28 avril 2018

Abiola et la plante magique - Iman Eyitayo

Auteur : Iman Eyitayo
Editions : éditions Plumes Solidaires
Pages : 88
Date de sortie : 26 août 2016
Tome : 1
Prix : 6,90€
Public : A partir de 7 ans

 

cover-508

Résumé :

Abiola, 7 ans ½, est une petite fille pleine d’entrain à l’approche des vacances scolaires. Seulement, cette année, quelque chose la rend triste : sa grand-mère est malade et elle est incapable de l’aider.

Heureusement, son amie Hui Lin lui parle d’une rumeur qui circule dans les marchés chinois de la capitale : une fleur capable de guérir toutes les maladies pousserait chaque année, juste avant le début de la saison des pluies, à une trentaine de kilomètres de là.

Toutefois, la plante serait protégée par des créatures auxquelles personne ne veut avoir affaire…

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman jeunesse après avoir été contactée par la maison d’édition Plumes Solidaires sur la plateforme Simplement.Pro. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

Abiola est une petite fille de bientôt 8 ans qui vit à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Alors que les grandes vacances commencent, sa grand-mère tombe malade. Abiola et sa famille se rendent à son chevet, à Porto-Novo, la capitale politique. Pour aider sa grand-mère à guérir, Abiola va suivre les conseils de son amie Hui Lin et partir avec elle à la recherche d’une fleur capable de guérir toutes les maladies.

Cette histoire est vraiment mignonne. Elle est très courte mais bien écrite. Le style est assez simple pour qu’il soit adapté aux jeunes lecteurs. Iman Eyitayo a vraiment une plume très agréable à lire. On sent bien qu’elle aime son pays de naissance. Qu’il s’agisse des croyances ou de la cuisine locale, la culture béninoise est au cœur de ce roman. Des notes explicatives sont d’ailleurs présentes pour expliquer certains mots. C’est un vrai plus surtout dans un roman jeunesse. De la même manière, il y a une page de contexte géographique qui permet de bien comprendre où se situe l’action.

La relation entre Abiola et ses amis est au cœur de ce récit. Abiola et la plante magique est au final une belle histoire d’amitié. Les trois personnages principaux (Abiola, Hui Lin et Francis) sont des personnages attachants qui ont à peu près le même âge que le lectorat visé. Les lecteurs pourront donc facilement s’identifier à l’un d’eux.

Au final, j’ai trouvé que ce roman avait tout pour plaire au public visé. De mon côté, je l’ai trouvé très court et un peu trop rapide mais c’est lié à mon âge et à mon expérience de lectrice. Je pense qu’il sera parfait pour les enfants qui commencent à lire pour le plaisir.

Ma Note : 4/5


23 avril 2018

La chambre des merveilles - Julien Sandrel

Auteur : Julien Sandrel
Editions : Calmann-Levy
Pages : 272
Date de sortie : 7 mars 2018
Tome : unique
Prix : 17,90€
Public : Tout Public

 

cover128678-medium

Résumé :

Inattendu, bouleversant et drôle, le pari un peu fou d'une mère qui tente de sortir son fils du coma en réalisant chacun de ses rêves.
 

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

 

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…
 

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre sur la blogosphère et sur les réseaux sociaux. J’étais donc assez curieuse de le découvrir. Lorsque j’ai vu qu’il était disponible sur NetGalley, je me suis donc empressée de le demander. Je tiens donc à remercier les éditions Calmann-Levy de m’avoir permis de découvrir ce que cachait cette Chambre des merveilles.

Je n’ai pas lu le résumé lorsque je me suis lancée. Tout ce que je savais de ce roman, c’était qu’il ne laissait pas les lecteurs indifférents. Dès les premières pages, j’ai su que l’émotion serait au rendez-vous. Mère célibataire, Thelma jongle entre sa vie de famille et son travail même si elle a plutôt tendance à privilégier son activité professionnelle. Alors qu’elle est au téléphone à gérer une urgence professionnelle, son fils Louis est victime d’un accident de la route et se retrouve dans le coma. Afin de le faire réagir et de le pousser à se réveiller, elle va réaliser les rêves que Louis a noté dans un carnet. L’idée de veiller sur un enfant dans le coma n’est pas une nouveauté mais La chambre des secrets est avant tout une ode à la vie et une belle histoire d’amour. Celle qui relie une mère et son fils. Par amour pour Louis, Thelma va être prête à tout. Les rêves de Louis vont permettre à Thelma de se remettre en question et de se rendre compte à quel point il est important de profiter de l’instant présent.

