07 septembre 2017

Furthermore - Tahereh Mafi

Auteur : Tahereh Mafi
Editions : Puffin
Pages : 416
Date de sortie : 1er septembre 2016
Tome : unique
Prix : 9,40€
Public : A partir de 10 ans

 

cover

Résumé :

Colour and magic combine in this enchanting new middle grade fantasy from the bestselling author of the Shatter Me series.

Born as blank as canvas in a world brimming with colour and magic, Alice's pale skin and milk-white hair mark her as an outcast. Because, for the people of Ferenwood, colour and magic are one and the same. And since the disappearance of her beloved father, Alice is more determined than ever to prove herself and her own magical abilities.

To do so she'll have to travel into the mythical, dangerous land of Furthermore, with the help of a fiercely annoying boy named Oliver. But nothing in Furthermore is as it seems, and it will take all of Alice's wits to find her father and return him safely home.

Mon Avis :

Furthermore est un livre qui m’attirait tout particulièrement. Lors de sa parution en VO en septembre dernier, il a été encensé par la blogosphère anglophone. A force de le voir partout, j’ai donc voulu me faire mon propre avis et je l’ai ajouté à ma liste de souhait. Puis est venu le temps de sa sortie en VF, sous le titre Au Pays de l’Ailleurs. A ma grande surprise, l’avis général des lecteurs francophones vis-à-vis de ce livre n’était vraiment pas bon. Voir une telle divergence d’opinion en fonction de la langue dans laquelle le roman est lu a renforcé mon envie de le découvrir. J’ai donc été ravie lorsque je l’ai reçu dans le cadre d’un Père-Noël Secret auquel j’ai participé l’an dernier. J’allais enfin pouvoir me faire un avis sur ce livre.

Avant toute chose, j’ai un énorme coup de cœur pour la couverture originale. Elle regorge de détails qui ont leur importance dans l’histoire. Plus j’avançais dans le récit, mieux je comprenais la couverture. Rien n’a été laissé au hasard et je trouve ça vraiment génial.

Maintenant que je vous ai rapidement parlé de l’aspect esthétique du livre, abordons le cœur de cette chronique : le récit. Furthermore c’est l’histoire d’Alice, une jeune fille de 12 ans qui n’est pas comme les autres. Elle vit à Ferenwood, un monde où la magie et les couleurs vont de pair. Or Alice ne possède quasiment pas de couleurs. Elle a peau blanche comme la neige et ses cheveux sont de la couleur des nuages. Seuls ses yeux ont une légère teinte dorée. Elle vit très mal sa différence et les autres villageois lui font sentir qu’elle n’est pas comme les autres. Sa mère la rejette et son père … Son père n’est plus là. Il a disparu depuis trois ans sans laisser de traces. Lorsqu’Oliver, 13 ans, vient demander l’aide d’Alice pour aller sauver son père, elle n’hésite pas. Pourtant, pour le sauver, ils vont devoir se rendre à Furthermore, un monde où la magie n’est pas tout à fait la même qu’à Ferenwood.

Dès le début du roman, j’ai éprouvé une certaine sympathie pour Alice. Elle est un peu la paria de son village. Tous la croient incapable d’utiliser la magie. A leurs yeux, elle n’est qu’une bonne à rien. Après une nouvelle humiliation, elle va pourtant accepter de venir en aide à Oliver et elle va partir à l’aventure pour sauver son père. Au fil du roman, Alice va énormément évoluer. Elle va progressivement prendre confiance en elle et découvrir qu’elle est bien plus forte qu’elle ne le pensait. Les nombreux dangers auxquels elle va être confrontée vont l’obliger à revoir sa façon de percevoir les choses. Alice est vraiment un personnage très intéressant et que j’ai beaucoup aimé.

Autre point du récit que j’ai tout simplement adoré : le monde de Furthermore. C’est un monde complètement absurde ! Rien n’est prévisible. La magie de ce monde ne ressemble en rien à ce qu’Alice a l’habitude à Ferenwood et cela va lui réserver quelques surprises. Avec Oliver, ils vont se rendre de nombreux villages et faire pleins de rencontres plus ou moins dangereuses. J’ai adoré découvrir ce monde farfelu. Marcher dans les nuages, s’enfoncer dans le sol pour passer dans le village suivant, croiser des renards en origami, rencontrer Time … Presque rien n’est impossible dans ce monde !

