Auteur : Elle Guyon
Editions : autoédité
Pages : 259
Date de sortie : 21 septembre 2017
Tome : 1
Prix : 2,99€ (ebook)
Public : Jeune Adulte

 

couv20750613

Résumé :

Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…
Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales?? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite??

Mon Avis :

J’ai pu découvrir ce roman en avant-première grâce à un partenariat avec l’auteur via la plateforme SimPlement. Je tiens à la remercier de la confiance qu’elle m’a accordée.

Dans l’autoédition, il y a du bon et du moins bon. Et parfois il y a de vraies pépites. Des trésors dont on n’a presque rien à redire. Des romans qui mériteraient d’être repérés par des maisons d’éditions plus traditionnelles pour pouvoir toucher un public plus large. C’est le cas de la trilogie d’Elle Guyon, Save Our Souls.

Dès les premières pages j’ai su que j’allais adorer Sans attache. La plume d’Elle Guyon est très fluide et en même temps assez recherché. Les différents chapitres se focalisent sur différents personnages et le style d’écriture évolue de manière discrète en fonction du personnage suivi. Bien que le récit soit raconté à la troisième personne, on a vraiment l’impression de ressentir les émotions des différents personnages, ce qui est un vrai régal.

Parlons un peu des personnages. Ils sont profonds et vraiment bien construits. Plus nous avançons dans le récit, plus nous en apprenons sur leurs passés, sur leurs motivations. Certains chapitres se situant dans le passé permettent vraiment de voir l’évolution du « beau-père » de Rianne, Gebrail, et de son ami Jeremy. Gebrail et Jeremy sont deux personnages que j’ai trouvé très mystérieux et qui m’intriguent énormément. J’espère en savoir plus sur eux dans les tomes suivants car je me pose encore beaucoup de questions à leur sujet. Mais je ne vais pas m’étendre là-dessus car mes interrogations en révèlent beaucoup trop sur l’intrigue de ce premier tome. Or, vous commencez en avoir l’habitude, je déteste vous en dire trop. Je préfère vous laisser la surprise.

J’ai abordé le style de l’auteur et les personnages mais je ne vous ai pas encore parlé du cœur du roman : l’intrigue. Aldric est un jeune homme pour qui la vie est loin d’être un conte de fée. Il vit dans la rue depuis deux ans et tente de cacher sa situation précaire à ses camarades de classes. Un jour, il va faire la rencontre de Rianne qui va tout faire pour lui sauver la vie. Dit comme ça, l’intrigue semble très simple et pourtant elle est vraiment complexe. Rianne n’est pas vraiment une jeune fille comme les autres et on sent que son intérêt pour Aldric n’est pas le fruit du hasard. Je ne peux pas vous dire pourquoi elle s’intéresse à lui. Je ne peux que vous inviter à lire Sans attache pour le découvrir par vous-même. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’intrigue tient vraiment bien la route. Les pièces du puzzle se mettent doucement en place et chaque élément apporte un vrai plus à ce récit. Franchement, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi bien construit.

Mon avis commence à se faire long mais je voulais encore aborder rapidement deux points que j’ai trouvé excellent : la fin de ce premier tome et la couverture confectionnée par Elle Guyon. Commençons par la fin. Elle m’a tellement surprise que j’ai crié mon désespoir lorsque je me suis rendue compte que j’étais arrivée au bout de ce premier tome. Heureusement qu’il n’y avait personne à proximité parce que je n’ai pas pu me retenir et j’ai réellement crié : « Non, non, non ! ça ne peut pas être déjà la fin ?!? » J’avais tellement envie de me jeter sur le second tome pour savoir ce qu’il allait arriver à Aldric, Rianne, Gebrail et Jeremy. Malheureusement pour moi, le tome 2 n’est pas encore disponible ! Il va falloir que j’attende le début de l’année prochaine pour avoir les réponses à mes question…

Et enfin, dernier point de cette chronique à rallonge, la couverture. Beaucoup d’auteur autoédité ne travaille pas assez la couverture de leur roman, ce qui est bien dommage. Après tout, la couverture est la première chose que le lecteur va voir. Concernant Elle Guyon, elle a pris le temps de réfléchir à l’esthétique de sa trilogie. Le résultat des courses est cette sublime couverture. Elle me plaît énormément et elle illustre vraiment bien l’atmosphère de Sans attache. Si vous voulez découvrir comment l’auteur a construit cette couverture, je vous recommande d’aller faire un tour sur son blog. Elle a rédigé un article très intéressant sur ses recherches.

Si vous lisez ces mots, félicitations ! Vous êtes arrivés au bout de ma chronique. Je pense que vous l’avez bien compris : j’ai tout simplement adoré ce roman ! J’aimerai beaucoup l’acquérir au format papier pour le relire en format physique.

Ma Note : 5/5 + coup de coeur

Enregistrer

Enregistrer