Auteur : Tahereh Mafi
Editions : Puffin
Pages : 416
Date de sortie : 1er septembre 2016
Tome : unique
Prix : 9,40€
Public : A partir de 10 ans

 

cover

Résumé :

Colour and magic combine in this enchanting new middle grade fantasy from the bestselling author of the Shatter Me series.

Born as blank as canvas in a world brimming with colour and magic, Alice's pale skin and milk-white hair mark her as an outcast. Because, for the people of Ferenwood, colour and magic are one and the same. And since the disappearance of her beloved father, Alice is more determined than ever to prove herself and her own magical abilities.

To do so she'll have to travel into the mythical, dangerous land of Furthermore, with the help of a fiercely annoying boy named Oliver. But nothing in Furthermore is as it seems, and it will take all of Alice's wits to find her father and return him safely home.

Mon Avis :

Furthermore est un livre qui m’attirait tout particulièrement. Lors de sa parution en VO en septembre dernier, il a été encensé par la blogosphère anglophone. A force de le voir partout, j’ai donc voulu me faire mon propre avis et je l’ai ajouté à ma liste de souhait. Puis est venu le temps de sa sortie en VF, sous le titre Au Pays de l’Ailleurs. A ma grande surprise, l’avis général des lecteurs francophones vis-à-vis de ce livre n’était vraiment pas bon. Voir une telle divergence d’opinion en fonction de la langue dans laquelle le roman est lu a renforcé mon envie de le découvrir. J’ai donc été ravie lorsque je l’ai reçu dans le cadre d’un Père-Noël Secret auquel j’ai participé l’an dernier. J’allais enfin pouvoir me faire un avis sur ce livre.

Avant toute chose, j’ai un énorme coup de cœur pour la couverture originale. Elle regorge de détails qui ont leur importance dans l’histoire. Plus j’avançais dans le récit, mieux je comprenais la couverture. Rien n’a été laissé au hasard et je trouve ça vraiment génial.

Maintenant que je vous ai rapidement parlé de l’aspect esthétique du livre, abordons le cœur de cette chronique : le récit. Furthermore c’est l’histoire d’Alice, une jeune fille de 12 ans qui n’est pas comme les autres. Elle vit à Ferenwood, un monde où la magie et les couleurs vont de pair. Or Alice ne possède quasiment pas de couleurs. Elle a peau blanche comme la neige et ses cheveux sont de la couleur des nuages. Seuls ses yeux ont une légère teinte dorée. Elle vit très mal sa différence et les autres villageois lui font sentir qu’elle n’est pas comme les autres. Sa mère la rejette et son père … Son père n’est plus là. Il a disparu depuis trois ans sans laisser de traces. Lorsqu’Oliver, 13 ans, vient demander l’aide d’Alice pour aller sauver son père, elle n’hésite pas. Pourtant, pour le sauver, ils vont devoir se rendre à Furthermore, un monde où la magie n’est pas tout à fait la même qu’à Ferenwood.

Dès le début du roman, j’ai éprouvé une certaine sympathie pour Alice. Elle est un peu la paria de son village. Tous la croient incapable d’utiliser la magie. A leurs yeux, elle n’est qu’une bonne à rien. Après une nouvelle humiliation, elle va pourtant accepter de venir en aide à Oliver et elle va partir à l’aventure pour sauver son père. Au fil du roman, Alice va énormément évoluer. Elle va progressivement prendre confiance en elle et découvrir qu’elle est bien plus forte qu’elle ne le pensait. Les nombreux dangers auxquels elle va être confrontée vont l’obliger à revoir sa façon de percevoir les choses. Alice est vraiment un personnage très intéressant et que j’ai beaucoup aimé.

Autre point du récit que j’ai tout simplement adoré : le monde de Furthermore. C’est un monde complètement absurde ! Rien n’est prévisible. La magie de ce monde ne ressemble en rien à ce qu’Alice a l’habitude à Ferenwood et cela va lui réserver quelques surprises. Avec Oliver, ils vont se rendre de nombreux villages et faire pleins de rencontres plus ou moins dangereuses. J’ai adoré découvrir ce monde farfelu. Marcher dans les nuages, s’enfoncer dans le sol pour passer dans le village suivant, croiser des renards en origami, rencontrer Time … Presque rien n’est impossible dans ce monde !

Plus j’avançais dans l’histoire, moins j’avais envie d’arriver à la fin. J’ai adoré ce monde et je ne voulais pas le quitter. Néanmoins, je comprends vraiment pourquoi ce roman ne fonctionne pas en français. Il y a tellement de jeux de mots et de subtilité de langage que c’est pour moi un roman quasiment impossible à traduire. Je n’ai même pas envie d’essayer de le lire en français de peur de ne plus aimer l’univers complètement loufoque de Tahereh Mafi.

Vous l’aurez compris, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette histoire complètement dingue d’une petite fille prête à tout pour sauver la seule personne qui l’ai jamais aimé pour ce qu’elle est : son père. Furthermore est un conte un peu fou mais qui fait tellement de bien ! Une belle découverte …

 

Ma Note : 5/5 + coup de cœur