06 novembre 2017

La cour des chats - Ghjacumu Thiers

Auteur : Ghjacumu Thiers
Editions : Albiana
Pages : 192
Date de sortie : 1er avril 2015
Tome : unique
Prix : 15€
Public : Tout Public

 

la_cour_des_chat_55b1fc760a22e

Résumé :

« Quand Loulou s’est jeté, je n’ai rien vu, je n’ai rien entendu. Nous, les petits, ils nous laissent toujours de côté. S’il y a quelque chose de plaisant ou d’amusant, ce n’est jamais le moment car c’est toujours l’heure de faire autre chose : manger, boire, dormir, et puis aussi maintenant, depuis peu, il faut même se laver les dents ! S’il se produit un accident ou un événement triste, c’est encore pire ! Ils prennent prétexte que nous sommes trop jeunes et ils ne nous disent rien. J’ai mis un bon moment à comprendre que les miettes, c’est nous. À force de réfléchir, j’ai compris que quand les grands disent aux autres de se taire parce qu’il y a des miettes, eh bien, l’expression désigne les enfants quand ils sont petits. S’il se passe quoi que ce soit dans le voisinage, ils nous bouchent les oreilles. Et quand il y a quelque chose à voir, ils nous mettent les mains sur les yeux. C’est pour ça que je me méfie toujours… Les grands, je ne sais pas si c’est la même chose ailleurs mais, chez nous, ce sont de vrais dangers. Ils vous bouchent la vue, oui, ils vous bouchent la vie. »

Mon Avis :

J’ai reçu ce livre dans le cadre de ma collaboration avec la maison d’édition Albiana. Je tiens à les remercier de leur confiance.

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre lorsque j’ai commencé ma lecture car il n’y a pas de résumé sur la quatrième de couverture mais seulement un extrait du livre. Il m’a fallu pas mal de temps avant de rentrer dans le récit pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je n’ai pas tout de suite été capable d’identifier le narrateur. La cour des chats dresse le portrait d’une communauté vivant autour d’une cour d’immeuble vu à travers les yeux d’une petite fille dans la première et la dernière partie alors que le milieu du roman est raconté à la troisième personne. Ce changement de narrateur m’a vraiment surprise.

J’ai également eu des difficultés à accrocher à l’histoire. Je n’ai pas réussi à m’attacher à la narratrice ou aux différents habitants de la cours. Néanmoins, j’ai trouvé que ce roman permettait de se faire une bonne idée de la vie pas toute rose telle qu’elle pouvait être dans un quartier populaire corse au début des années 1950. L’auteur mets également en avant certaine spécificité de l’île que j’ai bien aimé découvrir.

Au final, La cour des chats est un roman loin d’être facile mais qui mets en lumière les difficultés auxquelles pouvaient être confronté les classes sociales les moins aisées il y a environ 70 ans.

 Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 novembre 2017

Coup de foudre et Quiproquos - Tamara Balliana

Auteur : Tamara Balliana
Editions : Amazon Publishing France
Pages : 286
Date de sortie : 3 octobre 2017
Tome : 1
Prix : 9,99€
Public : Tout Public

couv46649214

 

Résumé :

À vingt-neuf ans, Amy gère un charmant café dans le quartier de Bay Village à Boston. Ses employées sont dévouées (et amoureuses), sa famille se préoccupe d’elle (un peu trop d’ailleurs), ses amies sont géniales (et un peu frappées par moment) et sa vie amoureuse… est inexistante. Mais qui a le temps de s’en soucier alors que se succède une suite d’événements qui vont faire ressembler sa vie à un épisode de série policière ? Braquage, disparition, menaces, Amy se retrouve bien malgré elle emportée dans une enquête étonnante, épaulée par un lieutenant de police charmant et un chef de gang sexy. Et si finalement toute cette histoire lui permettait de rencontrer l’homme parfait pour elle ?

Mon Avis :

Cet été j’ai découvert la plume de Tamara Balliana avec Love in Provence que j’avais bien aimé. Lorsque j’ai qu’Amazon Publishing proposait un autre titre de cette autrice en Service Presse sur NetGalley, je n’ai pas hésité une seconde avant de le demander. Je tiens d’ailleurs à remercier la maison d’édition pour leur confiance.

Je lis peu de romance mais quand j’en lis, je veux rêver et être complètement emportée dans l’histoire. J’ai besoin d’y croire pour que ça me plaise. Ici, j’ai tout de suite accroché. Amy est un personnage extrêmement attachant. Depuis la mort de sa tante, elle gère un petit café dans un quartier de Boston. Si sa vie professionnelle est une réussite, côté cœur, c’est le calme plat. Pourtant, après avoir été la victime d’un braquage, sa vie va être complètement chamboulée. Elle va faire la rencontre du charmant lieutenant McGarett qui est en charge de l’enquête mais aussi du sexy Cole, un chef de gang qui ne la laisse pas insensible. Entre les deux, son cœur balance. Personnellement, je n’arrive pas à savoir lequel des deux me plait le plus …

J’ai beaucoup aimé toute l’enquête sur le braquage dont a été victime Amy. Je suis une grande amatrice de séries TV policières et j’avais parfois l’impression d’être plongée dans un épisode d’une d’entre elles. Au fur et à mesure de ma lecture, j’essayais de connecter les différents éléments pour deviner pourquoi Amy avait été victime d’un braquage. De plus, l’enquête donne un rythme d’enfer au récit ce qui est, pour moi, un vrai plus.

La relation entre les différents personnages est également intéressante. J’ai particulièrement apprécié la bande de copines d’Amy. Elles sont toutes différentes et j’ai hâte de découvrir le reste dans leurs aventures dans la suite de la série. Chaque tome de la série Bay Village sera centré sur une des amies et je pense que cela peut donner des histoires qui valent le détour vu le caractère des amies d’Amy. J’ai donc hâte de découvrir la suite, Diamant et Mauvais karma, qui sortira le 23 janvier prochain.

Ma Note : 4,5/5

26 octobre 2017

Accords Corrompus, tome 1 : Rêves de Glace - Kelly St Clare

Auteur : Kelly St Clare
Editions : MxM Bookmark (Collection INFINITY – Onirique)
Pages : 262
Date de sortie : 23 août 2017
Tome : 1
Prix : 5,99€ (ebook)
Public : Jeune Adulte

 

couv19822118

Résumé :

Je sais beaucoup de choses. Ce dont je suis capable, ce que je souhaite changer, ce que je veux devenir. Mais il y a une chose que je ne saurai jamais.

Dans mon monde, le statut de Tatuma, l’héritière du trône, aurait probablement dû m’assurer une vie privilégiée, pleine d’amis, d’amour et de bonheur. J’aurais pu avoir tout ça, si ma mère ne m’avait pas haïe. À la place, je suis forcée de porter un voile depuis ma naissance, pendant que ce rêve distant se transforme en cauchemar. Rejetée par la cour, abusée depuis l’enfance, je suis piégée par cette barrière de tissu. Je ne saurai jamais à quoi ressemble mon propre visage. Pour m’aider à ne pas devenir folle, je n’ai que deux amis et ma détermination à devenir Tatum.

Lorsque la délégation de paix du monde sauvage de Glacium arrive au palais, je ne sais pas encore que ma vie est sur le point de changer. Intentions cachées et anciens secrets m’obligeront à lutter pour rester en vie et tenter d’atteindre mes objectifs.

Mon Avis :

J’ai vu beaucoup d’avis positifs concernant ce roman. Sur LivrAddict, par exemple, il a une note moyenne de 17.5/20. Je m’attendais donc à passer un agréable moment de lecture. Au final, Rêves de Glace s’est révélé être une grosse déception. Je vous explique pourquoi.

Tout d’abord, j’ai eu énormément de mal à comprendre les deux mondes voisins dans lesquels se déroule le récit. Osiolis et Glacium sont deux mondes que tout oppose. L’un est monde où la chaleur est telle qu’une partie du monde est inhabitable. Glacium, en revanche, est un monde glacial où la neige règne. Ces deux mondes sont « comme deux tartes coupées en six parts » et en plus ils tournent sur eux-mêmes. L’un tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, l’autre en sens inverse. De plus, une sorte d’escalier géant relie ces deux mondes. Je sais qu’il s’agit de mondes fictifs mais mon côté rationaliste a eu énormément de mal à comprendre la logique qui permettrait à ces deux mondes de coexister … C’est probablement mon côté amatrice des sciences qui parle. Bref, ce « petit » détail est le premier point qui m’a dérangé lors de ma lecture. Malheureusement, ce n’était pas le seul.

