Auteur : Laini Taylor
Editions : Hodder & Stoughton
Pages : 560
Date de sortie : 8 mars 2018 (réédition)
Tome : 1
Prix : 10,80€
Public : Jeune Adulte

isbn9781444788952

Résumé :

The dream chooses the dreamer.

Since he was five years old, Lazlo Strange has been obsessed with the mythic lost city of Weep, but it would take someone bolder than he to go in search of it. Then a stunning opportunity presents itself - in the person of a hero called the Godslayer and a band of legendary warriors, and he has to seize his chance or lose his dream forever.

What happened in Weep to cut it off from the world ? What did the Godslayer slay that went by the name of god ? And what is the mysterious problem he now seeks help in solving ?

The answers await in Weep, but so do many more mysteries - including the blue-skinned goddess who visits Lazlo's dreams . . .

 

Mon Avis :

Comment vous expliquer à quel point j’ai aimé cette lecture ? Commençons par le commencement. Peu après sa sortie VO, en septembre 2016, j’ai vu ce titre partout sur la blogosphère anglophone. Il me tentait énormément mais je m’étais retenue et je n’avais pas craqué. En avril, Strange the dreamer est sorti en français sous le titre Le faiseur de rêves et j’ai eu terriblement envie de le lire. Coup de chance, il avait depuis rejoint ma PAL numérique. Dès les premières pages, j’ai été embarquée par l’univers merveilleux de Laini Taylor. Elle jongle avec les mots et décrit avec tellement de justesse ce qui se passe que j’avais l’impression d’être aux côtés de Lazlo. Laini Taylor a vraiment su créer un univers riche et mystérieux. Un vrai régal à lire !

Passons aux deux personnages principaux : Lazlo et Sarai. Lazlo, orphelin ayant grandi dans un monastère, va avoir l’opportunité de rejoindre une délégation d’habitants de Weep, la ville mystérieuse qui l’obsède. Sans le moindre regard en arrière, il va partir sur les routes et faire de nombreuses découvertes. Lazlo est un personnage très attachant. Il porte un regard émerveillé sur tout ce qui l’entoure et j’ai adoré découvrir le monde dans lequel il vit à travers ses yeux. J’avais des étoiles dans les yeux en imaginant ce que Lazlo traversait. Sarai, quant à elle, mène une vie de recluse au sein de sa citadelle. Elle ne connaît le monde extérieur que par le biais de ses papillons de nuit. Je ne vais pas trop m’attarder sur elle de peur de trop vous en dévoiler. Sachez seulement que c’est un personnage complexe qui permet d’avoir un autre point de vue sur les évènements qui se déroulent sous nos yeux. Elle est tiraillée entre ses croyances et ses envies. Malgré tout ce qu’elle a vécu, elle garde l’espoir d’une vie meilleure. J’ai vraiment trouvé que Lazlo et elle étaient des personnages bien construits, avec beaucoup de reliefs. Je me suis vite attachée à eux et j’ai eu beaucoup de mal à refermer mon livre.

Au niveau du rythme, les deux premières parties (soit environ 1/3 du roman) sont assez lentes. Elles permettent de découvrir les personnages, l’univers et de mettre progressivement en place les évènements à venir. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Bien au contraire ! Toutes les informations apportées par Laini Taylor nous permettent de bien comprendre pourquoi les choses sont quelles sont. J’ai adoré pouvoir découvrir la richesse du monde qu’elle a imaginé. Les deux dernières parties sont un peu plus dynamique jusqu’à arriver à une fin incroyable que je n’ai pas vraiment vu venir. J’ai fini ma lecture bouche bée. Je vais avoir du mal à tenir jusqu’à la sortie du deuxième tome en VO qui est prévue pour cet automne.

Si vous avez lu jusqu’ici je pense que ce que je vais vous dire ne va pas vous surprendre : j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce titre. A tel point qu’arrivée au milieu de ma lecture, je l’ai acheté en format papier pour pouvoir le finir en sentant le papier sous mes doigts. Pour le moment, Strange the dreamer est, de loin, ma lecture préférée de 2018.

Si vous avez envie de découvrir une histoire bien construite, un univers riche, des personnages passionnants et une plume magnifique : foncez, vous ne le regretterez pas.

(Bon, pour quelqu'un qui ne savait trop comment vous parler de titre, je crois que je ne m'en suis pas trop mal sortie !)

Ma Note : 5/5 + énorme coup de cœur