir un homme, et il avait dix-sept ans.  »
 
Des nouvelles, quelques poésies, la première et magistrale esquisse de son grand roman, Le Cœur est un chasseur solitaire : Le Cœur hypothéqué rassemble les écrits de Carson McCullers publiés de son vivant dans la presse ou restés inédits. Tous les thèmes chers à l'auteur s'y retrouvent : l'angoisse de la solitude, le besoin d'aimer et d'être aimé, la difficulté de communiquer, la délicate expression des sentiments... Mais aussi la légèreté de l'écriture et la précision clinique du récit.

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de lire ce recueil de nouvelles en partenariat grâce au site NetGalley.

Je ne connais pas du tout l’univers de Carson McCullers. C’est un auteur qui m’est totalement inconnue et j’étais vraiment curieuse de découvrir sa plume à travers ce livre. Malheureusement, ce que j’ai lu ici ne m’a pas donné envie d’en savoir plus.

Ce recueil regroupe de nombreux écrits que l’auteur a publié dans diverses revues au cours de sa vie. Les thèmes abordés sont assez variés mais mon ressenti vu le même pour tous : je me suis ennuyée. Je pense que les lecteurs qui ont appréciés Le Cœur est un chasseur solitaire apprécieront de découvrir la manière avec laquelle Carson McCullers a construit son roman mais la néophyte que je suis n’y a pas trouvé de grand intérêt. J’ai d’ailleurs largement survolé ce long passage, me focalisant principalement sur les nouvelles.

Ces nouvelles dressent un portrait assez sombre de la vie aux Etats-Unis au milieu du XXème siècle. L’auteur va, en quelques pages, relater des faits quotidiens parfois assez banal (la vie au sein d’un immeuble, celle d’un écrivain raté, etc.). Moi qui suis quelqu’un de très optimiste et de jovial, ces nouvelles m’ont légèrement miné le moral à plusieurs reprises. J’ai d’ailleurs dû poser ce livre plusieurs fois pour en lire d’autres en parallèle.

En résumé, je pense que ce recueil de nouvelles saura ravir les lecteurs ayant aimé Le Cœur est un chasseur solitaire mais il ne m’a pas du tout convaincue. Une petite déception …

Ma Note : 2.5/5

Posté par Celeb_Angel à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juillet 2017

L'essentiel - Frédéric Marcou

Auteur : Frédéric Marcou
Editions : Atramenta (Autoédité)
Pages : 114
Date de sortie : 30 octobre 2015
Tome : unique
Prix : 8,50€
Public : Tout Public

408-lessentiel_th

 

Résumé :

Ce livre reprend les autres livres déjà parus, c’est le meilleur de ce que j’ai fait auquel j’ai rajouté des inédits, plus quelques dessins originaux

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de lire ce livre en partenariat avec l’auteur grâce au site SimPlement. Je tiens à remercier l’auteur de la confiance qu’il m’a accordé.

J’ai vraiment du mal avec la poésie et avec les nouvelles. Ce sont deux formats auxquelles je ne suis pas très réceptive. Lorsque j’ai commencé ma lecture de L’essentiel, j’ai donc vite été refroidie. En effet, ce livre est un recueil de nouvelles et de poésies retraçant les dix années d’écriture de l’auteur. Etant de nature curieuse, j’ai quand même tenu à découvrir son univers.

Je pense que ce livre pourra toucher les amateurs de poésies simples et modernes. En effet, l’auteur cherche à s’approprier les schémas classiques de la poésie en y ajoutant une touche résolument moderne. Personnellement, je n’ai pas accroché du tout, mais ce n’est que mon opinion.

En tout cas, ce livre aura réussi à me faire sortir de ma zone de confort. Même si je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers de l’auteur, ce livre pourra peut-être vous plaire.

Ma Note : 2.5/5

Posté par Celeb_Angel à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,