J’ai également eu beaucoup de mal avec les personnages. Que soit Olina, Kedrick ou encore les habitants de Glacium, tous m’ont énervé. Olina a un côté cruche qui a fait que j’ai souvent eu envie de lui donner des claques. Heureusement, il y a la tyrannique Tatum (soit, tout simplement, la reine) d’Osiolis. Elle est sadique et n’hésite pas à frapper (ou plutôt à faire frapper) sa fille ou à la martyriser. C’est, à mes yeux, le seul personnage intéressant de ce roman. Dommage qu’elle joue un rôle si minime … De plus, l'autrice a voulu employer un vocabulaire propre à chaque royaume ce qui complexifie inutilement le récit. Par exemple, Olina n'est pas la princesse d'Osiolis, elle en est la Tatuma ...

Et je ne vous parle même pas de l’histoire ! La mise en place de l’action est très longue. Il y a de très nombreux passages inutiles dont je me serais bien passée. Il m’a fallu faire de nombreuses pauses pour pouvoir venir à bout de ce livre tellement je me suis ennuyée … Le comble ? J’ai appris qu’il y avait, pour le moment, 4 tomes de parus en VO. Eh bien, je ne compte pas lire la suite !

Pour résumer : Rêves de Glaces est un roman que je vais vite oublier !

Ma Note : 2/5

Posté par Celeb_Angel à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 octobre 2017

Flower Moon - Gina Linko

Auteur : Gina Linko
Editions : Sky Pony Press
Pages : 256
Date de sortie : 2 janvier 2018 (VO, pas de publication VF de prévue pour le moment)
Tome : unique
Prix : $15.99
Public : A partir de 10 ans

 

cover122146-medium

Résumé :

Tally Jo and Tempest Trimble are mirror twins, so alike they were almost born the same person. Inseparable, but more than that. Connected.

That is, until this summer. The twins are traveling with Pa Charlie’s carnival just like always, but there’s a new distance between them. Tempest is so caught up in her own ideas, she doesn’t seem to have space left in her life for Tally. And, more than that, Tally’s started to notice there’s something between them. Something real, growing with the phases of the moon, pushing them apart. Sparking, sputtering, wild. Dangerous.

With the full moon approaching, Tally knows it’s up to her to find out what’s going on—and to beat it. If she can’t, she might just lose her sister. Forever.

For fans of Savvy and A Snicker of Magic, this is a spellbinding story of friendship and family—a poignant ode to both what’s worth holding on to and what we have to let go.

Mon Avis :

J’ai découvert ce titre en partenariat avec les éditions Sky Pony Press grâce à la version américaine de NetGalley. Je tiens à les remercier de leur confiance.

Flower Moon est un beau roman mettant en scène Tally Jo et Tempest, des jumelles miroirs. Depuis leur naissance, un lien très étroit les unies. Pourtant, depuis quelques jours, une force mystérieuse les repousse et les éloigne l’une de l’autre. Tally Jo va tenter tout son possible pour comprendre ce qu’est cette force qui l’éloigne de sa sœur et tenter à tout prix de la maîtriser pour rester aux côtés de Tempest.

Du haut de ses douze ans, Tally Jo est une jeune fille ayant un fort caractère. C’est elle qui nous raconte son histoire et on sent bien à quel point elle tient à sa sœur. Depuis son plus jeune âge, elle veille sur Tempest, la protégeant des dangers. Cette force mystérieuse qui l’oblige à s’éloigner de sa sœur va l’obliger à se pencher sur l’histoire de sa famille mais surtout elle va lui ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Car, à travers l’histoire de Tally Jo et de Tempest, Gina Linko nous montre ce que signifie grandir. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé une citation que j’ai envie de partager avec vous :

Maybe that was what growing up was, understanding where the real magic lived in this world. Inside our very own hearts.
Learning to hold on to it. Cherishing it.

Flower Moon est un roman qui m’a beaucoup intrigué. Plus j’avançais dans l’histoire plus je me demandais comment Tally Jo et Tempest allaient s’en sortir. A quelques pages de la fin, je me posais encore la question. J’ai donc été agréablement surprise par la résolution finale du mystère entourant les jumelles et leur famille.

J’ai également beaucoup apprécié l’univers dans lequel se déroule l’histoire. En effet, le grand-père maternel des jumelles est à la tête d’une foire et, depuis qu’elles sont toutes petites, les jumelles passent l’été avec lui au milieu des forains. Avec le mystère entourant les filles, cela donne une ambiance vraiment particulière que j’ai beaucoup aimé.

Vous l’avez probablement compris, Flower Moon est un beau roman qui m’aura fait passer un très bon moment. Néanmoins, je crois que j’aurais plus apprécié ma lecture si les héroïnes avaient été un peu plus âgées. Mais ce n’est qu’un petit détail qui n’a que peu d’influence sur mon ressenti final.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 octobre 2017

Megumi et la fantôme - Eric Senabre

Auteur : Eric Senabre
Editions : Didier Jeunesse
Pages : 224
Date de sortie : 6 septembre 2017
Tome : unique
Prix : 12€
Public : A partir de 7 ans

Originale9782278085613-001-T

 

Résumé :

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Megumi et le fantôme n’est pas une simple histoire de fantômes : c’est un roman plein de rebondissements qui traite de l’héritage familial, d’identité,
d’injustice et d’amitié.

Mon Avis :

J’ai reçu ce livre en partenariat avec la maison d’édition Didier Jeunesse grâce au site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

Megumi et le fantôme est un joli roman jeunesse qui m’a fait passer un bon moment. Megumi est une jeune fille japonaise qui va faire la rencontre d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres. L’amitié qui va naître entre la fillette et le fantôme est vraiment mignonne. Alors que Megumi va tout faire pour lever la malédiction qui pèse sur le fantôme, elle va en apprendre plus sur l’histoire de sa famille.

Les aventures de Megumi et de son fantôme nous entraîne, à un rythme endiablé, dans l’univers du Japon des années 80. Megumi est pleine d’énergie et n’hésite pas à solliciter l’aide de son fantôme pour l’aider dans de nombreuses tâches, ce qui donne lieu à des situations souvent comiques.

La plume d’Eric Senabre est vraiment très agréable à lire. Cette belle histoire saura faire rêver tous les lecteurs, des plus jeunes aux plus âgés. J’ai vraiment aimé découvrir la petite Megumi et sa relation avec le fantôme irlandais. Ce petit roman m’a vraiment donné envie de découvrir d’autres écrits de cet auteur que je ne connaissais pas.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


01 octobre 2017

Le joueur de billes - Cecelia Ahern

Auteur : Cecelia Ahern
Editions : Milady
Pages : 320
Date de sortie : 17 novembre 2017
Tome : unique
Prix : 18,20€
Public : Tout Public

couv64446098

 

Résumé :

Les souvenirs oubliés sont les plus importants

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j’ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c’est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c’est que je ne peux même débarquer à l’hôpital pour lui demander des comptes. L’homme qu’il est devenu a oublié. Comme c’est commode. »

Et si n’aviez qu’une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l’homme qu’elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l’existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir le nouveau roman de Cecelia Ahern en avant-première grâce à un partenariat avec Milady via le site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

Lorsque j’ai vu que NetGalley proposait de découvrir le dernier roman de Cecelia Ahern, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de découvrir cette autrice dont j’ai beaucoup entendu parler.

Le joueur de billes c’est l’histoire de Fergus mais aussi celle de sa fille Sabrina. Ayant été victime d’un AVC il y a un an, Fergus a des problèmes de mémoires et il vit désormais dans une maison de retraite. Un jour, quatre cartons contenant les souvenirs de sa vie passée vont lui être livrés. Ne souhaitant pas provoquer de nouvelles crises chez son père, Sabrina va les récupérer pour en inspecter le contenu. A sa grande surprise elle va y découvrir une magnifique collection de billes, soigneusement cataloguée par son père dont elle reconnaît l’écriture. Seulement son père n’a jamais montré le moindre signe d’intérêt pour ces jouets d’enfants. Sabrina commence alors à se demander si elle connaît vraiment son père.

