25 juin 2018

Dix-sept ans - Ava Dellaira

Auteur : Ava Dellaira
Editions : Michel Lafon
Pages : 397
Date de sortie : 26 avril 2018
Tome : unique
Prix : 16.95€
Public : Jeune Adulte

 

17_ANS_hd

Résumé :

Nous poursuivons tous quelque chose…

Dans les années 1990, pour Marilyn, 17 ans, c’est la liberté. Enfermée dans les rêves de célébrité de sa mère qui l’entraîne d’auditions en castings, elle ne revit que lorsqu’elle retrouve le beau et insaisissable James. Mais les regards que certains portent sur la couleur de peau de James ne risquent-ils pas de détruire leur amour naissant ?

De nos jours, pour Angie, 17 ans, c’est la vérité. Alors que le monde semble s’être arrêté de tourner pour sa mère, Marilyn, la jeune métisse est prête à tout pour retrouver James, ce père qu’on lui a toujours caché. Embarquée par son ex-petit ami Sam, Angie fuit sa ville de province et plonge dans les rues bruyantes et colorées de Los Angeles, à la recherche d’un passé trop longtemps maintenu dans l’ombre.

Une mère, une fille, deux façons d’aimer

 

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de lire ce titre grâce à un partenariat avec Livraddict et les éditions Michel Lafon. Un grand merci pour m’avoir accordé leur confiance.

N’ayant pas lu Love Letters to the Dead, j’étais vraiment curieuse de découvrir la plume d’Ava Dellaira. Je suis ravie de l’avoir fait avec ce titre car il m’a complètement emporté. Les histoires de Marilyn et Angie sont à la fois touchantes et bouleversantes. Nous suivons en parallèle la vie de Marilyn qui, à 17 ans, va faire une rencontre qui va changer sa vision du monde et celle de sa fille, Angie, 17 ans également, qui va partir à la recherche de son père qu’elle n’a jamais connu. J’ai vraiment adoré ce récit à deux voix qui permet de mêler le passé et le présent. Tandis qu’Angie part à la recherche de son père, Marilyn tombe amoureuse. Plus Angie se rapproche de la vérité, plus l’histoire de Marilyn prend de l’importance. Ava Dellaira a vraiment bien construit son roman jusqu’à arriver à une fin à laquelle je ne m’attendais pas mais qui est pourtant évidente.

J’ai vraiment beaucoup aimé suivre les aventures de Marilyn et Angie. J’ai trouvé ces deux personnages très attachants. Ce sont deux jeunes filles aux caractères différents tout en ayant finalement pas mal de point commun. Je crois que j’ai quand même préféré Marilyn car c’est celle qui évolue le plus au fil des pages. Son histoire avec James va lui permettre de s’affirmer et de prendre confiance en elle.

Le gros plus de ce titre, à mes yeux, ce sont les thèmes abordés. En plus des relations mère-filles qui sont au cœur du récit (celles entre Angie et Marilyn mais aussi celles entre Marilyn et sa propre mère), Ava Dellaira met en avant des questions importantes. Marilyn est une jeune fille blanche, James un jeune homme afro-américain. La relation entre Marilyn et James soulève ainsi la question du racisme. L’entourage de Marilyn va clairement leur faire ressentir que leur histoire d’amour est assez mal vue. De même, comme Angie est une jeune fille métisse, elle va se poser de nombreuses questions sur ses origines et sur son histoire. Elle veut savoir d’où elle vient et elle est prête à partir à l’autre bout des Etats-Unis pour avoir les réponses à ses questions.

Je pense que vous l’avez compris à ce stade mais j’ai beaucoup aimé cette lecture. J’ai trouvé la plume d’Ava Dellaira (ou du moins sa traduction) très agréable à lire et j’ai relevé quelques citations qui m’ont bien plu. Je le fais très rarement, c’est donc dire ! Au final, je ne suis pas passée loin d’avoir un coup de cœur pour l’histoire de Marilyn et d’Angie.

Ma Note : 4.75/5

Posté par Celeb_Angel à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 mai 2018

Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith & Romain - Antonia Medeiros

Auteur : Antonia Medeiros
Editions : Silk Thread Publishing
Pages : 488
Date de sortie : 27 février 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 18,99€
Public : Tout public

 

Les_Crèvecoeur_1

Résumé :

Ce premier volet de la saga des Crèvecœur commence en 1914, lorsque la belle Édith est mariée bien malgré elle à Romain Crèvecoeur, un cordonnier fétichiste aux habitudes étranges, pour sauver l’affaire familiale. La guerre 14-18 éclate et la jeune femme y voit l’occasion de fuir le désastre de son mariage. Amours secrètes et interdites, obsessions dangereuses et ambitions démesurées, le couple Crèvecoeur donnera néanmoins naissance à un enfant, Germain, qui bouleversera leur existence. Enfant sensible et conscient de sa différence, Germain puisera dans l’amour inconditionnel de sa mère et la folie de son père toute la force de son génie créatif et partira à la conquête des pieds des femmes. Bayeux, Paris, la découverte de la sensualité, la création de sa première collection de chaussures féminines, plus rien n’arrête Germain dans quête de l’élégance féminine. Mais jusqu’où peut-on vraiment fuir les secrets de notre famille ?

