07 mai 2017

Emerald Green - Kerstin Gier

Auteur : Kerstin Gier
Editions :
Square Fish
Pages :
464
Date de sortie :
8 octobre 2013
Tome :
3
Prix :
11€
Public :
Jeune Adulte

9781250050816

 

Résumé :

Gwen has a destiny to fulfill, but no one will tell her what it is. She's only recently learned that she is the Ruby, the final member of the time-traveling Circle of Twelve, and since then nothing has been going right. She suspects the founder of the Circle, Count Saint-German, is up to something nefarious, but nobody believes her. And she's just learned that her charming time-traveling partner, Gideon, has probably been using her all along.

Will Gwen finally uncover the secrets of the Circle and learn her own fate ?

Mon Avis :

Ce troisième et dernier tome de la trilogie des Gemmes commence là où s’arrête le deuxième, Saphhire Blue. Gwen est complètement désespérée suite aux révélations que lui a fait Gideon à la fin du tome précédent. Elle ne sait plus à qui faire confiance ou que faire mais avec l’aide de son amie Lesley et de son démon-fantôme Xemerius, elle va tout faire pour empêcher le sombre Comte Saint-Germain de réaliser son plan.

Comme je vous l’ai dit dans ma chronique de Sapphire Blue, il est difficile de vous parler du contenu de ce roman sans vous dévoiler certains éléments majeurs qui gâcheraient votre plaisir. Je ne vais donc pas vraiment parler de l’intrigue si ce n’est pour vous dire que je n’ai pas vu venir la fin. Comme plusieurs éléments, elle m’a complètement surprise car je ne m’y attendais vraiment pas. Tout s’enchaîne assez vite et je me suis laissée prendre au jeu. J’étais tellement absorbée par ce qui arrivait à Gwen que j’ai découvert les retournements de situations en même temps qu’elle.

Parlons un peu de Gwen, justement. C’est un personnage que l’on voit mûrir au fil de la trilogie et j’ai beaucoup aimé vivre le récit à travers ses yeux. Cela donne au lecteur l’impression de faire partie intégrante de récit. Plusieurs fois, je me suis imaginée à sa place. Par exemple, lors du bal organisé par la famille Pympoole-Bothame en 1782 ou lors de ses voyages en 1912.

Comme dans le tome précédent, j’ai adoré le personnage de Xemerius. Il apporte beaucoup de légèreté au récit en distillant des touches d’humour bien sentie. C’est un personnage secondaire qui apporte un vrai plus au récit. N’hésitant pas à se moquer ouvertement de Gwen, qui est la seule à pouvoir le voir et interagir avec lui, il dit ce qu’il pense et fait ce qu’il veut. Il reste néanmoins un allié de taille pour elle car il lui vient souvent en aide. Xemerius est, de loin, mon personnage préféré de la trilogie et je suis un peu déçue de le laisser derrière moi.

Dire au revoir à des personnages attachants et à un univers bien pensé n’est jamais une chose facile mais je trouve que Kerstin Gier l’a fait avec brio. Une belle trilogie qui aura su me faire rêver…

Ma Note : 5/5 + Coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 10:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 mai 2017

Mon nez, mon chat, l'amour et moi - Louise Rennison

Auteur : Louise Rennison
Editions :
Gallimard Jeunesse – Collection Pôle fiction
Pages :
256
Date de sortie :
30 septembre 2010
Tome :
1
Prix :
5,70€
Public :
A partir de 13 ans

A69577

 

Résumé :

Georgia Nicolson a 14 ans et trouve que sa vie est un enfer ! Son chat se prend pour un rottweiler, son père voudrait aller vivre en Nouvelle-Zélande, sa mère porte des jupes trop courtes pour son âge, sa meilleure amie ne perd pas une occasion de lui casser le moral et le garçon le plus canon du quartier sort avec une cruche aux oreilles décollées au lieu de comprendre que Georgia est la femme de sa vie. Enfin, s'il n'y avait que ça, elle pourrait survivre, mais il y a cette chose gigantesque au milieu de son visage : son nez !

