la lecture en VO

 

Cela fait un moment maintenant que j’ai envie de vous parler de la lecture en VO sans trop savoir comment m’y prendre. Si vous lisez le blog depuis un petit moment, vous avez sûrement remarqué qu’il n’est pas rare que je lise des livres en anglais. Mes lectures prennent de plus en plus de place sur mes étagères depuis quelques années. Je me suis donc dit que mon expérience pourrait vous être utile et, qui sait, qu’elle pourrait peut-être vous donner envie de vous lancer dans la lecture en anglais.

 

Comment je me suis lancée dans la lecture en anglais

 

Ma toute première expérience de lecture en langue anglaise pour le plaisir (on oublie les cours de langues) remonte à la fin de ma 3ème. Nous sommes en 2003.  Cela faisait environ deux ans que j’avais découvert Harry Potter et j’avais très envie de redécouvrir le premier tome en anglais. Je l’ai donc acheté et je me suis lancée dans la lecture, pleine de bonne volonté. Armée d’un dictionnaire et d’un petit carnet, j’ai noté consciencieusement tous les mots que je ne connaissais pas. A l’issue du deuxième chapitre, j’ai abandonné ma lecture. Entre tout le vocabulaire qui m’était inconnu et les mots inventés par J.K. Rowling, j’étais complètement perdue.

Après cette expérience ratée, il m’a fallu du temps pour réessayer de lire en anglais. Quatre ans pour être précise. En juillet 2007, le septième et dernier volet des aventures du célèbre sorcier sort en Angleterre. J’avais 19 ans et j'étais déjà complètement fan de l’univers de J.K. Rowling. Incapable d’attendre la sortie en français prévue pour le mois d’octobre 2007, j'ai fini par craquer et je l’ai acheté en VO en août 2007. Cette fois-ci, pas de carnet pour noter le vocabulaire. Je me souviens avoir décidé de me lancer tête baissée dans la lecture et tant pis si je ne comprenais pas tous les mots. Je crois qu’il m’a fallu moins d’un mois pour le lire. Je n’avais pas tout compris mais le sens général était là. J’avais enfin découvert la fin de la saga avec laquelle j’avais grandi.

Suite à cette lecture, je n’ai jamais arrêté de lire en anglais. Plus je lisais de livres en VO, plus cela me semblait facile. Progressivement, mon niveau s’est amélioré.

Quelques conseils pour lire en VO

 

Si vous souhaitez vous lancer à votre tour dans la lecture de roman en VO (quelle que soit la langue), voici quelques petits conseils qui pourront peut-être vous aider.

  1. Commencez par lire un livre dont vous connaissez déjà l’histoire en français. Lire un livre que vous avez déjà lu va vous aider à mieux saisir le sens des phrases. Il m’arrive encore de relire avec plaisir des livres que j’ai d’abord découvert en VF.
  2. Privilégiez la littérature jeunesse pour débuter. Le niveau de langue est un peu plus simple que celui des classiques de la littérature. Vous aurez donc moins l'impression d'être complètement perdus.
  3. Ne cherchez pas à traduire tous les mots que vous lisez. Tant pis si vous ignorez ce que canundrum ou pristine signifie. Le plus important ce n’est pas d’être capable de comprendre chaque mot séparément mais de saisir le sens général de la phrase. Je ne vous recommande donc pas de tenir un carnet de vocabulaire. Cela va vous couper dans votre lecture et vous aurez plus de mal à saisir le sens général de la phrase que vous êtes en train de lire.
  4. Ne désespérez pas. Votre première lecture en anglais sera probablement fastidieuse mais au moins vous aurez la satisfaction d’avoir lu un livre entier dans une langue étrangère. Rien que pour ça, bravo ! Rassurez-vous, la suivante n’en sera que plus facile. Comme pour tout, plus on s’entraîne, plus cela devient facile. Cela fait plus de 10 ans que je lis en VO et je n’ai plus aucun problème de compréhension (enfin, sauf quand je me lance dans des classiques en vieil anglais).

 

Où trouver des livres en anglais ?

 

Maintenant que je vous ai donné ces quelques conseils, vous devez sûrement vous demander comment est-ce que je me procure mes lectures en VO. Bien qu’il soit assez facile de trouver des livres en anglais en librairie traditionnelle ou à la médiathèque, je préfère commander mes livres en VO sur le site internet anglais Book Depository pour plusieurs raisons.

  1. Les prix pratiqués par Book Depository sont plus intéressants que ceux des librairies françaises. En moyenne, un même livre va coûter deux à trois euros de moins sur Book Depository que dans une librairie traditionnelle.
  2. Le choix proposé est assez impressionnant. Il m’arrive régulièrement de passer des heures à découvrir des titres dont j’ignorais tout.
  3. Les frais de port sont gratuits dans le monde entier et ce quel que soit le nombre de livres commandés. C'est particulièrement pratique quand je veux envoyer des livres à des gens vivant à l'autre bout du monde.
  4. Les délais de livraison restent assez court pour un site étranger. En règle générale, il faut une quinzaine de jours maximum entre la date de la commande et la date de réception.
  5. Leur service client est très efficace. J’ai récemment reçu un livre abîmé lors d’une de mes commandes. En moins de 24 heures, j’avais la confirmation qu’un ouvrage de remplacement me serait envoyé dans les plus brefs délais. Une semaine plus tard, je recevais mon nouveau livre sans avoir besoin de renvoyer le titre abîmé.
  6. Un marque-page est offert pour chaque commande. C’est le petit plus qui fait plaisir quand on reçoit une commande. Je commence d’ailleurs à en avoir une sacrée collection.

Depuis que je commande mes livres chez eux, j’en suis ravie. Je fais d’ailleurs partie de leur programme d’affiliation. Si vous voulez me soutenir tout en vous faisant plaisir, vous pouvez passer commande sur Book Depository en suivant ce lience lien. Je toucherai alors 5% de votre commande sans frais supplémentaires pour vous.

 541940Ligne

J’espère sincèrement que cet article vous a plu.

Il s’éloigne un petit peu de mes articles habituels mais il me tenait vraiment à cœur.