21 mai 2018

Les enfants de la Résistance, tome 2 : Premières répressions - Vincent Dugomier & Benoit Ers

Scénario : Vincent Dugomier
Dessin : Benoit Ers
Editions : Le Lombard
Pages : 56
Tome : 2
Prix : 10,95€
Date de sortie : 18 mars 2016
Public : A partir de 9 ans

enfants-resistance-tome-2-premieres-repressions

 

Résumé :

Grâce à l'impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l'occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d'Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d'un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n'hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série que j’avais lu le mois dernier et j’avais vraiment envie de connaître la suite des aventures de François, Eusèbe et Lisa. Lors d’un passage dans la librairie Expérience à Lyon (il faut que je vous fasse un article pour vous parler de cette super boutique), j’ai craqué et je me suis acheté le deuxième tome. Aussi tôt entre mes mains, aussi tôt lu ! Et j’ai encore plus aimé que le premier.

Après avoir commencé leurs premières actions de Résistance, les trois héros se rendent compte que les adultes du village commencent eux aussi à se rebeller. Cachés derrière leurs anonymats, ils vont faire office de lien entre les différents adultes afin d’aider des prisonniers évadés à rejoindre la zone libre. François, Eusèbe et Lisa vont alors être pris au cœur de la violence des Allemands.

Ce tome est beaucoup sombre que son prédécesseur. Les enfants vont faire face à la mort et aux représailles des Allemands sans pouvoir les en empêcher. J’ai trouvé que les auteurs de la BD avaient bien réussi à retranscrire les débuts instables de la Résistance. A travers les yeux des enfants, on sent bien que le mouvement tente de se mettre en place mais que la machine n’est pas encore bien huilée. Nombreux sont ceux qui vont laisser leurs vies dans l’espoir de mettre fin à l’Occupation.

J’ai vraiment adoré ce deuxième tome. C’est vraiment une série très intéressante et je compte bien acheter les deux tomes suivants avant l’été pour découvrir comment François, Eusèbe et Lisa vont poursuivre leurs actions.

Ma Note : 4.75/5


20 mai 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles - Virginie Grimaldi

Auteur : Virginie Grimaldi
Editions : Fayard
Pages : 396
Date de sortie : 2 mai 2018
Tome : unique
Prix : 18,50€
Public : Tout Public

cover136845-medium

 

Résumé :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Mon Avis :

J’ai beaucoup entendu parler de Virginie Grimaldi mais j’avais très peur de découvrir son univers et d’être déçue. Lorsque j’ai vu que son titre était proposé sur NetGalley, je l’ai demandé en me disant que ce serait l’occasion rêvée de lire un de ses romans. Je tiens à remercier les éditions Fayard d’avoir accepté ma demande. Grâce à vous, j’ai découvert un très beau roman qui m’a permis de sortir d’une petite panne de lecture.

Il est grand de rallumer les étoiles raconte l’histoire d’Anna et de ses deux filles Chloé et Lily. Elles ont chacune leurs problèmes et ne passent que très peu de temps ensemble. Anna croule sous les dettes, Chloé court après les garçons et Lily préfère la compagnie des animaux à celles des humains. Un beau jour, Anna décide de tout plaquer et de partir avec ses filles faire un tour de la Scandinavie. Ce voyage va tout simplement changer leurs vies.

Le gros point fort de ce roman, à mes yeux, c’est de nous permettre de suivre les points de vue des trois héroïnes à travers des supports différents. Anna nous raconte son récit, Chloé tient un blog dans lequel elle fait part de ses états d’âmes et Lily tient un journal intime. Ces trois points de vue m’ont beaucoup plu car ils créent un lien très étroit entre le lecteur et les personnages. Nous connaissons leurs pensées, leurs espoirs mais aussi leurs peurs. J’ai adoré les voir évoluer au fil des pages, apprendre à se connaître, à se faire confiance. Car ce voyage ce n’est pas simplement la découverte d’une magnifique région, c’est surtout l’occasion pour Anna et ses filles de renouer des liens que le temps avait commencé à défaire.