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce titre grâce à un partenariat proposé par LivrAddict. Je tiens donc à remercier la maison d’édition Silk Thread Publishing et l’équipe de LivrAddict de m’avoir accordé leur confiance.

En grande amatrice de chaussures, je dois bien admettre que l’idée de suivre le destin d’un cordonnier me donnais vraiment envie. Pourtant, il aura fallu que j’atteigne la fin de la première partie pour vraiment entrer dans le récit. Les premiers chapitres mettent doucement en place les personnages et l’environnement dans lequel ils évoluent. On suit en alternance les points de vue d’Edith et de Raphaël mais il me manquait des indications temporelles pour vraiment m’y retrouver. En revanche, à partir de la deuxième partie, le récit est en réalité une série de lettres écrites par Germain pour son fils qu’il n’a jamais connu. A partir de là, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la vie de Germain. De son enfance jusqu’au lancement de ses premières collections de chaussures, nous allons le voir grandir et évoluer.

J’ai beaucoup aimé voir l’évolution des différents personnages au fil du récit. D’un côté, nous avons Edith qui va peu à peu s’affirmer après avoir été pendant longtemps sous le joug de ses parents puis sous celui de son mari qui est un vrai tyran. Elle n’a clairement pas eu une vie facile mais je l’ai trouvé attachante. En revanche, j’ai tout simplement détesté son mari, Romain. C’est un gros manipulateur qui est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut. C’est clairement un personnage qu’on aime détester. De tous les personnages, mon préféré reste Germain. Ses lettres le rendent attachants. Il n’hésite pas à travailler dur pour atteindre son rêve de créateur.

L’écriture d’Antonia Medeiros est très agréable à lire. Elle a le sens du mot juste et a réussi à créer une saga familiale complexe mêlant secrets de famille et romance historique. J’ai vraiment passé un bon moment de lecture et je suis curieuse de découvrir la suite de l’histoire des Crèvecoeur.

Ma Note : 3.75/5

23 décembre 2017

Les Chroniques Hérétiques, tome 1 : Les loups d'Uriam - Philippe Tessier

Auteur : Philippe Tessier
Editions : LEHA éditions
Pages : 424
Date de sortie : 20 octobre 2017
Tome : 1
Prix : 19€
Public : Tout Public

 

Les-loups-d-Uriam

Résumé :

Né dans l’atelier d’un magicien, Tire-d’Aile est un jeune garçon de bois qui s’éveille à la vie. Il découvre un monde magique où se côtoient des fées de la rosée, des sylphes des vents, de majestueux pégases ou bien encore les souvenirs d’anciennes divinités balayées par les Légions Hérétiques.

Mais dans cet univers enchanteur où le Phoenix Solaire meurt pour que la Dame de la Nuit recouvre les terres de son manteau étoilé, Tire-d’Aile découvre aussi qu’il faut porter un bien lourd fardeau. Séparé de son créateur par les sorciers de Tyr Ashen, il est contraint de fuir les puissances obscures lancées à sa poursuite.

Accompagné d’une araignée de cristal, d’un vieux loup dont la Mort ne veut pas et d’une étrange flamme vivante, il lui faut traverser des régions inconnues recélant merveilles et sombres terreurs tandis qu’un phénomène étrange s’éveille progressivement en lui… une puissance ancestrale dont pourrait bien dépendre l’avenir du monde…

Mon Avis :

Lorsque ce livre a été proposé en partenariat sur LivrAddict, le résumé m’a tout de suite intriguée. Je voulais en savoir plus sur ce mystérieux « jeune garçon de bois. » J’ai donc immédiatement postulé et l’équipe de LivrAddict m’a sélectionnée pour découvrir ce roman. Je tiens donc à remercier toute l’équipe de LivrAddict mais aussi la maison d’éditions et l’auteur de m’avoir accordé leur confiance.