Mon Avis :

J’avais envie d’un livre qui se lise vite afin d’avancer dans mon Week-end à 1000. J’ai donc sorti Mon nez, mon chat, l’amour et moi de ma PAL. Il n’y sera pas resté longtemps puisqu’il a rejoint mes étagères en avril.

Ce qui m’a tout de suite marqué c’est la verve de Georgia. Du haut de ses 14 ans, elle n’a pas la langue dans sa poche et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense … Ou du moins à l’écrire dans son journal intime. Car ce roman est en réalité le journal intime de Georgia. Pendant un an, le lecteur va découvrir sa vie haute en couleur. Elle y couche ses émotions, ses désirs, ses rêves et les évènements qui viennent marquer sa journée.  Et croyez-moi, il lui en arrive des choses ! En compagnie de sa bande de copines, elle va découvrir les prémisses de l’amour et tout ce qui va avec : les premiers petits amis, les premiers baisers, les premières ruptures. Ajoutez à tout ça des parents qui ne la comprenne pas vraiment, une petite sœur de 3 ans et un chat complètement allumé et vous obtenez un résultat pour le moins détonnant.

Je ne pensais pas vraiment apprécier mais au final, j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Georgia m’a beaucoup fait rire, surtout lorsqu’elle décide de s’épiler les sourcils … avec un rasoir ! Et ce à quelques jours de la reprise du collège. C’est vraiment un personnage amusant et qui, pour une fois, ne fait pas plus que son âge. Bien souvent, je trouve que les personnages des romans jeunesses ou Young Adult se comportent comme des adultes. Or, ce n’est pas le cas avec Georgia. On sent clairement qu’elle n’a que 14 ans et qu’elle ne maîtrise pas grand-chose. C’est rafraîchissant.

Je ne possède pas encore la suite de la série, qui est constituée de 10 tomes, mais je pense que je la lirai quand même. En espérant y retrouver l’humour qui tant plu ici …

Ma Note : 4/5

Enregistrer

Sapphire Blue - Kerstin Gier

Auteur : Kerstin Gier
Editions :
Square Fish
Pages :
357
Date de sortie :
30 octobre 2012
Tome :
2
Prix :
12,40€
Public :
Jeune adulte

9781250034168

 

Résumé :

Gwen's life has been a rollercoaster since she discovered she was the Ruby, the final member of the secret time-traveling Circle of Twelve. When not searching through history for the other time travelers and asking for a bit of their blood (gross !), she's been trying to figure out what all the mysteries and prophecies surrounding the Circle really mean.

It’s not easy when a secret society, a dangerous Count, and her own time-traveling partner, Gideon, are determined to keep her from the truth. Especially since Gwen can’t decide whether Gideo really believe’s she’s a traitor to the Circle or might actually be on her side – and creeping into her heart.

Mon Avis :

Je ne crois pas vous avoir parlé du premier tome de cette trilogie, Ruby Red, sur le blog. Je l’avais reçu dans un swap que j’avais fait avec une allemande. Kerstin Gier est une auteur allemande mais ne parlant et ne lisant pas l’allemand, mon amie m’avait donc envoyé le premier tome de cette trilogie en anglais. Je l’ai lu l’an dernier et j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce livre. J’avais donc hâte de me procurer la suite. Il y a quelques mois, j’ai donc acheté le deuxième et le troisième tome sur BookDepository, mon petit paradis lorsque je veux acheter des livres en anglais.

Ayant (presque) rattrapé mon retard dans les épisodes de la série TV Timeless, j’avais envie de rester dans la thématique des voyages dans le temps et j’ai entamé la lecture de Sapphire Blue. Quel bonheur de retrouver Gwen et Gideon ! Gwen est une jeune fille de 16 ans qui découvre qu’elle est porteuse d’un gène lui permettant de voyager dans le temps. Dans ce deuxième tome, avec l’aide de son amie Lesley et des fantômes qu’elle est la seule à voir, Gwen va tenter de percer certain des mystères qui entoure la société secrète qui gère ses voyages dans le temps. J’ai adoré Xemerius, démon fantôme qui va s’attacher à Gwen à la suivre partout. Il est particulièrement comique et j’ai adoré chacune de ses interventions.