J’ai tout simplement adoré ce roman. La première partie du roman m’a beaucoup touchée. Les réactions de Thelma face à l’accident de Louis sont extrêmement touchantes. Elle fait preuve d'une grande force tout en restant fragile. Julien Sandrel a donné naissance à un personnage d’une justesse assez incroyable. A partir du moment où elle découvre le carnet des « merveilles » de Louis, elle devient encore plus attachante. Elle est prête à tout pour essayer de réveiller son fils, quitte pour cela à devoir se dépasser. Chaque défi relevé va ainsi lui permettre d’évoluer et de faire le point sur sa vie. Je me suis totalement laissée emporter par cette aventure. Même si certains des rêves de Louis semblent un peu improbables vu son jeune âge, j’étais vraiment curieuse de découvrir comment Thelma allait réussir ces épreuves. Certaines m’ont bien fait rire, d’autres m’ont touchées. Ce roman est un véritable condensé d’émotions.  

Même si ce roman est un peu surmédiatisé en ce moment, je l’ai adoré ! Il y a certes quelques petits défauts mais ils ne m’ont pas dérangé. Je pense d’ailleurs acheter La chambre des merveilles au format papier juste pour l’avoir sur mes étagères. Bref, si vous voulez être touchés par l’histoire de Thelma et Louis, foncez !

Ma Note : 4.5/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 avril 2018

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society - Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

 

Auteur : Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Editions : Bloomsbury Publishing
Pages : 256
Date de sortie : 7 juin 2010
Tome : unique
Prix : 8,50€
Public :  Tout public

 

 

 

9781408810262

Résumé :

It's 1946. The war is over, and Juliet Ashton has writer's block. But when she receives a letter from Dawsey Adams of Guernsey – a total stranger living halfway across the Channel, who has come across her name written in a second hand book – she enters into a correspondence with him, and in time with all the members of the extraordinary Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society.

Through their letters, the society tell Juliet about life on the island, their love of books – and the long shadow cast by their time living under German occupation. Drawn into their irresistible world, Juliet sets sail for the island, changing her life forever.

 

Mon Avis :

 

Ce livre dormait dans ma PAL depuis plus d’un an. C’est finalement grâce Axelle, du blog Allée des Embrum, et sa Lecture Commune de ce livre, que je l’ai commencé. Dès les premières pages, j’ai adoré le style de Mary Ann Shaffer (Annie Barrows, sa nièce, a retravaillé les textes et la cohérence du livre lorsque sa tante a eu des problèmes de santé). Cette idée de construire le livre uniquement à travers les échanges épistolaires m’a beaucoup plu. Je vais partie de ces personnes qui aiment envoyer et recevoir du courrier. J’ai donc immédiatement accroché au style du roman. J’avais l’impression que c’était à moi que Juliet, Dawsey et les membres du Cercle littéraire écrivaient. Ce style rend le lecteur beaucoup plus proche des personnages et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé.

 

De plus, l’histoire se déroule au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et Juliet Ashton s’intéresse aux histoires des habitants de l’île de Guernesey pendant l’Occupation allemande. J’ai trouvé les anecdotes des différents habitants très intéressantes. Elles permettent en effet de découvrir ce qu’était la vie sur cette petite île de la Manche pendant cette sombre période. Même si la plupart sont racontées avec humour, on sent bien que cette période a marqué les esprits des insulaires.

 

Les personnages sont tous très attachants mais je dois admettre avoir eu un petit faible pour la jeune Kitty. Cette petite fille est une vraie boule d’énergie qui apporte une bouffée d’air frais et de bonheur dans les vies des membres du Cercle littéraire. Grâce aux descriptions que Juliet en fait à ses amis, j’ai pu sans problèmes visualiser cette petite fille en train de courir pieds nus dans l’herbe.

 

J’ai tout simplement adoré cette lecture. Le style, les personnages, l’histoire, le contexte historique : tout m’a plu ! Je regrette presque de ne pas avoir lu ce livre plus tôt car j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour ce Cercle littéraire si particulier.

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur

 

 

20 avril 2018

Amours biodégradables - Gilles Peyroux

Auteur : Gilles Peyroux
Editions : Donnie Jeep Productions (autoédition)
Pages : 126
Date de sortie : 15 février 2017
Tome : unique
Prix : 7,90€
Public : Tout public

 

xcover-1467

Résumé :

Mark fantasme la fille idéale. Max fuit toutes relations sentimentales. Emmanuel peine à oublier son grand amour. Quant à Loïc, il découvre à peine les sensations que provoquent les premiers émois.
De son côté, Lise veut seulement être aimée, être heureuse.

Qu’ils recherchent la personne idéale ou pensent ne pas être faits pour les histoires d’amour, qu’ils n’arrivent pas à se remettre d’une récente rupture ou se déclarer à la personne aimée, les personnages de ce recueil vont se croiser, s’aimer, se manquer.

Amours biodégradables, ou dix nouvelles sur de jeunes adultes un peu paumés dans le grand chaos des sentiments...

Mon Avis :

Je tiens à remercier Gilles Peyroux qui m’a permis de découvrir son recueil gratuitement grâce à la plateforme Simplement.Pro.

Amours biodégradables est un recueil de courtes nouvelles mettant principalement en scène un groupe de trois amis qui se retrouvent confrontés aux méandres de l’amour. Je ne suis pas une grande adepte du format nouvelles mais ici, les différents textes sont liés. Les héros de chaque texte sont amis et cela permet de donner une unité au recueil, ce qui m’a bien plu. J’ai d’ailleurs plus perçu Amours biodégradables comme une grande nouvelle divisée en dix chapitres.

L’auteur parle de l’amour, ou plutôt devrais-je dire des amours, très simplement parfois même avec une pointe de cynisme. Nous sommes loin des grands élans amoureux de la littérature classique. C’est l’amour contemporain qui est au cœur du récit : premiers amours, ruptures amoureuses, coups d’un soir, quête de l’amour… L’histoire étant centrée sur un trio d’amis, le lecteur va donc avoir un point de vue presque exclusivement masculin sur l’amour. J’aurai bien aimé que le penchant féminin soit également abordé mais c’est un choix de l’auteur qui reste intéressant.

Par contre, je n’ai pas vraiment accroché aux trois personnages principaux. Je ne saurais pas trop dire pourquoi mais je les ai trouvés trop éloigné de ma façon de voir le monde et même parfois tout simplement détestables. Après, ce n’est que mon avis personnel et je suis sûre que certains lecteurs se retrouveront dans leurs actions ou dans leurs perceptions de l’amour.

Au final, Amours biodégradables est un recueil agréable à lire qui permet de découvrir une autre facette des histoires d’amour. C’était une lecture sympathique mais pas de coup de cœur pour moi.  

Ma Note : 3.5/5

18 avril 2018

Je serai toujours là pour toi - Andy Pierce

Auteur : Andy Pierce
Editions : Autoédition
Pages : 175
Date de sortie : 29 décembre 2017
Tome : unique
Prix : 11,60€
Public : Jeune adulte

 

cover-1223

Résumé :

« On déménage. À la fin du mois. »
Pour Rose, tout a commencé ce jour-là. Le choc, la colère, la révolte...
Le moment du départ. L'installation dans la nouvelle maison. Les promenades nostalgiques sur la falaise...

Rose, quinze ans, est intelligente et plutôt mignonne, mais ce n'est jamais simple de tout quitter, surtout quand on se retrouve dans une petite ville inhospitalière du nord de la France. Plutôt que de chercher à se faire des amis, elle sombre petit à petit dans la dépression...
De son côté, son père, qui est commissaire de police, s'enlise dans une enquête pour meurtre qui plonge toute la ville dans l'angoisse.

Un jour, Rose est agressée sur les quais. Dès lors, l'enquête va faire partie de sa vie. En s'y intéressant, elle va être amenée à remettre en question toutes ses certitudes... jusqu'au dénouement, qui vous laissera sans voix !

Un rebondissement à chaque chapitre, des personnages charismatiques, des secrets de famille, de belles histoires d'amour et d'amitié... Il y a de tout dans ce roman, qui s'adresse aussi bien aux grands adolescents qu'aux amateurs de suspense. Au-delà de l'intrigue policière et sentimentale, il interroge la relation entre les ados et leurs parents.

Et vous, jusqu'où seriez-vous prêt à aller par amour ?

