13 mars 2017

Quinze jours en rouge - Jacques Fortier

Auteur : Jacques Fortier
Editions :
Le Verger Editeur
Pages :
280
Date de sortie :
16 novembre 2011
Tome : unique
Prix :
9,50€
Public : Tout Public

Sans titre 1

Résumé :

8 novembre 1918. La Grande Guerre s’achève. La France veut récupérer l’Alsace-Lorraine. Les troupes allemandes sont sur le départ, l’armée française sur la crête des Vosges.

En Alsace comme en Allemagne, les soldats mutinés font la révolution. Ils rêvent de construire, sur les ruines du vieil Empire, une République des conseils, solidaire et fraternelle.

Jules Meyer a 20 ans. Il a été marin sur la Baltique et revient à Strasbourg. Petit garçon, il a croisé la route du célèbre Sherlock Holmes au pied du Haut-Koenigsbourg, Aussi, quand sa marraine de guerre, la ravissante Violette, lui parle d’un meurtre commis dans une mystérieuse villa, Jules mène aussitôt l’enquête.

Mais quand ses investigations lui font croiser la belle et indépendante Tania, Jules se sent un peu déboussolé.

Quinze jours seulement vont s’écouler avant que les Français défilent à Strasbourg et mettent fin à la révolution alsacienne. Dans cet intervalle, Jules aura-t-il vu clair dans ce crime bizarre, dans l’Alsace qui cherche son destin, et dans son propre cœur ?

Un roman policier passionnant dans une période méconnue de l’histoire d’Alsace, quand le drapeau rouge flottait sur la cathédrale de Strasbourg.

Mon Avis :

Ce livre dort dans ma PAL depuis qu’une maman d’élève me l’a offert en guise de cadeau de fin d’année lorsque sa fille était en TPS. En septembre dernier, elle est rentrée en CE1. Ce livre a donc dormi sur mes étagères pendant près de 5 ans !

Je ne lis presque jamais de policier. J’avais donc de gros à priori avant de me lancer. Dès les premières pages, tous mes doutes se sont envolés. J’ai vite été emportée dans ce récit se situant dans une ville où j’ai vécu pendant près de 10 ans. Bien que se situant un siècle plus tôt, j’ai retrouvé des lieux connus où j’aimais tout particulièrement me promener (La Petite France, la sublime Cathédrale de Strasbourg, les Contades, etc.). J’avais un sourire jusqu’aux oreilles en lisant les aventures de Jules, Violette et Tania. J’ai adoré me retrouver dans cette ville que j’ai tant aimée.

L’enquête sur le meurtre est vraiment intéressante. Le jeune Jules est un grand amateur des enquêtes de Sherlock Holmes et est connu dans son régiment pour avoir résolu quelques petits mystères en appliquant les techniques du célèbre détective. J’ai beaucoup aimé les petits indices distillés avec soin par l’auteur. Je me suis prise au jeu de l’enquête et j’ai tenté d’élucider le meurtre avant Jules. Comme vous pouvez vous en douter, je n’ai pas réussi. La révélation de l’assassin et de ses motivations m’a agréablement surprise. Franchement, cette lecture m’a vraiment donné envie de lire plus d’enquêtes policières !

En plus de l’enquête, Jacques Fortier se penche sur une période méconnue de l’Histoire de l’Alsace : la transition entre l’Alsace Allemande de 1870 à 1918 et l’Alsace Française. Entre le retrait des troupes allemandes et l’arrivée des troupes françaises, il y eu quinze jours de flottement pendant lesquels les soldats alsaciens démobilisés vont tenter de faire la révolution et d’imposer les idées de Karl Marx. Ce côté historique du roman m’a énormément plu. J’ai beaucoup aimé découvrir cette période dont j’ignorais tout malgré plusieurs visites du Musée Historique de Strasbourg. On sent vraiment que l’auteur s’est renseigne, qu’il a fait des recherches avant de se lancer dans la rédaction de son roman. Autre point intéressant à ce contexte historique : Strasbourg étant encore allemande, les noms des lieux sont donnés en allemand. Pour permettre au lecteur de ne pas se perdre, de nombreuses notes de bas de page apportent des précisions. Par exemple, la Neuestrasse est l’actuelle rue du 22-Novembre.

Si vous aimez les romans policiers et les romans historiques, je vous recommande vivement d’y jeter un œil.

Ma Note : 4/5 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 mars 2017

Retour à Dublin - Cathy Kelly

Auteur : Cathy Kelly
Editions :
Pocket
Pages :
544
Date de sortie :
26 décembre 2013
Tome : unique
Prix :
8,20€
Public : Tout Public

9782266237185

Résumé :

Après soixante-dix ans passés à New York, Eleanor Levine revient s’installer dans sa ville natale : Dublin. Avec ses maisons en briques rouges, son petit parc et son salon de thé cosy, Golden square est l’endroit rêvé pour un retour aux sources.
Eleanor y rencontre Megan, une actrice fuyant les paparazzis, Rae, qui cache un lourd secret et Connie, jeune femme en mal d’amour…
Avec l’aide du livre de recettes de la mère d’Eleanor, ces quatre femmes vont tenter de trouver ensemble les ingrédients du bonheur.

Mon Avis :

J’ai choisi ce livre dans ma PAL pour une raison toute simple : il y a des boissons chaudes sur la couverture, critère me permettant de valider une case du Bingo Livresque. Après avoir lu les premières pages, je me suis rendue compte que j’avais déjà lu ce livre il y a quelques années. Les grandes lignes de l’histoire me sont vite revenues en mémoire mais cela ne m’a pas empêché de bien apprécier ma lecture.

Dans Retour à Dublin, Cathy Kelly met en scène quatre femmes ayant un point commun : elles vivent à Golden Square. Plus le lecteur avance dans le récit, plus il va découvrir les petits secrets de chacune de ses femmes : Eleanor qui revient en Irlande après le décès de son marin, Megan qui vient se réfugier chez sa tante après un scandale, Rae que le passé va rattraper et Connie qui cherche désespérément l’homme qui la rendra heureuse. S’appuyant sur le carnet de recette de la mère d’Eleanor, Cathy Kelly va découdre avec soin les vies de ses héroïnes en mêlant à la perfection le passé et le moment présent. Le lecteur va progressivement comprendre les motivations et les histoires de ces quatre femmes.

Bien qu’il s’agisse d’une relecture, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Eleanor, de Megan, de Rae et de Connie. Je me suis vite attachée aux personnages et j’ai un petit pincement au cœur en les laissant derrière moi.

 Ma Note : 3,5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mars 2017

Week-end à Lire

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous devez déjà savoir que je participe régulièrement au challenge lancé par LiliBouquine : le Week-end à 1000. Je vous en avais parlé lors de la dernière session en janvier dernier. Vous pouvez d'ailleurs retrouver le bilan de ma participation ici. En 2017, Lili a décidé d'ajouter quelques petites nouveautées à son challenge. En plus des quatre Week-end à 1000 annuels, le challenge compte désormais une session annuelle de Semaine à lire et trois sessions annuelles de Week-en à lire. Je vous mets le calendrier confectionné par Lili ci-dessous si cela vous intéresse.

calendrier 2017

Comme vous pouvez le voir, la première session du Week-end à lire à lieu cette semaine : du vendredi 10 mars 18h au dimanche 12 mars 23h59. L'objectif de ce challenge est très simple. Il suffit en effet de se fixer un nombre de pages à lire durant cette période et de tout faire pour y arriver dans le laps de temps donné.

Personellement, je vais avoir un week-end un peu chargé. En effet, l'école supérieure où ma petite soeur fait ses études à sa journée portes ouvertes ce samedi. N'ayant pas encore eu l'occasion de la visiter, ce sera donc l'occasion rêvée de découvrir les lieux où elle passe toutes ses journées. Et j'ai d'autant plus hâte de la visiter car elle s'est portée volontaire pour animer ces portes ouvertes. De plus, ce week-end correspond également à la Fête du livre de Bron, une commune limitrophe à la ville de Lyon. Je pense aller y faire un tour samedi après la visite de l'école de ma soeur.

Je vais donc me fixer un objectif inférieur à 1000 pages. Si j'arrive à lire 800 pages, je serais ravie !