L’histoire d’Anna n’est pas toute rose mais pourtant, ce qui me reste en mémoire après cette lecture, c’est une notion d’espoir. Malgré tout ce qui lui tombe dessus, elle ne baisse pas les bras. Elle se bat non pas pour elle, mais pour ses filles. Les relations mère/filles sont au cœur de ce roman. C’est vraiment beau.

Avec ce roman, j’ai découvert la plume de Virginie Grimaldi. Je ne sais donc pas si c’est le cas dans le reste de son œuvre, mais ici j’ai trouvé qu’elle maniait les mots avec justesse pour nous faire ressentir une myriade d’émotions. Au fil de la lecture, j’ai eu le cœur serré, j’ai souri, j’ai ri mais surtout, j’ai voyagé. J’ai déjà eu la chance de visiter le Danemark et le road trip d’Anna m’a donné envie de partir à la découverte de la Norvège, de la Suède et de la Finlande. Peut-être qu’un jour, moi aussi j’assisterai au soleil de minuit …

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

18 mai 2018

La danse de la méduse - Stefanie Höfler

Auteur : Stefanie Höfler
Editions : Hachette Romans
Pages : 256
Date de sortie : 18 avril 2018
Tome : unique
Prix : 17€
Public : Tout Public

 

9782016269336-001-T

Résumé :

Sera, 14 ans, est la plus jolie fille de sa classe et a quantité d’amies et d’admirateurs. Niko, 14 ans, est seul, isolé, souvent victime de moqueries et de farces douteuses, parce qu’il est trop gros. Les cours d’éducation physique, le football ou la piscine, sont sa hantise car son rapport à l’espace est difficile. Il est lourd, maladroit et emprunté. Sera est populaire, Niko n'a que deux amis. Petit à petit, tous deux s’apprivoisent. Sera est déroutée par ce garçon trop gros à l’imagination fertile, troublée aussi par ses jolies fossettes et ses yeux verts. Niko est fasciné par cette jolie fille sensible, et, en dépit de sa corpulence, se sent devenir plus léger...

Mon Avis :

Lorsque j’ai vu ce titre sur NetGalley, j’ai tout de suite eu envie de le découvrir. Je tiens donc à remercier les équipes d’Hachette de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Dès les premières pages, j’ai su que cette histoire allait me plaire. Même s’ils sont dans la même classe, Sera et Niko ne sont jamais vraiment adressé la parole. Il faut dire que tout les opposent : elle est la plus belle fille de sa classe, il est en surpoids ; elle est populaire, il est solitaire. Pourtant, lors d’un voyage scolaire, les deux adolescents vont apprendre à faire connaissance. Peu à peu, ils vont s’ouvrir l’un à l’autre. Niko va ainsi découvrir que Sera n’est pas seulement la plus jolie fille de sa classe et Sera va se rendre compte que Niko ne se défini pas seulement par son embonpoint. L’amitié qui va naître entre eux est vraiment belle. Ils vont prendre le temps de se faire confiance, de se connaître. Stefanie Höfler a réussi à aborder avec une véritable douceur les difficultés auxquelles sont confrontés nos héros. Qu’il s’agisse de surmonter les obstacles et les railleries des autres ou qu’il soit questions des premiers amours, tout est amené avec délicatesse et j’ai beaucoup aimé cette atmosphère proche du cocon qui m’a accompagné lors de ma lecture. Je me suis sentie bien, détendue alors que j’accompagnais Sera et Niko dans ce voyage qui allait changer leur façon de voir les choses.