Mon Avis :

Avant de vous parler de mon ressenti, je tiens à remercier Andy Pierce qui m’a accordé sa confiance en me permettant de découvrir son roman gratuitement grâce à la plateforme Simplement.pro.

Moi qui lit peu de romans policiers, je les enchaîne ce mois-ci ! Après Au cinquième étage de la faculté de droit de Christos Markogiannakis, je suis partie mener l’enquêter dans le Nord aux côtés de Rose. La vie de cette jeune fille de 15 ans change du tout au tout le jour où ses parents lui annoncent qu’ils vont déménager loin de sa Camargue adorée pour s’installer à Escarpeville. Son père, qui travaille au sein de la police, y est muté afin de résoudre un meurtre sordide et sa famille doit tout quitter. Pour Rose, c’est l’horreur et elle va peu à peu sombrer dans la déprime. Pourtant, après avoir été agressée sur les docks, elle va sortir de sa dépression et s’intéresser de plus près à l’enquête de son père.

Rose est un personnage que je n’ai pas vraiment apprécié. Je l’ai trouvé très égoïste (surtout au début) et parfois même carrément insupportable. Elle a un côté « ado rebelle » qui m’a tout simplement agacée. Comme elle est au cœur de l’intrigue, autant vous dire que j’ai souvent soupiré d’exaspération face à son comportement. Malgré une narration à la troisième personne, c'est elle que nous suivons. Comme les adultes sont désignés par Monsieur ou Madame, cela créé une véritable distance entre le monde des adultes et celui des adolescents.

Je n’ai pas non plus accroché à l’enquête. Elle presque exclusivement mené par Rose et ses amis, chose peu crédible, il faut bien l’admettre. L’intrigue est pourtant bonne : un policier, sa femme et leurs deux enfants sont retrouvés assassinés dans leur maison. Personnellement, j’aurais préféré suivre l’enquête du commissaire Moreau, le père de Rose. Ici, l’enquête se perd un peu au milieu des premiers amours adolescents. C'est dommage, surtout que les révélations finales sur le meurtrier et ses motivations sont vraiment surprenantes (mais elles manquent un peu de réalisme).

Par contre, il faut bien admettre qu’Andy Pierce écrit bien. Son style est très simple sans pour autant être fade. Les descriptions des paysages du Nord sont parlant, l’action est bien décrite. Bref, ça se lit tout seul.

Au final, Je serai là pour toi est un roman policier qui ne m’a pas totalement convaincue mais qui, je pense, saura plaire à un public plus jeune. C’est en tout cas un bon premier roman.

Ma Note : 3/5

Posté par Celeb_Angel à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 avril 2018

Au cinquième étage de la faculté de droit - Christos Markogiannakis

Auteur : Christos Markogiannakis
Editions : Albin Michel
Pages : 288
Date de sortie : 28 mars 2018
Tome : unique
Prix : 19,99€
Public : Tout Public

 

couverture

Résumé :

Cinquième étage de la faculté de droit d’Athènes, section de criminologie. Anghélos Kondylis, doctorant en criminologie, découvre le corps sans vie de la professeur Irini Siomou… avant d’être tué à son tour.


Chargé d’enquêter sur ce double meurtre, Christophoros Markou, jeune capitaine fraîchement diplômé, entre dans l’univers secret de l’Université : un effrayant dédale où s’entrelacent ambitions professionnelles, compromissions, lâchetés et vanités. Markou trouvera-t-il la lumière ?

Puisant dans sa propre expérience, Christos Markogiannakis, diplômé de criminologie et de droit, auteur d’un essai remarqué, Scènes de crime au Louvre, signe un brillant premier polar qui dévoile la personnalité atypique du capitaine Markou, empêcheur de tourner en rond dans une Grèce au bord du chaos.

Mon Avis :

Du 6 au 8 avril dernier se tenait le salon Quais du Polar à Lyon. Même si je ne lis quasiment jamais de romans policiers et encore plus rarement des thrillers, c’est un rendez-vous que j’attendais avec impatience. J’y suis allée avec Faith du blog Faith in Words. C’est en me promenant dans les allées du salon que j’ai fini par craquer par ce titre. Un auteur souriant et un résumé alléchant ont suffi pour me convaincre.

Au cinquième étage de la faculté de droit nous emmène dans un milieu un peu méconnu : le département de criminologie de la faculté de droit d’Athènes. Un matin, deux cadavres y sont découverts et c’est le jeune capitaine de police Christophoros Markou qui va mener l’enquête dans ses lieux qu’il a lui-même fréquenté lorsqu’il préparait son master.

Dès les premières pages, j’ai été embarquée. Ce double meurtre m’a intriguée et je voulais à tout prix savoir pourquoi ces deux personnes avaient été tuées et surtout par qui. Je me suis d’ailleurs amusée à essayer d’identifier le coupable avant que son identité ne soit révélée. J’ai analysé chaque élément, décortiqué chaque parole. J’ai d’ailleurs pris beaucoup de plaisir à mener ma petite enquête. Même si j’avais deviné qui était l’auteur de ce double meurtre, je n’ai pas vu venir les révélations finales sur ses motivations. J’ai dévoré les cinquante dernières pages presque en retenant mon souffle. Digne d’un bon Agatha Christie !  

L’histoire en elle-même est très bien construite. Nous suivons l’avancée de l’enquête du capitaine Markou sans avoir de temps mort. Le gros plus pour moi, c’est que cette enquête est réaliste. Par exemple, les transcriptions des échanges téléphoniques ne tombent pas tout cuit dans le bec de l’enquêteur. Comme dans la vraie vie, il va devoir attendre quelques jours avant de pouvoir les consulter. De même, il va lui falloir rencontrer chacun des suspects a plusieurs reprises pour obtenir toutes les informations nécessaires. Ce sont certes des petits éléments mais ils permettent d’ancrer ce récit dans la réalité. On sent vraiment que l’auteur sait de quoi il parle et ça fait du bien.

Si vous avez envie de passer un très bon moment de lecture et de vous prendre pour Hercule Poirot, je ne peux que vous recommander de découvrir Au cinquième étage de la fac de droit. Personnellement, j’ai tout simplement eu un coup de cœur pour ce roman. J’ai beaucoup aimé le personnage de Christophoros Markou et j’espère sincèrement que la suite de ses aventures seront traduites en français car je ne sais pas lire le grec (et ce n’est pas faute d’avoir essayé de déchiffrer mon édition grecque d’Harry Potter !). En tout cas, une chose est sûre : Christos Markogiannakis est un auteur dont je vais suivre le travail avec grand plaisir.

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

14 avril 2018

Ceux qui restent - Josep Busquet & Alex Xöul

Scénario : Josep Busquet
Dessin : Alex Xöul
Editions :
Delcourt
Pages : 128
Tome : unique
Prix : 19,99€
Date de sortie :
21 mars 2018
Public : Tout Public

853c677b4523cb04dcfcb771bb7ac09b

 

Résumé :

Un soir, le jeune Ben part sauver un royaume magique d’un terrible danger, de la même manière que Wendy et ses frères suivirent Peter Pan. Mais ce qui ressemble à un rêve d’enfant se transforme en cauchemar pour ses parents.

Ben a disparu. Ses parents préviennent la police mais personne ne peut imaginer la réalité : leur enfant affronte mille dangers dans son royaume imaginaire. Mais un jour, il revient. Parents, police et psys pensent que Ben nie la réalité de ce qu’il a vécu. Avant de disparaître à nouveau. Seule une association regroupant des parents qui vivent les mêmes turpitudes pourra sans doute leur venir en aide…

Mon avis :

Lorsque je me suis rendue dans la librairie spécialisée dans les bande-dessinées pour découvrir la sélection des 48h de la BD, j’en ai profité pour faire un tour et découvrir les nouveautés du genre. J’ai tout de suite été attirée par la couverture de Ceux qui restent. J’ai jeté un petit coup d’œil au résumé et feuilleté quelques pages qui ont achevés de me convaincre.

Ceux qui restent abordent un thème classique, un enfant part en pleine nuit sauver un royaume magique, mais à travers un autre point de vue : celui des parents qui découvrent l’absence de leur enfant et attendent son retour. Lorsque Ben part à l’aventure, ses parents se retrouvent déboussolés et vont tout faire pour le retrouver. Ce point de vue est très intéressant car nous connaissons tous l’histoire de Wendy qui part au Pays Imaginaire mais pas celle de Mr et Mrs. Darling.

J’ai beaucoup cette bande-dessinée qui nous fait vivre la terrible attente des parents. Ce n’est pas une histoire toute rose. Au contraire, Ceux qui restent met en avant les côtés sombres de notre société. Beaucoup d’émotions sont au rendez-vous.

Au final, je trouve que ce titre est une sorte d’OVNI littéraire (ou devrais-je dire un OLNI : Objet Littéraire Non Identifié ?). Je n’avais jamais rien lu de tel. C’était une belle découverte et je suis contente de pouvoir compter cette BD sur mes étagères.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 avril 2018

Les enfants de la Résistance, tome 1 : Premières actions - Vincent Dugomier & Benoit Ers

Scénario : Vincent Dugomier
Dessin :
Benoit Ers
Editions :
Le Lombard
Pages :
56
Tome :
1
Prix :
10,95€
Date de sortie :
7 mai 2015
Public :
A partir de 9 ans

enfants-resistance-tome-1-premieres-actions

 

Résumé :

Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

Mon avis :

Cette année, j’ai découvert l’opération Les 48h de la BD qui proposait une sélection de BD et mangas à 2€ pendant deux jours. J’achète peu de BD en raison de leurs prix élevés. J’étais donc très curieuse de découvrir les titres BD faisant partie de l’opération. Les enfants de la Résistance faisait partie de ma liste de titres qui me font envie depuis un petit moment maintenant. J’étais donc ravie de pouvoir découvrir le premier tome de cette série grâce aux 48h de la BD.

Cette BD nous fait découvrir, à travers le regard de trois enfants de 13 ans, la vie d’un petit village français pendant l’Occupation. Malgré leurs jeunes âges, ils refusent de se laisser faire et vont, à leur manière, entrer en Résistance. D’un point de vue du scénario, ce n’est donc pas quelque chose d’innovant. La vision de la Seconde Guerre Mondiale par des enfants est un sujet qui a déjà été traité et ce sur des supports variés. Je pense notamment au roman et son adaptation en bande-dessinées La Guerre de Catherine de Julia Billet ou encore à la série animée Les grandes grandes vacances. Et pourtant j’ai tout de suite accroché à cette histoire. François, Eusèbe et Lisa sont des enfants très courageux qui vont tout faire pour mettre des bâtons dans les roues des allemands et ce malgré tous les dangers auxquels ils se retrouvent à faire face.  

Même si le thème de cette bande-dessinée est assez dur, les dessins de Benoit Ers apportent une touche de douceur à l’ensemble. Cela donne au final une BD très facile d’accès et qui peut servir de support complémentaire pour les cours d’histoire et ce dès le CM2.

Ce premier tome a su m’emporter et je compte bien lire la suite très prochainement (4 tomes sont disponibles pour le moment). Si vous aimez les ouvrages apportant la Seconde Guerre Mondiale, je ne peux que vous recommander Les enfants de la Résistance.

Ma Note : 4.5/5

11 avril 2018

Les frères O'Neil, tome 1 : La danse hésitante des flocons de neige - Sarah Morgan

Auteur : Sarah Morgan
Editions : Harlequin - collection &H
Pages : 480
Date de sortie : 26 octobre 2016
Tome : 1
Prix : 8,30€
Public : Adulte

 

9782280360364

Résumé :

Noël, les guirlandes qui scintillent à vous en faire mal au crâne et le vent d’hystérie qui s’abat sur Manhattan... Pour Kayla Green, c’est tout simplement l’horreur. Alors, quand elle est embauchée par Jackson O’Neil pour redorer l’image de sa station de sports d’hiver de luxe, c’est comme un petit miracle : l’occasion de fuir la ville et de se noyer dans le travail. Enfin, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à sa rencontre avec Jackson O’Neil et son encombrante famille… Les O’Neil sont bruyants, attentionnés, charmants. Bref… la famille qu’elle n’a jamais eue. Et quant à Jackson, sa voix grave et son sourire assuré, il approche un peu trop de la perfection pour ne pas être dangereux pour le cœur de glace qu’elle s’est si difficilement façonné.

Mon Avis :

Après avoir enchaîné les bonnes lectures à la fin du mois de mars, j’ai traversé une petite panne de lecture. Je n’arrivais pas à entrer dans mes différentes lectures. Je me suis donc rabattue sur une valeur sûre : une romance doudou offerte par mon amie Hakutchi. A chaque fois qu’elle m’offre un livre, je sais que je vais l’adorer. J’étais donc sûre de venir à bout de ma panne de lecture avec ce livre.

Dès les premières pages, j’ai su que cette histoire allait me plaire. Même si nous avons presque le même âge, Kayla ne me ressemble en rien. Elle ne vit que pour son travail au sein du boîte spécialisée dans la communication, sa vie de famille n’est pas toute rose et elle déteste Noël. Pourtant, je l’ai tout de suite trouvée sympathique. C’est un personnage très attachant dont l’histoire m’a beaucoup touchée. Lorsqu’elle accepte de partir en voyage d’affaire à Snow Crystal pour voler au secours du beau Jackson O’Neil, elle ne se doute pas un seul instant de tout ce qu’elle va découvrir. On la voit vraiment évoluer au fil des pages et c’est très agréable.

J’ai adoré Jackson même si son côté un peu borné m’a parfois fatiguée. Il est bien plus complexe qu’il ne parait au premier abord. Son envie de sauver la station de ski familiale met une énorme pression sur ses épaules. Derrière sa carapace se cache en réalité un homme au grand cœur. Avec Kayla il forme un beau couple qui m'a fait vivre de belles émotions.

La danse hésitante des flocons de neige est vraiment une belle romance qui met des étoiles dans les yeux. J’ai hâte de lire les deux autres tomes de cette série.

Ma Note : 5/5

08 avril 2018

Iliot, tome 2 : Le Matava - Baptiste Piriou

Auteur : Baptiste Piriou
Editions : Boz’Dodor
Pages : 288
Date de sortie : 4 décembre 2017
Tome : 2
Prix : 16€
Public : Jeune adulte

 

624205016

Résumé :

Le pays des ténèbres n'a jamais aussi bien porté son nom. Les Stosym ont décidé de frapper un grand coup en anéantissant la ville fortifiée d'Hautus.

C'est à Iliot, devenu roi, de faire face. Mais arrivera-t-il, malgré son inexpérience, à gérer ces menaces ? Les Grands Magiciens tiendront-ils leur promesse ? Et pourquoi Rose, reine mère du royaume, semble-t-elle s'opposer à son fils ?

Mon Avis :

Je tiens à remercier Baptiste Piriou de m’avoir permis de découvrir la suite des aventures d’Iliot. Si vous voulez découvrir mon avis sur le premier tome de cette trilogie, je vous invite à faire un petit tour sur ma chronique.

En règle générale quand je lis une série, j’aime bien laisser passer un petit peu de temps entre deux tomes. Habituellement il se passe au moins deux ou trois mois entre les deux. Ici, j’avais tellement envie de voir comment Iliot allait gérer le Pays des Ténèbres que j’ai presque enchaîné les deux tomes.

Nous retrouvons Iliot presque directement là où nous l’avions laissé à la fin du premier tome. Iliot est devenu roi et se retrouve à devoir gérer un Pays des Ténèbres menacé par les Stosyms. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé en apprendre plus sur ce peuple : ses origines, ses motivations.  Ils sont beaucoup plus présents que dans le premier tome et cela créé une ambiance dramatique. Le ton de ce roman est donc beaucoup plus sombre et ce n’est pas pour me déplaire. Bien au contraire !

J’avais bien aimé le premier tome mais là, j’ai frôlé le coup de cœur. Tous les personnages évoluent. Iliot se retrouve, malgré son jeune âge, à diriger un royaume dont il ignorait tout il y a encore quelques mois. Pourtant, sa mère le tient volontairement à l’écart des décisions importantes. Rose est donc encore plus mystérieuse et cela laisse présager une suite haute en révélations. D’ailleurs, des révélations il y en a beaucoup. J’ai vite senti venir une des principales révélations mais cela ne m’a pas dérangée.

J’ai l’impression que mon avis est un peu décousu mais si vous ne devez retenir qu’une chose sur cette lecture ce serait : Le Matava est un deuxième tome riche en actions, en révélations et qui est beaucoup plus sombre que le premier. Il me tarde désormais de découvrir le troisième et dernier volet des aventures d’Iliot. Mais pour cela il va falloir patienter car il n’est pas encore sorti.

 

EDIT : En fait le troisième livre ne sera pas le dernier. Lorsque Baptiste Piriou me l'a précisé, cela m'a encore plus donné envie de découvrir la suite des aventures d'Iliot.

Ma Note : 4/5

Posté par Celeb_Angel à 11:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,