Auteur : Fausto Brizzi
Editions : Pocket
Pages : 320
Date de sortie : 5 janvier 2017
Tome : unique
Prix : 6,95€
Public : Tout Public

9782266275323

 

Résumé :

Il existe une différence fondamentale entre aimer quelqu’un et le rendre heureux. À plus de 40 ans, un mariage conjugué au passé, des enfants distants et une dépression à son actif, Diego Anastasi l’ignore encore.
Sa vie ne ressemble guère désormais à une partie de plaisir. Lorsqu’il cherche du réconfort auprès de ses proches, peu nombreux sont ceux qui veulent réellement prendre soin de lui. Or, Diego aussi a souvent été aux abonnés absents quand il s’agissait d’apporter du soutien à autrui…
Pour espérer voir la lumière au bout du tunnel, Diego se lance corps et âme dans sa nouvelle mission : créer le bonheur de ses proches. Le résultat est inévitable : avec la précision d’un tireur d’élite, il détruit l’existence de chacun d’eux. À moins que…

Mon Avis :

Du haut de ses 40 ans, Diego est atteint du mal qui touche une grande partie de la population : il est en pleine dépression. Au bout du rouleau, il finit par accepter de consulter un psychiatre. Narrateur de ce roman, il va revenir, avec beaucoup d’humour et d’autodérision sur les origines de sa dépression. Fils d’un ex-champion de tennis italien et d’une ancienne star de cinéma, il va, dans un premier temps dresser le portrait de sa famille. Ses parents, sa sœur, son ex-femme, ses enfants ou encore ses amis, il nous raconte ses liens avec chacun d’entre eux. Alors qu’il touche le fond, il va se tourner vers eux pour obtenir de l’aide, en vain… C’est sa rencontre avec un certain Massimiliano qui va lui permettre de voir la vie différemment.

Ce roman traite d’un sujet qui est loin d’être facile. Nous avons tous connu quelqu’un de déprimé, que ce soit un proche, un ami ou un collègue. Avec une plume très poétique et une bonne dose d’humour, l’auteur, Fausto Brizzi, réussit à sortir du pathos. Au final, Aimer trois fois par jour est un roman qui fait sourire, réfléchir et qui permet de passer un très bon moment. Personnellement, j’ai beaucoup aimé la deuxième partie du roman. A partir du moment où Diego rencontre Massimiliano, il va se lancer dans un projet ambitieux qui va l’aider à sortir de sa dépression. C’est en essayant de faire le bien autour de lui que Diego va finalement réussir à voir le bout du tunnel. J’ai trouvé que ce roman était un bel exemple sur l’importance de l’amour dans la vie. Qu’il s’agisse de l’amour filial, du grand amour ou encore de ce lien si précieux qu’est l’amitié, toutes ces formes d’amour jouent un rôle crucial sur notre bien-être.

J’ai tout simplement dévoré ce roman. Il se lit tout seul et s’en m’en rendre compte, j’étais déjà arrivée déjà à la fin. C’est tout simplement une petite pépite qui pourra, je l’espère, apporter une petite touche de bonne humeur dans le quotidien de tout le monde.

Ma Note : 4.5/5