Concernant l’intrigue générale, je ne peux pas trop en dévoiler sans vous gâcher la lecture de ce premier tome. Gwen enchaîne les voyages temporels allant du XVIIème au XXème siècle. Sur sa route, elle va croiser certains de ses ancêtres, et croyez-moi, ils ne sont pas forcément chaleureux. Tout s’accélère et à la fin, je n’avais qu’une envie : enchaîner tout de suite avec la lecture du troisième et dernier tome.

 Si vous aimez les histoires de voyages temporel, je vous recommande vivement de jeter un œil à cette trilogie.

Ma Note : 5/5

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mai 2017

Crème du soir, espoir - Beth Harbison

Auteur : Beth Harbison
Editions :
Fleuve Noir
Pages :
336 pages
Date de sortie :
11 mars 2010
Tome :
unique
Prix :
18,90€
Public :
Tout public

9782265088733

 

Résumé :

Adolescentes, Allie et Olivia étaient inséparables. Allie, c’était la jolie fille extravertie, Olivia, la petite rousse futée et réservée. Un jour, une terrible rumeur est venue tout gâcher. C’était il y a vingt ans. Depuis, silence radio. De quoi appréhender la réunion d’anciens élèves à laquelle toutes deux ont accepté de se rendre… de mauvaise grâce !

Allie gamberge. Son boulot l’ennuie, elle a pris du poids et se sent vieillir. Il faut dire que sa rupture avec son petit ami n’incite pas vraiment à l’optimisme. Olivia, elle, est devenue rédactrice en chef des pages beauté d’un célèbre magazine new-yorkais, mais côté vie privée, elle n’a rien à envier à son ex-meilleure amie.

Et ces retrouvailles réveillent des souvenirs. Quand elles se remémorent le passé, il est forcément question de leurs « séances maquillage » où elles se prenaient à rêver… Et si la vertu des cosmétiques était d’illuminer l’existence ? Si maquillage rimait avec virage, voyage ou… mariage ? Après tout, pourquoi le génie ne sortirait-il pas d’un poudrier ou d’un pot de crème ? C’est décidé, il faut que ça change !

Avec sa verve habituelle, Beth Harbison nous livre un roman tendre et amusant sur l’amitié féminine et les nouveaux départs.

Mon Avis :

Depuis que j’ai une carte de bibliothèque, je me tourne vers des livres que je n’aurai pas lus autrement. C’est le cas avec Crème du soir, espoir. Après les écrits du CRPE, j’avais besoin d’une lecture légère. Je me suis donc tournée vers de la chick-lit, genre que je ne lis plus vraiment.

Allie et Olivia sont des personnages très attachants. Elles sont drôles et leurs retrouvailles sont vraiment touchantes. L’amitié qui les lie m’a un peu fait penser à celle qui me lie à mon amie Hakutchi, les 20 ans sans se parler en moins !

Concernant l’histoire, il y a une alternance entre les chapitres se déroulant au présent et ceux remontant à leurs années collège et lycée. Au fur et à mesure du récit, le lecteur va donc découvrir les raisons de cette brouille qui a séparé les deux amies pendant 20 ans. Chaque chapitre va permettre de mieux comprendre la relation entre ces deux femmes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé cette succession de flashback. Elle distille un peu de suspense et lorsque la raison de la séparation a été révélée, je n’y attendais vraiment pas.

Au final, c’est un beau roman qui met en avant l’amitié avec une petite touche de romance.