Source: Externe

Il y a des romans qui se dévorent d’une traite et d’autres qui se savourent comme un bonbon qu’on laisse fondre sur la langue pour en faire durer le goût. Ce premier tome des Chroniques Hérétiques appartient à cette dernière catégorie. J’ai tellement aimé ce roman que je ne voulais pas en voir la fin. Je voulais rester dans le magnifique univers imaginé par Philippe Tessier. Je suis très compliqué en matière de romans de fantasy car j’ai toujours beaucoup de mal avec les univers. Soit ils sont trop complexes et je m’y perds, soit ils ne sont pas assez développés et je m’ennuie. Ici, l’auteur a su trouver le juste milieu. L’univers est très riche mais pourtant je ne me suis jamais sentie perdue. Comme nous suivons Tire-d’Aile, un jeune garçon de bois qui ne connait rien du monde qui l’entoure, nous découvrons en même temps que lui les différentes régions qu’il va explorer avec ses compagnons. En quelques phrases l’auteur arrive à apporter de petits détails qui permettent d’étoffer son monde sans l’alourdir. J’ai tout simplement adoré découvrir ce monde fantastique.

Un autre point que j’ai vraiment apprécié, les personnages sont riches, hauts en couleurs et bien construits. Chaque personnage qui va croiser la route de Tire-d’Aile va lui apporter quelque chose. Entre Cristal, une petite araignée en cristal baignée de magie, Nacre, le vieux loup blanc qui passe son temps à raconter des anecdotes, ou encore la petite flamme que Tire-d’Aile doit protéger à tout prix, tous vont avoir un rôle à jouer dans l’aventure du jeune garçon. Je ne vais pas m’étendre sur chaque personnage pour ne pas vous gâcher votre lecture. Sachez juste que je suis bien incapable de désigner mon personnage préféré. Je les ai tous adoré.

La plume de l’auteur est vrai régal à lire. Je ne saurais comment l’expliquer mais j’ai souvent eu l’impression de lire un conte. Les évènements se succèdent rapidement bien que nous soyons sur une période temporelle assez longue. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai vraiment tout aimé dans ce premier tome. Par contre, la fin est terriblement frustrante ! Je n’ai qu’une hâte désormais : avoir le deuxième tome entre les mains pour découvrir comment Tire-d’Aile va s’en sortir.

Pour résumer, j’ai eu un vrai coup de cœur pour l’aventure de Tire-d’Aile. Tout m’a plu, ce qui n’était pas forcément gagné vu mes difficultés avec les romans de fantasy.

Ma Note : 4,75/5 + coup de cœur

541940Ligne

Vous avez jusqu'au 24 décembre minuit pour tenter votre chance à mon Concours de Noël

Venez me raconter un de vos plus beaux souvenirs de Noël.

02 décembre 2017

Les disparus du pont de pierre - Jeanne Faivre d'Arcier

Auteur : Jeanne Faivre d’Arcier
Editions : Castelmore
Pages : 256
Date de sortie : 18 octobre 2017
Tome : unique (?)
Prix : 10,90€
Public : A partir de 8 ans

couv45096112

 

Résumé :

Cornélia ne s’est jamais remise de la mystérieuse disparition de sa mère, quelques années plus tôt. Est-elle seulement encore en vie ? Alors qu’elle interroge des gens qui pourraient la renseigner, la jeune fille fait la connaissance de Romain, seize ans, qui vend ses croquis dans la rue. Lorsque le garçon disparaît à son tour, l’enquête de Cornélia et de Niko, son frère jumeau, prend un tour étrange qui va les mener bien plus loin qu’ils ne l’avaient imaginé : au-delà de leur époque, au plus sombre de l’histoire de Bordeaux… pendant l’épidémie de peste noire du XIVe siècle !

Mon Avis :

Avant toute chose, je tenais à préciser que j’ai reçu un exemplaire de ce livre en ebook grâce à un partenariat avec les éditions Castelmore via le site LivrAddict. Je tiens donc à remercier l’éditeur et l’équipe de LivrAddict.

Source: Externe

 

Lorsque Les disparus du pont de pierre a été proposé en partenariat sur LivrAddict, j’ai tout de suite été attirée par le résumé qui laissait penser à un roman assez mystérieux avec en bonus un voyage dans le temps. Sur le papier, ce livre avait donc tout pour plaire. Et pourtant, dès les premières pages j’ai su que ce ne serait pas le cas. Pendant des semaines, je me suis accrochée dans l’espoir de réussir enfin à rentrer dans l’histoire. Mais j’ai fini par me rendre à l’évidence : je ne prenais aucun plaisir et je n’arrivais même plus à avancer. J’ai donc fini par abandonner ma lecture avant même d’arriver à la moitié. Je vais donc essayer de vous expliquer ce qui ne m’a pas plu dans ce que j’ai lu.

Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au style de l’autrice : des dialogues improbables, des descriptions inutiles et le comble pour moi des personnages qui apparaissent sans que l’on sache vraiment ce qu’ils font là. Lorsque j’ai vu apparaître un vampire, j’ai commencé à me poser de sérieuse question. Qu’est-ce qu’un vampire pouvait faire là ? Surtout qu’il était fait référence d’une précédente rencontre entre Cornélia, Niko et le fameux vampire. Je me suis donc renseignée et j’ai découvert qu’il existait un autre livre mettant en scène les jumeaux : Le vampire du Bataclan également disponible aux éditions Castelmore. Pour le coup, je me suis donc étonnée que l’éditeur n’ait pas précisé qu’il s’agissait d’une suite car la présence de ce vampire a vraiment gâché ma lecture.

