26 mai 2018

Le Noir est ma couleur, tome 1 : Le pari - Olivier Gay

Auteur : Olivier Gay
Editions : Rageot
Pages : 320
Date de sortie : 9 mai 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 14,90€
Public : A partir de 14 ans

9782700256406-001-G

 

Résumé :

Pour gagner un pari, Alexandre, bad boy séducteur et boxeur, invite Manon, la meilleure élève de leur seconde, à boire un pot. Dans une ruelle, il la voit attaquée par une créature étrange. N’écoutant que son sens de l’honneur, il intervient… et s'aperçoit que Manon a des pouvoirs hors du commun !

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce titre sur la blogosphère et sur Instagram pourtant il ne m’attirait pas plus que ça. J’avais vraiment peur d’être déçue et de ne pas accrocher. Pourtant, lorsque j’ai vu que les éditions Rageot le proposait en service presse sur NetGalley, je n’ai pas hésité et je l’ai demandé. C’était l’occasion rêvée de me faire mon propre avis. Je tiens donc à remercier les équipes de Rageot et de NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Dès les premières pages, j’ai immédiatement accroché par l’histoire d’Alexandre et de Manon. Manon est une jeune fille comme les autres. Elle vit avec ses parents, son grand frère et sa grande sœur. Elle est l’une des meilleurs élèves de sa classe de seconde. Aux yeux de tous, elle n’est qu’une élève modèle sans grand intérêt sauf qu’elle cache un secret. Tout comme ses parents, elle possède un pouvoir : elle peut contrôler les éléments en manipulant les couleurs. Alexandre, de son côté, est un véritable bad boy : boxeur, fumeur, buveur… Tout au long du récit, nous suivons tour à tour Manon et Alexandre. L’alternance des points de vue nous permet de comprendre les actions et les motivations de chacun. C’est un schéma narratif que j’aime beaucoup.

Le style d’Olivier Gay est assez simple mais j’ai trouvé sa plume très agréable à lire. J’ai dévoré les 320 pages en moins d’une journée sans même m’en rendre compte. Néanmoins, j’ai quand même trouvé que tout allait un peu trop vite. On sent bien qu’il s’agit d’un premier tome qui sert d’introduction à la saga. C’est un peu dommage. Par contre, j’ai beaucoup aimé le côté magique du roman. L’idée de manipuler les couleurs pour manipuler les éléments m’a beaucoup plu. Les passages racontés par Manon sont de loin mes préférés car ce sont ceux où la magie est la plus présentes. Lorsqu’elle décrit à Alexandre comment elle manipule les couleurs, j’avais en tête une image très clair de ce qu’elle expliquait. Cela a renforcé le côté « réaliste » de la chose.

Même si, comme je l’ai déjà dit, j’ai trouvé que tout allait trop vite, j’ai beaucoup aimé les révélations finales. Elles laissent présager une suite intense et, désolé pour le jeu de mots involontaire, haute en couleurs. J’ai hâte de mettre la main sur les tomes suivants pour découvrir comment Manon et Alexandre vont s’en sortir.

Malgré quelques petits défauts, ce premier tome du Noir est ma couleur est particulièrement prenant et je vous le recommande si vous voulez passer un bon moment avec de la littérature fantastique jeunesse.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


25 mai 2018

Plus forte que l'éternité - D.F. Novel

Auteur : D.F. Novel
Editions : autoédité
Pages : 60
Date de sortie : 8 octobre 2017
Tome : unique
Prix : 0,99€
Public : Tout Public

xcover-1572

 

Résumé :

- Un jeune couple aux prises au pire des tourments
- La perspective d'une nouvelle vie pour conjurer le sort macabre
- Un lieu chargé d'histoire

Quel terrible secret va découvrir la jeune femme ?
La découverte de la vérité fera-t-elle écho à la vie du jeune couple ?
Faut-il réveiller les fantômes du passé ?

Dans ce nouveau livre de D-F Novel, vous retrouvez les ingrédients d'une histoire fantastique et d'une enquête mystérieuse aux portes de l'au-delà. Un livre pour les amateurs d'histoires surnaturelles et de frissons...

Mon Avis :

J’ai pu découvrir cette nouvelle après avoir été contactée par l’auteur sur la plateforme SimPlement.pro. Je tiens donc à le remercier de m’avoir accordé sa confiance.

Laura et Stéphane ont récemment perdu un être cher. Pour se reconstruire, ils décident de tout quitter et emménagent dans un manoir mystérieux situé à la sortie d’une petite ville. Dès sa première nuit sur place, Laura entend de drôles de bruits. Elle va alors mener l’enquête pour en trouver l’origine.

D.F. Novel a un style très simple mais qui reste agréable à lire. J’ai rapidement lu les 60 pages de cette nouvelle car je voulais à tout prix comprendre les secrets cachés dans ce grand manoir. Même si le style m’a plu, j’ai trouvé l’histoire beaucoup trop courte. Tout va vite, trop vite. A mes yeux, le suspense et les frissons n’ont pas le temps de s’installer. Alors que je commençais à me poser des questions sur les phénomènes étranges qui ont lieu, les premiers éléments de réponses sont déjà apportés. C’est vraiment dommage car je trouve l’histoire pleine de potentiel. Quelques pages de plus auraient pu permettre à l’auteur de développer un peu plus son intrigue et d’étoffer davantage ses personnages. J’ai en effet trouvé Laura et Stéphane trop lisse. Ils manquent cruellement de relief ce qui fait que je ne me suis pas attachée à eux. Je n’étais pas vraiment dans l’histoire.

Malgré ces petits points négatifs, Plus forte que l’éternité reste une histoire sympathique et j’ai quand même pris du plaisir à la lire.

Ma Note : 3.5/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 mai 2018

Les Démons de Cendrillon - Gally Lauteur

Auteur : Gally Lauteur
Editions : La Condamine
Pages : 322
Date de sortie : 17 mars 2016
Tome : unique
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : Tout Public

 

couv75586811

Résumé :

Emy se débat avec ses démons intérieurs et ceux de sa vie professionnelle : les incontrôlables et sexy membres du groupe de rock 4DEVILS, dont elle est l'assistante personnelle. Un conte de fée moderne avec une Cendrillon en proie à ses tentations et ses complexes.

Oubliez tout ce que vous savez des princesses sages et laissez-vous transporter dans un univers à la fois hilarant et d'une grande sensibilité.

Mon Avis :

Après avoir découvert la plume de Gally Lauteur avec Ne m’appelez pas Blanche-Neige, j’ai eu envie de lire un autre de ses titres. J’avais l’ebook des Démons de Cendrillon sur ma liseuse et je l’ai dévoré en quelques heures.

Du haut de ses 21 ans, Emy a tout plaqué pour aller s’installer à Paris où elle devient l’assistante personnelle du groupe de rock le plus en vogue du moment : les 4 DEVILS. Ce poste est loin d’être reposant. Elle se retrouve à devoir gérer les quatre membres du groupe tout en supportant la présence constante de leur manager, Thomas (alias Lucifer) son amour de jeunesse. Emy est un personnage intéressant. Marquée par différents évènements de son passé, elle manque cruellement de confiance en elle. C’est d’ailleurs parfois épuisant de la voir douter tout le temps. J’ai parfois eu envie de la secouer un peu pour lui ouvrir les yeux.

J’ai beaucoup les autres personnages. Ils sont hauts en couleurs même si certains clichés ressortent. J’ai eu un énorme coup de cœur pour la marraine complètement barrée d’Emy qui fait d’ailleurs son apparition dans Ne m’appelez pas Blanche-Neige. C’est vraiment un personnage génial et j’espère qu’elle aura un jour son propre roman.

De manière générale, Les Démons de Cendrillon est une réécriture moderne et très drôle du conte de fée. Gally Lauteur est vraiment douée pour créer des romans légers qui permettent de passer un bon moment. Je vais garder très certainement garder un œil sur son travail.