Plus j’avançais dans l’histoire, moins j’avais envie d’arriver à la fin. J’ai adoré ce monde et je ne voulais pas le quitter. Néanmoins, je comprends vraiment pourquoi ce roman ne fonctionne pas en français. Il y a tellement de jeux de mots et de subtilité de langage que c’est pour moi un roman quasiment impossible à traduire. Je n’ai même pas envie d’essayer de le lire en français de peur de ne plus aimer l’univers complètement loufoque de Tahereh Mafi.

Vous l’aurez compris, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette histoire complètement dingue d’une petite fille prête à tout pour sauver la seule personne qui l’ai jamais aimé pour ce qu’elle est : son père. Furthermore est un conte un peu fou mais qui fait tellement de bien ! Une belle découverte …

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 septembre 2017

Percy Jackson & the Olympians : The Titan's Curse - Rick Riordan

Auteur : Rick Riordan
Editions : Disney Hyperion
Pages : 312
Date de sortie : 27 avril 2012 (pour cette édition)
Tome : 3
Prix : 9,95€
Public : A partir de 12 ans

couv63951063

 

Résumé :

When the goddess Artemis goes missing, she is believed to have been kidnapped. And now it's up to Percy and his friends to find out what happened. Who is powerful enough to kidnap a goddess ? They must find Artemis before the winter solstice, when her influence on the Olympian Council could swing an important vote on the war with the titans. Not only that, but first Percy will have to solve the mystery of a rare monster that Artemis was hunting when she disappeared -- a monster rumored to be so powerful it could destroy Olympus forever.

Mon Avis :

Vous devez commencer à le savoir si vous êtes un habitué du blog, je ne relis jamais les résumés avant de me lancer dans un livre. Si ce livre est dans ma pile à lire, c’est qu’il me tente. Je ne savais donc pas à quoi m’attendre avec troisième tome des aventures de Percy Jackson.

Dans ce nouvel opus, Percy va à nouveau devoir faire face à de nombreux monstres. Son amie Annabeth est en danger et il va devoir faire équipe avec Thalia, Grover et deux Chasseuses d’Artémis pour voler à son secours. Sur la route le menant à elle, ils vont se retrouver confronter à de grands dangers. En effet, Luke et les sbires se sont lancés à leur poursuite, bien décidés à ramener à la vie le terrible Kronos. 

J’avais été un peu déçue par le deuxième tome et j’appréhendais un peu ce troisième tome. J’avais peur de le trouver long et au final, j’ai tout simplement adoré ce roman. L’action est, comme d’habitude avec Percy Jackson, omniprésente mais pourtant l’auteur a quand même pris le temps de faire mûrir ses personnages. J’ai d’ailleurs une petite préférence pour Thalia. Après avoir appris les grandes lignes de son passé dans les deux premiers tomes, nous découvrons ici une jeune fille de bientôt 16 ans qui n’hésite pas à faire des sacrifices pour protéger ceux qu’elle aime. C’est un personnage très fort et qui, malgré son statut de fille de Zeus, garde une grande part d’humanité en elle. Elle est loin d’être parfaite et cela la rend encore plus attachante. J’espère vraiment la revoir dans les tomes suivants car sa décision à la fin du roman m’a un peu surprise, mais je n’en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher votre lecture.

Percy aussi va mûrir. Il va devoir prendre des décisions importantes qui vont avoir de lourdes conséquences sur son avenir. Néanmoins, il reste le jeune garçon drôle et gaffeur des premiers tomes, pour mon plus grand plaisir ! J’ai également aimé retrouver Grover. Son absence dans le deuxième tome m’avait un peu déçue car c’est l’un de mes personnages préférés. Ici, j’ai retrouvé l’humour et la grandeur d’âme du Grover du premier tome.

L’intrigue de ce troisième tome est plus sombre que celles des deux premiers. On sent clairement que le danger approche à grands pas. L’ombre de Kronos se fait de plus en plus pesante et les dangers surgissent de tous les côtés. L’armée de Kronos grandissant de plus en plus, le lecteur sent bien l’urgence des Dieux de trouver une solution pour mettre fin à la guerre qui s’annonce. Je sens que les tomes suivants vont être riches et, eux aussi, beaucoup plus sombres.

Vous l’aurez surement compris, ce troisième tome est, pour le moment, mon préféré de la saga. Des personnages plus mûrs, une intrigue plus sombre, des méchants près à tout et une bonne dose d’humour : voilà, selon moi, la recette pour une bonne suite de saga.

J’ai hâte de découvrir le quatrième tome !

Ma Note : 4.5/5

Enregistrer

31 août 2017

Hôtel Grand Amour - Sjoerd Kuyper

Auteur : Sjoerd Kuyper
Editions : Didier Jeunesse
Pages : 256
Date de sortie : 4 octobre 2017
Tome : unique
Prix : 15,50€
Public : A partir de 12 ans

couv12408112

 

Résumé :

Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s’effondre, victime d’un infarctus. Il est emmené d’urgence à l’hôpital et Vic et ses trois sœurs doivent alors gérer seuls l’hôtel familial. Très vite, c’est le grand n’importe quoi ! Les clients s’enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l’hôtel ! Sans rien dire à leur père…

Tenir un hôtel avec trois sœurs survoltées, un papa à l’hôpital, un cuisinier démissionnaire, des clients qui fichent le camp ? Du haut de ses 13 ans, Vic pense qu’il peut y arriver… Le héros nous plonge dans une histoire pleine d’émotions, de sensibilité et d’humour, avec une bonne dose de débrouillardise.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman en avant-première grâce à un partenariat avec la maison d’édition Didier Jeunesse via le site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

J’ai beaucoup aimé découvrir cette nouveauté de la rentrée littéraire. Vic est un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus ordinaire… à un détail près : il vit dans l’hôtel géré par son père. Comme une grande majorité des garçons de son âge, il est passionné de football. Son rêve ? Intégrer l’Ajax, le club de foot de la ville d’Amsterdam. Alors qu’il marque le but de la victoire lors de la finale du championnat, son père fait une crise cardiaque. Pour lui venir en aide, Vic va alors tout faire pour gérer l’hôtel familial en compagnie de ses trois sœurs.

Vic va nous raconter son histoire à l’aide de cassettes audio qu’il enregistre sur un vieux magnétophone que lui a donné le cuisinier de l’hôtel. Avec beaucoup d’humour, il va revenir sur les différents évènements qui ont marqués les jours qui ont suivis l’hospitalisation de son père. Entre les clients mécontents, ses trois sœurs déjantées et son amour naissant pour Isabel, il va avoir du mal à cacher à son père tous les problèmes auxquels il doit faire face. Il fait preuve d’une grande maturité et en même temps, on sent quand même qu’il reste un jeune garçon timide et peu sûr de lui.

Malgré le ton humoristique du roman, Sjoerd Kuyper aborde des sujets qui ne sont pas facile : le deuil, la maladie, les liens au sein d’une fratrie, les premiers amours, les problèmes financiers … A chaque fois que Vic est confronté à un de ces points, il va les aborder avec un ton léger tout en ayant une vraie réflexion derrière. Par exemple, concernant ses liens avec ses trois sœurs, il se moque souvent d’Alex, sa sœur de 15 ans, et de son style gothique mais pourtant il perçoit très bien son mal-être et tente de l’aider à se sentir mieux. Il fait maladroitement, certes, mais au moins il essaie !

J’ai découvert que ce roman avait été adapté en film au Pays-Bas. Bien que ne parlant pas le néerlandais, je pense que je vais essayer de le trouver pour le regarder en VOST car j’aimerai beaucoup voir ce que ça donne. Il y a certaines scènes du roman qui sont décrites avec tellement de détails que j’avais vraiment l’impression de voir les images défiler dans ma tête. L’adaptation en film a donc de forte chance de me plaire.

Vu la longueur de cette chronique, je pense que vous aurez facilement compris que j’ai complètement adhérer à cette histoire. Je l’ai lu d’une traite tellement j’avais envie de voir comment Vic et ses sœurs allaient faire pour s’en sortir. Je dois bien l’admettre, j’ai dû faire quelques pauses car je riais trop pour continuer à lire. Donc, que vous ayez une dizaine d’années ou, comme moi, plus près de la trentaine, ce roman risque fortement de déclencher des crises de fous rires. Vous voilà prévenus !

Ma Note : 5/5

 


 

Rappel : Un concours est en cours sur le blog. Vous avez jusqu’au samedi 2 septembre à 16h pour participer. Bonne chance !