Ma Note : 3,5/5

Posté par Celeb_Angel à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 avril 2017

Peter Pan - James Matthew Barrie

Auteur : James Matthew Barrie
Editions :
Folio Junior
Pages :
239
Date de sortie :
11 mai 1988
Tome :
unique
Prix :
7,30€
Public :
A partir de 11 ans

A51627

 

Résumé :

C'était un vendredi soir. Les parents de Wendy, Michael et John étaient absents, et la nurse Nana, une chienne terre-neuve, était attachée dans la cour. La voie était donc libre pour que Peter Pan, le garçon qui refusait de grandir, vienne rechercher son ombre, et entraîne les enfants vers le Pays de Nulle Part. Une île enchantée habitée par des Peaux-Rouges, des fées et des pirates commandés par le sinistre capitaine Crochet, qui ne cherche qu'à se venger de Peter Pan... et à échapper au crocodile qui a dévoré sa main droite !

Mon Avis :

Je connaissais les grandes lignes de l’histoire grâce à la version Disney et aux diverses adaptations cinématographiques. Pourtant, je n’avais jamais lu le conte de James Matthew Barrie. Lorsqu’il a été choisi comme livre du mois sur LivrAddict, je me suis tout de suite inscrite pour le Book Club.

La version que j’ai lue est une vieille traduction française ce qui fait que les noms ne sont pas les mêmes que dans les dernières traductions ou que dans la version de Disney. Par exemple, la fée s’appelle ici Tinn-Tamm au lieu de Clochette et Peter vit au Pays de Nulle-Part et non au Pays Imaginaire. Il m’a fallu un petit moment pour m’y faire mais au final, cela ne m’a pas dérangé plus que ça. Au contraire même, puisque cela m’a donné envie de le lire en VO pour mieux capter les subtilités de langage employé par l’auteur.

Un point qui revient souvent lorsqu’on parle du roman Peter Pan, c’est l’aspect sexiste de l’histoire. Wendy est en effet invitée au Pays Imaginaire pour devenir la mère des enfants perdus et de Peter. Sa mission est de raccommoder les vêtements, de préparer les repas, de prendre soin d’eux. Elle ne participe pas aux aventures et reste constamment en arrière. Pour moi, ce côté sexiste est une sorte de satyre de la société de l’époque. En effet, il ne faut pas oublier que l’action se passe à la fin du XIXème siècle ou au début du XXème. A cette époque, les droits des femmes étaient pour le moins inexistants. Ce côté sexiste de l’histoire ne m’a absolument pas choquée. Je me suis vraiment mise à la place du lectorat initial qui a découvert le récit lors de sa première sortie en version romancée en 1911 (car Peter Pan était avant tout une pièce de théâtre).

En revanche, j’ai trouvé le personnage de Peter très intéressant. C’est un jeune garçon qui refuse de grandir et qui cache en réalité un vrai psychopathe. Il est extrêmement violent, n’hésitant pas à tuer pour le plaisir (il tue notamment les enfants perdus qui commencent à grandir), égoïste et il donne même l’impression d’avoir des troubles de l’attention. C’est un personnage vraiment complexe et qui au final m’a beaucoup plu. Il est bien plus intéressant que le personnage de l’adaptation faite par Walt Disney en 1953.

Parlons un peu de mon ressenti par rapport à cette adaptation justement. Bien qu’étant une grande amatrice des dessins animés produits par Disney, je n’ai jamais vraiment aimé Peter Pan. Je trouvais la plupart des personnages insipides voire même insupportable. Maintenant que j’ai découvert la version originale, je trouve que cette adaptation est vraiment très fade et très édulcorée. Adieu violence gratuite (les indiens se promènent quand même avec les scalps des enfants qu’ils ont tués) et autres passages sombres.

Je pourrais parler encore longtemps de ce livre mais je crois que je vais m’arrêter là. Je vais quand même essayer de vous résumer en une ou deux phrases mon ressenti à la lecture.

Peter Pan est un conte sombre sur le passage à l’adulte et sur l’importance de l’imaginaire dans la vie. Au final, c’est un roman que j’ai eu plaisir à découvrir et que j’ai bien aimé.