Ma PAL

Malgré tout, j'ai quand même confectionné une petite PAL pour ce Week-end à lire. Comme je pense finir ma lecture en cours d'ici demain matin, je ne l'inclus pas.

  • Quinze jours en rouge de Jacques Fortier = 280 pages
  • M. Pénombre, Libraire ouvert jour et nuit de Robin Sloan = 374 pages
  • Sapphire Blue de Kertsin Gier = 357 pages

Cel me fait donc un total de 1011 pages. Je ne pense pas réussir à tout lire avant la fin du temps mais on verra bien !

 

Et vous, comptez-vous participer ? Si oui, quel objectif vous êtes vous fixé ? Dites-moi tout ...

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 20:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mars 2017

Book Tag : Qui suis-je ?

En cette journée internationale des droits des femmes, je ne vais pas vous parler des femmes dans la littérature car j'ai abordé ce sujet hier en répondant au tag des éditions Pocket Jeunesse. Non, aujourd'hui j'ai décidé de mettre en avant la dernière vidéo que j'ai publié sur ma chaîne YouTube.

Profitant de passer quelques jours en famille, j'ai réussi à convaincre ma petite soeur de tourner avec moi une vidéo pour ma chaîne. Ensemble, nous nous sommes prêtées au jeu lancé par Emilie (de la chaîne Bulledop) : Qui suis-je ? Nous devions nous faire deviner des couvertures de livres à l'aide trois mots dont une couleur. Si vous êtes curieux, voici la vidéo :

 

Posté par Celeb_Angel à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mars 2017

[Tag n°12] 100% Féminin

En faisant mon petit tour du matin sur Instagram, j'ai découvert que les éditions PKJ ont sortis un nouveau tag. Cette fois-ci ils est consacré aux femmes : auteurs, personnages ... Quelles sont ces femmes de la littérature qui m'ont marqué ?

tag-pkj-feminin

 

1) Quelle est votre auteur préférée?

J'aime beaucoup deux auteur françaises : Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand. Le hasard fait qu'elles ont le même prénom !

Concernant les auteurs étrangères, j'aime beaucoup Rainbow Rowell même si je n'ai lu que deux livres d'elle.

2) Quelle est votre héroïne de roman préférée?

Sans hésiter : Ewilan de la saga La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero. J'ai grandi à ses côtés et j'ai énormément de plaisir à la retrouver dans l'adaptation en bande-dessinée.

3) Citer un roman qui propose un message féministe.

A chaud, sans chercher dans ma bibliothèque, je ne vois pas...

4) Citer un roman avec une fille/femme sur la couverture.

Blue Lily, Lily Blue de Maggie Stiefvater. La couverture est tout simplement sublime :

RavenBoys3_2_jkt

5) Citer un roman qui met en scène un groupe de filles/femmes.

La saga Pretty Little Liars de Sara Shepard. Je n'ai lu que les quatre premiers tomes mais depuis que je me suis lancée dans la série TV, j'ai bien envie de lire la suite.

6) Citer un roman qui met en scène un personnage féminin LGBT+.

Les romans LGBT+ ne m'attirent pas du tout donc je suis incapable de répondre à cette question.

7) Citer un roman qui propose plusieurs points de vue féminins.

Retour à Dublin de Cathy Kelly, ma lecture en cours, mets en avant les différentes femmes qui vivent dans un petit pâté de maison de Dublin.

8) Citer un livre dans lequel une fille sauve le monde.

Entre Hunger Games de Suzanne Collins, Divergente de Veronica Roth ou encore Illuminae d'Amie Kaufman et Jay Kristoff, il y a le choix ! Des livres où "une fille sauve le monde" il y en a des dizaines...

9) Quel personnage secondaire féminin préférez-vous au héros de son roman?

Sans hésitation Hermione Granger de la saga Harry Potter. Sans elle, Harry serait un peu perdu ...

10) Citer un livre écrit par un homme qui met en scène un personnage principal féminin.

Demain j'arrête de Gilles Legardinier. Un très beau livre.