Posté par Celeb_Angel à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 août 2017

Nemesis - Agatha Christie

Auteur : Agatha Christie
Editions : Club des Masques
Pages : 249
Date de sortie : 1976
Tome : 12
Prix : /
Public : Tout public

couv14098934

 

Résumé :

Miss Marple est-elle l'incarnation de Némésis, la déesse grecque de la vengeance et de la justice ?

Cet étrange, ce passionnant roman d'Agatha Christie n'est pas tout à fait comme les autres.

Son héroïne a vieilli, mais sa longue expérience de la vie lui permet, en partant de zéro, de résoudre un problème qui paraît insoluble.

Mon Avis :

Participant à de nombreux challenges littéraires, je souhaitais lire un roman policier ayant un titre en un seul mot. C’est ma sœur qui m’a proposé Nemesis. Il s’agit du troisième roman d’Agatha Christie que je lis après Miss Marple au le Club du Mardi et Le Noël d’Hercule Poirot que j’avais moyennement apprécié. J’avais donc quelques appréhensions au moment de commencer la lecture.

J’ai trouvé le premier quart du roman un peu lent. L’enquête de Miss Marple met du temps à se mettre en place et j’ai vraiment eu du mal à rentrer dans l’histoire. Heureusement, une fois que Mis Marple découvre sur quoi elle doit enquêter, le rythme s’accélère et je me suis prise au jeu. Je tentais de relier les différents personnages et j’essayais de percer le mystère avant Miss Marple. J’analysais chaque élément pour essayer d’en tirer la moindre information comme le fait Miss Marple.

Gros point positif : aucunes des personnes que j’ai soupçonnées n’étaient coupables ! Je me suis totalement fait avoir et j’ai été surprise par la révélation finale. D’ailleurs, j’ai trouvé que ce crime était vraiment bien pensé et je n’ai commencer à soupçonner la coupable qu’à la toute fin, lorsque Miss Marple commence elle aussi à avoir des doutes. Néanmoins, et j’en suis très fière, j’ai réussi à mettre le doigt sur un point révéler dans le dernier chapitre avant que Miss Marple ne le mentionne. Finalement, regarder des séries policières ça peut servir !

Vous l’aurez certainement compris, malgré un début un peu lent j’ai passé un très bon moment dans ce douzième tome des aventures de Miss Marple. Je pense que je lirai les autres à l’occasion … mais pas tout de suite !

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 10:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 août 2017

On met longtemps à devenir jeune - Christine Jusanx

Auteur : Christine Jusanx
Editions : Michel Lafon
Pages : 283
Date de sortie : 8 juin 2017
Tome : unique
Prix : 17,95€
Public : Adulte

couv7959858

 

Résumé :

« Jeune senior de 59 ans, tout juste préretraitée, cherche à partager appartement proche tour Eiffel avec colocataire gai et optimiste. Profil idéal recherché : étudiant étranger voire jeune quadra en transition de vie. »

Telle est l’étonnante annonce que la pétillante Jeanne a publié pour réaliser son vœu le plus cher : habiter près de la tour Eiffel.

Mise en retraite anticipée par son employeur, fière de laisser voler de ses propres ailes son fils Léo – le seul homme de sa vie –, Jeanne est déterminée à se prouver qu’il n’y a pas d’âge pour vivre ses rêves, en se lançant dans l’aventure de la colocation.

Cette nouvelle vie, riche de surprises et de belles rencontres, pourrait bien l’amener à s’autoriser enfin à explorer des horizons qu’elle s’était jusque-là interdits.

 

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec la maison d’édition via le site NetGalley. Je les remercie de m’avoir accordé leur confiance

Le résumé du premier roman de Christine Jusanx paraissait vraiment prometteur. L’idée d’une colocation entre une senior et un homme plus jeune aurait vraiment pu créer des situations intéressantes. Malheureusement, je n’ai pas du tout réussi à accrocher et je n’ai pas réussi à venir à bout du roman.

Je vais vous expliquer les raisons de mon abandon. Dès les premières pages, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher avec le personnage principal, Jeanne. J’ai trouvé que son envie d’aller vivre à Paris suite à son licenciement avait tout d’un caprice d’enfant gâté. Comme par hasard, elle trouve sans problème un appartement avec vue sur la Tour Eiffel. Elle vient d’être licenciée, sans emploi mais elle arrive à louer un bel appartement dans Paris. Pour moi, ce n’est pas très crédible …

De même, tout va à la fois trop vite et trop lentement. Par exemple, la colocation entre Jeanne et son premier colocataire, Paolo est survolée. Quelques chapitres après avoir emménager ensemble, Paolo va quitter l’appartement pour aller vivre avec sa nouvelle petite amie. On ne sait finalement presque rien sur leur relation. Elle est survolée, tout va vraiment trop vite. En revanche, certains passages sont trop longs. Le récit est entièrement fait à la première personne, raconté par Jeanne, avec très peu de dialogue. De nombreuses fois, Jeanne va partir en digressions inutiles. Je dois l’admettre, j’ai trouvé le temps très long…

Ne prenant absolument aucun plaisir à la lecture, je n’arrivais même pas à me motiver pour prendre ma liseuse et lire quelques pages. J’ai donc décidé de l’abandonner et de me focaliser sur mes autres lectures.

Ce roman n’est donc pas pour moi mais je ne doute pas qu’il plaise à d’autres lecteurs.

Ma Note : 1/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 août 2017

Le Royaume de Kensuké - Michael Morpugo

Auteur : Michael Morpugo
Editions : Folio Junior
Pages : 160
Date de sortie : 15 mars 2007
Tome : unique
Prix : 8,50€
Public : A partir de 10 ans

 

product_9782070544974_244x0

Résumé :

Le 10 septembre 1987, Michael, onze ans, embarque avec ses parents et leur chienne, Stella, sur un voilier pour faire le tour du monde. Une nuit, alors qu’il est de quart, Michael tombe à la mer avec sa chienne. Accroché à son ballon de football, il sent ses forces l'abandonner. Lorsqu’il reprend connaissance, le jeune garçon se retrouve échoué, avec sa chienne, sur une île déserte perdue au milieu du Pacifique. Un matin, alors que l'épuisement le gagne, Michael trouve auprès de lui un peu de nourriture et d'eau douce. Il n'est pas seul…
Devenu adulte, Michael nous révèle une amitié secrète qui l’a lié, sur l’île, à un personnage inoubliable.

Le talent de conteur de Michael Morpugo s'exprime dans le récit d'un Robinson moderne, captivant et plein d'humanité. Une histoire d'amitié forte et émouvante.

Mon Avis :

J’avais déjà lu ce livre lorsque j’étais plus jeune mais je ne me souvenais plus vraiment de l’histoire. Lors de mon dernier gros rangement de mes étagères, je l’avais donc noté dans ma PAL. Je participe au Bingo littéraire de l’été sur LivrAddict. Pour l’une des cases, un participant devait me désigner un livre de ma PAL pour que je le lise. C’est Elena88 qui a choisi Le Royaume de Kensuké pour moi et je suis ravie d’avoir pu redécouvrir cette histoire.

Michael a 11 ans lorsqu’il part faire le tour du monde en bateau avec ses parents et sa chienne Stella. Un soir de tempête, Stella et lui tombent par-dessus bord. Il va finir par perdre connaissance pourtant, à son réveil, il se retrouve seul sur une île déserte. Sauf qu’il n’est pas seul. Il va faire la rencontre de Kensuké, un vieil homme vivant en ermite sur cette île.

Malgré son jeune âge, Michael est un personnage très intéressant. Plutôt que s’apitoyer sur son sort et se laisser mourir, il va tout faire pour s’en sortir. S’aidant de ce qu’il a pu voir dans les films, il va essayer de trouver de l’eau potable et de la nourriture. Il va également apprendre à faire du feu avec ce qu’il va pourvoir trouver dans la nature. Malgré tous ses efforts, il n’aurait jamais pu survivre sur l’île sans l’aide de Kensuké. Bien que réticent au début, le vieil homme va finir par se lier d’amitié avec le jeune garçon.

Le Royaume de Kensuké est un très beau roman qui fait voyager le lecteur. J’ai vraiment aimé me replonger dans cette histoire que j’avais déjà lue. Les personnages sont vraiment attachants. J’ai tout particulièrement apprécié Kensuké. Ce vieil homme n’a pas eu une vie facile et pourtant il a fini trouver la paix sur cette île déserte. L’arrivée de Michael vient bouleverser sa vie paisible mais il va quand même venir en aide au jeune garçon. C’est un personnage complexe qui vit en harmonie avec la nature.

J’ai beaucoup aimé ce roman initiatique qui fait réfléchir le lecteur sur le sens de la vie.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 07:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2017

La Fontaine : une école buissonnière - Erik Orsenna

Auteur : Erik Orsenna
Editions : Stock
Pages : 198
Date de sortie : 16 août 2017
Tome : unique
Prix : 17€
Public : Tout Public

cover116780-medium

 

Résumé :

« Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche, grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
Malicieuse et sage compagnie !
Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de notre langue française ?
Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris, joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière, Racine.
Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque de l’ombre au Roi Soleil.
Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être, pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de corsage ».
Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie :  mi- fable, mi-conte.
Gravement coquine. »

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce livre en avant-première grâce à un partenariat avec la maison d’édition via le site NetGalley.

Comme tous les enfants ayant fréquentés les bancs de l’école en France, j’ai grandi en compagnie de Mesdames Cigale et Fourmi, de Messieurs Renard et Corbeau ou encore de ce fripon Renard et de Mademoiselle Cigogne. Qui parmi nous n’a jamais eu à apprendre une Fable de La Fontaine ? Il suffit que j’entende le mot « corbeau » pour qu’aussitôt me viennent à l’esprit les premiers vers de la fable Le Corbeau et le Renard.

Maître Corbeau sur un arbre perché

Tenait en son bec un fromage.

Si je connais plusieurs de ses fables, je ne connaissais en revanche rien sur Jean de La Fontaine. C’est donc avec une vraie curiosité que j’ai sollicité ce titre sur NetGalley.

Au fil des chapitres, Erik Orsenna va revenir sur les éléments marquants de la vie de l’auteur connus par de nombreuses générations d’écoliers. De sa naissance en 1621 à Château-Thierry jusqu’à sa mort en 1695 à Paris, nous allons découvrir la vie du poète. Cultivant une image de paresseux, Jean de La Fontaine est loin d’avoir mené une vie paisible. Après l’arrestation de Fouquet, dont il était très proche, il va tout faire pour venir en aide à son protecteur. Suite à ce soutien public, il va se mettre à dos une partie de la cour, dont le roi Soleil en personne. Le succès de ses fables ne va pas faire de lui un homme riche et il vivra toujours du soutien des autres.

Bien qu’ayant apprécié en savoir plus sur La Fontaine, j’ai eu beaucoup mal avec le style du récit. Erik Orsenna entrecoupe la biographie de comparaison avec son expérience personnelle au sein de l’Académie Française. Ces coupures font que j’ai parfois perdu le rythme, ne sachant plus trop exactement à quel moment de la vie de La Fontaine les éléments se déroulaient. De plus, j’ai trouvé le style beaucoup trop pompeux. J’aurais largement préféré une simple biographie de La Fontaine, sans toutes ces circonvolutions inutiles.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur l’auteur dont les écrits ont bercé mon enfance. Un style moins pompeux et moins d’anecdotes de la part d’Erik Orsenna m’auraient vraiment comblée mais cela reste une biographie intéressante.

Petit plus pour ceux qui s’intéresse à La Fontaine : vous pouvez retrouver la chronique d’Erik Orsenna sur France Inter La Fontaine : une école buissonnière ou en podcast sur leur site internet.

Ma Note : 3/5

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 août 2017

Love in Provence - Tamara Balliana

Auteur : Tamara Balliana
Editions : Amazon Publishing France
Pages : 320
Date de sortie : 29 août 2017
Tome : unique
Prix : 9.99€
Public : Adulte

 

518tfaEb6oL

Résumé :

Cassie est Américaine et travaille pour le groupe hôtelier Richmond. Son rêve ultime ? Diriger un jour un hôtel. Alors, quand ses patrons l’envoient en France pour une dernière mission avant de lui confier un établissement, elle saute dans le premier avion pour Marseille.
Cassie a grandi à Chicago, beaucoup voyagé, mais lorsqu’elle se retrouve dans le Lubéron, au cœur de la Provence des cartes postales, l’expérience est très différente de ce à quoi elle s’attendait !
Elle va y faire de nombreuses rencontres à commencer par Olivia sa collègue de travail et sa grande famille : du cousin Vincent le grincheux, à la mignonne petite Rose. Sans oublier Damien le sexy directeur de la Bastide Richmond, Christelle la réceptionniste acariâtre, le Mistral et la gastronomie à la Française.
Le plan de carrière bien huilé de Cassie restera-t-il intact suite à ses aventures lubéronnaises, mais surtout face à l’amour ?

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec Amazon Publishing France via la plateforme NetGalley. Je tiens à les remercier de leur confiance.

Cassie, la trentaine, travaille pour un grand groupe hôtelier de luxe. Dans le cadre de son travail, elle est envoyée en mission dans le Luberon pour dix-huit mois. Sur place, elle va découvrir la richesse de la Provence et faire de belles rencontres. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle est dynamique, sait ce qu’elle veut et est prête à tout pour réaliser son rêve : être jour à la tête d’un des hôtels du groupe pour lequel elle travaille. Loin d’être parfaite, elle a plein de petits défauts qui la rende encore plus touchante. Je me suis vite attachée à elle et j’avais vraiment envie de voir comment sa mission en Provence allait se dérouler.

S’il y a bien quelque chose que je n’aime dans les romances, ce sont les personnages masculins qui ne sont là que pour faire fantasmer les héroïnes (et au passage, les lectrices) : un physique de rêve mais aucun relief. Heureusement, ici, ce n’est pas le cas. Tamara Balliana a su créer plusieurs personnages masculins qui apportent vraiment quelque chose à l’histoire. Que ce soit Damien, le sexy directeur de l’hôtel remplis de TOC et de doutes, Vincent, le voisin un peu râleur mais ayant un grand cœur, ou encore Papet, le grand-père de la colocataire de Cassie qui n’a pas sa langue dans sa poche, tous les personnages masculins sont là pour une raison. Ils ne sont pas de simples morceaux de viandes jetés en pâture aux héroïnes en manque. C’est, à mes yeux, un des gros plus de cette romance. En créant des personnages riches et complexes, l’auteur arrive à nous faire croire à son histoire. J’ai totalement été embarquée par les aventures de Cassie, tournant les pages sans même m'en rendre compte.

J’avais d’ailleurs parfois l’impression de voir le film se dérouler sous mes yeux. Il faut dire que le style de Tamara Balliana est très fluide. Le roman est divisé en fonction des mois ce qui aide à visualiser le temps qui s’écoule. Ainsi, on se rends bien compte que les histoires de cœur de Cassie ne tombent pas du ciel, qu’elle prend son temps, hésite, se trompe. Ça change de certains romans où l’héroïne tombe dans les bras du premier type qu’elle croise !

Ajoutez à tout ça que j’ai lu ce roman lors de mes vacances dans le Sud de la France, bercée par le chant des cigales, et vous comprendrez pourquoi j’ai tant apprécié ma lecture. Moi qui aime les belles romances tout en douceur auxquelles on peut croire, j’ai été conquise. Si vous avez besoin (ou tout simplement envie) de passer un agréable moment, je vous le recommande fortement.

Ma Note : 5/5

 


 

Rappel : Un concours est en cours pour célébrer les 3000 visiteurs. N'hésitez pas à tenter votre chance.

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 août 2017

Le souffle des feuilles et des promesses - Sarah McCoy

Auteur : Sarah McCoy
Editions : Michel Lafon
Pages : 334
Date de sortie : 1er juin 2017
Tome : unique
Prix : 21,95€
Public : Tout Public

LE_SOUFFLE_DES_FEUILLES_ET_DES_PROMESSES_hd

 

Résumé :

Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Sous des abords arrogants et rustres, il est en fait d’une compagnie agréable.

Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de XIXe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit.

Commence alors un chassé-croisé, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre et la France. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens ne font que croître. Le destin les réunira-t-il enfin ?

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman en partenariat grâce au site NetGalley. Je tiens à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Sarah McCoy est un auteur que j’avais très envie de découvrir. Ses romans Un goût de cannelle et d’espoir et Un parfum d’encre et de liberté m’attirent tout particulièrement et sont dans ma liste d’envie depuis un petit moment. Lorsque j’ai vu que son dernier roman était disponible sur NetGalley, je n’ai pas hésité un seul instant.

Hallie Erminie Rives est une jeune femme originaire du Kentucky qui aspire à devenir un écrivain publié. Son premier roman sous le bras, elle va se rendre à New York pour aller démarcher les éditeurs. Au cours de ses recherches, elle va faire la rencontre d’un jeune journaliste, Post Wheeler, avec qui elle va se lier d’amitié. Du jour au lendemain, Post va quitter New York pour l’Alaska. Entre les Etats-Unis et l’Europe, les chemins de ces deux esprits libres vont se croiser.