PS : Gally Lauteur a légèrement retravaillé Les Démons de Cendrillon lors de sa sortie en version papier. Il va donc falloir que je le lise pour percevoir les différences.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mai 2018

Carnet de voyage : Bucarest (Jour 3)

bucarest

 

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter ma troisième journée à Bucarest. Je tenais vraiment à vous remercier pour tous vos gentils messages sous mes deux premiers articles. Cela me fait vraiment chaud au cœur de voir que vous aimez mon Carnet de voyage. Si jamais vous n’avez pas lu les articles précédents, n’hésitez pas à faire un tour dans la catégorie Voyage.

 

Ce troisième jour a été marqué par une longue promenade dans les rues de Bucarest. Au total, nous avons parcouru un peu plus de 18km. Nous avons commencé notre journée par un petit déjeuner dans un café au nom bien français : « La Boutique du Pain. »

Boutique du pain

Bucarest centre 1

Bucarest centre 2

Bucarest centre 3

Bucarest centre 4

Bucarest centre 5

Bucarest centre 6

Bucarest centre 7

Bucarest centre 8

 

Nous continuons notre balade dans le centre de Bucarest pour nous rendre dans un lieu qui vous aurait bien plu : une grande librairie. Trois étages et un sous-sol consacrés aux livres et autres articles de papeterie. Nous prenons le temps d’explorer tous les étages. Au sous-sol, il y avait tout un rayon consacré à ma série préférée : Harry Potter. Alors que j’étais en train de m’extasier face à la quantité d’articles proposés, un jeune roumain d’une vingtaine d’années est venu me parler. Pendant quelques minutes, nous avons échangé en anglais sur la série avec que je ne rejoigne mes parents.

 

Librairie Carturesti 1

Librairie Carturesti 2

Librairie Carturesti 3

Librairie Carturesti 4

Librairie Carturesti 5

 

Après un petit arrêt dans un Starbucks, nous reprenons notre promenade. Nous commençons par nous arrêter à l’église Sfantul Gheorghe Nou. Même si l’intérieur de cette église orthodoxe est très chargée, j’ai beaucoup aimé les nombreuses peintures qui ornent les murs. 

 

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 1

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 2

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 3

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 4

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 5

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 6

Biserica Sfantul Gheorghe Nou 7

 

A l’issue de cette visite, nous remontons le Boulevard Unirii. Nous prenons tout notre temps avant de nous rendre au Hanul Berarilor, un beau restaurant au plafond peint. Vu le beau temps, nous décidons de manger en terrasse. Même s’il y a un peu de vent, cela reste très agréable.

 

Bulevardul Unirii 1

Bulevardul Unirii 2

Bulevardul Unirii 3

Bulevardul Unirii 4

Bulevardul Unirii 5

Bulevardul Unirii 6

 

En début d’après-midi, nous décidons d’aller visiter le musée national d’histoire de la Roumanie. Malheureusement, lorsque nous arrivons devant le musée, il est fermé. Nous décidons donc de nous continuer à nous promener en remontant la Dâmboviţa jusqu’au parc Carol I. En chemin, nous passons devant l’imposant Palais du Parlement. Le parc Carol I n’est pas très grand mais il est vraiment agréable. Nous nous y arrêtons un petit moment avant de rejoindre l’arrêt de métro le plus proche pour rentrer nous poser (enfin !) à l’appartement.

 

Dambovita 1

Dambovita 2

Dambovita 3

Dambovita 4

Dambovita 5

Dambovita 6

Dambovita 7

Dambovita 8

Dambovita 9

Dambovita 10

Dambovita 11

Dambovita 12

Dambovita 13

Dambovita 14

Parcul Carol 1

Parcul Carol 2

Parcul Carol 3

Parcul Carol 4

Parcul Carol 5

Parcul Carol 6

 

Nous ne ressortons qu’en début de soirée pour aller dîner au Stadio, un restaurant doté d’un patio très agréable à la décoration geek. Après le repas, nous rentrons tranquillement à l’appartement pour une bonne nuit de sommeil.

 

Stadio

 

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la suite de mon voyage.

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mai 2018

La différence invisible (BD) - Julie Dachez et Mademoiselle Caroline

Scénario : Julie Dachez
Dessin : Mademoiselle Caroline
Editions : Delcourt
Pages : 96
Tome : unique
Prix : 22,95€
Date de sortie : 31 août 2016
Public : Tout Public

differenceInvisible

 

Résumé :

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.

Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Mon avis :

Cette bande-dessinée me faisait de l’œil depuis sa sortie, il y a deux ans. Depuis que j’ai travaillé dessus pour mon mémoire de Master, je m’intéresse au syndrome d’Asperger. J’étais donc curieuse de découvrir comment une personne Asperger percevait le monde. A travers le personnage de Marguerite, c’est une partie de sa propre vie que Julie Dachez nous raconte. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’illustratrice a retranscrit le fossé qui séparent Marguerite du reste de la population. Une situation qui nous semble anodine, travailler en open-space par exemple, se révèle être une véritable épreuve pour elle. Marguerite a du mal à supporter le bruit, les gens, les imprévus. Elle se sent différente des autres. Lorsqu’elle apprend qu’elle est autiste Asperger, un nouveau monde s’ouvre devant elle. Elle va découvrir qu’elle n’est pas toute seule dans cette situation et elle va doucement mettre en place des méthodes pour être bien dans ses baskets.

Cette BD est une vraie mine d’information pour le grand public. Elle permet d’ouvrir les yeux et de comprendre comment rendre la vie des « aspies » (c’est le surnom que se donnent les personnes Asperger) plus facile. Je connaissais déjà la plupart des points abordés grâce à mes études mais je suis convaincue que cette bande-dessinée est à mettre entre toutes les mains. Si jamais c’est un sujet qui vous intéresse, foncez !

Ma Note : 5/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21 mai 2018

Les enfants de la Résistance, tome 2 : Premières répressions - Vincent Dugomier & Benoit Ers

Scénario : Vincent Dugomier
Dessin : Benoit Ers
Editions : Le Lombard
Pages : 56
Tome : 2
Prix : 10,95€
Date de sortie : 18 mars 2016
Public : A partir de 9 ans

enfants-resistance-tome-2-premieres-repressions

 

Résumé :

Grâce à l'impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l'occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d'Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d'un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n'hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série que j’avais lu le mois dernier et j’avais vraiment envie de connaître la suite des aventures de François, Eusèbe et Lisa. Lors d’un passage dans la librairie Expérience à Lyon (il faut que je vous fasse un article pour vous parler de cette super boutique), j’ai craqué et je me suis acheté le deuxième tome. Aussi tôt entre mes mains, aussi tôt lu ! Et j’ai encore plus aimé que le premier.

Après avoir commencé leurs premières actions de Résistance, les trois héros se rendent compte que les adultes du village commencent eux aussi à se rebeller. Cachés derrière leurs anonymats, ils vont faire office de lien entre les différents adultes afin d’aider des prisonniers évadés à rejoindre la zone libre. François, Eusèbe et Lisa vont alors être pris au cœur de la violence des Allemands.

Ce tome est beaucoup sombre que son prédécesseur. Les enfants vont faire face à la mort et aux représailles des Allemands sans pouvoir les en empêcher. J’ai trouvé que les auteurs de la BD avaient bien réussi à retranscrire les débuts instables de la Résistance. A travers les yeux des enfants, on sent bien que le mouvement tente de se mettre en place mais que la machine n’est pas encore bien huilée. Nombreux sont ceux qui vont laisser leurs vies dans l’espoir de mettre fin à l’Occupation.

J’ai vraiment adoré ce deuxième tome. C’est vraiment une série très intéressante et je compte bien acheter les deux tomes suivants avant l’été pour découvrir comment François, Eusèbe et Lisa vont poursuivre leurs actions.

Ma Note : 4.75/5

20 mai 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles - Virginie Grimaldi

Auteur : Virginie Grimaldi
Editions : Fayard
Pages : 396
Date de sortie : 2 mai 2018
Tome : unique
Prix : 18,50€
Public : Tout Public

cover136845-medium

 

Résumé :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Mon Avis :

J’ai beaucoup entendu parler de Virginie Grimaldi mais j’avais très peur de découvrir son univers et d’être déçue. Lorsque j’ai vu que son titre était proposé sur NetGalley, je l’ai demandé en me disant que ce serait l’occasion rêvée de lire un de ses romans. Je tiens à remercier les éditions Fayard d’avoir accepté ma demande. Grâce à vous, j’ai découvert un très beau roman qui m’a permis de sortir d’une petite panne de lecture.

