Auteur : Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Editions : Bloomsbury Publishing
Pages : 256
Date de sortie : 7 juin 2010
Tome : unique
Prix : 8,50€
Public :  Tout public

 

 

 

9781408810262

Résumé :

It's 1946. The war is over, and Juliet Ashton has writer's block. But when she receives a letter from Dawsey Adams of Guernsey – a total stranger living halfway across the Channel, who has come across her name written in a second hand book – she enters into a correspondence with him, and in time with all the members of the extraordinary Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society.

Through their letters, the society tell Juliet about life on the island, their love of books – and the long shadow cast by their time living under German occupation. Drawn into their irresistible world, Juliet sets sail for the island, changing her life forever.

 

Mon Avis :

 

Ce livre dormait dans ma PAL depuis plus d’un an. C’est finalement grâce Axelle, du blog Allée des Embrum, et sa Lecture Commune de ce livre, que je l’ai commencé. Dès les premières pages, j’ai adoré le style de Mary Ann Shaffer (Annie Barrows, sa nièce, a retravaillé les textes et la cohérence du livre lorsque sa tante a eu des problèmes de santé). Cette idée de construire le livre uniquement à travers les échanges épistolaires m’a beaucoup plu. Je vais partie de ces personnes qui aiment envoyer et recevoir du courrier. J’ai donc immédiatement accroché au style du roman. J’avais l’impression que c’était à moi que Juliet, Dawsey et les membres du Cercle littéraire écrivaient. Ce style rend le lecteur beaucoup plus proche des personnages et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé.

 

De plus, l’histoire se déroule au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et Juliet Ashton s’intéresse aux histoires des habitants de l’île de Guernesey pendant l’Occupation allemande. J’ai trouvé les anecdotes des différents habitants très intéressantes. Elles permettent en effet de découvrir ce qu’était la vie sur cette petite île de la Manche pendant cette sombre période. Même si la plupart sont racontées avec humour, on sent bien que cette période a marqué les esprits des insulaires.

 

Les personnages sont tous très attachants mais je dois admettre avoir eu un petit faible pour la jeune Kitty. Cette petite fille est une vraie boule d’énergie qui apporte une bouffée d’air frais et de bonheur dans les vies des membres du Cercle littéraire. Grâce aux descriptions que Juliet en fait à ses amis, j’ai pu sans problèmes visualiser cette petite fille en train de courir pieds nus dans l’herbe.

 

J’ai tout simplement adoré cette lecture. Le style, les personnages, l’histoire, le contexte historique : tout m’a plu ! Je regrette presque de ne pas avoir lu ce livre plus tôt car j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour ce Cercle littéraire si particulier.

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur