02 octobre 2017

L'effet Matilda - Ellie Irving

Auteur : Ellie Irving
Editions : Castelmore
Pages : 200
Date de sortie : 16 août 2017
Tome : unique
Prix : 10,90€
Public : A partir de 8 ans

1708-EffetMatilda_org

 

Résumé :

Matilda, douze ans, adore les sciences ! Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et à fabriquer des inventions géniales. Elle est donc stupéfaite d’apprendre que sa grand-mère était une astrophysicienne, et qu’elle a autrefois découvert une planète ! Mais son odieux chef le professeur Smocks s’est attribué cette extraordinaire trouvaille... Pour Matilda, il est hors de question de le laisser s’en tirer et gagner un prix Nobel. Elle fera éclater la vérité ! Elle n’a que deux jours pour embarquer Mamie Joss dans un voyage loufoque et épique jusqu’en Suède... 

À la fin du livre, découvre tout sur l’inventrice du Kevlar, la pionnière de la biologie marine et d’autres incroyables scientifiques.

Avec, en bonus, toutes les explications pour fabriquer un volcan et réaliser ton propre Sac Explosif !

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec Castelmore via le site LivrAddict. Je les remercie de m’avoir accordé leur confiance.

Dès le résumé, ce roman m’a attirée. Je m’attendais à un roman farfelu qui mettrait en avant les femmes de sciences et je n’ai pas été déçue !

Du haut de ses douze ans, Matilda sait ce qu’elle veut et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Depuis toute petite, elle bricole et invente des objets pouvant faciliter la vie des gens autour d’elle. Un jour, elle apprend que sa grand-mère, Mamie Joss, était astrophysicienne et qu’elle a découvert une planète. Or, le supérieur de Mamie Joss s’est approprié cette découverte et va recevoir le prix Nobel. Refusant de laisser passer une telle injustice, Matilda décide d’accompagner Mamie Joss en Suède pour interrompre la remise des prix. Et tant pis si aucune des deux n’a de passeport ! Elles trouveront bien un moyen d’y arriver …

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Matilda et de Mamie Joss. Au cours des 1724 kilomètres qu’elles vont parcourir, elles vont faire de nombreuses rencontres hautes en couleurs. Entre un acteur pas si français que ça, une bande de mafieux ou encore des artistes de cirques pas très honnêtes, leur route jusqu’en Suède est loin d’être de tout repos. Matilda et Mamie Joss sont des personnages vraiment intéressants auxquels je me suis vite attachée. Je ne sais pas qui de Matilda ou de Mamie Joss je préfère… Les deux sont vraiment très drôles.

Les nombreuses situations complètements loufoques auxquelles sont confrontées nos deux héroïnes m’ont bien fait rire. Tout est improbable et pourtant on y croit ! Le comique de situation est extrêmement présent et cela donne un ton très léger à ce roman alors que le message qu’il véhicule est très important. En effet, à travers les aventures de Matilda et de Mamie Joss, Ellie Irving va mettre en avant le rôle des femmes dans les grandes découvertes scientifiques des siècles derniers.

En complément du roman, des portraits de plusieurs scientifiques (essentiellement des femmes) m’ont permis de découvrir des inventeurs dont j’ignorais les noms. Je trouve que c’est une excellente idée d’avoir inclus ces mini-portraits qui vont permettre aux jeunes lecteurs d’apprendre à connaître ces chercheurs souvent oubliés des livres d’histoires. Et pour donner envie aux enfants de s’intéresser à la science, plusieurs expériences scientifiques sont proposées à la fin du roman, dont le mode d’emploi pour réaliser son propre volcan ! Une bonne initiative qui donnera sûrement des idées d’occupation pour les jours de pluie qui s’annoncent …

Vous l’avez sans doute compris, j’ai beaucoup aimé ce petit roman que j’ai dévoré en moins d’une journée. L’effet Matilda est un roman d’aventure complètement fou qui, à mon avis, plaira aux jeunes lecteurs avides de savoir.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


01 octobre 2017

Le joueur de billes - Cecelia Ahern

Auteur : Cecelia Ahern
Editions : Milady
Pages : 320
Date de sortie : 17 novembre 2017
Tome : unique
Prix : 18,20€
Public : Tout Public

couv64446098

 

Résumé :

Les souvenirs oubliés sont les plus importants

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j’ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c’est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c’est que je ne peux même débarquer à l’hôpital pour lui demander des comptes. L’homme qu’il est devenu a oublié. Comme c’est commode. »

Et si n’aviez qu’une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l’homme qu’elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l’existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir le nouveau roman de Cecelia Ahern en avant-première grâce à un partenariat avec Milady via le site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

Lorsque j’ai vu que NetGalley proposait de découvrir le dernier roman de Cecelia Ahern, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de découvrir cette autrice dont j’ai beaucoup entendu parler.

Le joueur de billes c’est l’histoire de Fergus mais aussi celle de sa fille Sabrina. Ayant été victime d’un AVC il y a un an, Fergus a des problèmes de mémoires et il vit désormais dans une maison de retraite. Un jour, quatre cartons contenant les souvenirs de sa vie passée vont lui être livrés. Ne souhaitant pas provoquer de nouvelles crises chez son père, Sabrina va les récupérer pour en inspecter le contenu. A sa grande surprise elle va y découvrir une magnifique collection de billes, soigneusement cataloguée par son père dont elle reconnaît l’écriture. Seulement son père n’a jamais montré le moindre signe d’intérêt pour ces jouets d’enfants. Sabrina commence alors à se demander si elle connaît vraiment son père.

Le lecteur va suivre en parallèle la quête de Sabrina et le passé de Fergus. Le narrateur va alterner en fonction des chapitres. Un coup nous accompagnons Sabrina dans ses recherches et l’autre nous découvrons la jeunesse de Fergus auprès de ses nombreux frères. Nous allons ainsi assister à la naissance de l’amour de Fergus pour ces petites billes en verre, en argile ou en métal qui faisaient fureur dans les cours de récréations de mon enfance. Dans le plus grand Fergus va passer sa vie à les collectionner mais aussi à y jouer. Ayant un peu honte de sa passion, il va la cacher à sa femme et à sa fille et être amené à vivre une sorte de double vie.

Même si j’ai bien aimé cette histoire de secret de famille, j’ai eu un peu de mal avec les personnages principaux. Je n’ai pas bien compris l’envie de Sabrina de résoudre à tout prix le mystère des billes en vingt-quatre heures et je n’ai pas accroché à sa personnalité. C’est vraiment un personnage avec lequel je n’ai pas accroché. Et malheureusement pour moi, je n’ai pas non plus accroché avec Fergus. Je n’ai pas réussi à ressentir de pitié pour cet homme. Sa passion l’a amené à cacher une partie de sa vie à sa famille et c’est quelque chose que je ne comprends pas vraiment …

En revanche, j'ai bien aimé les nombreux passages où Fergus va jouer aux billes. A chaque fois, je me revoyais dans la cour de récréation de mon école, en train de jouer aux billes avec mes camarades de classe. Ce roman m'a permis de me rappeler les bons moments que j'ai pu passer à jouer avec les nombreuses billes que je pouvait avoir. Rien que pour ça, je suis contente d'avoir découvert Le joueur de billes.

Au final, malgré une quête de la vérité intéressante, je n’ai que moyennement adhéré à ce roman. Il m’a manqué un petit quelque chose. Dommage …

Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 septembre 2017

The Illuminae Files_02 : Gemina - Amie Kaufman & Jay Kristoff

Auteur : Amie Kaufman & Jay Kristoff
Editions : Rock the Boat
Pages : 659
Date de sortie : 20 octobre 2016
Tome : 2
Prix : 10€
Public : Jeune Adulte

Gemina_9781780749815-1140x1749

 

Résumé :

Hanna Donnelly is the station captain’s pampered daughter and Nik Malikov is the reluctant member of a notorious crime family. Together they struggle with the realities of life aboard the galaxy’s most boring space station, blissfully unaware that Kady Grant and the Hypatia are headed right toward Heimdall with news of the Kerenza invasion.

Picking up about five minutes after Illuminae ends, Gemina is the electrifying sequel to the hottest YA novel of 2015.

Moving to a space station at the edge of the galaxy was always going to be the death of Hanna’s social life, nobody said it might actually get her killed.

