30 novembre 2016

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea - Romain Puértolas

Auteur : Romain Puértolas
Editions :
Le Livre de Poche
Pages :
312
Tome :
1
Prix :
7,30€
Date de sortie :
18 mars 2016
Public : Tout public

Acheter sur Amazon

Source: Externe

Résumé :

Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye postkadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle.

Mon Avis :

A travers les 312 pages de ce récit, nous allons suivre les aventures d'Ajatashatru Lavash Patel, fakir de profession, venu à Paris pour s'acheter le dernier modèle de lit à clous disponible chez Ikea. Suite à une série de rebondissements, il va se retrouver enfermé dans une armoire Ikea, elle même enfermée dans une caisse, à destination de ... l'Angleterre.

L'idée en elle-même n'est pas mal mais pour moi, ça ne fonctionne pas. J'ai trouvé le récit long et ennuyant, les péripéties prévisibles et les personnages creux et caricaturaux. L'histoire d'amour qui est sensée être "plus pétillante que le Coca-Cola" sonnait faux et téléphonée. Bref, grosse déception. Je suis venu au bout de ma lecture mais je n'y ai pris aucun plaisir...

Alors, oui, c'est vrai, ce livre traite aussi, du bout des doigts, de la question des réfugiés clandestins et de ce qu'ils endurent mais même là, j'ai trouvé que le sujet aurait pu être un peu plus développé.

En conclusion, c'est un livre qui se lit vite mais qui ne pas laissé une grande impression, ce qui est fort dommage car j'ai adoré "La petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la Tour Eiffel", deuxième roman du même auteur.

Ma note : 2,5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


29 novembre 2016

La Passe-miroir, tome 1 - Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Auteur : Christelle Dabos
Editions :
Gallimard Jeunesse - collection Pôle Fiction
Pages :
608
Tome :
1
Prix :
8,65€
Date de sortie :
11 mai 2016
Public :
Jeune Adulte

Acheter sur Amazon

Source: Externe

Résumé :

Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complet mortel.

Le premier livre d'une grande saga fantastique, qui a révélé le talent exceptionnel d'un nouvel auteur.

Mon Avis :

J'ai beaucoup entendu parler de cette saga lors de la sortie du deuxième tome en grand format en octobre 2015. A force de le voir passer sur Booktube, je commençais a être un peu curieuse mais j'avais mes doutes. Le fantastique n'est pas forcément ma tasse de thé en littérature. Autant j'adore ce genre au cinéma ou en série télé, autant en livre j'ai du mal. Enfin, ça c'était avant que ma meilleure amie ne se mette elle aussi à m'en parler. "Tu connais La Passe-miroir ?", "Ta mère ne l'aurais pas déjà sur ses étagères ?" (après vérification, non elle ne l'avait pas), "Tu devrais le lire, je suis sûre que ça va te plaire." Il se trouve que ma meilleure amie ne se trompe jamais quand elle me fais des recommandations (faites qu'elle ne lise jamais cet avis, elle va prendre la grosse tête si elle lit ça ...). J'ai donc foncé tête baissée à la Librairie Kléber à Strasbourg et j'ai acheté Les fiancés de l'hiver. Mais ça, c'était en mai dernier, alors que je vivais encore en Alsace. Depuis, j'ai laissé mariné ce livre dans ma pile à lire, ne le sortant que pour le passer à ma mère qui avait besoin d'une nouvelle lecture. Et là, rebelotte : "Tu devrais le lire, ça va te plaire." Mais j'avais encore des doutes, peur d'être déçue.

Et puis, j'ai eu le déclic, l'envie soudaine de me lancer. Je l'ai sortie de ma pile la semaine dernière et je me suis régalée. J'ai trouvé le personnage d'Ophélie extrêmement attachant. Elle est timide, maladroite, imparfaite. Ça fait tellement de bien de trouver un personnage qui soit humain, avec ses qualités et ses défauts ! Certains la trouveront peut être niaise mais moi je me suis vite mise à sa place. Dans une telle situation, je crois que j'aurais agit de la même manière : observer, réfléchir, agir. Thorn m'a également beaucoup intrigué. Plus j'avançais dans le récit plus je le trouvais intéressant. Il est très énigmatique et je sens que la suite va nous révéler de nombreuses surprises le concernant.

J'ai tout de suite accroché à l'univers créé par Christelle Dabos. L'arche d'Anima me donnait envie de plonger entièrement dans le livre pour aller y faire un tour. De son côté, la Citacielle m'a captivée. J'avais l'impression de me retrouver à la cour de Louis XIV, avec toutes ces intrigues, ces magouilles, ce vernis sur la crasse. Le tout à la sauce Steampunk.

Alors qu'il ne restait plus qu'une soixantaine de pages à lire, j'ai ralenti ma lecture. Juste pour faire durer le plaisir un peu plus longtemps. Je ne voulais pas briser la magie, quitter Ophélie, dire au revoir à la Citacielle... Attendant la sortie en livre de poche du deuxième tome pour le lire, je n'ai même pas jeté un coup d'oeil à l'extrait qui est présent à la fin de livre. Je veux garder la surprise intacte.

En résumé, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce premier roman de Christelle Dabos. Elle a su m'emporter et me donner envie de lire plus de livre de l'imaginaire. Et ça, ce n'était pas gagné d'avance !

Ma note : 5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2016

Les plateaux d'Astariul (La Quête d'Ewilan BD, tome 4) - Lylian, Laurence Baldetti, Pierre Bottero

Scénario : Lylian
Dessin :
Laurence Baldetti
Mise en couleur :
Nicolas Vial
D'après l'oeuvre de :
Pierre Bottero
Editions :
Glénat
Pages :
66
Tome :
4
Prix :
15€
Date de sortie :
2 novembre 2016
Public :
Adolescent, jeune adulte

Acheter sur Amazon

couv25389330

Résumé :

Sains et saufs, Camille, Salim et leurs compagnons atteignent finalement la capitale de l'Empire de Gwendalavir. Envoûtante, la magnifique Al-Jeit offre aux aventuriers un repos bien mérité au sein des mille merveilles que ses rues abritent. En rencontrant l'Empereur, Camille prend pleinement conscience du rôle qu'elle doit tenir dans la guerre qui oppose les humains aux terribles Ts'liches. Mais alors que tout s'annonce bien pour la suite du voyage, un conflit de pouvoir opposant Edwin et Camille met le groupe en péril. La mort se rappelle au bon souvenir des compagnons de la jeune Alavirienne. Lorsque commence enfin le long périple qui va mener le groupe jusqu'à la cité perdue d'Al-Poll, chacun reprend espoir. C'est alors que s'étendent devant les aventuriers les immenses et mornes plateaux d'Astariul, territoire désolé et lugubre ou semble habiter la mort elle-même...

Mon Avis :

Depuis la sortie du premier tome de cette série en octobre 2013, je rel trouve avec plaisir les personnages de Pierre Bottero que j'ai découvert lorsque j'étais au collège. Lylian a parfaitement su adapter la saga de ce grand monsieur parti trop tôt. Chaque tome est un vrai régal.

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Camille, Salim et leurs compagnons alors qu'ils arrivent à la capitale de Gwendalavir.A mes yeux, Laurence Baldetti a réussi à donner vie à cette cité envoûtante. A chaque dessin, je m'émervellais un peu plus de la magie de cette histoire, que je connais pourtant sur le bout des doigts. De plus, la mise en couleur de Nicolas Vial apporte une dimension supplémentaire à ces sublimes illustrations.

Comme pour les tomes précédents, j'ai eu beaucoup de plaisir à me replonger dans les aventures de Camille et Salim, qui sont deux personnages que je trouve très touchants. Je ne suis pas une grande lectrice de BD (même si j'ai grandi entourée de Tintin, Spirou, Gaston, Marsupilami...), mais j'attends toujours avec une grande impatience la sortie des nouveaux tomes de cette saga.

Prochain rendez-vous ? En avril 2017 pour la sortie du tome 2 de l'adaptation de la trilogie Ellana, toujours par Lylian.

