Auteur : Anthony O’Neill
Editions : Black & White Publishing
Pages : 256
Date de sortie : 1er septembre 2017
Tome : unique
Prix : 10,99€
Public : Tout Public

 

cover120239-medium

Résumé :

The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde Continues...

Seven years after the death of Edward Hyde, a stylish gentleman shows up in foggy London claiming to be Dr Henry Jekyll. Only Mr Utterson, Jekyll’s faithful lawyer and confidant, knows that he must be an impostor – because Jekyll was Hyde. But as the man goes about charming Jekyll's friends and reclaiming his estate, and as the bodies of potential challengers start piling up, Utterson is left fearing for his life ... and questioning his own sanity.

This brilliantly imagined and beautifully written sequel to one of literature's greatest masterpieces perfectly complements the original work. And where the original was concerned with the duality of man, this sequel deals with the possibility of identity theft of the most audacious kind. Can it really be that this man who looks and acts so precisely like Dr Henry Jekyll is an imposter?

Mon Avis :

J’ai découvert ce livre grâce au site NetGalley UK. Je tiens donc à remercier la maison d’édition de m’avoir accordé leur confiance.

J’ai découvert l’œuvre originale de Robert Louis Stevenson lorsque j’étais au collège et j’en garde un souvenir agréable. J’étais donc curieuse de découvrir cette « suite » imaginée par Anthony O’Neill. Malheureusement, dès les premières pages j’ai su que j’allais avoir du mal avec ce roman. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour réussir à passer le cap des premières pages. Je ne saurais expliquer précisément pourquoi mais je n’ai pas adhéré au style de l’auteur. Pourtant Anthony O’Neill a su respecter le style de Stevenson et l’aspect historique du roman est bien présent. Peut-être que ce n’était tout simplement pas ce à quoi je m’attendais …

Côté histoire, grosse déception pour moi. J’ai trouvé le récit très lent et beaucoup trop lourd. De nombreux passages n’apportent pas grand-chose à l’enquête que mène Utterson, l’avocat du Docteur Jekyll, pour découvrir qui est l’imposteur qui prétend être Jekyll. J’ai lutté pour venir à bout des 256 pages de ce roman parce que je voulais avoir le fin mot de l’histoire. Au final, pas de vraie révélation et une fin tout aussi décevante que le reste de l’histoire. Bref, vous l’avez compris, je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture.  

Ma Note : 1/5