 

Mon Avis :

Après avoir eu un vrai coup de cœur pour le premier tome, Illuminae, j’avais très envie de découvrir la suite de cette trilogie. C’est désormais chose faite.

Gemina reprend seulement quelques minutes après les derniers évènements d’Illuminae. Cette fois-ci, nous suivons Hannah Donnelly, fille du capitaine de la station Heimdall, et Nik Malikov, neveu du chef de la mafia régnant en maître sur la station. La station est la cible d’une attaque terroriste et nos deux héros vont devoir faire équipe s’ils veulent avoir une chance de s’en sortir vivant.

Comme pour Illuminae, Gemina est constitué de rapports de mission, d’extraits de discussion instantanée, d’analyses de fichiers vidéo, etc. C’est un format qui m’avait énormément plu lors de ma lecture du premier tome et j’ai eu énormément de plaisir à me replonger dans ce style. La succession des différents documents permet de suivre les nombreux évènements qui se déroulent sans en perdre une miette.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant au cours de ma lecture. Bien au contraire ! Plus d’une fois, j’étais tellement immergée dans l’action que je me suis surprise à retenir mon souffle, à croiser les doigts pour que nos héros s’en sortent, à émettre des petits commentaires sur ce qui déroulait (du style « I’ve got a bad feeling about this. »).  Je devais avoir l’air d’une folle …

J’ai dévoré les 659 pages de ce livre très rapidement tellement j’avais hâte de voir comment Hannah et Nik allaient s’en sortir. Il faut dire que ce sont des personnages auxquels je me suis vite attachée. Malgré leurs nombreuses différences, ils vont se lier d’amitié et faire équipe pour s’en sortir. Ils n’hésitent pas à se battre et le sang va couler plus d’une fois.

La fin du roman est terriblement frustrante. Elle donne envie de se jeter sur le dernier tome, Obsidio, pour enfin connaître les vraies motivations des terroristes et découvrir ce qui est arrivé aux héros d’Illuminae et de Gemina. Seul GROS problème : Obsidio sortira en VO en mars prochain !!! L'attente va être longue ...

Vous l’avez très certainement compris, Gemina est donc un très gros coup de cœur pour moi.

Ma Note : 5/5 + gros coup de cœur

Posté par Celeb_Angel à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 septembre 2017

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. Rowling

Auteur : J.K. Rowling
Editions : Bloomsbury Publishing
Pages : 352
Date de sortie : 1er septembre 2014 (pour cette édition)
Tome : 1
Prix : 12,17€
Public : A partir de 10 ans

9781408855898

 

Résumé :

Harry Potter has never even heard of Hogwarts when the letters start dropping on the doormat at number four, Privet Drive. Addressed in green ink on yellowish parchment with a purple seal, they are swiftly confiscated by his grisly aunt and uncle. Then, on Harry's eleventh birthday, a great beetle-eyed giant of a man called Rubeus Hagrid bursts in with some astonishing news: Harry Potter is a wizard, and he has a place at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. An incredible adventure is about to begin!

Mon Avis :

Si vous suivez mes aventures sur le blog ou sur YouTube depuis un petit moment, ce que je vais vous dire ne va pas être nouveau pour vous : je suis fan de l’univers magique créé par J.K. Rowling. Je collectionne les différentes éditions de la saga (je vous présenterai ma collection dans une future vidéo) et j’aime relire les différents tomes une fois par an (ou presque).

Comme beaucoup, j’ai grandi avec la saga. Je l’ai découverte lorsque j’avais 12 ans soit un an de plus qu’Harry lorsqu’il se rend à Poudlard pour la première fois. Les trois premiers tomes étaient déjà sortis et je les ai dévorés très rapidement. J’ai ensuite dû attendre la sortie des tomes suivants. A chaque nouveau tome, je relisais les précédents. Bien que la saga soit désormais terminée, j’éprouve toujours autant de plaisir à les relire.

Maintenant que j’ai relu le premier, je compte bien relire les autres mais en alternant avec les nombreux livres de ma PAL. J’ai hâte d’arriver au quatrième, qui est mon tome préféré (avec le trois !).

Ma Note : 5/5

Posté par Celeb_Angel à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 septembre 2017

Save Our Souls, tome 1 : Sans attache - Elle Guyon

Auteur : Elle Guyon
Editions : autoédité
Pages : 259
Date de sortie : 21 septembre 2017
Tome : 1
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : Jeune Adulte

 

couv20750613

Résumé :

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…
Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales?? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite??