Il est grand de rallumer les étoiles raconte l’histoire d’Anna et de ses deux filles Chloé et Lily. Elles ont chacune leurs problèmes et ne passent que très peu de temps ensemble. Anna croule sous les dettes, Chloé court après les garçons et Lily préfère la compagnie des animaux à celles des humains. Un beau jour, Anna décide de tout plaquer et de partir avec ses filles faire un tour de la Scandinavie. Ce voyage va tout simplement changer leurs vies.

Le gros point fort de ce roman, à mes yeux, c’est de nous permettre de suivre les points de vue des trois héroïnes à travers des supports différents. Anna nous raconte son récit, Chloé tient un blog dans lequel elle fait part de ses états d’âmes et Lily tient un journal intime. Ces trois points de vue m’ont beaucoup plu car ils créent un lien très étroit entre le lecteur et les personnages. Nous connaissons leurs pensées, leurs espoirs mais aussi leurs peurs. J’ai adoré les voir évoluer au fil des pages, apprendre à se connaître, à se faire confiance. Car ce voyage ce n’est pas simplement la découverte d’une magnifique région, c’est surtout l’occasion pour Anna et ses filles de renouer des liens que le temps avait commencé à défaire.

L’histoire d’Anna n’est pas toute rose mais pourtant, ce qui me reste en mémoire après cette lecture, c’est une notion d’espoir. Malgré tout ce qui lui tombe dessus, elle ne baisse pas les bras. Elle se bat non pas pour elle, mais pour ses filles. Les relations mère/filles sont au cœur de ce roman. C’est vraiment beau.

Avec ce roman, j’ai découvert la plume de Virginie Grimaldi. Je ne sais donc pas si c’est le cas dans le reste de son œuvre, mais ici j’ai trouvé qu’elle maniait les mots avec justesse pour nous faire ressentir une myriade d’émotions. Au fil de la lecture, j’ai eu le cœur serré, j’ai souri, j’ai ri mais surtout, j’ai voyagé. J’ai déjà eu la chance de visiter le Danemark et le road trip d’Anna m’a donné envie de partir à la découverte de la Norvège, de la Suède et de la Finlande. Peut-être qu’un jour, moi aussi j’assisterai au soleil de minuit …

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

18 mai 2018

La danse de la méduse - Stefanie Höfler

Auteur : Stefanie Höfler
Editions : Hachette Romans
Pages : 256
Date de sortie : 18 avril 2018
Tome : unique
Prix : 17€
Public : Tout Public

 

9782016269336-001-T

Résumé :

Sera, 14 ans, est la plus jolie fille de sa classe et a quantité d’amies et d’admirateurs. Niko, 14 ans, est seul, isolé, souvent victime de moqueries et de farces douteuses, parce qu’il est trop gros. Les cours d’éducation physique, le football ou la piscine, sont sa hantise car son rapport à l’espace est difficile. Il est lourd, maladroit et emprunté. Sera est populaire, Niko n'a que deux amis. Petit à petit, tous deux s’apprivoisent. Sera est déroutée par ce garçon trop gros à l’imagination fertile, troublée aussi par ses jolies fossettes et ses yeux verts. Niko est fasciné par cette jolie fille sensible, et, en dépit de sa corpulence, se sent devenir plus léger...

Mon Avis :