Dès les premières lignes, j’ai été conquise par l’écriture de Sarah McCoy. Le récit est riche mais sans être assommant. Elle décrit les évènements avec une telle justesse que j’avais l’impression d’être plongée à la fin du XIXème siècle. Le roman est construit en plusieurs parties et en alternant les points de vue : Hallie Erminie ou Post. Cela permet de suivre les vies de ces deux personnages et de découvrir avec eux les nouveaux milieux auxquels ils sont confrontés : la vie incessante de New York, la dureté de l’Alaska, les rencontres mondaines de Londres, etc.

Avec Le souffle des feuilles et des promesses, Sarah McCoy mêle avec justesse le roman historique et la romance. L’accent est mis sur le côté historique plutôt que sur la romance. J’ai ainsi pu découvrir, de manière romancée, à quoi ressemblait le monde du livre au début du siècle dernier. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé les nombreux passages mettant en avant le travail d’Hallie Erminie en tant qu’auteur publié.

Au final, la romance entre Hallie Erminie et Post ne va jouer qu’un second rôle dans ce roman, ce qui change des nombreuses romances historiques qui existent déjà. J’ai d’ailleurs trouvé cette romance très bien construite. Elle ne tombe du ciel et les sentiments entre nos deux personnages principaux évoluent doucement et naturellement.

Petit détail que j'ai découvert dans les remerciements : ce roman est inspiré d'une histoire vraie. Cela donne envie de se pencher sur les écrits de la vraie Hallie Erminie Rives ...

Grâce à ce roman, j’ai enfin pu découvrir la plume de Sarah McCoy. Bilan, je n’ai qu’une envie : lire les deux autres romans de l’auteur le plus vite possible !

Ma Note : 4,5/5

 


 

Rappel : Un concours est en cours pour célébrer les 3000 visiteurs. N'hésitez pas à tenter votre chance.

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 11:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 août 2017

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig

Auteur : Agnès Ledig
Editions : Pocket
Pages : 336
Date de sortie : 2 octobre 2014
Tome : unique
Prix : 6,95€
Public : Tout Public

 

9782266250627

 

Résumé :

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Mon Avis :

Après avoir beaucoup aimé Pars avec lui et Marie d’en haut, j’ai eu envie de découvrir un autre roman d’Agnès Ledig. Comme pour les deux premiers, Juste avant le bonheur est une histoire extrêmement touchante. Julie est une jeune femme de 20 ans pour qui la vie est loin d’être facile. Mère célibataire, elle travaille en tant que caissière dans un supermarché pour joindre les deux bouts. Elle est désabusée et n’en peux plus de sa vie pourrie. Un jour, Paul va être touché par la sensibilité de cette jeune femme et lui proposer une opportunité unique : venir passer quelques semaines de vacances en Bretagne avec lui. Bien que méfiante, elle va accepter cette offre pour faire plaisir à son fils de 3 ans, Ludovic dit Lulu. Au contact de Paul, elle va apprendre à profiter de chaque instant de bonheur.

C’est une constance avec Agnès Ledig : le roman est extrêmement bien construit. Le rythme est soutenu comme il faut, les personnages sont complexes et l’intrigue est bien menée. Bien que ma mère m’ait accidentellement révélé un élément clef de l’histoire, j’ai été agréablement surprise par la tournure des évènements. Je ne veux pas trop entrer dans les détails pour ne pas trop vous en dévoiler …

Parlons un peu des personnages qui sont vraiment attachants. Julie est une jeune femme qui ne croit plus en rien et qui s’accroche comme elle peut pour offrir à Lulu tous ce dont il a besoin. Au fil du roman, nous allons la voir s’ouvrir aux autres et apprendre à accepter l’aide qui lui est proposée. Malgré toutes les épreuves qu’elle doit traverser, elle va tout faire pour s’en sortir. Au contact de Julie, Paul, un cinquantenaire que sa femme vient de quitter après trente ans de vie commune, va également reprendre goût au bonheur et réussir à panser de vieilles blessures.

Juste avant le bonheur est donc un très beau roman, une vraie leçon de vie qui nous pousse à profiter au maximum de chaque petit instant de bonheur.

Ma Note : 5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,