Mon Avis :

J’ai pu découvrir ce roman en avant-première grâce à un partenariat avec l’auteur via la plateforme SimPlement. Je tiens à la remercier de la confiance qu’elle m’a accordée.

Dans l’autoédition, il y a du bon et du moins bon. Et parfois il y a de vraies pépites. Des trésors dont on n’a presque rien à redire. Des romans qui mériteraient d’être repérés par des maisons d’éditions plus traditionnelles pour pouvoir toucher un public plus large. C’est le cas de la trilogie d’Elle Guyon, Save Our Souls.

Dès les premières pages j’ai su que j’allais adorer Sans attache. La plume d’Elle Guyon est très fluide et en même temps assez recherché. Les différents chapitres se focalisent sur différents personnages et le style d’écriture évolue de manière discrète en fonction du personnage suivi. Bien que le récit soit raconté à la troisième personne, on a vraiment l’impression de ressentir les émotions des différents personnages, ce qui est un vrai régal.

Parlons un peu des personnages. Ils sont profonds et vraiment bien construits. Plus nous avançons dans le récit, plus nous en apprenons sur leurs passés, sur leurs motivations. Certains chapitres se situant dans le passé permettent vraiment de voir l’évolution du « beau-père » de Rianne, Gebrail, et de son ami Jeremy. Gebrail et Jeremy sont deux personnages que j’ai trouvé très mystérieux et qui m’intriguent énormément. J’espère en savoir plus sur eux dans les tomes suivants car je me pose encore beaucoup de questions à leur sujet. Mais je ne vais pas m’étendre là-dessus car mes interrogations en révèlent beaucoup trop sur l’intrigue de ce premier tome. Or, vous commencez en avoir l’habitude, je déteste vous en dire trop. Je préfère vous laisser la surprise.

J’ai abordé le style de l’auteur et les personnages mais je ne vous ai pas encore parlé du cœur du roman : l’intrigue. Aldric est un jeune homme pour qui la vie est loin d’être un conte de fée. Il vit dans la rue depuis deux ans et tente de cacher sa situation précaire à ses camarades de classes. Un jour, il va faire la rencontre de Rianne qui va tout faire pour lui sauver la vie. Dit comme ça, l’intrigue semble très simple et pourtant elle est vraiment complexe. Rianne n’est pas vraiment une jeune fille comme les autres et on sent que son intérêt pour Aldric n’est pas le fruit du hasard. Je ne peux pas vous dire pourquoi elle s’intéresse à lui. Je ne peux que vous inviter à lire Sans attache pour le découvrir par vous-même. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’intrigue tient vraiment bien la route. Les pièces du puzzle se mettent doucement en place et chaque élément apporte un vrai plus à ce récit. Franchement, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi bien construit.

Mon avis commence à se faire long mais je voulais encore aborder rapidement deux points que j’ai trouvé excellent : la fin de ce premier tome et la couverture confectionnée par Elle Guyon. Commençons par la fin. Elle m’a tellement surprise que j’ai crié mon désespoir lorsque je me suis rendue compte que j’étais arrivée au bout de ce premier tome. Heureusement qu’il n’y avait personne à proximité parce que je n’ai pas pu me retenir et j’ai réellement crié : « Non, non, non ! ça ne peut pas être déjà la fin ?!? » J’avais tellement envie de me jeter sur le second tome pour savoir ce qu’il allait arriver à Aldric, Rianne, Gebrail et Jeremy. Malheureusement pour moi, le tome 2 n’est pas encore disponible ! Il va falloir que j’attende le début de l’année prochaine pour avoir les réponses à mes question…

Et enfin, dernier point de cette chronique à rallonge, la couverture. Beaucoup d’auteur autoédité ne travaille pas assez la couverture de leur roman, ce qui est bien dommage. Après tout, la couverture est la première chose que le lecteur va voir. Concernant Elle Guyon, elle a pris le temps de réfléchir à l’esthétique de sa trilogie. Le résultat des courses est cette sublime couverture. Elle me plaît énormément et elle illustre vraiment bien l’atmosphère de Sans attache. Si vous voulez découvrir comment l’auteur a construit cette couverture, je vous recommande d’aller faire un tour sur son blog. Elle a rédigé un article très intéressant sur ses recherches.