Ma Note : 3,5/5

****************************

Peter Pan est ma lecture d'avril pour le Challenge des Douze Thèmes. Pour rappel, le thème était :  « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale.

dxjp_bMWkNnbfpNAI_fklpuW3Fk

Posté par Celeb_Angel à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 avril 2017

Populaire - Régis Roinsard

Date de sortie : 28 novembre 2012
Réalisé par:
Régis Roinsard
Scénario de :
Régis Roisard, Daniel Presley, Romain Compingt
Avec :
Romain Duris, Deborah François, Bérénice Bejo, Shaun Benson, etc.
Genres :
Romance
Nationalité :
Française

20270335

 

Résumé :

Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique. Qu’importent les sacrifices qu’elle devra faire pour arriver au sommet, il s’improvise entraîneur et décrète qu’il fera d’elle la fille la plus rapide du pays, voire du monde ! Et l’amour du sport ne fait pas forcément bon ménage avec l’amour tout court…

Mon avis :

Lorsque ce film est sorti en novembre 2012, je suis allée le voir au moins 4 fois au cinéma avec ma meilleure amie. Depuis, je l’ai revu plusieurs fois, éprouvant toujours le même plaisir à le revoir à chaque visionnage. Lors de mon dernier passage à la médiathèque, j’ai pris le temps de fouiner dans leur impressionnante collection de DVD. Vous n’imaginez pas à quel point j’étais heureuse de trouver Populaire parmi aux ! Moi qui possède plus de 500 DVD sur mes étagères, je n’ai malheureusement pas celui-ci … Mais je pense que je vais vite y remédier !

Populaire raconte l’histoire de Rose Pamphyle, jeune fille venant d’un petit village fraîchement débarquée à Lisieux où elle veut devenir secrétaire. Elle va être embauchée par un assureur Louis Echard qui va avoir comme ambition de faire d’elle une championne de vitesse dactylographique. L’action se déroule à la fin des années 50 et tout, des décors aux costumes, met le spectateur dans l’ambiance.  En regardant le making-off, j’ai découvert que c’était justement le souhait du réalisateur, Régis Roinsard, dont c’était le premier film. Avec son équipe, ils ont recherché des machines à écrire aux quatre coins de France et les ont rénovés. Les voitures qui apparaissent dans le film ont minutieusement été choisie par la production pour se rapprocher le plus possible de l’esthétique des années 50. Rien n’a été laissé au hasard.

Porté par un super casting (Romain Duris, Deborah François, Féodor Atkine, Nicolas Bedos, etc.), ce film est l’une des plus belles comédies romantiques que j’ai pu voir et croyez-moi, je suis une grande amatrice du genre ! Pourtant, la romance n’est pas omniprésente. Comme le dit Régis Roinsard dans le making-of, c’est une comédie romantique mais aussi un film sportif. En effet, la vitesse dactylographique était reconnue comme du sport. Elle a même failli devenir sport olympique !

Comme vous vous en doutez, j’adore ce film ! Il y a de l’humour, de la romance, de supers dialogues, des machines à écrire et de belles robes des années 50. Tout pour me plaire. Le seul défaut que je trouve à ce film, c’est qu’il me donne envie de m’acheter une machine à écrire et de me faire la manucure multicolore comme celle portée par Rose pendant une partie du film.

Et maintenant, je vais vous laisser, à peine le générique du film terminé, je viens de le relancer. Quand on aime, on ne compte pas non ?

Et pour vous donner envie de le voir, je vous laisse sur une de mes répliques favorites :

« Cette machine a été conçue pour une femme, pas pour un éléphant. »

Ma Note : 20/20

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 16:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 avril 2017

L'éveil de Mademoiselle Prim - Natalia Sanmartin Fenollera

Auteur : Natalia Sanmartin Fenollera
Editions :
Pocket
Pages :
345
Date de sortie :
18 juin 2015
Tome :
unique
Prix :
7,40€
Public :
Tout public

9782266253604

 

Résumé :

Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d’exercer fonction de bibliothécaire. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes s’abstenir.