Le lecteur va suivre en parallèle la quête de Sabrina et le passé de Fergus. Le narrateur va alterner en fonction des chapitres. Un coup nous accompagnons Sabrina dans ses recherches et l’autre nous découvrons la jeunesse de Fergus auprès de ses nombreux frères. Nous allons ainsi assister à la naissance de l’amour de Fergus pour ces petites billes en verre, en argile ou en métal qui faisaient fureur dans les cours de récréations de mon enfance. Dans le plus grand Fergus va passer sa vie à les collectionner mais aussi à y jouer. Ayant un peu honte de sa passion, il va la cacher à sa femme et à sa fille et être amené à vivre une sorte de double vie.

Même si j’ai bien aimé cette histoire de secret de famille, j’ai eu un peu de mal avec les personnages principaux. Je n’ai pas bien compris l’envie de Sabrina de résoudre à tout prix le mystère des billes en vingt-quatre heures et je n’ai pas accroché à sa personnalité. C’est vraiment un personnage avec lequel je n’ai pas accroché. Et malheureusement pour moi, je n’ai pas non plus accroché avec Fergus. Je n’ai pas réussi à ressentir de pitié pour cet homme. Sa passion l’a amené à cacher une partie de sa vie à sa famille et c’est quelque chose que je ne comprends pas vraiment …

En revanche, j'ai bien aimé les nombreux passages où Fergus va jouer aux billes. A chaque fois, je me revoyais dans la cour de récréation de mon école, en train de jouer aux billes avec mes camarades de classe. Ce roman m'a permis de me rappeler les bons moments que j'ai pu passer à jouer avec les nombreuses billes que je pouvait avoir. Rien que pour ça, je suis contente d'avoir découvert Le joueur de billes.

Au final, malgré une quête de la vérité intéressante, je n’ai que moyennement adhéré à ce roman. Il m’a manqué un petit quelque chose. Dommage …

Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 septembre 2017

La Promesse de Rose - Geneviève Senger

Auteur : Geneviève Senger
Editions : Calmann-Lévy
Pages : 416
Date de sortie : 30 août 2017
Tome : unique
Prix : 20,50€
Public : Tout Public

9782702159521-001-T

 

Résumé :

Riche fermier de la vallée de Munster, Hector Schmidt a trois filles à marier en cette année 1900. Bien que l’Alsace soit désormais allemande, il s’est fait un point d’honneur à les élever dans l’amour de la France, tant et si bien qu’elles donneraient volontiers leur coeur à un prétendant venu de l’autre côté des Vosges.
Tandis que Charlotte, la benjamine, se laisse charmer par le nouveau vacher originaire de Gérardmer, Anna, l’aînée, épluche en secret les petites annonces matrimoniales d’un magazine français. Quant à Rose, la cadette, la plus belle et la plus courtisée, l’empressement de Florian Mayer, propriétaire de la plus grosse scierie de la vallée, la laisse indifférente. Elle tombe éperdument amoureuse d’un gérant du Bon Marché, en visite pour affaires dans la région. Mais comment attirer l’attention d’un authentique Parisien quand on est la fille d’un marcaire, autrement dit d’un fromager ?
Avec son prodigieux esprit romanesque, sa soif de vivre et son amour inébranlable, Rose bouleversera de fond en comble les solides traditions familiales et sera la cause de bien des tourments…

Geneviève Senger brosse le très émouvant portrait de trois soeurs alsaciennes en quête d’amour et de liberté malgré les déchirures de l’histoire et les pesanteurs de la destinée.

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec les éditions Calmann-Levy via la plateforme Net Galley. Je les remercie de leur confiance.

Dès les premières pages, je me suis retrouvée au cœur d’une région qui m’est très chère : l’Alsace. En situant son roman au début du siècle du dernier, l’auteur va mettre en avant une page importante de l’Histoire de cette belle région : l’annexion de l’Alsace par l’Empire allemand entre 1871 et 1919.

L’histoire de Rose débute dans son petit village de la vallée de Munster en 1900. Rose Schmidt, fille d’un riche fermier, est d’une beauté sans pareille. Tous les regards se tournent vers elle, surtout celui de Florian Mayer qui semble bien décidé à en faire sa femme. Seulement, Rose ne rêve que d’une chose : quitter son village et partir à Paris.

La vie de Rose n’est pas toute rose (excusez le jeu de mot). Elle va être confrontée aux avances de Florian qui ne supporte pas d’avoir été rejeté et qui est prêt à tout pour se venger de Rose et de sa famille. Tout au long du roman, il va tout faire pour leur nuire allant jusqu’à employer des mesures extrêmes tellement il est aveuglé par sa colère et sa soif de vengeance. Florian est un personnage très sombre et manipulateur qui fait froid dans le dos.

Rose, quant à elle, va devoir fuir l’Alsace pour tenter d’échapper aux griffes de Florian. Elle va trouver un poste de garde d’enfant auprès d’un lord anglais vivant à Paris et ami du gérant du Bon Marché dont Rose est secrètement amoureuse. Elle va découvrir le rythme de la vie parisienne du début du XXème siècle. Peu à peu, elle va construire sa vie et son avenir malgré l’ombre malfaisante de Florian qui pèse sur elle.

En plus de l’histoire de Rose, le lecteur va découvrir celle de ses deux sœurs Anna, l’aînée, et Charlotte, la benjamine. Chacune va évoluer et rencontrer l’amour.

J’ai moyennement apprécié ma lecture. Bien qu’ayant aimé l’aspect historique du roman, j’ai trouvé que certains éléments étaient rapportés de manière beaucoup trop rapide. J’aurais aimé que l’auteur approfondisse davantage certaines scènes qui auraient pu m’aider à mieux apprécier les personnages. J’ai en effet eu beaucoup de mal à accrocher avec les trois héroïnes, surtout avec Rose, le personnage central du roman. Mais ce qui m’a vraiment déçue dans ce roman, c’est la fin. J’ai trouvé que l’auteur achevait son récit sans répondre à toutes les questions. Une fois les dernières lignes lues, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose. J’aurais vraiment aimé quelques chapitres supplémentaires, peut être aurais-je eu une autre opinion de ce roman historique …

Vous l’aurez donc compris, La Promesse de Rose est un roman historique qui n’a pas vraiment sur me convaincre.

Ma Note : 2/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 août 2017

Hôtel Grand Amour - Sjoerd Kuyper

Auteur : Sjoerd Kuyper
Editions : Didier Jeunesse
Pages : 256
Date de sortie : 4 octobre 2017
Tome : unique
Prix : 15,50€
Public : A partir de 12 ans

couv12408112

 

Résumé :

Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s’effondre, victime d’un infarctus. Il est emmené d’urgence à l’hôpital et Vic et ses trois sœurs doivent alors gérer seuls l’hôtel familial. Très vite, c’est le grand n’importe quoi ! Les clients s’enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l’hôtel ! Sans rien dire à leur père…

Tenir un hôtel avec trois sœurs survoltées, un papa à l’hôpital, un cuisinier démissionnaire, des clients qui fichent le camp ? Du haut de ses 13 ans, Vic pense qu’il peut y arriver… Le héros nous plonge dans une histoire pleine d’émotions, de sensibilité et d’humour, avec une bonne dose de débrouillardise.

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman en avant-première grâce à un partenariat avec la maison d’édition Didier Jeunesse via le site NetGalley. Je les remercie de leur confiance.

J’ai beaucoup aimé découvrir cette nouveauté de la rentrée littéraire. Vic est un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus ordinaire… à un détail près : il vit dans l’hôtel géré par son père. Comme une grande majorité des garçons de son âge, il est passionné de football. Son rêve ? Intégrer l’Ajax, le club de foot de la ville d’Amsterdam. Alors qu’il marque le but de la victoire lors de la finale du championnat, son père fait une crise cardiaque. Pour lui venir en aide, Vic va alors tout faire pour gérer l’hôtel familial en compagnie de ses trois sœurs.

Vic va nous raconter son histoire à l’aide de cassettes audio qu’il enregistre sur un vieux magnétophone que lui a donné le cuisinier de l’hôtel. Avec beaucoup d’humour, il va revenir sur les différents évènements qui ont marqués les jours qui ont suivis l’hospitalisation de son père. Entre les clients mécontents, ses trois sœurs déjantées et son amour naissant pour Isabel, il va avoir du mal à cacher à son père tous les problèmes auxquels il doit faire face. Il fait preuve d’une grande maturité et en même temps, on sent quand même qu’il reste un jeune garçon timide et peu sûr de lui.

Malgré le ton humoristique du roman, Sjoerd Kuyper aborde des sujets qui ne sont pas facile : le deuil, la maladie, les liens au sein d’une fratrie, les premiers amours, les problèmes financiers … A chaque fois que Vic est confronté à un de ces points, il va les aborder avec un ton léger tout en ayant une vraie réflexion derrière. Par exemple, concernant ses liens avec ses trois sœurs, il se moque souvent d’Alex, sa sœur de 15 ans, et de son style gothique mais pourtant il perçoit très bien son mal-être et tente de l’aider à se sentir mieux. Il fait maladroitement, certes, mais au moins il essaie !

J’ai découvert que ce roman avait été adapté en film au Pays-Bas. Bien que ne parlant pas le néerlandais, je pense que je vais essayer de le trouver pour le regarder en VOST car j’aimerai beaucoup voir ce que ça donne. Il y a certaines scènes du roman qui sont décrites avec tellement de détails que j’avais vraiment l’impression de voir les images défiler dans ma tête. L’adaptation en film a donc de forte chance de me plaire.

Vu la longueur de cette chronique, je pense que vous aurez facilement compris que j’ai complètement adhérer à cette histoire. Je l’ai lu d’une traite tellement j’avais envie de voir comment Vic et ses sœurs allaient faire pour s’en sortir. Je dois bien l’admettre, j’ai dû faire quelques pauses car je riais trop pour continuer à lire. Donc, que vous ayez une dizaine d’années ou, comme moi, plus près de la trentaine, ce roman risque fortement de déclencher des crises de fous rires. Vous voilà prévenus !

Ma Note : 5/5

 


 

Rappel : Un concours est en cours sur le blog. Vous avez jusqu’au samedi 2 septembre à 16h pour participer. Bonne chance !

Posté par Celeb_Angel à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 juillet 2017

L'ascension du mont Blanc - Ludovic Escande

Auteur : Ludovic Escande
Editions : Allary Editions
Pages : 160
Date de sortie : 31 août 2017
Tome : unique
Prix : 16,90€
Public : Tout Public

CHROMIE-ascencion-du-mont-blanc-6-juin_Page_2-tt-width-326-height-468-lazyload-0-crop-1-bgcolor-ffffff

 

Résumé :

Éditeur parisien, Ludovic Escande est plus habitué aux salons littéraires qu’aux bivouacs en haute montagne. Un soir, il confie à son ami Sylvain Tesson qu’il traverse une période difficile, l’écrivain lui lance : « Mon cher Ludovic, on va t’emmener au sommet du mont Blanc ! ».

Il n’a jamais pratiqué l’alpinisme et souffre du vertige. Pourtant il accepte, sans réfléchir. S’il veut atteindre le toit de l’Europe, il devra affronter les glaciers à pic, les parois vertigineuses, la haute altitude et le manque d’oxygène. La voie que lui font emprunter Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin est périlleuse pour un débutant. Mais c’est le plus court chemin pour retrouver goût au bonheur.

Avec sincérité et humour, Ludovic Escande raconte cette folle ascension qui est aussi et surtout une formidable aventure amicale, littéraire et spirituelle.

 Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de lire ce roman autobiographique en partenariat grâce au site NetGalley. Je tiens à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

J’aime beaucoup découvrir des auteurs grâce à des services presses. Parfois je suis quelque peu déçue et parfois je suis très agréablement surprise. L’ascension du mont Blanc appartient à cette dernière catégorie. Je me suis lancée dans ce roman sans trop savoir à quoi m’attendre et j’ai vite été captivée par le récit que Ludovic Escande nous fait de son aventure extraordinaire.

Ludovic Escande travaille pour les éditions Gallimard aux côtés de grands auteurs. Alors qu’il traverse une phase difficile dans sa vie personnelle, il se confie à Sylvain Tesson. Pour lui changer les idées, celui-ci lui propose de l’emmener en haut du Mont Blanc. Ludovic Escande accepte. Seul petit problème : il n’a jamais fait d’alpinisme et il n’est pas vraiment en forme olympique.

Plus j’avançais dans le récit, plus j’avais envie de savoir si l’éditeur allait réussir son pari un peu fou. J’ai dévoré ce roman d’une traite. La plume de l’auteur est simple et très agréable à lire. Ses descriptions de son expédition au mont Blanc m’ont vraiment donné l’impression d’être avec lui, de profiter des magnifiques paysages de montagnes, de respirer l’air frais des Alpes… Ce roman est tout simplement dépaysant.

Au travers du récit de l’auteur, le lecteur peut également se rendre compte de la difficulté d’un tel challenge. On ne se lance pas dans ce genre de défi sans être accompagné de personnes qui savent ce qu’elles font et qui ont l’habitude d’une telle ascension.

Au final, L’ascension du mont Blanc fait voyager le lecteur et parviens à l’emmener au toit de l’Europe, en haut du sommet le plus haut d’Europe. Une petite pépite que je ne regrette pas d’avoir découverte.

Ma Note : 4,5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juillet 2017

Allô Sorcières - tome 1 : Viser la lune - Anne-Fleur Multon

Auteur : Anne-Fleur Multon
Editions : Poulpe Fictions
Pages : 168
Date de sortie : 4 mai 2017
Tome : 1
Prix : 9,95€
Public : A partir de 10 ans

couv51271465

 

Résumé :

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 14 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès ! Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo, d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté. Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Mon Avis :

J’ai découvert ce roman jeunesse grâce au site NetGalley que je tenais à remercier. Je remercie également la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

Viser la lune, c’est l’histoire de 4 jeunes adolescentes qui vont se rencontrer sur Internet et rapidement se lier d’amitié. Ensemble, elles vont créer une chaîne YouTube, Allô Sorcières, où elles vont partager leurs passions : astronomie, cuisine, jeux vidéo, photographie. Le succès va vite être au rendez-vous et avec lui, les ennuis vont commencer…

L’histoire est racontée par Aliénor, qui vit en Guyane avec ses parents. En lisant le livre, on a vraiment l’impression de lire un roman écrit par une adolescente de 14 ans. L’auteur a donc parfaitement réussi à se glisser dans la peau de son personnage. Ayant quinze ans de plus que les héroïnes, j’ai eu du mal à m’identifier à elles mais comme ce roman s’adresse à public âgé entre 10 et 15 ans, ce n’est qu’un petit problème personnel. Je pense au contraire que les jeunes filles qui découvriront ce récit réussiront sans problème à se retrouver dans l’une des quatre Sorcières.

J’ai beaucoup aimé l’amitié qui est née entre Aliénor, Itaï, Azza et Maria. Elle m’a rappelé la façon dont j’ai moi-même rencontré l’une de mes meilleures amies. Ces quatre adolescentes vont apprendre à se connaître et se serrer les coudes dès que l’une d’elles est en difficulté. Je pense notamment au sexisme auquel est confronté Itaï lors d’une compétition de League of Legends.  A elles quatre, elles vont trouver le moyen de se faire entendre et d’obtenir gain de causes.

Le récit est illustré par de très jolis dessins fait par Diglee. Je trouve qu’ils apportent un vrai à plus au récit. Ils permettent au lecteur de mieux visualiser les différents personnages et ils donnent de la vie à l’histoire.

J’ai néanmoins un petit reproche à faire à cette histoire. Certains passages vont beaucoup trop vite. Par exemple, j’aurai aimé en savoir plus sur la façon dont les jeunes filles ont convaincu leurs familles respectives de les laisser poster des vidéos sur YouTube. Là, c’est expédié en quelques phrases. Je pense qu’un chapitre de plus n’aurait fait de mal à personne…

Pour résumer, Viser la lune est un roman jeunesse très frais qui saura, je pense, embarquer les adolescentes d’aujourd’hui. J’ai hâte de découvrir le deuxième volume de cette série. J’espère juste que nous suivrons un autre personnage car j’aimerai beaucoup découvrir les autres Sorcières.

Ma Note : 4,5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,