Auteur : Rosanne Bittner
Editions : Archipoche
Pages : 384
Date de sortie : 7 mars 2018
Tome : unique
Prix : 7,80€
Public : Tout Public

 

9782377351268FS

Résumé :

Mars 1845. La jeune Anna Brannigan embarque, en compagnie d’un groupe de missionnaires mormons, pour le Nouveau Monde où elle rêve de commencer une nouvelle vie, loin de l’Écosse et de ses fumées d’usine. Elle ne gagnera pas, comme sa mère, son existence dans une filature de Glasgow !


Un an plus tard, sur la terre d’Amérique, elle remarque un homme dont le visage ne lui est pas inconnu : Charles Mitchell… N’est-ce pas ce garçon qui lui avait fait la cour lors de la remontée du fleuve en bateau à roues ? Leur entente est immédiate, et Anna pourrait croire qu’elle a enfin trouvé le bonheur… mais Charles doit rejoindre les rangs de l’armée américaine, car la guerre vient d’éclater avec le Mexique. Sans savoir s’il en reviendra vivant, il promet à Anna de l’épouser dès son retour.


Les semaines passent, et les lettres d’Anna restent sans réponse. Bientôt, la jeune femme découvre qu’elle attend un enfant…

Mon Avis :

J’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman grâce à un partenariat avec la maison d’édition Archipoche. Je tiens donc à les remercier de m’avoir accordé leur confiance.

J’aime beaucoup les romances historiques car elles permettent souvent de mettre en lumière différentes périodes historiques. Ici, Rosanne Bittner s’est penchée sur les conditions de vie des mormons au XIXème siècle. Anna Brannigan n’a que 16 ans lorsqu’elle arrive aux Etats-Unis. Sa mère venant de mourir, elle va être prise en charge par une famille de mormons qui va partir à la recherche d’une terre sûre où s’installer en compagnie d’un groupe de missionnaires. J’ai vraiment bien aimé découvrir la vie des pionniers qui ont tout quitté pour traverser les Etats-Unis. Entre les maladies, les dures conditions de voyage et les préjugés des autres populations, les mormons n’ont clairement pas eu une vie facile. Rosanne Bittner a su me donner l’impression de voyager à leurs côtés et d’être moi-même confrontée aux difficultés qu’ils ont endurés. Le personnage d’Anna a d’ailleurs été inspiré par une personne réelle qui a elle-même traversé les Etats-Unis. J’ai juste trouvé dommage que l’auteur n’explique pas davantage qui était cette personne.

La romance en elle-même est finalement peu présente. Les routes d’Anna et de Charles ne vont se croiser que quelques fois tout au long du roman. Pourtant, Anna n’oubliera jamais Charles. J’ai apprécié que leur histoire ne soit pas omniprésente car je suis plus intéressée par l’aspect historique que par la romance dans les romances historiques. Je sais, c’est un peu paradoxal mais que voulez-vous, je suis bizarre !

Une passion nommée Anna est un roman que j’ai bien aimé et qui m’a permis d’en apprendre plus sur la traversée des Etats-Unis par les pionniers du XIXème siècle. Si vous aimez les romances historiques, je pense que vous allez l’apprécier.

Ma Note : 4/5