Lorsque j’ai vu ce titre sur NetGalley, j’ai tout de suite eu envie de le découvrir. Je tiens donc à remercier les équipes d’Hachette de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Dès les premières pages, j’ai su que cette histoire allait me plaire. Même s’ils sont dans la même classe, Sera et Niko ne sont jamais vraiment adressé la parole. Il faut dire que tout les opposent : elle est la plus belle fille de sa classe, il est en surpoids ; elle est populaire, il est solitaire. Pourtant, lors d’un voyage scolaire, les deux adolescents vont apprendre à faire connaissance. Peu à peu, ils vont s’ouvrir l’un à l’autre. Niko va ainsi découvrir que Sera n’est pas seulement la plus jolie fille de sa classe et Sera va se rendre compte que Niko ne se défini pas seulement par son embonpoint. L’amitié qui va naître entre eux est vraiment belle. Ils vont prendre le temps de se faire confiance, de se connaître. Stefanie Höfler a réussi à aborder avec une véritable douceur les difficultés auxquelles sont confrontés nos héros. Qu’il s’agisse de surmonter les obstacles et les railleries des autres ou qu’il soit questions des premiers amours, tout est amené avec délicatesse et j’ai beaucoup aimé cette atmosphère proche du cocon qui m’a accompagné lors de ma lecture. Je me suis sentie bien, détendue alors que j’accompagnais Sera et Niko dans ce voyage qui allait changer leur façon de voir les choses.

La danse de la méduse est un beau roman sur l’adolescence, sur l’amitié, sur la différence, sur les rêves, sur la famille mais aussi sur les premiers amours. Cela fait beaucoup de thèmes et pourtant, ils se mélangent à merveille pour créer un roman doudou qui fait du bien. C’est une petite bulle de fraîcheur qui m’a beaucoup plu et que je vous recommande fortement.

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 mai 2018

[Tag n°28] Le cinéma

381__desktop_tag_cinema_540x240

 

 

Qui dit mois de mai dit Festival de Cannes. Entre les paillettes et les nombreuses stars qui affluent sur la Croisette, on en oublierait presque que c’est le cinéma qui est la véritable star de ces douze jours de fête. Pour rendre hommage, à sa manière, à ce festival qui célèbre cette année sa 71ème édition, les éditions PKJ ont préparé un nouveau tag mettant en avant le lien étroit entre la littérature et le septième art. Etant une grande amatrice des deux (je possède pas loin de 500 DVD), je ne pouvais pas passer à côté sans y répondre !

 

1) Citer un livre adapté au cinéma.

Je vais opter pour la facilité en vous citant un livre dont l’adaptation va sortir au cinéma dans les semaines à venir et que j’ai lu le mois dernier : The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows (Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, en français). J’ai adoré ce roman épistolaire et je dois bien admettre être assez curieuse de découvrir l’adaptation cinématographique. Je n’ai pas regardé la bande-annonce pour garder la surprise jusque bout donc j’ignore tout du film pour l’instant. Si je vais le voir au cinéma, je vous en parlerai sûrement dans un prochain article.

 

2) Citer un livre que vous aimeriez voir adapté au cinéma.

Il y a beaucoup de titres qui pourrait être adapté au cinéma. Si on ne prend pas en compte la question budgétaire, j’aimerais beaucoup voir la saga The Lunar Chronicles de Marissa Meyer adaptée en film. Vu l’univers très riche et les nombreux personnages, c’est un projet qui ne verra probablement jamais le jour et ce n’est peut-être pas plus mal ! J’aurais très peur que l’adaptation, comme c’est souvent le cas, ne soit pas à la hauteur de mes espérances.

 

3) Citer un livre que vous avez lu avant de voir son adaptation.

A quelques exceptions prêtes, je fais toujours en sorte de lire le livre avant de voir son adaptation. Ce fut le cas avec la saga Harry Potter par exemple ou encore avec les livres de John Green (The Fault in our Stars et Paper Towns) que j’ai lu avant de voir les films.

 

4) Citer un livre que vous avez lu après avoir vu son adaptation.

Ah, les fameuses exceptions dont je parlais juste avant ! Je vous l’ai dit, je préfère habituellement lire le livre en premier, pourtant, pour la saga Divergente, j’ai fait l’inverse. J’ai d’abord découvert les films grâce à mon amie Hakutchi. J’ai eu un véritable coup de cœur pour le premier film (ok, principalement à cause de Quatre) qui s’est vite transformé en coup de cœur pour la saga de Veronica Roth. A chaque fois, j’ai d’abord vu le film avant de lire le livre correspondant.

 

5) Citer un livre dont l'adaptation au cinéma porte un autre nom que le titre du livre.

