Auteur : Andoryss
Editions : Editions Lynks
Pages : 280
Date de sortie : 16 mai 2018
Tome : 1
Prix : 15,90 €
Genres : Fantastique, Jeunesse

Le Passageur 1

 

 

Résumé :

Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu’à ce qu’elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c’est qu’il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s’en libérer, Matéo n’a d’autre choix que de rejoindre l’âme dans son époque d’origine afin d’y apaiser sa mort. Mais alors qu’il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile…

 

Mon Avis :

Avant toute chose, je souhaiterais prendre quelques instants pour vous inviter à admirer la beauté de ce livre. Regardez cette belle couverture, sentez sous vos doigts les reliefs du papier… J’en conviens, à travers un écran, vous allez avoir du mal. Enfin, je pense que vous l’avez compris, j’adore cette couverture ! Je me suis d’ailleurs amusée à la récréer à ma sauce.

 

Le Passageur 2

 

Bon, et si on passait au contenu du livre ? Je pense que c’est pour ça que vous êtes là, non ?

Alors, commençons par le commencement. Le personnage principal de cette série est un lycéen. Oui, un. Pour une fois, nous sommes en présence d’un héros masculin. Vu la prédominance de la gente féminine dans la littérature Young Adult, ça fait du bien de changer un peu de point de vue. Deuxième point qui m’a plu : Matéo appartient à la communauté Rom. Certes, il est sédentarisé mais cela permet néanmoins à l’autrice de mettre en lumière les préjugés que subissent les gens du voyage, les croyances propres à cette population mais aussi les tensions qui existent entre les Roms sédentarisés et les Roms itinérants. Ce ne sont pas des thèmes fréquemment traités dans la littérature (et encore moins dans la littérature jeunesse !), ça change !

Passons maintenant à l’intrigue. Au début du roman Matéo découvre qu’il a hérité du don de sa mère, décédée quelques années plus tôt. Il est un Passageur. Son rôle ? Aider les esprits à trouver le repos éternel. Pour ce faire, il va faire des sortes de « voyage dans le temps » et se rendre à l’époque d’origine de l’esprit. Dans ce tome, Matéo se rend donc à Paris, en plein cœur de la Commune. C’est une période sombre, violente et l’autrice parvient à bien retranscrire l’horreur de l’époque.

Franchement, j’ai passé un super moment en compagnie de Matéo. Ce roman est vraiment original, porté par des chapitres bien rythmés et des personnages attachants. Je l’ai dévoré presque sans m’en rendre compte.

Un grand merci aux éditions Lynks qui m’ont envoyé ce livre.

 

Ma Note : 4,5/5