Auteur : Jessica Cymerman
Editions : Charleston
Pages : 192
Date de sortie : 9 mai 2017
Tome : unique
Prix : 17€
Public : Tout Public

 

Celui-dapres_c1-384x600

Résumé :

Jean et Anna, c'est le couple que tout le monde envie. Jeunes, beaux, follement amoureux, tout leur réussit. Le mariage est prévu, la route est tracée.

Mais Jean meurt dans un accident. La vie de la jeune femme s'effondre. Les mois passent, le deuil se fait, petit à petit. Alors Anna décide qu'il faut qu'elle aille de l'avant. Et elle veut trouver l'homme parfait.

Mais l'homme parfait, c'était Jean, et Jean, elle l'a perdu. Alors elle se met en tête de trouver son parfait sosie. Et quand elle rencontre Frédéric, sa vie va changer…


Mon Avis :

Malgré sa faible moyenne sur LivrAddict (12/20 pour 29 notes), j’ai eu envie de donner sa chance à ce roman dont la couverture m’attirait. Comme je ne lis (presque) jamais les résumés, je me laisse facilement attirer par les belles couvertures. Ici, j’aurais mieux fait de me fier aux avis laissés sur LivrAddict et passer mon chemin car je n’ai pas du tout apprécié ma lecture. Bien qu’il soit très court, j’ai envisagé de l’abandonner à plusieurs reprises mais j’ai quand même réussi à le finir.

Pourtant, la première partie du roman n’est pas si terrible que ça. Nous y découvrons la belle histoire d’Anna et de Jean. Ils sont heureux, amoureux et sont sur le point de se marier. Cette partie du roman est vraiment chou malgré de très nombreux clichés qui m’ont fait lever les yeux au ciel de nombreuses fois. Malheureusement, dès la mort de Jean, tout le roman s’écroule. (Je ne vous dévoile rien en vous disant que Jean meurt, c’est dans le résumé.)

Déjà, parlons un peu de la mort de Jean. Elle est complètement irréaliste et même carrément débile ! Rien que ça, ça a suffi à m’énerver. Mais où est-ce que Jessica Cymerman est allée chercher une façon de mourir aussi nulle ? Je sais qu’il y a plein de façons débiles de mourir mais là ce n’est franchement pas crédible. C’est à partir de ce moment que j’ai perdu tout intérêt pour ce roman.

Car la suite n’est pas mieux. J’irais même plus loin : elle est même pire. Ok, chacun gère son deuil à sa façon, mais Anna le fait d’une manière carrément malsaine. Puisque Jean n’est plus, elle décide de chercher son sosie parfait avec vivre ce qu’aurait dû être sa vie. Pour ça, tous les moyens sont bons : sites de rencontre, coup d’un soir, escort… Bref, c’est du grand n’importe quoi ! A mes yeux, Anna est un personnage carrément dérangé qui mériterait d’aller en hôpital psychiatrique.

Bref, je crois que je vais arrêter de descendre ce roman que j’ai tout simplement détesté. D’habitude j’arrive toujours à trouver un ou deux points positifs pour nuancer mon avis mais là, sur ma petite fiche qui m’aide à préparer mes chroniques, ma colonne des points positifs est vide alors que celle des points négatifs déborde. Je suis vraiment très déçue de cette lecture et je vous recommande donc de passer votre chemin (sauf si vous voulez vous faire votre propre avis).

Ma Note : 1/5