Si vous lisez ces mots, félicitations ! Vous êtes arrivés au bout de ma chronique. Je pense que vous l’avez bien compris : j’ai tout simplement adoré ce roman ! J’aimerai beaucoup l’acquérir au format papier pour le relire en format physique.

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20 septembre 2017

Le Livreur - Marie-Sophie Kesteman

Auteur : Marie-Sophie Kesteman
Editions : Hélène Jacob
Pages : 208
Date de sortie : 20 juillet 2014
Tome : unique
Prix : 12.90€ (format papier) ou 4.99€ (ebook)
Public : Tout public

couv33479897

 

Résumé :

Au cœur de Silver Owl, depuis trois cents ans, une légende prospère, jalousement gardée. Le dimanche, au cœur des ténèbres, entre minuit et 10 heures, le Livreur opère. Et un mystérieux colis noir apparaît sur le chemin d’un des habitants.

« Ce que vous désirez le plus au monde », voilà ce qu’il vous offre. Il ne se trompe jamais. Il ne demande rien en retour. Et personne ne l’a jamais vu. De lui, on ne connaît que sa légendaire signature : « Au plaisir de ton bonheur, le Livreur ». Une ombre fugace, la lueur dans l’obscurité ; il est le héros de chacun. Qui est-il ? Quel est son objectif ? Tant de questions demeurent sans réponses…

Cependant, pour la première fois en trois cents ans, le Livreur a commis une erreur… Une erreur qui pourrait bien mener Mélie sur sa piste. Parviendra-t-elle à être plus rusée que son héros ? Fondez-vous avec elle dans les pas du Livreur, et plongez au cœur de ses secrets.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir Le Livreur grâce à un partenariat avec la maison d’édition via le site SimplementPro. Je les remercie de leur confiance.

Dès les premières pages de ce roman, le lecteur découvre la petite ville de Silver Owl et sa légende ancestrale. Un dimanche sur deux, l’un des habitants de la ville reçoit un colis contenant ce qu’il désire le plus au monde. Ce colis provient d’un être mystérieux : le Livreur. Au début du roman, c’est au tour de la jeune Mélie de recevoir un colis. Souhaitant percer le mystère entourant le Livreur, son héros, elle va tenter de découvrir sa véritable identité.

J’ai beaucoup aimé la première partie du roman. L’idée d’un personnage apportant le bonheur aux habitants de sa ville en leur livrant ce qu’ils désirent le plus m’a beaucoup plu. Imaginez quelle serait votre réaction si vous trouviez un colis contenant ce qui va vous rendre heureux. Je comprends l’engouement des habitants de Silver Owl pour le Livreur.

J’ai également apprécié l’enquête menée par Mélie et son camarade Naru pour percer le mystère entourant le Livreur. Ensemble, ils vont s’appuyer sur les petits indices qu’ils ont récoltés et mener l’enquête. Malheureusement, j’ai très rapidement compris qui se cachait derrière le Livreur ce qui a un peu gâché l’intérêt que je portais à l’enquête de Mélie.

Même si j’ai beaucoup aimé l’idée de base de l’histoire, plusieurs points m’ont dérangé au cours de ma lecture. Tout d’abord, la petite ville de Silver Owl se situe aux Etats-Unis et l’héroïne, Mélie, suit des cours dans une petite université de campagne. Sur place, elle va faire la rencontre d’Oliver et de Wendy, deux étudiants en cinquième année qui sont issue de familles particulièrement aisées. Je n’ai pas trouvé très réalistes de les voir étudier dans une université publique plutôt que dans une des prestigieuses universités de l’Ivy League …

Autre point qui m’a vraiment gêné : le Livreur. Dans la deuxième partie du roman, après avoir découvert la véritable identité du Livreur, l’auteur revient sur les évènements passés en nous les présentant du point de vue du Livreur. Nous découvrons comment il s’y prend pour trouver ce que désire le plus au monde la jeune Mélie. Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai trouvé ses méthodes extrêmement dérangeantes. Il n’hésite pas à s’immiscer dans la vie privée de Mélie, allant même jusqu’à l’épier comme un voyeur. Franchement, j’étais à la limite du malaise en lisant la fin du roman … J’ai trouvé que le Livreur était en réalité un personnage malsain et menteur, ce qui casse vraiment l’image du héros apportant le bonheur autour de lui. Dommage !

J’ai donc un avis très mitigé concernant Le Livreur. L’idée initiale est vraiment originale et un vrai mystère plane autour du Livreur pourtant trop de points négatifs ont gâchés ma lecture …

Ma Note : 2.5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 septembre 2017

Le Grimoire des Etranges Créatures - Maryline Weyl

Auteur : Maryline Weyl
Editions : Démons et Merveilles
Pages : 56
Date de sortie : juillet 2017
Tome : unique
Prix : 18 €
Public : Tout Public

couv

 

Résumé :

Les étranges créatures sont-elles totalement imaginaires ou se cachent-elles dans des contrées lointaines.

Je suis partie à leur rencontre, voici ce que j’ai découvert…

Mon Avis :

Maryline Weyl est une auteur et illustratrice alsacienne dont j’apprécie tout particulièrement le travail. Je l’ai rencontrée pour la première fois en 2010 lors d’une Japan Addict et je suis vite tombée amoureuse de son univers magique. A chaque nouvelle édition de Japan Addict, je me rendais sur son stand à la recherche des nouveautés. Depuis que je ne vis en Alsace, je n’ai plus la possibilité de discuter avec elle. Je me contente de la suivre sur Instagram pour rester informée sur son travail. En avril dernier, Maryline a lancé un projet de financement participatif pour son dernier livre : Le Grimoire des Etranges Créatures. Vous vous doutez bien que je ne pouvais pas passer à côté de ce projet. En juillet dernier, j’ai reçu mon exemplaire dédicacé mais j’ai attendu la fin des vacances pour me plonger à la découverte des étranges créatures.

Comme d’habitude, Maryline a su m’emporter dans son univers. Ses dessins sont tout simplement magnifiques et elle arrive vraiment à se renouveler tout en créant une unité visuelle avec le reste de ses Grimoires. J’ai pris énormément de plaisir à la lecture, m’émerveillant devant chaque dessin et admirant le travail de recherches pour les textes explicatifs accompagnants les illustrations.

Si vous aimez les animaux fantastiques, je vous recommande fortement de jeter un œil au travail de Maryline Weyl.

Ma Note : 5/5

Ellana, tome 2 : La voie des Marchombres - Lylian& Montse Martin

Scénario : Lylian
Dessins : Montse Martin
Mise en couleurs : Loïc Chevallier
D'après l'oeuvre de : Pierre Bottero
Editions : Glénat
Pages : 72
Tome : 2
Prix : 14,95€
Date de sortie : 14 juin 2017
Public : A partir de 12 ans

 

 

 

9782344019221-L

 

Résumé :

Revenue dans la cité d’Al-Far, Ellana découvre rapidement que beaucoup de choses ont changé pendant son absence. Ses compagnons ont été martyrisés par des brigands. Bouleversée par la mort de sa meilleure amie Nahis, Ellana décide de partir vivre seule. La jeune femme s'évade alors en quête de liberté et, pétrie de questionnements, rencontre un homme aux dires étranges. Celui-ci lui propose de l'accompagner sur un chemin à part, une voie mystique et humaine qui promet de la mener au-delà d'elle : la Voie des Marchombres, la voie de la Liberté.

Après La Quête d’Ewilan, découvrez l’adaptation en BD de l’autre grande saga de Pierre Bottero consacrée à l’un de ses personnages les plus fascinants, toujours scénarisée par Lylian et dessinée cette fois par la talentueuse Montse Martin !

 

Mon avis :

J’aime énormément l’univers de Pierre Bottero, c’est pourquoi j’aime tant les adaptations en bande-dessinées de Lylian. J’achète chacun des tomes d’Ellana et de La Quête d’Ewilan à leur sortie et je les lis habituellement dans la foulée. Etonnement, j’ai attendu trois mois pour m’attaquer à ce deuxième tome alors que ma sœur l’a dévorée lorsque je l’ai ramené à l’appartement.