La danse de la méduse est un beau roman sur l’adolescence, sur l’amitié, sur la différence, sur les rêves, sur la famille mais aussi sur les premiers amours. Cela fait beaucoup de thèmes et pourtant, ils se mélangent à merveille pour créer un roman doudou qui fait du bien. C’est une petite bulle de fraîcheur qui m’a beaucoup plu et que je vous recommande fortement.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 mai 2018

14 - 14 - Silène Edgar & Paul Beorn

Auteurs : Silène Edgar & Paul Beorn
Editions : Castelmore
Pages : 320
Date de sortie : 16 avril 2014
Tome : unique
Prix : 10,90€
Public : A partir de 10 ans

 

1404-14-14_org

Résumé :

À l’aube de la Grande Guerre…

Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles…

Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis.

Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…

 

Mon Avis :

J’ai découvert ce titre grâce au Book Club du mois dernier du forum LivrAddict dont le thème était « Fantastique jeunesse (middlegrade) ». Aimant beaucoup la littérature jeunesse et les romans historiques, j’étais donc assez curieuse de découvrir ce roman mettant en scène une correspondance entre deux jeunes garçons de 13 ans vivant à deux époques radicalement différentes : 1914 pour Hadrien et 2014 pour Adrien. En ce début d’année, Adrien va envoyer une carte de vœux à son cousin Hadrien qui vit dans la ville voisine. Alors qu’il s’apprête à poster son courrier, il découvre qu’une nouvelle boîte aux lettres a été installée devant sa maison. Sans hésiter, il y glisse sa lettre sans se douter que celle-ci va arriver chez un autre Hadrien, un siècle plus tôt ! A partir de là, une belle correspondance va voir le jour entre les deux jeunes garçons.

J’ai beaucoup aimé la succession des points de vue. Un chapitre, nous suivons Adrien et le suivant nous nous intéressons à la vie d’Hadrien. Chaque auteur a pris un personnage sous son aile et nous propose de découvrir comment chacun des garçons va vivre cette correspondance improbable. J’ai davantage aimé les passages situés en 1914. Silène Edgar a vraiment su retranscrire la vie rurale de cette époque et les débuts de la Première Guerre Mondiale. En revanche, la vie d’Adrien à notre époque m’a moins marquée. J’ai même parfois trouvé Adrien insupportable. Pourtant, l’amitié entre les deux personnages fonctionne bien. Ils sont très différents mais n’en sont que plus complémentaires. Ils vont s’apporter beaucoup et, l’air de rien, changer leurs vies respectives.

J’ai vraiment bien aimé cette histoire d’amitié surréaliste mais j’aurais apprécié que les auteurs explorent un peu plus le côté fantastique. L’origine de ces boîtes aux lettres « magiques » n’est pas vraiment expliquée et cela m’a un peu manquée. Certes, elles ne sont qu’un prétexte à la correspondance entre les époques mais il m’a manqué quelque chose …

Malgré ce petit bémol, ce titre reste un très bon roman pour aborder les prémisses de la Première Guerre Mondiale auprès des jeunes lecteurs. La présence d’un guide pédagogique à disposition des enseignants en fait même un très bon support d’enseignement pour les professeurs d’histoire.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mai 2018

Le Horla et autres nouvelles fantastiques - Guy de Maupassant

Auteur : Guy de Maupassant
Editions : Pocket
Pages : 96
Date de sortie : 19 août 2004
Tome : unique
Prix : 1,50€
Public : Tout public

9782266147057FS

 

Résumé :

Invisible, indéfinissable, malfaisante, la « chose » rôde autour de lui. L’homme est pris de fièvres, d’insomnies, de cauchemars. L’eau de sa carafe disparaît, la tige d’une rose se brise sous ses yeux, les pages de son livre tournent d’elles-mêmes. À l’angoisse succèdent la peur puis l’épouvante. Qui est cet Autre qui maintenant crie son nom, « le Horla » ? « C’est lui, qui me hante ! Il est en moi, il devient mon âme ; je le tuerai ! »
Le thème de la folie court comme un motif effrayant chez Maupassant. Mais Le Horla, journal d’un fou, demeure l’œuvre d’un artiste au sommet de son art, une des plus troublantes de la littérature fantastique.

Mon Avis :

Dans le cadre du challenge des Douze Thèmes, je devais lire un classique au mois d’avril. Avec mon séjour à Bucarest j’ai décidé de sortir le plus petit classique de ma pile à lire : Le Horla et autres nouvelles fantastiques de Guy de Maupassant. Je ne savais même pas que je l’avais sur mes étagères. Je pense qu’une de mes sœurs a dû le lire à un moment donné de sa scolarité et que j’ai dû le récupérer avant de déménager. Je n’ai absolument aucun souvenir quant à la façon dont ce livre est entré en ma possession ! En tout cas, une chose est sûre : je ne l’avais jamais lu auparavant.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce recueil de cinq nouvelles. Dès les premières pages du Horla, la surprise était complète. Dans cette édition, il s’agit de la deuxième version, celle qui fut publiée en 1887. Présentée sous la forme d’un journal, nous y découvrons un narrateur qui s’interroge sur de mystérieux évènements qui ont lieu dans sa maison. Tout au long du récit, environ 50 pages, je me suis posée des questions sur la santé mentale du narrateur. Etait-il fou ? Etait-il le témoin d’évènements surnaturel ? Guy de Maupassant a tellement bien écrit cette nouvelle qu’au final je ne saurais dire quelle est la bonne réponse. Un peu des deux peut-être ?

Les autres nouvelles du recueil (Un fou ?, La folle, Lettre d’un fou et La peur) explorent elles aussi le thème de la folie. Néanmoins, malgré le talent indéniable de l’auteur, j’ai moins accroché à ces histoires. Il me manquait le petit quelque chose qui m’a pris aux tripes en lisant Le Horla, ce doute qui planait, cette atmosphère oppressante… Après avoir adoré la première nouvelle, j’ai donc été un peu déçue par la fin de ce recueil. Je suis quand même ravie d’avoir eu l’occasion de le découvrir.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 mai 2018

Une passion nommée Anna - Rosanne Bittner

Auteur : Rosanne Bittner
Editions : Archipoche
Pages : 384
Date de sortie : 7 mars 2018
Tome : unique
Prix : 7,80€
Public : Tout Public

 

9782377351268FS

Résumé :

Mars 1845. La jeune Anna Brannigan embarque, en compagnie d’un groupe de missionnaires mormons, pour le Nouveau Monde où elle rêve de commencer une nouvelle vie, loin de l’Écosse et de ses fumées d’usine. Elle ne gagnera pas, comme sa mère, son existence dans une filature de Glasgow !


Un an plus tard, sur la terre d’Amérique, elle remarque un homme dont le visage ne lui est pas inconnu : Charles Mitchell… N’est-ce pas ce garçon qui lui avait fait la cour lors de la remontée du fleuve en bateau à roues ? Leur entente est immédiate, et Anna pourrait croire qu’elle a enfin trouvé le bonheur… mais Charles doit rejoindre les rangs de l’armée américaine, car la guerre vient d’éclater avec le Mexique. Sans savoir s’il en reviendra vivant, il promet à Anna de l’épouser dès son retour.


Les semaines passent, et les lettres d’Anna restent sans réponse. Bientôt, la jeune femme découvre qu’elle attend un enfant…

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec la maison d’édition Archipoche. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

J’aime beaucoup les romances historiques car elles permettent souvent de mettre en lumière différentes périodes historiques. Ici, Rosanne Bittner s’est penchée sur les conditions de vie des mormons au XIXème siècle. Anna Brannigan n’a que 16 ans lorsqu’elle arrive aux Etats-Unis. Sa mère venant de mourir, elle va être prise en charge par une famille de mormons qui va partir à la recherche d’une terre sûre où s’installer en compagnie d’un groupe de missionnaires. J’ai vraiment bien aimé découvrir la vie des pionniers qui ont tout quitté pour traverser les Etats-Unis. Entre les maladies, les dures conditions de voyage et les préjugés des autres populations, les mormons n’ont clairement pas eu une vie facile. Rosanne Bittner a su me donner l’impression de voyager à leurs côtés et d’être moi-même confrontée aux difficultés qu’ils ont endurés. Le personnage d’Anna a d’ailleurs été inspiré par une personne réelle qui a elle-même traversé les Etats-Unis. J’ai juste trouvé dommage que l’auteur n’explique pas davantage qui était cette personne.