Alors là, je n’en ai aucune idée ! Je vais devoir aller explorer ma DVDthèque … Après une analyse poussée de ma collection de DVD (autrement dit, je me suis posée pendant 10 minutes devant mes étagères à regarder chaque titre), j’en ai choisi deux : un film en prises de vues réelles et un film d’animation. Le premier n’est autre qu’Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2002) qui l’adaptation par Alain Chabat de la bande-dessinée Astérix et Cléopâtre de René Goscinny et Albert Uderzo. Le deuxième est l’adaptation du roman L’île au Trésor de Robert Louis Stevenson par les studios Disney : La Planète au Trésor – Un nouvel univers. Il s’agit certes d’une adaptation très libre mais cela reste une adaptation.

 

6) Citer un livre dont l'adaptation vous a déçue. 

Il y en a beaucoup ! Harry Potter et la Coupe de Feu ou encore Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé sont de loin les deux films de la saga que j’aime le moins. Même si le quatrième film est sorti en 2005, je ne me suis toujours pas remise de la Coupe du Monde de Quidditch. Comment ont-ils osé couper la magnifique finale entre l’Irlande et la Bulgarie ? Quant au sixième film, je n’en parle même pas …

 

7) Citer un livre dont vous avez préféré l'adaptation.

Au risque de choquer certains d’entre vous, je n’ai jamais réussi à finir le premier livre du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Pourtant, je suis fan de la trilogie de Peter Jackson. J’ai vu les trois films au cinéma lors de leurs sorties, je possède les DVD des versions longues et j’ai même plusieurs figurines des films. Je ne sais pas trop pourquoi, mais à chaque fois que j’essaie de lire l’œuvre originale, je bloque après l’arrivée chez Elrond … J’essaierai peut-être de lui redonner une chance dans le futur mais pour le moment, je préfère l’adaptation de Peter Jackson.

 

8) Quel est le dernier film adapté d'un livre que vous avez vu ?

C’est une excellente question ! Je regarde tellement de films que je dois bien admettre ne pas me souvenir du dernier film adapté d’un livre que j’ai vu … Du coup, je vais légèrement tricher et je vais vous dire le film adapté d’un livre que j’ai envie de revoir. Vous ne direz rien à PKJ ?

J’ai donc très envie de regarder pour la dixième fois (au moins) Princesse malgré elle et Le mariage d’une princesse qui sont des adaptations du Journal d’une princesse de Meg Cabot. Je l’avoue, je préfère le deuxième pour une raison très simple : Nicolas. (Je ne me lasserai jamais de la scène de la fontaine …)

 

9) Citer un livre qui fait des références au cinéma.

J’ai longtemps cherché un titre et je m’apprêtais à baisser les bras lorsque je me suis rappelée avoir lu un roman s’inspirant de la vie de Marylin Monroe : Du vent dans les toiles d’araignée de Xavier Zakoian. Comme nous suivons la célèbre actrice, il y a des références au monde du cinéma à plusieurs reprises.

 

 541940Ligne

J’espère que ce tag vous aura plu car j’ai pris beaucoup de plaisir à y répondre. Cela m’a d’ailleurs donné envie d’aller m’enfermer dans une salle obscure. Vu le temps particulièrement pourri qu’il fait sur Lyon, je vais donc probablement assouvir cette envie et aller voir Deadpool 2 d’ici la fin de la semaine…

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2018

Carnet de voyage : Bucarest (Jour 2)

bucarest

 

Il y a une dizaine de jours, je vous proposais de revenir sur le premier jour de mon séjour à Bucarest du mois dernier. Merci pour vos messages qui m’ont vraiment fait très plaisir. Aujourd’hui, je vous invite donc à découvrir mon deuxième jour dans la capitale roumaine. Comme pour l’article précédent, je vous préviens tout de suite qu’il va y avoir beaucoup, mais alors vraiment beaucoup, de photos !

Après une nuit bercée par le chant des grenouilles, nous sommes allés prendre le métro au niveau de l’université. Ayant l’habitude du métro lyonnais et du métro parisien, je dois bien admettre que les stations de métro de Bucarest m’ont vraiment dépaysée ! 