Je ne vais pas trop vous parler du scénario de ce nouveau volume pour ne pas vous révéler l’intrigue du premier tome. Ici, nous retrouvons Ellana juste après les évènements clôturant le premier volume. Au fil des pages, elle va mûrir et commencer à trouver sa place dans le monde. Confrontée à la dure loi de la rue, elle va devoir apprendre à se défendre. La BD est donc plus sombre et violente que la saga La Quête d’Ewilan.

Comme d’habitude, j’aime énormément les dessins et la mise en couleurs. Lylian et Montse Martin ont parfaitement réussi à retranscrire la magie des mots du très regretté Pierre Bottero. A chaque fois que je me replonge dans leurs bande-dessinées, j’ai envie de ressortir les romans originaux de mes étagères et me replonger avec plaisir dans les sagas qui ont bercées mon adolescence.

Vous l’avez compris, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Ellana et j’attends avec impatience la sortie du cinquième tome de La Quête d’Ewilan prévue pour le mois de novembre.

Ma Note : 5/5

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 septembre 2017

Calpurnia - Jacqueline Kelly

Auteur : Jacqueline Kelly
Editions : Ecole des Loisirs
Pages : 495
Date de sortie : 5 avril 2013
Tome : 1
Prix : 19€
Public : A partir de 12 ans

9782211223317

 

Résumé :

Calpurnia Tate a onze ans. Dans la chaleur de l’été, elle s’interroge sur le comportement des animaux autour d’elle. Elle étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums.
Aidée de son grand-père, un naturaliste fantasque et imprévisible, elle note dans son carnet d’observation tout ce qu’elle voit et se pose mille questions. Pourquoi, par exemple, les chiens ont-ils des sourcils ? Comment se fait-il que les grandes sauterelles soient jaunes, et les petites, vertes ? Et à quoi sert une bibliothèque si on n’y prête pas de livres ?
On est dans le comté de Caldwell, au Texas, en 1899. Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia partage avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes quant à ses découvertes, elle affirme sa personnalité au milieu de ses six frères et se confronte aux difficultés d’être une jeune fille à l’aube du XXe siècle. Apprendre la cuisine, la couture et les bonnes manières, comme il se doit, ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?

Mon Avis :

Calpurnia dormait dans ma pile à lire depuis un petit moment déjà alors que ma mère ne cessait de me le conseiller. Il aura fallu la sortie du deuxième tome (Calpurnia et Travis) pour que je me motive à le lire. Et j’aurais dû écouter ma mère plus tôt ! (Maman, si tu lis ces lignes, oui tu as souvent raison …)

Calpurnia est une jeune fille de 11 ans qui vit au sein de l’exploitation de coton familiale. Seule fille au milieu de ses 6 frères, la vie n’est pas toujours facile pour elle qui rêve de liberté. Or, en 1899, les jeunes filles ne mènent pas le même train de vie qu’aujourd’hui. Entre ses leçons de pianos, ses cours de cuisine auprès de Viola, la bonne de la famille, et ses cours de tricots avec sa mère, elle arrive quand même à trouver le moyen de passer un peu de temps avec son grand-père, un vieil homme un peu taciturne qui fait si peur à ses frères. Pourtant, le Capitaine Walter Tate n’est pas un homme méchant. Il vit juste dans son monde, au milieu de ses expériences scientifiques. A ses côtés, Calpurnia va enfin commencer à trouver des réponses à toutes ses questions : pourquoi certaines sauterelles sont-elles grosses et jaunes et d’autres petites et vertes ? Pourquoi les chiens ont-ils des sourcils ? Peu à peu Calpurnia va découvrir l’univers des naturalistes et s’intéresser de très près aux méthodes scientifiques.

Calpurnia est un personnage extrêmement attachant. Elle est curieuse et a une soif de savoir qui semble sans fin. Chaque chose qu’elle va pouvoir observer va être à l’origine de nouvelles questions auxquelles elle va tenter de répondre avec l’aide de son grand-père. Elle n’hésite pas à se lancer dans des lectures qui ne sont pas vraiment adaptées à son âges (comme par exemple le livre de Darwin). J’ai beaucoup aimé la suivre au cours des six mois durant lesquels se déroulent le récit. Elle a des idées bien arrêtées et ne comprends pas pourquoi elle ne peut pas faire les choses comme ses frères. On sent vraiment que c’est une héroïne qui a envie de changer son destin.

Puisque je parle de son destin, je vais m’attarder un petit peu sur un thème sous-jacent du roman : la question de la condition féminine au début du siècle dernier. Calpurnia rêve de pouvoir gagner sa vie, de pouvoir étudier les sciences, de devenir quelqu’un mais elle va vite déchanter en se rendant compte que ce n’est pas ce qu’on attend d’une jeune fille de bonne famille. Etant la fille d’un des plus grands exploitants agricoles du coin, la société attend d’elle qu’elle soit capable de gérer un ménage et une famille : couture, broderie, cuisine, fonder une famille … La pauvre Calpurnia a bien du mal à se faire à cette idée, elle qui rêve de liberté … Du haut de ses 11 ans, elle va tout faire pour tenter d'échapper à ce destin qu'elle refuse.

J’ai passé un excellent moment avec Calpurnia. J’ai dévoré les presque cinq cent pages en à peine quelques jours tellement j’étais avide de voir l’évolution de la relation entre Calpurnia et son grand-père. Les deux personnages vont peu à peu apprendre à se connaître, au point de devenir très proches et même complices. C’est vraiment un très beau roman et j’ai hâte d’aller rendre visite à mes parents pour pouvoir repartir avec le deuxième tome …

Ma Note : 5/5

Posté par Celeb_Angel à 15:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 septembre 2017

Le voyage à Nanga - Jørn Riel

Auteur : Jørn Riel
Editions : 10/18
Pages : 192
Date de sortie : 21 janvier 1999
Tome : 5
Prix : 6,60€
Public : Tout Public

9782264026873

 

Résumé :

Le versant arctique de l’œuvre de Jørn Riel (dédié pour une part à Paul-Émile Victor les deux hommes se sont côtoyés sur l’île d’Ella, pour l’autre à Nugarssuguaq, la petite fille groenlandaise de Jørn Riel) est d’abord constitué de la série des Racontars arctiques, suite de fictions brèves ayant toujours pour héros ou antihéros magnifiques les mêmes trappeurs du Nord-Est groenlandais, paumés hâbleurs, écrivain de pacotille, tireur myope, philosophe de comptoir devant un imbuvable tord-boyaux, bourrus bienveillants, amoureux de cet être cruellement absent de la banquise, la femme. Au-delà du rire, parce que ces livres sont de nature à dérider les plus mélancoliques, c’est bien toute une nouvelle vision du monde que nous offre Jørn Riel. Celui qui a vécu le désert, désert de sable ou désert de glace, sait aller à l’essentiel.

Mon Avis :

Le voyage à Nanga est un recueil de nouvelles mettant en scène une dizaine de trappeurs vivant au Nord-Est du Groenland, dans des conditions de vie loin d’être facile. Tout au long de la quinzaine de nouvelles, nous allons découvrir leurs aventures dans le froid polaire.

Ce recueil est en réalité le cinquième tome de la saga Racontars Arctiques. N’ayant pas lu les tomes précédents, j’ai parfois été un peu perdue au milieu de toute cette galerie de personnage. En effet, certaines nouvelles font directement référence à des évènements qui se sont déroulés dans les tomes précédents et j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver. Néanmoins, les éléments clefs des tomes précédents sont rappeler en quelques lignes ce qui permet de découvrir les Racontars dans le désordre si on le souhaite.

J’ai beaucoup aimé découvrir la dure réalité de la vie dans le cercle arctique. Entre les périodes de nuit perpétuelles où rien ne permet d’avoir une idée du temps qui passe, les terribles tempêtes, la solitude et les dangers de l’inlandsis, vivre dans le Nord du Groenland est loin d’être facile. Bien que l’action date un peu (vers 1950 environ je pense), il suffit de voir comment vivent les trappeurs contemporains dans des régions similaires (comme en Alaska par exemple) pour comprendre que la vie dans le Grand Nord n’a pas énormément évoluée …

Au final, je recommande les récits de Jørn Riel à ceux d’entre vous qui auraient envie de découvrir les modes de vie des trappeurs qui vivent dans le cercle arctique. Ce sont des portraits assez vivants d’une communauté vraiment très particulières. Un beau moyen de voyager sans quitter son canapé …

Ma Note : 3,5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,