La romance en elle-même est finalement peu présente. Les routes d’Anna et de Charles ne vont se croiser que quelques fois tout au long du roman. Pourtant, Anna n’oubliera jamais Charles. J’ai apprécié que leur histoire ne soit pas omniprésente car je suis plus intéressée par l’aspect historique que par la romance dans les romances historiques. Je sais, c’est un peu paradoxal mais que voulez-vous, je suis bizarre !

Une passion nommée Anna est un roman que j’ai bien aimé et qui m’a permis d’en apprendre plus sur la traversée des Etats-Unis par les pionniers du XIXème siècle. Si vous aimez les romances historiques, je pense que vous allez l’apprécier.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mai 2018

Ne m'appelez pas Blanche-Neige - Gally Lauteur

Auteur : Gally Lauteur
Editions : Hachette
Pages : 342
Date de sortie : 1er mars 2017
Tome : unique
Prix : 16,90€
Public : Jeune Adulte

 

9782017028116

Résumé :

Qui a dit que la vie était un conte de fée ? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage ?

Mon Avis :

J’ai découvert ce livre sur les conseils de mon amie Hakutchi. Comme d’habitude, j’ai suivi aveuglément ses conseils et je n’ai pas lu le résumé avant de me lancer dans les aventures de Blanche. Dès les premières pages, j’ai su que j’allais passer un très bon moment de lecture. En effet, Gally Lauteur a un style très agréable à lire. Les tournures de phrases sont très simples mais cela apporte du dynamisme au récit. Au final j’ai dévoré son roman en moins d’une journée lors de mes vacances en Roumanie.

En soi, l’histoire n’est pas révolutionnaire : il s’agit tout simplement d’une réécriture du conte Blanche-Neige adaptée au XXIème siècle. Le vrai plus de ce roman vient des personnages hauts en couleurs et de l’humour de Gally Lauteur. J’ai tout simplement adoré les différents nains qui vont croiser la route de Blanche avec une petite préférence pour Jay. Ses joutes verbales avec Blanche m’ont beaucoup fait rire. Il faut dire que l’un et l’autre ont une sacrée répartie et ils font une belle paire. J’ai également beaucoup aimé la sorcière même si on ne la voit pas souvent. Gally Lauteur a vraiment su créer des personnages attachants et intéressants.

Même si j’ai beaucoup aimé ce roman, j’aurais bien aimé que Gally Lauteur exploite davantage certains aspects du roman. J’aurais aimé en savoir plus sur certains personnages secondaires et je ne dirais pas non à une suite centrée sur Jay ou Roxanne. En attendant de voir si cela va se faire ou non, je vais pouvoir retrouver la plume de Gally Lauteur en lisant son deuxième roman Les démons de Cendrillon qui m’attend sagement dans ma PAL.

 Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 avril 2018

Abiola et la plante magique - Iman Eyitayo

Auteur : Iman Eyitayo
Editions : éditions Plumes Solidaires
Pages : 88
Date de sortie : 26 août 2016
Tome : 1
Prix : 6,90€
Public : A partir de 7 ans

 

cover-508

Résumé :

Abiola, 7 ans ½, est une petite fille pleine d’entrain à l’approche des vacances scolaires. Seulement, cette année, quelque chose la rend triste : sa grand-mère est malade et elle est incapable de l’aider.

Heureusement, son amie Hui Lin lui parle d’une rumeur qui circule dans les marchés chinois de la capitale : une fleur capable de guérir toutes les maladies pousserait chaque année, juste avant le début de la saison des pluies, à une trentaine de kilomètres de là.

Toutefois, la plante serait protégée par des créatures auxquelles personne ne veut avoir affaire…

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman jeunesse après avoir été contactée par la maison d’édition Plumes Solidaires sur la plateforme Simplement.Pro. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Abiola est une petite fille de bientôt 8 ans qui vit à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Alors que les grandes vacances commencent, sa grand-mère tombe malade. Abiola et sa famille se rendent à son chevet, à Porto-Novo, la capitale politique. Pour aider sa grand-mère à guérir, Abiola va suivre les conseils de son amie Hui Lin et partir avec elle à la recherche d’une fleur capable de guérir toutes les maladies.

Cette histoire est vraiment mignonne. Elle est très courte mais bien écrite. Le style est assez simple pour qu’il soit adapté aux jeunes lecteurs. Iman Eyitayo a vraiment une plume très agréable à lire. On sent bien qu’elle aime son pays de naissance. Qu’il s’agisse des croyances ou de la cuisine locale, la culture béninoise est au cœur de ce roman. Des notes explicatives sont d’ailleurs présentes pour expliquer certains mots. C’est un vrai plus surtout dans un roman jeunesse. De la même manière, il y a une page de contexte géographique qui permet de bien comprendre où se situe l’action.

La relation entre Abiola et ses amis est au cœur de ce récit. Abiola et la plante magique est au final une belle histoire d’amitié. Les trois personnages principaux (Abiola, Hui Lin et Francis) sont des personnages attachants qui ont à peu près le même âge que le lectorat visé. Les lecteurs pourront donc facilement s’identifier à l’un d’eux.

Au final, j’ai trouvé que ce roman avait tout pour plaire au public visé. De mon côté, je l’ai trouvé très court et un peu trop rapide mais c’est lié à mon âge et à mon expérience de lectrice. Je pense qu’il sera parfait pour les enfants qui commencent à lire pour le plaisir.

Ma Note : 4/5

23 avril 2018

La chambre des merveilles - Julien Sandrel

Auteur : Julien Sandrel
Editions : Calmann-Levy
Pages : 272
Date de sortie : 7 mars 2018
Tome : unique
Prix : 17,90€
Public : Tout Public

 

cover128678-medium

Résumé :

Inattendu, bouleversant et drôle, le pari un peu fou d'une mère qui tente de sortir son fils du coma en réalisant chacun de ses rêves.
 

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

 

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…
 

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre sur la blogosphère et sur les réseaux sociaux. J’étais donc assez curieuse de le découvrir. Lorsque j’ai vu qu’il était disponible sur NetGalley, je me suis donc empressée de le demander. Je tiens donc à remercier les éditions Calmann-Levy de m’avoir permis de découvrir ce que cachait cette Chambre des merveilles.

Je n’ai pas lu le résumé lorsque je me suis lancée. Tout ce que je savais de ce roman, c’était qu’il ne laissait pas les lecteurs indifférents. Dès les premières pages, j’ai su que l’émotion serait au rendez-vous. Mère célibataire, Thelma jongle entre sa vie de famille et son travail même si elle a plutôt tendance à privilégier son activité professionnelle. Alors qu’elle est au téléphone à gérer une urgence professionnelle, son fils Louis est victime d’un accident de la route et se retrouve dans le coma. Afin de le faire réagir et de le pousser à se réveiller, elle va réaliser les rêves que Louis a noté dans un carnet. L’idée de veiller sur un enfant dans le coma n’est pas une nouveauté mais La chambre des secrets est avant tout une ode à la vie et une belle histoire d’amour. Celle qui relie une mère et son fils. Par amour pour Louis, Thelma va être prête à tout. Les rêves de Louis vont permettre à Thelma de se remettre en question et de se rendre compte à quel point il est important de profiter de l’instant présent.