Je pourrais aussi vous parler de Cornélia et Niko qui m’ont vite agacée ou encore des changements de points de vue qui créent des longueurs mais franchement, je n’ai pas envie de m’attarder sur ce roman qui ne me laissera pas de souvenirs marquant. Vous l’avez compris, ce roman est pour moi une énorme déception … Mais ce n’est que mon avis, libre à vous de vous faire le vôtre.

Ma Note : 1/5

02 octobre 2017

L'effet Matilda - Ellie Irving

Auteur : Ellie Irving
Editions : Castelmore
Pages : 200
Date de sortie : 16 août 2017
Tome : unique
Prix : 10,90€
Public : A partir de 8 ans

1708-EffetMatilda_org

 

Résumé :

Matilda, douze ans, adore les sciences ! Ses héros sont Léonard de Vinci et Marie Curie, et elle passe son temps à imaginer et à fabriquer des inventions géniales. Elle est donc stupéfaite d’apprendre que sa grand-mère était une astrophysicienne, et qu’elle a autrefois découvert une planète ! Mais son odieux chef le professeur Smocks s’est attribué cette extraordinaire trouvaille... Pour Matilda, il est hors de question de le laisser s’en tirer et gagner un prix Nobel. Elle fera éclater la vérité ! Elle n’a que deux jours pour embarquer Mamie Joss dans un voyage loufoque et épique jusqu’en Suède... 

À la fin du livre, découvre tout sur l’inventrice du Kevlar, la pionnière de la biologie marine et d’autres incroyables scientifiques.

Avec, en bonus, toutes les explications pour fabriquer un volcan et réaliser ton propre Sac Explosif !

Mon Avis :

J’ai eu la possibilité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec Castelmore via le site LivrAddict. Je les remercie de m’avoir accordé leur confiance.

Dès le résumé, ce roman m’a attirée. Je m’attendais à un roman farfelu qui mettrait en avant les femmes de sciences et je n’ai pas été déçue !

Du haut de ses douze ans, Matilda sait ce qu’elle veut et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Depuis toute petite, elle bricole et invente des objets pouvant faciliter la vie des gens autour d’elle. Un jour, elle apprend que sa grand-mère, Mamie Joss, était astrophysicienne et qu’elle a découvert une planète. Or, le supérieur de Mamie Joss s’est approprié cette découverte et va recevoir le prix Nobel. Refusant de laisser passer une telle injustice, Matilda décide d’accompagner Mamie Joss en Suède pour interrompre la remise des prix. Et tant pis si aucune des deux n’a de passeport ! Elles trouveront bien un moyen d’y arriver …

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Matilda et de Mamie Joss. Au cours des 1724 kilomètres qu’elles vont parcourir, elles vont faire de nombreuses rencontres hautes en couleurs. Entre un acteur pas si français que ça, une bande de mafieux ou encore des artistes de cirques pas très honnêtes, leur route jusqu’en Suède est loin d’être de tout repos. Matilda et Mamie Joss sont des personnages vraiment intéressants auxquels je me suis vite attachée. Je ne sais pas qui de Matilda ou de Mamie Joss je préfère… Les deux sont vraiment très drôles.

Les nombreuses situations complètements loufoques auxquelles sont confrontées nos deux héroïnes m’ont bien fait rire. Tout est improbable et pourtant on y croit ! Le comique de situation est extrêmement présent et cela donne un ton très léger à ce roman alors que le message qu’il véhicule est très important. En effet, à travers les aventures de Matilda et de Mamie Joss, Ellie Irving va mettre en avant le rôle des femmes dans les grandes découvertes scientifiques des siècles derniers.

En complément du roman, des portraits de plusieurs scientifiques (essentiellement des femmes) m’ont permis de découvrir des inventeurs dont j’ignorais les noms. Je trouve que c’est une excellente idée d’avoir inclus ces mini-portraits qui vont permettre aux jeunes lecteurs d’apprendre à connaître ces chercheurs souvent oubliés des livres d’histoires. Et pour donner envie aux enfants de s’intéresser à la science, plusieurs expériences scientifiques sont proposées à la fin du roman, dont le mode d’emploi pour réaliser son propre volcan ! Une bonne initiative qui donnera sûrement des idées d’occupation pour les jours de pluie qui s’annoncent …

Vous l’avez sans doute compris, j’ai beaucoup aimé ce petit roman que j’ai dévoré en moins d’une journée. L’effet Matilda est un roman d’aventure complètement fou qui, à mon avis, plaira aux jeunes lecteurs avides de savoir.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,