Auteur : Nicola Yoon
Editions : Penguin Random House
Pages : 384
Date de sortie : 1er novembre 2016
Tome : unique
Prix : 10,30€
Public : Young Adult

 

9780552574242

Résumé :

Natasha: I'm a girl who believes in science and facts. Not fate. Not destiny. Or dreams that will never come true. I'm definitely not the kind of girl who meets a cute boy on a crowded New York City street and falls in love with him. Not when my family is twelve hours away from being deported to Jamaica. Falling in love with him won't be my story.

Daniel: I've always been the good son, the good student, living up to my parents' high expectations. Never the poet. Or the dreamer. But when I see her, I forget about all that. Something about Natasha makes me think that fate has something much more extraordinary in store-for both of us.

The Universe: Every moment in our lives has brought us to this single moment. A million futures lie before us. Which one will come true?

Mon Avis :

Alors que le tournage du film s’est achevé il y a peu, j’ai eu envie de découvrir le roman de Nicola Yoon pour savoir si j’irais voir le film lors de sa sortie ou non. J’ai profité de mes vacances aux Pays de Galles pour le lire et j’ai frôlé le coup de cœur. Laissez-moi vous expliquer pourquoi en quelques points.

Commençons par le positif. Tout d’abord, ce roman aborde un thème dont on ne parle pas assez dans la littérature (et encore moins dans la littérature jeunesse) : la place des enfants d’immigrés clandestins.

Natasha est arrivée au Etats-Unis lorsqu’elle n’avait pas tout à fait dix ans. De son enfance en Jamaïque, elle n’en a que quelques souvenirs. Elle est heureuse aux Etats-Unis et elle a plein de projets pour l’avenir. Malheureusement, son monde s’écroule lorsque son père se fait arrêter pour conduite en état d’ébriété (enfin, je crois, je l’ai lu il y a plus d’un mois et les petits détails ne sont plus aussi clairs que lors de ma lecture). C’est alors le début de la descente aux enfers pour Natasha : sa famille doit quitter les USA pour rentrer en Jamaïque. Au début du roman, Natasha n’a plus que 24h avant son expulsion et elle est bien décidée à trouver une faille dans le système pour continuer à vivre son rêve américain.

J’ai vraiment trouvé très intéressant de mettre en avant ces questions liées à l’immigration à travers le regard d’une jeune fille qui est confrontée à cette situation. Je crois bien que c’est ce que j’ai le plus aimé dans ce roman. Et pourtant, j’ai aimé beaucoup de choses !

Nicola Yoon ne s’est pas contentée de raconter l’histoire du point de vue de Natasha. Elle utilise de nombreux points de vues pour nous montrer les différents chemins qui se croisent et l’influence que nos actions peuvent avoir sur les gens qui nous entoure. Ainsi, nous suivons tour à tour les deux héros, Natasha et Daniel,  mais aussi le père de Natasha, l’agent de sécurité de l’office de l’immigration (je ne suis pas sûre que ce soit le bon terme en français), le conducteur du métro que va emprunter Daniel, une serveuse … Certains chapitres abordent même l’importance des cheveux dans la culture afro-américaine ! J’ai adoré cette diversité qui permet de voir l’histoire évoluer sous toutes les coutures.

Enfin, même s’il y a quelques clichés typiques des romans Young Adult (et c’est le seul point négatif que j’ai relevé lors de ma lecture !), j’ai trouvé l’histoire entre Natasha et Daniel toute mignonne. Tout va assez vite, le roman se déroulant sur 24h, mais leur romance est vraiment bien amenée. Ils vont apprendre à se connaître et partager une journée dont ils se souviendront toujours, quoique le destin leur réserve.

D’ailleurs, sans entrer dans les détails, j’ai trouvé la fin du roman bien pensée. Nicola Yoon s’est affranchie des codes du romans Young Adult et nous donne une fin ouverte que j’ai trouvé parfaite.

Bref, vous l’avez compris, je ne peux que vous recommander ce roman. Pour ma part, je sais déjà que je vais attendre la sortie du film avec impatience (le 17 mai 2019 aux USA).

Ma Note : 4,5/5