J’ai tout simplement adoré ce roman. La première partie du roman m’a beaucoup touchée. Les réactions de Thelma face à l’accident de Louis sont extrêmement touchantes. Elle fait preuve d'une grande force tout en restant fragile. Julien Sandrel a donné naissance à un personnage d’une justesse assez incroyable. A partir du moment où elle découvre le carnet des « merveilles » de Louis, elle devient encore plus attachante. Elle est prête à tout pour essayer de réveiller son fils, quitte pour cela à devoir se dépasser. Chaque défi relevé va ainsi lui permettre d’évoluer et de faire le point sur sa vie. Je me suis totalement laissée emporter par cette aventure. Même si certains des rêves de Louis semblent un peu improbables vu son jeune âge, j’étais vraiment curieuse de découvrir comment Thelma allait réussir ces épreuves. Certaines m’ont bien fait rire, d’autres m’ont touchées. Ce roman est un véritable condensé d’émotions.  

Même si ce roman est un peu surmédiatisé en ce moment, je l’ai adoré ! Il y a certes quelques petits défauts mais ils ne m’ont pas dérangé. Je pense d’ailleurs acheter La chambre des merveilles au format papier juste pour l’avoir sur mes étagères. Bref, si vous voulez être touchés par l’histoire de Thelma et Louis, foncez !

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 avril 2018

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

 

Auteur : Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Editions : Bloomsbury Publishing
Pages : 256
Date de sortie : 7 juin 2010
Tome : unique
Prix : 8,50€
Public :  Tout public

 

 

 

9781408810262

Résumé :

It's 1946. The war is over, and Juliet Ashton has writer's block. But when she receives a letter from Dawsey Adams of Guernsey – a total stranger living halfway across the Channel, who has come across her name written in a second hand book – she enters into a correspondence with him, and in time with all the members of the extraordinary Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society.

Through their letters, the society tell Juliet about life on the island, their love of books – and the long shadow cast by their time living under German occupation. Drawn into their irresistible world, Juliet sets sail for the island, changing her life forever.

 

Mon Avis :

 

Ce livre dormait dans ma PAL depuis plus d’un an. C’est finalement grâce Axelle, du blog Allée des Embrum, et sa Lecture Commune de ce livre, que je l’ai commencé. Dès les premières pages, j’ai adoré le style de Mary Ann Shaffer (Annie Barrows, sa nièce, a retravaillé les textes et la cohérence du livre lorsque sa tante a eu des problèmes de santé). Cette idée de construire le livre uniquement à travers les échanges épistolaires m’a beaucoup plu. Je vais partie de ces personnes qui aiment envoyer et recevoir du courrier. J’ai donc immédiatement accroché au style du roman. J’avais l’impression que c’était à moi que Juliet, Dawsey et les membres du Cercle littéraire écrivaient. Ce style rend le lecteur beaucoup plus proche des personnages et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé.

 

De plus, l’histoire se déroule au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et Juliet Ashton s’intéresse aux histoires des habitants de l’île de Guernesey pendant l’Occupation allemande. J’ai trouvé les anecdotes des différents habitants très intéressantes. Elles permettent en effet de découvrir ce qu’était la vie sur cette petite île de la Manche pendant cette sombre période. Même si la plupart sont racontées avec humour, on sent bien que cette période a marqué les esprits des insulaires.

 

Les personnages sont tous très attachants mais je dois admettre avoir eu un petit faible pour la jeune Kitty. Cette petite fille est une vraie boule d’énergie qui apporte une bouffée d’air frais et de bonheur dans les vies des membres du Cercle littéraire. Grâce aux descriptions que Juliet en fait à ses amis, j’ai pu sans problèmes visualiser cette petite fille en train de courir pieds nus dans l’herbe.

 

J’ai tout simplement adoré cette lecture. Le style, les personnages, l’histoire, le contexte historique : tout m’a plu ! Je regrette presque de ne pas avoir lu ce livre plus tôt car j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour ce Cercle littéraire si particulier.

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur