Auteur : Leigh Bardugo
Editions : Hachette Children’s Book
Pages : 512
Date de sortie : 2 juin 2016
Tome : 1
Prix : 10,30€
Public : Jeune Adulte

isbn9781780622286

 

Résumé :

Criminal prodigy Kaz Brekker is offered a chance at a deadly heist that could make him rich beyond his wildest dreams - but he can't pull it off alone.

A convict with a thirst for revenge.
A sharpshooter who can't walk away from a wager.
A runaway with a privileged past.
A spy known as the Wraith.
A Heartrender using her magic to survive the slums.
A thief with a gift for unlikely escapes.

Six dangerous outcasts. One impossible heist.

Kaz's crew is the only thing that might stand between the world and destruction - if they don't kill each other first.

Mon Avis :

Leigh Bardugo est une autrice que j’avais très envie de découvrir à force de voir ses œuvres tourner sur Instagram ou sur la blogosphère anglophone. De toute son œuvre, c’est Six of Crows qui m’attirait le plus. Lorsque, dans le cadre d’un challenge auquel je participe, ce titre a été proposé en Lecture Commune, je n’ai pas hésité et j’ai sauté sur l’occasion pour le découvrir. Coup de chance pour moi, ce roman fait partie des ebooks en VO que j’ai récemment acquis, j’ai donc pu le découvrir sans plus tarder.

Six of Crows, c’est l’histoire d’une bande de malfrats qui vont tenter le coup du siècle : s’infiltrer dans la Cour de Glace, un lieu où ne rigole pas avec la sécurité, pour libérer un prisonnier qui détient un secret capable de provoquer le chaos. A la tête de cette bande, Kaz Brekker, un jeune homme près à tout avec une terrible soif de vengeance. Il va construire une équipe de choc en s’entourant d’une équipe haute aux couleurs.

En alternant les points de vue, Leigh Bardugo permet aux lecteurs de découvrir petit à petit des éléments clefs qui nous aident à mieux comprendre les raisons qui poussent nos héros à agir ainsi. Même si leurs raisons d’accepter cette mission sont différentes, ils sont tous poussés par une même envie : laisser derrière eux les démons de leurs passés. Plus j’apprenais leurs histoires respectives, plus je m’attachais aux différents personnages. Je dois quand même admettre que j’ai une petite préférence pour Jesper. Il a une bonne dose d’humour qui me plait bien. J’ai également beaucoup aimé les deux personnages féminins, Inej et Nina. Elles ont toutes deux un sacré caractère et j’ai beaucoup aimé la relation qui s’est liée entre les deux jeunes filles. Car tous les membres de cette bande de hors la loi sont en réalité des jeunes de moins de vingt ans qui n’ont pas eu une vie facile.

Leigh Bardugo a réussi à construire un univers très riche mais dans lequel je ne me suis pas perdue. Même s’il m’a fallu un ou deux chapitres pour vraiment rentrer dans l’histoire, j’ai tout de suite adhéré à l’univers alors que je n’ai pas lu sa trilogie Grisha Verse. Je n’ai eu aucun problème à visualiser les décors décris. Par exemple, pour les nombreux passages se déroulant à Ketterdam, j’ai eu l’impression de retrouver les ruelles et les canaux que j’ai eu l’occasion de visiter lors de ma visité d’Amsterdam en juillet 2016. On sent vraiment que Leigh Bardugo s’est inspirée de cette ville pour créer Ketterdam.

Un autre point fort de ce roman est le rythme que l’autrice a su instaurer. Grâce à la succession des points de vue, on ne s’ennuie pas un seul instant. Il y a toujours quelque chose d’important qui se passe pour l’un ou l’autre des personnages. Une fois que l’équipe quitte Ketterdam pour se rendre à la Cour de Glace, l’action est presque en continu. J’ai trouvé cette gestion du rythme vraiment parfaite car même si nos héros se remémorent parfois des éléments du passé, cela ne nuit pas au rythme de l’action. Une odeur, une action va simplement leur rappeler tel évènement de leur passé, tout comme cela parfois nous arriver. Un peu comme la madeleine de Proust en sorte …

En fait, j’ai plusieurs fois eu l’impression d’être en train de lire un film. Même si nous sommes loin d’un scénario de film, j’avais cette impression de voir les évènements se dérouler dans ma tête comme si je regardais un film. Si je n’avais pas aussi peur d’une adaptation ratée (comme c’est malheureusement souvent le cas), je pourrais dire que j’adorerais qu’un studio de cinéma en achète les droits. L’histoire est tellement bien construite que cela ferait un très bon film. Entre la richesse des personnages, l’action trépidante et les révélations que je n’ai pas vu venir, il y a effet de quoi faire quelque chose d’aussi génial que ce qu’a créé Leigh Bardugo.

Je pourrais vous parler encore de ce roman car je l’ai tout simplement adoré. Tout m’a plu ! Même cette fin si frustrante qu’elle donne envie de se jeter sur la suite, Crooked Kingdom. Mais avant de le faire, je vais attendre Noël car mon petit doigt me dit qu’il y a de fortes chances pour que je trouve un exemplaire de l’édition VO de Six of Crows au pied du sapin chez mes parents … Or, je compte bien le relire en format papier avant d’attaquer la suite. C’est vous dire à quel point j’ai aimé ce premier tome !

Ma Note : 5/5 + coup de coeur