Auteur : Muriel Roland Darcourt
Editions : Reine-Beaux
Pages : 184
Date de sortie : 17 août 2016
Tome : unique
Prix : 12€
Public : Adulte (certaines scènes peuvent choquer la sensibilité)

9782390061182FS

 

Résumé :

Je suis née dans un cri. Un cri d'amour, sans doute. Depuis, je peins l'existence et Grégor est mon seul modèle, mon complice, mon supplice, mon feu obsessionnel. Le monde se crée à travers lui, au nom de l'idée que je voudrais qu'il soit, figurant dans mes toiles cette histoire insensée, qui me poursuit : celle de mon amour pour lui, vitrine de ma vie cassée. J'esquisse ces miettes de pensées, lorsque je le raconte, dans ma peinture par mes gestes, pour célébrer cet amour mouvementé, du moins ce qu'il en reste.

Mon Avis :

J’ai découvert ce livre suite à un partenariat avec l’auteur grâce au site SimPlement. Je tiens à remercier l’auteur de m’avoir accordé sa confiance.

Avant toute chose, je me dois de vous dire que j’ai abandonné ma lecture avant la fin. Dès le début du récit, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je me suis néanmoins accroché encore un bon moment mais plus j’avançais plus mon malaise grandissait. Laissez-moi vous en expliquer les raisons.

Reste, c’est l’histoire d’amour un peu folle entre la narratrice (dont j’ignore le nom … je me demande même si on finit par le connaître) et Gregor. La romance s’écoule sous nos yeux en une succession de scènes se déroulant à différentes étapes de leurs vies. J’ai d’ailleurs eu un peu de mal à me repérer dans l’histoire avec tous ces sauts temporels …

A un moment de l’histoire, la narratrice est témoin d’une scène d’une telle violence que j’ai été incapable de poursuivre ma lecture. Il m'a d'ailleurs fallu un bon moment pour pouvoir m'en remettre. L’auteur l’annonçait dès le début : ce roman est réservé à un public averti. Pour moi, cela ne l’a donc pas fait …

Je tiens néanmoins à souligner la qualité de la plume de Muriel Roland Darcourt. Au final, Reste est un roman qui m’a vraiment mise mal à l’aise mais ce n’est que mon ressenti. Comme le dit le proverbe : « Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. » Si vous êtes curieux, je ne peux que vous inviter à vous faire votre avis.

Ma Note : 2.5/5

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer