Auteur : Erik Orsenna
Editions : Stock
Pages : 198
Date de sortie : 16 août 2017
Tome : unique
Prix : 17€
Public : Tout Public

cover116780-medium

 

Résumé :

« Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche, grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
Malicieuse et sage compagnie !
Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute le plus grand poète de notre langue française ?
Voici une promenade au pays vrai d’un certain tout petit Jean, né le 8 juillet 1621, dans la bonne ville de Château-Thierry, juste à l’entrée de la Champagne. Bientôt voici Paris, joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière, Racine.
Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque de l’ombre au Roi Soleil.
Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être, pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de corsage ».
Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie :  mi- fable, mi-conte.
Gravement coquine. »

Mon Avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce livre en avant-première grâce à un partenariat avec la maison d’édition via le site NetGalley.

Comme tous les enfants ayant fréquentés les bancs de l’école en France, j’ai grandi en compagnie de Mesdames Cigale et Fourmi, de Messieurs Renard et Corbeau ou encore de ce fripon Renard et de Mademoiselle Cigogne. Qui parmi nous n’a jamais eu à apprendre une Fable de La Fontaine ? Il suffit que j’entende le mot « corbeau » pour qu’aussitôt me viennent à l’esprit les premiers vers de la fable Le Corbeau et le Renard.

Maître Corbeau sur un arbre perché

Tenait en son bec un fromage.

Si je connais plusieurs de ses fables, je ne connaissais en revanche rien sur Jean de La Fontaine. C’est donc avec une vraie curiosité que j’ai sollicité ce titre sur NetGalley.

Au fil des chapitres, Erik Orsenna va revenir sur les éléments marquants de la vie de l’auteur connus par de nombreuses générations d’écoliers. De sa naissance en 1621 à Château-Thierry jusqu’à sa mort en 1695 à Paris, nous allons découvrir la vie du poète. Cultivant une image de paresseux, Jean de La Fontaine est loin d’avoir mené une vie paisible. Après l’arrestation de Fouquet, dont il était très proche, il va tout faire pour venir en aide à son protecteur. Suite à ce soutien public, il va se mettre à dos une partie de la cour, dont le roi Soleil en personne. Le succès de ses fables ne va pas faire de lui un homme riche et il vivra toujours du soutien des autres.

Bien qu’ayant apprécié en savoir plus sur La Fontaine, j’ai eu beaucoup mal avec le style du récit. Erik Orsenna entrecoupe la biographie de comparaison avec son expérience personnelle au sein de l’Académie Française. Ces coupures font que j’ai parfois perdu le rythme, ne sachant plus trop exactement à quel moment de la vie de La Fontaine les éléments se déroulaient. De plus, j’ai trouvé le style beaucoup trop pompeux. J’aurais largement préféré une simple biographie de La Fontaine, sans toutes ces circonvolutions inutiles.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur l’auteur dont les écrits ont bercé mon enfance. Un style moins pompeux et moins d’anecdotes de la part d’Erik Orsenna m’auraient vraiment comblée mais cela reste une biographie intéressante.

Petit plus pour ceux qui s’intéresse à La Fontaine : vous pouvez retrouver la chronique d’Erik Orsenna sur France Inter La Fontaine : une école buissonnière ou en podcast sur leur site internet.

Ma Note : 3/5

Enregistrer

Enregistrer