29 décembre 2017

Du vent dans les toiles d'araignée - Xavier Zakoian

Auteur : Xavier Zakoian
Editions : Editions HJ
Pages : 208
Date de sortie : 18 juillet 2017
Tome : unique
Prix : 13,45€
Public : Tout Public

cover-848

 

Résumé :

Ce roman à clefs est librement inspiré des vies de Marilyn Monroe et d’un proche de Jean Moulin. La résistance sous toutes ses formes, donc.

C’est l’histoire de leurs chemins mêlés à la faveur de quelques mots écrits à la va-vite dans un musée, déclencheurs d’une réminiscence des temps troublés de la Seconde Guerre mondiale. Un peu comme si la poésie, la passion et la guerre étaient un même appel au secours sans cesse renouvelé.

De New York à Paris, la recherche de Zelda et le secret de Bart se répondent en écho à travers les âges, les rendez-vous ratés et certaines scènes mythiques de l’icône sexuelle du XXe siècle.

Au fond, leur recherche d’absolu – devenir un « monstre lumineux » pour l’une, l’actrice du siècle, se contenter d’une vie hors du réel pour l’autre, masquant les blessures du passé – est peut-être leur ultime ressort existentiel qui se nourrit de leurs secrets intimes et trouve sa fulgurance dans la grande Histoire qui s’écrit.

Mon Avis :

J’ai pu découvrir ce roman grâce à un partenariat avec la maison d’éditions HJ via le site SimPlement. Je tiens donc à remercier toute l’équipe des éditions HJ de m’avoir accordé leur confiance.

Sans titre 4

Du vent dans les toiles d’araignée s’inspire librement de la vie de Marilyn Monroe tout en s’appuyant sur des faits réels de sa vie. Dès le début du roman, nous découvrons Zelda, l’alter-ego de l’actrice qu’elle utilisait pour préserver sa vie privée. Alors qu’elle est attablée au café d’un musée new-yorkais, elle va faire la rencontre de Bart, marchand d’art français. Chacun à sa manière porte un lourd fardeau sur ses épaules : son statut d’icône pour l’une et son passé de résistant pour l’autre. Au fil des chapitres, ce sont leurs vies que le lecteur va découvrir.

J’ai beaucoup aimé ces retours dans le passé progressifs qui permettent de comprendre pourquoi Zelda et Bart agissent ainsi. Au début, j’ai quand même eu un peu de mal à faire le lien entre les différents noms des personnages. D’un côté nous avons Zelda qui n’est autre que Marilyn Monroe née Norma Jeane Baker. De l’autre, Bart et son pseudo de résistant, Blaise. Je me suis bien souvent sentie perdue dans ce ballet des prénoms... Malgré ce petit bémol, j’ai beaucoup aimé découvrir la vie de Marilyn Monroe même si elle a été romancée.

Au final, Du vent dans les toiles d’araignée est un roman que je n’aurais jamais lu autrement mais que je suis contente d’avoir découvert. Il m’aura donné envie d’en savoir plus sur l’icône du XXème siècle et même, enfin, de regarder un de ses films.

Ma Note : 3.5/5