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 mars 2017

Les Misérables (2012) - Tom Hooper

Date de sortie : 25 décembre 2012 (US)
Réalisé par:
Tom Hooper
Scénario de :
William Nicholson d'après la comédie musicele de Claude Michel-Sönberg, Alain Boubil & Herbert Kretzmer (d'après l'oeuvre de Victor Hugo)
Avec :
Hugh Jackman, Rusell Crowe, Anne Hathaway, Amanda Seyfried, Eddie Redmayne, Helena Bonham-Carter, etc.
Genres :
Drame, Comédie Musicale
Nationalité :
Britannique

MV5BMTQ4NDI3NDg4M15BMl5BanBnXkFtZTcwMjY5OTI1OA@@

Résumé :

Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d'amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l'affirmation intemporelle de la force inépuisable de l'âme humaine.
Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais.

Mon Avis :

En naviguant sur Netflix, j’ai découvert qu’ils proposaient Les Misérables, la comédie musicale américaine de 2012 que je souhaitais voir depuis un long moment. Bien qu’il dure près de 2h40, je l’ai lancé sans la moindre hésitation. Comment vous expliquer à quel point ce film m’a touché ?

Commençons par le casting. Porté par des grands noms du cinéma Hollywoodien, Les Misérables met également en avant des acteurs un peu moins connus. Parmi les plus connus, Hugh Jackman (qui joue Wolverine dans la saga X-Men, entre autres) m’a sidérée. Il m’a bien fallu cinq minutes pour le reconnaître au début du film. Il est méconnaissable dans la peau du Jean Valjean esclave. Je savais qu’il était un bon chanteur, mais j’ai quand même été surprise par la beauté de sa voix. De même, retrouver Anne Hathaway (Le Diable s’habille en Prada), Russell Crowe (Gladiator), Amanda Seyfried (Mamma Mia !) ou encore Eddie Redmayne (Fantastic Beasts and Where to Find Them) m’a beaucoup plu. Ils sont tous parfaits pour les rôles qu’on leur a confiés. Concernant les acteurs moins connus, j’ai adoré Isabelle Allen dans le rôle de Cosette enfant et Daniel Huttlestone dans le rôle de Gavroche. Ces deux jeunes acteurs ont déjà tout des grands et j’espère qu’ils auront une belle carrière dans le milieu du cinéma.

Un autre point que j’ai adoré : la cinématographie. Visuellement, ce film est une vraie merveille. Qu’il s’agisse du jeu des caméras, de l’atmosphère ou des décors tout permet de mettre les spectateurs dans l’ambiance. J’ai littéralement été scotchée par ce qui se déroulait sur mon écran. Pendant les 2h36 du film, j’ai été incapable d’en décrocher mon regard. De temps en temps je laissais même échapper des petits « Wow » d’admiration devant la beauté de ce film. Plus le film avançait, plus je me retrouvais happée par l’histoire. Je l’ai regardé assise dans mon pouf et je me suis progressivement rapprochée de ma télévision, subjuguée par ce qui se passait devant moi. Si j’avais pu rentrer dans le film, je crois que je l’aurai fait !

Parlons maintenant du point essentiel : les chansons. Car oui, cette version des Misérables est une comédie musicale. Or une comédie musicale sans chansons, ce n’est plus une comédie musicale. J’ai trouvé que les chansons avaient une vraie profondeur et qu’elles portaient le film. Interprétées par des acteurs dont j’ignorais les talents de chanteurs (Eddie Redmayne par exemple), elles m’ont plus d’une fois données la chair de poule. La célèbre chanson « Do You Hear The People Sing ? » m’a énormément touchée, surtout la version finale qui a eu comme résultat de me faire pleurer comme une madeleine. Je l’ai dans le crâne depuis hier soir et je ne cesse de la fredonner. De la même manière « I Dreamed A Dream », interprétée par Anne Hathaway est tout simplement bouleversante. Cette chanson montre à merveille le désespoir de Fantine et sa descente aux enfers.

 

Bien qu’ayant beaucoup entendu parler de ce film, je ne connaissais rien des Misérables avant de le lancer. Au final, j’ai adoré découvrir l’histoire de Jean Valjean, de Cosette, de Marius et des insurgés. Si j’en ai le courage, j’emprunterai les livres de Victor Hugo à ma petite sœur.

 

En conclusion, ce film est une vraie pépite qui mérite d’être vu au moins une fois. Malgré sa durée, on ne s’ennuie pas un seul instant et on ne voit pas le temps passer.

Ma Note: 5/5 + énorme coup de coeur !

 

Posté par Celeb_Angel à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2017

Bilan - Février 2017

En février, j'ai lu 5 livres, soit 1 837 pages, j'ai participé à un Book Club très intéressant, je n'ai toujours pas acheté de livres (mais je m'en suis fait offrir quelques uns par ma mère), j'ai publié mon centième article et j'ai fait de belles découvertes.

Mes Lectures

  • Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg : une lecture en demi-teinte qui m'a un peu déçue.
  • Lose Me. de M.C. Frank : une belle romance auto-édité écrite par une auteur américaine que j'apprécie énormément.
  • Pride and Prejudice de Jane Auten : grand classique parmi les classiques, je l'ai lu dans le cadre du Book Club de LivrAddict et j'ai adoré !
  • Rebel of the Sands d'Alwyn Hamilton : énorme coup de coeur pour ce fabuleux roman qui m'a emmené dans l'univers des Contes des Mille-et-Unes Nuits
  • Le baobab de Stanley de Guillaume Jan : un joli récit de voyage qui m'a fait visité l'Afrique centrale sans que j'ai à quitter mon petit confort.

Mes Challenges

Ce mois-ci, j'ai moins lu et cela se ressent dans les différents challenges auxquels je participe.

  • Seul Rebel of the Sands est venu copléter mon Challenge Littérature de l'Imaginaire portant ainsi mon total à 7 livres lus sur les 36 que j'ai prévu de lire cette année.
  • J'ai augmenté mon total à 4 771 pages lues sur les 30 001 à 40 000 pages que je dois lire pour le challenge En 2017, je compte mes pages.
  • J'ai trouvé 2 nouveaux gâteaux pour le Challenge gourmand.
  • Enfin, ma carte du Bingo Livresque s'est bien remplie ! J'approche à grand pas du carton plein. J'en suis pour l'instant à 59 points et j'espère bien valider ma carte avant la fin du bingo le 20 mars prochain.

bingo livresque

 

J'ai hâte de voir ce que mars va m'apporter de beau !

 

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 16:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2017

Quelqu'un pour qui trembler - Gilles Legardinier

Auteur : Gilles Legardinier
Editions :
Pocket
Pages :
480
Date de sortie :
5 janvier 2017
Tome : unique
Prix :
7,80€
Public : Tout Public

9782266273350

Résumé :

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Mon Avis :

Avant de rentrer sur Lyon, j’ai « emprunté » ce livre à ma mère (autrement dit, je n’ai pas l’intention de le rendre). Nous apprécions toutes les deux la plume de Gilles Legardinier et j’ai donc été ravie que ma mère achète celui qui nous manquait. Comme avec ses précédents ouvrages, je suis passée par de nombreuses émotions en le lisant : joie, rire, tristesse, tendresse …

J’ai été touchée par le personnage de Thomas, qui se découvre père sur le tard et ne sait pas trop quelle peut être sa place dans la vie de sa fille. Lui qui vient de passer les vingt dernières années à parcourir le monde pour venir en aide aux populations vivant dans les zones de conflits va rentrer en France pour se rapprocher d’elle. Il va prendre un poste de directeur d’une petite maison de retraite et y faire de très belles rencontres. Il va notamment faire la connaissance de Pauline, l’infirmière en charge des soins à la maison de retraite, et de son fils Théo.

La bande de petits vieux de la maison de retraite m’ont fait rire aux larmes. Je n’en pouvais plus ! Ils sont intenables et en même temps ils sont extrêmement attachants. La venue du nouveau directeur va leur donner une nouvelle jeunesse et le redonner de l’énergie.

Je ne sais pas trop comment vous parler de tout ce que j’ai pu ressentir sans vous dévoiler au passage l’intrigue de ce roman. Je vais donc me contenter de vous inviter à le lire. Vous en ressortirez ravis, avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Je vous laisse sur une petite citation qui m’a marquée :

 « Quand on aime quelqu’un, on nourrit pour lui des craintes et des rêves. Il cristallise nos peurs et nos espoirs. Nos plus beaux élans naissent de cela. Ce lien nous anime, nous motive, nous porte, nous construit. »

 Ma Note : 5/5 

Posté par Celeb_Angel à 11:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2017

Le baobab de Stanley - Guillaume Jan

Auteur : Guillaume Jan
Editions :
Le Livre de Poche
Pages :
242
Date de sortie :
19 octobre 2016
Tome : unique
Prix :
6,60€
Public : Tout Public

9782253069591-001-T

Résumé :

"L'hiver approche, la fille que j'aimais m'a quitté, j'ai un peu d'argent de côté et pas d'autre projet pour les mois à venir."

Guillaume Jan part en Afrique, à Zanzibar, avec la vague ambition de traverser le continent jusqu'à l'embouchure du fleuve Congo. Il nage avec des dauphins, escalade une montagne, trouve une pirogue, dort à la belle étoile et s'égare dans la jungle en écoutant un philosophe de la brousse s'enthousiasmer pour Jean-Paul Sartre. En chemin, il découvre que sa route se confond avec celle de Henry Morton Stanley, le premier explorateur à s'aventurer dans le tréfonds de cette forêt magnétique.

Mon Avis :

Souhaitant me garder de la lecture pour le train qui va me ramener chez moi, j’ai pioché Le baobab de Stanley dans la bibliothèque de ma mère. Il y a peu elle a décidé de tester une box spécialisée dans les livres (je ne sais plus trop la quelle …) et ce livre était parmi ceux qu’elle a reçu.

Je me suis lancée dans l’histoire après avoir lu en diagonale le résumé de la quatrième de couverture (que je vous ai recopié juste avant). Comme je n’avais pas encore validé la case « un livre inspiré d’une histoire vraie » de mon Bingo livresque, je me suis dit que ce livre serait parfait. Fin 2007, l’auteur décide de prendre un aller simple pour Zanzibar et de traverser l’Afrique d’Est en Ouest en remontant le fleuve Congo. Ce livre est le récit de ce voyage un peu fou.

Je ne connais pas grand-chose à l’Afrique, ce continent ne m’attirant pas vraiment. J’ai donc eu beaucoup de plaisir à voyager aux côtés de Guillaume Jan. Plus il s’éloigne des lieux touristiques plus le choc des cultures est violent. L’auteur va décrire avec justice cette Afrique blessée par la colonisation et les nombreuses guerres qui l’ont déchirée. Il y mêle humour et rencontres plus ou moins insolites avec une plume très agréable à lire.

Au cours de son voyage, Guillaume Jan va se rendre compte que son itinéraire se confond parfois avec celui du célèbre explorateur Henri Morton Stanley, pourtant méconnu en France. De retour en France, il va s’intéresser à cet étrange bonhomme qui se lança à la poursuite du Docteur Livingstone et qui poursuivra ensuite la recherche de la source du Nil, grand mystère du XIXème siècle. Ses découvertes sur la vie de Stanley, l’auteur les inclue au récit, faisant le parallèle entre les deux voyages. Les vingt dernières pages du livre sont d’ailleurs consacrées à une lettre de Guillaume Jan à Henri Morton Stanley qu’il a rédigé en 2011 dans le cadre d’un recueil de nouvelles consacrée aux grands explorateurs et aux aventuriers publié par les éditions Magellan & Cie.

Bien qu’ayant vraiment apprécié ma lecture, la vie décrite par l’auteur ne me donne absolument pas envie de partir visiter l’Afrique. Entre la saleté, la corruption incessante et l’aumône constamment demandée, je crois que je ne supporterai pas longtemps … En même temps, je suis plutôt attirée par les pays du Nord (la Finlande, la Suède, le Canada, etc.).

Au final, c’est un beau récit de voyage enrichi d’une petite vingtaine de photos qui permettent aux lecteurs de se mettre vraiment dans l’ambiance. Une belle découverte qui m’aura fait voyager entre deux giboulées de Mars !