 

Métro 1

Métro 2

 

Nous sommes allés dans le Nord de la ville pour visiter le Muzeul Satului, une sorte d’écomusée, qui se trouve dans le plus grand parc de la ville : le Parcul Herastrau. Avant de visiter le musée, nous commençons par une petite promenade dans le parc. Je l'ai trouvé un peu moins beau que le Parcul Cismigiu mais il reste très agréable. Au détour d’un chemin, nous découvrons un petit jardin asiatique qui était pris d'assault par des lycéens faisant des photos professionnelles (photos de classe ou quelque chose comme ça). Malgré ça, j'ai quand même réussi à faire quelques photos des cerisiers en fleurs.

 

Parc Herastrau 1

Parc Herastrau 2

Parc Herastrau 3

Parc Herastrau 4

Parc Herastrau 5

Parc Herastrau 6

 

Le Muzeul Satului Dimitrie Gusti est un écomusée en plein air regroupant de nombreuses habitations qui retracent la vie et les traditions rurales de Roumanie. Le musée est immense puisqu’il s’étale sur plus de 100 000 m². Nous y retrouvons des fermes, des maisons, des moulins et même des églises. J’ai adoré ce musée ! Cela donne vraiment l’impression de voyager dans le temps. Certaines habitations sont ouvertes et nous présentent différents intérieurs roumais. J’ai eu un vrai coup de cœur pour les deux églises en bois que vous allez voir ci-dessous. Lorsque je les ai vu, j’ai tout de suite pensé à Pré-au-Lard. Je pense qu’elles seraient parfaitement à leur place dans le village magique. Les façades de l'une d'elles sont encore ornées de belles peintures qui ont survécus aux aléas du temps qui passe. 

 

Muzeul Satului 1

Muzeul Satului 2

Muzeul Satului 3

Muzeul Satului 4

Muzeul Satului 5

Muzeul Satului 6

Muzeul Satului 7

Muzeul Satului 8

Muzeul Satului 9

Muzeul Satului 10

Muzeul Satului 11

Muzeul Satului 12

Muzeul Satului 13

Muzeul Satului 14

Muzeul Satului 15

Muzeul Satului 16

Muzeul Satului 17

Muzeul Satului 18

Muzeul Satului 19

Muzeul Satului 20

Muzeul Satului 21

Muzeul Satului 22

Muzeul Satului 23

 

Il y avait beau y avoir du monde dans le musée, nous avons pu en faire le tour tranquillement en prenant plein de photo. Un restaurant est d’ailleurs situé à l’intérieur du musée ce qui nous a permis de rester sur place à midi et de poursuivre tranquillement notre découverte du site avant de prendre le chemin du retour.

Muzeul Satului 24

Muzeul Satului 25

Muzeul Satului 26

Muzeul Satului 27

Muzeul Satului 28

Muzeul Satului 29

Muzeul Satului 30

Muzeul Satului 31

Muzeul Satului 32

Muzeul Satului 33

Muzeul Satului 34

 

Après une pause bien méritée à l’appartement, nous sommes sortis nous promener dans le quartier situé autour de la Piata Revolutiei. Nous faisons un arrêt dans une belle librairie où je me suis fait offrir le premier tome d’Harry Potter en roumain. C’est un peu ma tradition. A chaque séjour à l’étranger, je ramène le premier tome dans la langue du pays ou de la région. Mon père m’avait offert le deuxième tome lors de l’un de ses premiers séjours en Roumanie et je suis ravie d’avoir pu compléter ma collection.

 

Centre-ville 1

Centre-ville 2

Centre-ville 3

Centre-ville 4

Centre-ville 5

Centre-ville 6

Nous dînons dans un agréable restaurant italien situé dans un petit passage très agréable. Après cette longue journée et plus de 15km de marche, je n’ai pas fait long feu avant de m’endormir.

 

Ce deuxième jour à Bucarest est terminé. Merci de m’avoir lue jusqu’au bout. J’espère sincèrement que cette série d’articles vous plait. Je sais qu'il y a beaucoup de photos et pourtant ce n'est qu'une infime portion comparé à toutes celles que j'ai faite ce jour là. J'ai vraiment essayer de me limiter à mes préférées mais c'est très dur.

 

Rendez-vous très bientôt pour découvrir la suite de mon voyage.

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,