Mademoiselle Prim, bardée de diplômes et sans expérience d’enfants et de chiens, ne répondait qu’en partie à ce profil… Engagée par un étrange gentleman, aussi cultivé que peu délicat, elle va découvrir la singularité et les secrets du petit village de Saint-Irénée d’Arnois. Loin du monde moderne, les habitants semblent s’être mis d’accord pour faire de leur vie un bonheur permanent. Prudence Prim tombe vite sous le charme de ce paradis perdu et de sa devise : profitez de la splendeur des choses simples de la vie !

Mon Avis :

Il y a des livres qui vous touchent sans trop savoir pourquoi. C’est ce qui m’est arrivé avec L’éveil de Mademoiselle Prim.

J’ai vu ce livre en librairie et le résumé m’a immédiatement attiré. N’arrivant pas à trouver un livre qui me fasse envie dans ma PAL (qui est pourtant bien remplie), j’ai donc décidé de me lancer dans L’éveil de Mademoiselle Prim. Dès les premières pages, j’ai tout de suite eu envie de découvrir la vie à Saint-Irénée d’Arnois. C’est assez difficile d’expliquer mon ressenti à la lecture.

Il y a, sur la quatrième de couverture, une citation du Figaro littéraire qui, à mes yeux, résume parfaitement l’atmosphère de ce roman :

« Ce n’est pas un livre, c’est un ovni. Un roman tombé du ciel. »

Le Figaro littéraire

C’est le genre de livre dont il ne faut pas trop en savoir avant de commencer la lecture et qui ne vous laisse pas indifférent. J’ai passé un agréable moment à le lire et je pense que je le relirais avec grand plaisir.

Ma Note : 3.5/4

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2017

Les Quatre de Baker Street - tome 2 : Le dossier Raboukine - Djian, Legrand & Etien

 

Scénario : Jean-Blaise Djian & Olivier Legrand
Dessin :
David Etien
Mise en couleur :
David Etien
Inspiré par l'œuvre de :
Sir Arthur Conan Doyle
Editions :
Vents d’Ouest
Pages :
56
Tome :
2
Prix :
13.90€
Date de sortie :
21 avril 2010
Public :
Tout Public

 

9782749305196-L

 

 

Résumé :

 

Londres, 1890. Billy, l’apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l’air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de l’East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d’un certain... Sherlock Holmes. Ce nouvel opus voit nos héros se mêler d’une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar... Nos protagonistes vont avoir fort à faire pour déjouer machinations, trahisons et mauvais coups...

 

Mon Avis :

 

J’avais beaucoup aimé le premier tome des aventures des Quatre de Baker Street. J’ai donc vite enchaîné avec la lecture de ce deuxième tome. Cette fois-ci, l’accent est mis sur les idées socialistes qui ont entraîné la Révolution russe de 1917. Des idéologistes russes se sont réfugiés à Londres et vont devoir échapper à la police secrète du tsar. Leur route va croiser celle des Quatre de Baker Street qui vont tout faire pour leur venir en aide. Avec le sujet abordé, ce tome est beaucoup plus sombre que le premier. Entre meurtres, explosions et tortures, les francs-tireurs de Baker Street vont en voir de toutes les couleurs !

 

Les dessins de David Etien sont toujours aussi puissants et intéressants. Ils portent parfaitement le récit de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand. La mise en scène est vraiment bien pensée et enrichit le récit.

 

J’ai tout simplement adoré ce deuxième volume que j’ai trouvé plus mature et plus adulte que le premier. Il me tarde d’ailleurs d’acheter les tomes suivants pour découvrir la suite des aventures des Quatre de Baker Street.