Ma note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 novembre 2016

Pars avec lui - Agnès Ledig

Auteur : Agnès Ledig
Editions :
Pocket
Pages :
349
Tome :
unique
Prix :
7€
Date de sortie :
7 avril 2016
Public :
Adulte

Acheter sur Amazon

Source: Externe

 

Résumé :

Ils s’appellent Roméo et Juliette. Comme s’ils étaient prédestinés. Mais c’est à eux d’écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts.
Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.
Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse.
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu’envers et contre tout être heureux ce n’est pas regarder d’où l’on vient, mais où l’on va.

Mon avis :

Cette chronique, je tiens à la faire là tout de suite, à chaud, alors que je viens tout juste de refermer le livre. Pourquoi ? Car l’histoire de Roméo et de Juliette m’a touchée, au plus profond de mon cœur. Leurs histoires ont beau être dures, elles sont en même empreinte d’une vraie poésie.

Agnès Ledig a su dresser le portrait de personnages terriblement attachants. Humains dans leurs faiblesses et dans leurs doutes. Emplis de peurs, de rêves, d’espoir. L’histoire de Roméo et de sa petite sœur m’a émue mais celle de Juliette m’a tout simplement bouleversée. Tout au long du récit, on rêve de se jeter sur Laurent, de le gifler, de lui faire comprendre la violence de ses actes. C’est un personnage haïssable mais qui est très bien construits. Mais le plus dans tout ça, c’est Juliette. Elle dégage tellement d’espoir… Et le personnage de Malou, la grand-mère de Juliette, si attachante et si touchante … Je l’ai adoré au plus haut point.

J’ai adoré les deux parties du récit et j’ai fini en larmes plus d’une fois. Certaines phrases ont su résonner en moi et m’ont tout particulièrement touchées. J’ai dû interrompre mon récit plusieurs fois pour les noter, chose que je ne fais habituellement jamais. 

« Un arc-en-ciel d'amour de cœur à cœur avec les gens qu'on aime, qu'ils soient ici ou dans l'infini. C'est vrai qu'elle est jolie, son image. »

J’ai beaucoup aimé cette image de l’arc-en-ciel qui relie les cœurs. Lorsque je ferme les yeux, je peux les voir ces beaux arcs-en-ciel qui me relient à mes êtres chers, qu’ils soient ici ou au ciel … Et j’aime cette idée. Je l’aime beaucoup.

« Ça doit être ça les vrais amis. Ceux qui restent même quand on part, qu'on retrouve en revenant, une semaine, un mois, un an, cinq ans après »

Moi qui est retrouvé une amie qui m’est chère après 8 ans de silence radio, je confirme. Les vrais amis sont ceux qui restent.

 Un autre point qui m’a énormément touchée, c’est que la majorité du récit se déroule en Alsace, cette région où j’ai vécu 10 ans. Dix belles années où j’ai adoré vivre. Cela m’a fait tellement de bien retourner dans cette région que j’aime tant, juste le temps de quelques pages …

 

Vous devez vous en douter, ce roman est un énorme coup de cœur pour moi. J’ai rarement ressenti autant d’émotions aussi fortes à la lecture d’un roman. Rien qu’en écrivant cette chronique, j’ai encore les larmes aux yeux et des mouchoirs plein mon lit …

Une lecture très touchante que je recommande à tous.

 

Ma note : 5/5 + gros coup de cœur !

 

Posté par Celeb_Angel à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Passenger - Alexandra Bracken

Auteur : Alexandra Bracken
Editions :
Hyperion
Pages :
486
Tome :
1
Prix :
18€
Date de sortie :
5 janvier 2016
Public :
Jeune adulte

Acheter sur Book Depository

 

DSC05136

 

Résumé : (en anglais car lu en VO)

In one devastating night, violin prodigy Etta Spencer loses everything she knows and loves. Thrust into an unfamiliar world by a stranger with a dangerous agenda, Etta is certain of only one thing: she has traveled not just miles, but years from home. And she's inherited a legacy she knows nothing about from a family whose existence she's never heard of. Until now.

Nicholas Carter is content with his life at sea, free from the Ironwoods-a powerful family in the Colonies-and the servitude he's known at their hands. But with the arrival of an unusual passenger on his ship comes the insistent pull of the past that he can't escape and the family that won't let him go so easily. Now the Ironwoods are searching for a stolen object of untold value, one they believe only Etta, his passenger, can find. In order to protect her, Nick must ensure she brings it back to them-whether she wants to or not.

Together, Etta and Nicholas embark on a perilous journey across centuries and continents, piecing together clues left behind by the traveler who will do anything to keep the object out of the Ironwoods' grasp. But as they get closer to the truth of their search, and the deadly game the Ironwoods are playing, treacherous forces threaten to separate Etta not only from Nicholas but from her path home forever.

Mon Avis :

J'ai acheté ce livre peu de temps après sa sortie aux Etats-Unis, attirée à la fois par la couverture et par les avis que j'ai pu lire sur la communauté littéraire de Tumblr. Après coup j'ai commencé à lire des avis un peu plus mitigé et j'ai eu un peur de ne pas pas accrocher à l'histoire. Je l'ai donc quelque peu délaissé et je l'ai laissé dormir dans ma pile à lire pendant près de 8 mois. Un déménagement et un nouveau rangement de mon étagère plus tard, j'étais enfin motivée pour le lire. Il y a un peu plus d'une semaine, une amie polonaise que je suis sur Instagram a posté une photo de son exemplaire de Passenger en disant qu'elle allait le commencer. Lorsque je lui dit qu'il dormait sur mon étagère depuis des mois, elle m'a proposé une lecture commune. C'était la première fois que je me lançais dans ce genre de lecture à deux et je dois reconnaître que c'était vraiment sympa de pouvoir discuter avec elle de notre ressenti au fur et à mesure de notre avancée.

Je vais justement revenir un petit peu sur mon ressenti au fur et à mesure de la lecture. J'ai trouvé que les 150 premières pages manquaient un peu de dynamisme, l'action mettant un peu de temps à bien se mettre en place. J'ai vraiment eu du mal à bien rentrer dans l'histoire. Et pourtant, une fois qu'Etta et Nicholas rencontrent le clan des Ironwoods, j'ai trouvé que l'action devenaient vraiment prenante. Plus j'avançais dans l'intrigue, plus je me rendais compte que le côté un peu lent du début n'était pas là pour rien. Le début du récit apporte en effet des éléments essentiels pour la résolution du problème central du livre : la recherche de ce fameux objet volé. Au côté d'Etta et de Nicholas, nous partons donc dans une chasse au trésor pour le moins intéressantes en visitant au passage Londres lors du Blitz, Paris au 19ème siècle ou encore Angkor au 17ème siècle.

Les personnages d'Etta et de Nicholas sont vraiment très attachants. Bien qu'appartenant à deux époques radicalement différentes (New-York, 2015 pour la première, les Antilles du 18ème siècle pour le dernier), ils vont avancer ensemble et apprendre à se découvrir. Le clan des Ironwoods, bien que peu présent, impose la crainte et le respect. J'ai adoré détester Cyrus Ironwoods et sa petite-fille Sophia. Ils sont très bien construits et on comprend vraiment les raisons qui les poussent à agir de la sorte. Même les personnages secondaires apportent quelque chose au récit alors qu'ils n'occupent qu'un rôle vraiment mineur dans l'avancée de l'intrigue. Pas une seule fois je n'ai l'impression qu'un personnage était inutile.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment en compagnie des personnages d'Alexandra Bracken. Je n'ai qu'un seul regret : la fin met l'eau à la bouche et le deuxième et dernier tome de cette série ne sort que le 3 janvier 2017. Pour être honnête avec vous, je l'ai déjà précommandé ... Vivement janvier !

 

Ma Note : 4/5

 

Posté par Celeb_Angel à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12 novembre 2016

Le jour où j'ai appris à vivre - Laurent Gounelle

Auteur : Laurent Gounelle
Editions :
Pocket, édition collector
Pages :
284
Tome :
unique
Prix :
7€
Date de sortie :
3 novembre 2016
Public :
Tout

Acheter sur Amazon

9782266271967

 

Résumé:

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. Votre vie va radicalement changer.

Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

Mon Avis:

Laurent Gounelle est un auteur que j'apprécie beaucoup. Malheureusement le manque de place sur mes étagères ne me permet pas de m'offrir ses livres lors de leur sortie en grand format. Aussi, lorsque j'ai vu que Le jour où j'ai appris à vivre venait de sortir en livre de poche en édition collector chez Pocket, je n'ai pas pu résister.

J'avais besoin d'une lecture rapide avant le début du Week-end à 1000, ne souhaitant pas commencer Passenger avant vendredi soir (486 pages, ça aide dans un tel challenge !). Il ne fallu que quelques heures pour venir à bout des aventures de Jonathan. Comme d'habitude avec Laurent Gounelle, à la fin de la lecture, on s'interroge sur le sens de notre vie, sur notre recherche du bonheur sans vraiment s'en rendre compte.

Il y a tellement de belles phrases que j'avais envie de noter au fur et à mesure de ma lecture mais j'étais tellement absorbée par la vie de Jonathan que je n'en ai notée qu'une seule qui m'a particulièrement touchée.

"Nos vies à cent à l'heure nous amènent parfois à négliger ceux qu'on aime."

Je n'ai pas envie d'en dire plus sur cette belle histoire, je vous invite à vous plonger dedans sans trop en savoir, comme je l'ai fait. C'est une lecture rapide et très agréable.

Ma note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 novembre 2016

Scarlet, The Lunar Chronicles vol.2 - Marissa Meyer

Auteur : Marissa Meyer
Editions :
Puffin Books
Pages :
452
Tome :
2
Prix :
7€
Date de sortie :
7 février 2013
Public :
Jeune adulte

Acheter sur Book Depository (livraison gratuite )

Source: Externe

Résumé : en anglais car lu en VO

This is the second book in `The Lunar Chronicles` series by Marissa Meyer. This is not the fairytale you remember. But it's one you won't forget. Scarlet Benoit's grandmother is missing. The police have closed her case. The only person Scarlet can turn to is Wolf, a street fighter she does not trust, but they are drawn to each other. Meanwhile, in New Beijing, Cinder will become the Commonwealth's most wanted fugitive - when she breaks out of prison to stay one step ahead of vicious Queen Levana. As Scarlet and Wolf expose one mystery, they encounter Cinder and a new one unravels. Together they must challenge the evil queen, who will stop at nothing to make Prince Kai her husband, her king, her prisoner...

Mon Avis :

Je ne suis habituellement pas fan de livres de sicence-fiction mais j'ai tout de suite accroché à l'univers créé par Marissa Meyer lors de ma lecture du premier tome, Cinder, en août dernier. Etant en plein déménagement, je n'ai pas fait d'article dessus par manque de temps. Dans ce deuxième tome, on retrouve tout ce qui m'a plu dans le premier. L'univers légèrement futuriste mais en même temps suffisamment réaliste pour ne pas sentir perdue. Des personnages très attachants car bien construits. Une réécriture de conte toute en subtilité et très bien pensée. Des petites touches d'humour parfaitement dosée.

Dans Scarlet, on suit en parallèle la suite des aventures de Cinder, la version cyborg de Cendrillon, et celle de Scarlet Benoit, petit chaperon rouge des temps futurs. L'histoire est très bien pensée, riche en action et en réflexion. Je me suis replongée dans l'histoire sans aucun problème alors que j'ai lu 11 livres entre le premier et le deuxième (oui, je sais je ne les ai pas chroniqué...). J'ai adoré découvrir le personnage de Scralet, jeune fille de 18 ans qui part à la recherche de sa grand-mère Michelle Benoit, disparue depuis plusieurs semaines. A ses côtés nous allons explorer une France futuriste car l'action se déroule majoritairement à Rieux et à Paris. Moi qui revient tout juste d'une semaine de vacances à Paris, j'ai beaucoup aimé les passages décrivant certains lieux emblématiques de notre capitale.

Au final, c'est un livre qui m'a envoûtée. Je n'ai qu'une hâte me commander la suite !

 

Ma note : 5/5, gros coup de coeur.

 

 

Posté par Celeb_Angel à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 octobre 2016

Coup de coeur - Miss Peregrine's Home for Peculiar Children

Lorsqu'un livre est adapté en film ou en série télévisée, j'aime beaucoup lire l'original avant. C'est ce qui c'est passé avec Miss Peregrine et les Enfants Particuliers. L'adaptation de Tim Burton m'attire énormément pour plusieurs raisons. La première est très simple : c'est un réalisateur dont j'apprécie tout particulièrement l'univers graphique. De Mars Attack aux Noces Funèbres, j'aime vraiment les émotions que Tim Burton parvient à faire passer dans ses films. Une autre raison de mon attrait pour le film est tout simplement le thème. Avant de me plonger dans le livre, je ne connaissais rien de l'histoire mis à part ce que la bande-annonce en laisser transparaitre. Voulant en savoir plus, j'ai acheté le premier tome de la trilogie sur Book Depository. Je m'étais promis, juré que je finirai d'abord ma relcture du cinquième tome d'Harry Potter avant de me lancer dans la lecture de mes achats. Et bien ça n'a pas loupé ! A peine sortie du bureau de poste j'ai ouvert le colis sorti le premier livre qui m'attirait (et oui, j'ai craqué et j'ai commandé quatre livres ... oups !) et ... je suis rentrée chez moi le nez dans Miss Peregrine. Le temps de faire le trajet La Poste - appartement, j'avais lu le prologue ! 

 

tumblr_oese60t9sO1qh8lsdo1_500

Avant de  vous donner mon avis, laissez moi vous présenter un peu l'histoire de Miss Peregrine. Dans ce livre de Ransom Riggs, nous suivons Jacob Portman, 16 ans, qui va partir sur les traces de la jeunesse de son grand-père Abraham suite à sa mort. Lorsque Jacob était petit, Abraham lui racontait des histoires fantastiques sur sa propre enfance au sein de la petite île Cairnholm, au Pays de Galles. Après avoir quitté sa Pologne natale pour fuir les exterminations des Juifs, il a vécu sur l'île auprès de Miss Peregrine et de ses 'enfants' qui sont pour le moins particulier. Arrivé sur l'île, Jacob va découvrir les ruines de la maison de Miss Peregrine et en apprendre bien plus qu'il ne le pensait sur la vie de son grand-père et sur ses camarades.

Miss Peregrine's Home for Peculiar Childre || Ransom Riggs || 382 pages

 

 J'ai tout simplement adoré ce premier tome. Ransom Riggs a su créer un univers terriblement réaliste (les photographies anciennes présentes y sont pour beaucoup). On sent clairement son expérience dans le monde du cinémalors de la lecture. Je voyais précisément chaque scène au fur et à mesure que je les lisais. J'entendais l'accent gallois des villageois, les rires des enfants particuliers, le sifflement des bombes de la Seconde Guerre Mondiale, le bruit des vagues. Je voyais très clairement les enfants particuliers et leur directrice, Miss Peregrine. Je pouvais même sentir l'odeur si typique de la tourbe ou de la boue.

Ce livre m'a fait voyager, rêver, frémir, trembler. Une belle pépite ! J'ai hâte de commander les tomes suivants pour suivre la suite des aventures de Jacob et de ses amis. Et j'espère bien aller voir le film de Tim Burton même si j'ai peur d'être déçue...

Posté par Celeb_Angel à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mai 2016

[Avis n°5] La Petite Boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

Ayant terminé ma lecture hier matin, il est temps de vous rédiger un nouvel avis lecture !

DSC04388

 

La Petite Boulangerie du bout du monde || Jenny Colgan || 495 pages

Top 3 Genres : Fiction / Romance / Contemporain

Synopsis :

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?

Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues - avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands - en petits bonheurs partagés, ce qui n'était qu'un break semble annoncer le début d'une nouvelle vie...

Débuté le : 3 mai 2016  Fini le : 6 mai 2016

Note : ★★★☆☆. [3/5]

Mon Avis :

Dans ce livre nous suivons Polly, tout juste trentenaire, dont la boîte qu'elle a fondée avec son petit ami vient de faire faillite. En plus de la perte de sa boîte, son couple est au plus mal. Devant se séparer de leur somptueux appartement de Plymouth, Polly se cherche un nouvel appartement (son (ex)petit ami retournant vivre chez sa mère). Faute de revenu suffisants, elle décide de quitter Plymouth et fini par s'installer dans un petit village de Cornouailles, au dessus d'une boulangerie abandonnée. Là elle doucement se remettre du choc de ses échecs en faisant ce qu'elle aime le plus : du pain. Dans un premier temps elle le fait pour sa consommation personnelle car le pain de la seule autre boulangerie du village est infâme. Mais peu à peu elle va faire pleinement partie du village.

Je n'irai pas plus loin dans l'histoire de peur de trop en dire et de vous gâcher votre lecture. J'ai beaucoup aimé cette lecture bien que certains personnages sont pour moi un peu plats. De plus certaines coquilles sont passées entre les mailles des correcteurs ce qui m'a un peu gêné. Par exemple sur une page l'un des personnages dit que nous sommes samedi et la page suivante, toujours dans la même scène, on nous indique que nous sommes un dimanche. A moins d'être le Doctor de Doctor Who, c'est incohérent ... De même le résumé nous parle de son mariage qui bat de l'aile hors Polly et Chris ne sont pas mariés, ce qui est d'ailleurs souligné par Polly à plusieurs reprises dans le récit.

Malgré ces quelques erreurs (je crois en avoir compté 3 mais je ne suis plus sûre), l'histoire est assez belle. Comme dans toute romance, on devine assez rapidement de qui l'héroine va tomber amoureuse mais c'est aussi ce qui fait le charme de ce genre de livre. J'avais parfois l'impression de voir une comédie romantique à l'américaine.

En conclusion, je dirai que c'est un roman à lire si vous aimez les romances légères et pas prise de tête.

Posté par Celeb_Angel à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2016

[Avis n°4] La promesse de l'aube de Romain Gary

DSC03719

 

 

La Promesse de l'aube || Romain Gary || 391 pages

Top 3 Genres : Autobiographie /

Synopsis (Goodreads) :

– Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D'Annunzio, Ambassadeur de France – tous ces voyous ne savent pas qui tu es !
Je crois que jamais un fils n'a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais, alors que j'essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu'elle me compromettait irrémédiablement aux yeux de l'Armée de l'Air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée, ses lèvres se mirent à trembler, et j'entendis une fois de plus la formule intolérable, devenue depuis longtemps classique dans nos rapports : – Alors, tu as honte de ta vieille mère?

Débuté le : 25 mars 2016  Fini le : 5 avril 2016

Note : ★★★★★. [5/5]

Mon Avis :

Ce livre est un peu particulier pour moi. Il m'a été offert par une amie très chère dont c'est le livre préféré. Lorsqu'on lit le livre préféré de quelqu'un de proche, la lecture est différente. J'ai tout de suite été passionnée par la jeunesse de Romain Gary. Tout au long du livre, Romain nous parle de ce lien si fort qu'il a avec sa mère. C'est d'ailleurs l'amour de sa mère qui est à l'origine du titre de ce roman : " Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais." 

Ce livre c'est de la poésie pure. Une plume magnifique qui nous emporte sans que l'on s'en rende compte. En 12 jours j'ai voyagé aux côtés de Romain. Avec ses mots, il m'a emmené en voyage sans partir de chez moi (bien que j'en ai lu une partie lors d'un récent séjour à Paris). Je ne veux pas trop en parler de peur de briser la magie qui m'a entouré à la lecture.

Si vous en avez l'occasion et que vous aimez les belles plumes, je vous recommande vivement de lire La promesse de l'aube.

 

Milles merci à mon amie de m'avoir fait redécouvrir cette merveille que je n'avais apprécié à sa juste valeur lors de ma première lecture (en première, je devais être trop jeune pour bien saisir le message de ce livre ...)

Posté par Celeb_Angel à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,