 Ma Note : 3.5/5

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 février 2017

Rebel of the Sands - Alwyn Hamilton

Auteur : Alwyn Hamilton
Editions :
Faber and Faber
Pages :
368
Date de sortie :
4 février 2016
Tome : 1
Prix :
8€
Public : Young Adult

Acheter sur Book Depository (livraison gratuite)

26360

Résumé :

Tell me how you want your story to go, he says, and we'll write it straight accross the sand.

Dustwalk is an unforgiving, dead-end town. It's not the place to be poor or orphaned or female. And yet Amani Al'Hiza must call it 'home'. Amani wants to escape and see the world she's heard about in campfire stories. Then a foreigner with no name turns up, and with him she has the chance to run. But the desert plains are full of dangerous magic. The Sutan's army is on the rise and Amani is soon caught at the heart of a fearless rebellion...

Mon Avis :

Partant passer un long week-end en famille en région parisienne, il me fallait un livre à lire dans le train. Quitte à perdre un peu plus de deux heures, autant les passer à lire ! Sans trop d’hésitation, j’ai glissé Rebel of the Sands dans mon sac à main. Bien que dormant dans ma PAL depuis avril 2016, je n’avais toujours pas sauté le pas. Au final, ce n’est pas plus mal puisque le deuxième tome vient de sortir en VO. Je vais donc pouvoir vite enchaîner les deux.

Parlons un peu de ce premier tome. Un petit encadré sur la couverture de mon édition indique « Like Katniss ? Love Rey ? Meet Amani » et je trouve que cela résume plutôt bien le personnage d’Amani. Comme Katniss Everdeen de la saga Hunger Games, elle a une volonté de fer, prête à tout pour survivre. Comme Rey de Star Wars, elle connaît le désert et ses secrets. J’ai pris énormément de plaisir à voir évoluer Amani au fil du roman. Alwyn Hamilton a su créer un personnage extrêmement attachant et vraiment très intéressant. Confrontée à des choix qui ne sont pas vraiment évident, elle va devoir choisir entre son cœur et sa raison et le lecteur est témoin de ses hésitations, de ses doutes grâce à un récit à la première personne. Se retrouver à partager ses pensées permet au lecteur d’aller de découverte en découverte, se retrouvant vite incapable de fermer le livre tellement l’envie d’en savoir plus se fait pressante. C’est du moins ce qui m’est arrivé.

L’univers largement inspiré des contes des Milles-et-Une Nuit est également un facteur qui a joué un rôle important dans mon addiction à ce roman. Dès les premiers chapitres, on se retrouve dans une petite ville imaginaire perdue au milieu d’un désert, spécialisée dans l’extraction du fer et dans la confection d’armes à feu. Les habitant de cette ville se soûlent à la liqueur, plus facile d’accès que l’eau, et se racontent les histoires des Djinni et des créatures mythiques qui vivent dans le désert. Alwyn Hamilton en dresse un tel portrait que j’avais parfois l’impression de sentir le souffle chaud du vent sur la peau, l’odeur de fer me montait parfois au nez et je sentais presque le sable me fouetter le visage. Les descriptions sont d’une telle justesse que j’avais vraiment l’impression d’être projetée en plein désert et de vivre cette aventure aux côtés d’Amani.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour le mystérieux Jin, l’étranger qui va changer la vie d’Amani. C’est un personnage qui se dévoile au et à mesure de l’histoire et qui va permettre à Amani d’évoluer, d’ouvrir les yeux et de se remettre en question. Je l’ai trouvé attachant et j’ai vraiment hâte de découvrir ce qui va lui arriver par la suite.

Je crois que je pourrais encore parler de ce livre pendant un long moment sans pour autant réussir à vous faire comprendre à quel point j’ai adoré ce livre. Cela faisait longtemps que je ne m’étais autant impliqué dans une histoire, au point d’en rêver cette nuit ! (Enfin, avant que je ne fasse un rêve très étrange où je transformais un homme en lance-flamme … mais nous ne sommes pas là pour parler de mes rêves !)

Si je ne devais résumer mon avis qu’en quelques mots, je dirais simplement : Foncez ! Lisez-le et venez ensuite me dire ce que vous en avez pensé.

Pour information, le premier tome, Rebelle du désert, est disponible en français chez PKJ.

Ma Note : 5/5 + gros coup de coeur !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Celeb_Angel à 08:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,