 

Ma Note : 5/5

 

 

12 avril 2017

La Bulle - Timothée de Fombelle

Auteur : Timothée de Fombelle
Illustrateur :
Eloïse Scherrer
Editions :
Gallimard Jeunesse
Pages :
44
Prix :
14,50€
Date de sortie :
15 octobre 2015
Public :
A partir de 7 ans

A66279

 

Résumé :

Misha ne savait pas quand c'était apparu. Depuis qu'elle était toute petite, ça ne l'avait jamais quittée. C'était là. Et personne ne s'en rendait compte...


Une aventure intérieure et fantastique écrite par Timothée de Fombelle ( «Tobie Lolness», «Vango», «Le Livre de Perle»), somptueusement illustrée par Éloïse Scherrer.

Mon Avis :

Ce sont avant tout les illustrations d’Eloïse Scherrer qui m’ont attiré vers cet album jeunesse. Je trouve qu’elles illustrent à merveille le récit de Timothée de Fombelle. Les couleurs permettent de bien refléter le combat intérieur de Misha contre cette noirceur qui l’habite depuis toute petite.

C’est un très beau récit sur les idées sombres qui nous habitent et qui nous empêchent de profiter à fond de la vie.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 avril 2017

Les Quatre de Baker Street - tome 1 : L'affaire du rideau bleu - Djian, Legrand & Etien

Scénario : Jean-Blaise Djian & Olivier Legrand
Dessin :
David Etien
Mise en couleur :
David Etien
Inspiré par l'œuvre de :
Sir Arthur Conan Doyle
Editions :
Vents d’Ouest
Pages :
56
Tome :
1
Prix :
13.90€
Date de sortie :
20 janvier 2009
Public :
Tout Public

9782749304373-L

 

Résumé :

Trois détectives en herbe pour une enquête digne du maître de Baker Street !

Billy, Charlie et Black Tom sont inséparables. Et pour cause : impossible de survivre seul dans l'East End londonien, peuplé de faux mendiants, de vrais ruffians et de franches canailles ! Heureusement, les trois amis peuvent compter sur la protection d'un certain Sherlock Holmes, pour lequel ils font parfois office d'espions des rues... Mais lorsque la fiancée de Black Tom est kidnappée sous leurs yeux, nos héros vont devoir mettre au plus vite à profit les leçons de leur mentor pour la retrouver saine et sauve... en s'adjoignant les services d'un quatrième larron pour le moins inattendu. Place aux Quatre de Baker Street, la plus jeune équipe de détectives de l'époque victorienne !

Mon Avis :

Librement inspirée de l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, cette bande-dessinée met en scène un groupe d’enfants des rues travaillant au service du célèbre détective Sherlock Holmes. Suite à l’enlèvement d’une de leur amie, ils vont se lancer dans une enquête passionnante dans les rues de Londres.

"Je reconnais ma police auxiliaire, les francs-tireurs de Baker Street."

Sherlock Holmes, Le Signe des Quatre - Sir Arthur Conan Doyle

Ce sont les dessins de David Etien qui m’ont immédiatement attirée lors de ma visite au salon Quais du Polar de Lyon. Des couleurs intenses, des décors à couper le souffle et des cadrages vraiment intéressant portent le scénario de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand. J’ai adoré les plans larges qui montrent la capitale anglaise à l’époque victorienne. J’avais parfois l’impression de me retrouver dans l’univers des films Sherlock Holmes de Guy Ritchie (que j’aime beaucoup soit dit en passant).

L’histoire de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand m’a beaucoup plu. Mettre l’accent sur les francs-tireurs de Baker Street et non sur Sherlock Holmes permet d’aborder la vie à cette époque sous un autre angle. A travers les aventures de Billy, Charlie et Black Tom, le lecteur va découvrir la dure vie des enfants des rues, souvent forcés de s’associer à des gens peu recommandables pour pouvoir survivre. Le trio d’amis, qui sont également des informateurs pour Sherlock Holmes, est vraiment très intéressant et j’ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures.

En conclusion, il s’agit d’un premier tome vraiment intéressant : un rythme endiablé, des personnages attachants, un scénario bien ficelé et une petite touche d’humour. Une vraie petite pépite !

Ma Note : 4.5/5

Enregistrer