Scénario : Serena Blasco
Dessin :
Serena Blasco
Mise en couleur :
Serena Blasco
D'après l'oeuvre de :
Nancy Springer
Editions :
Jungle
Pages :
56
Tome :
1
Prix :
12€
Date de sortie :
23 septembre 2015
Public :
Jeunesse

arton551

 

Résumé :

Quand Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu, elle pressent qu’elle seule pourra la retrouver.

Ingénieuse et rusée, elle fuit le manoir familial alors que ses deux frères décident de l’envoyer en pension. Elle se met en tête de vouloir retrouver des personnes disparues tout en continuant de suivre la piste de sa mère. Ses enquêtes la mèneront à se retrouver régulièrement en danger dans les bas-fonds de la capitale londonienne.

Enola parviendra-t-elle à s’en sortir et à élucider la disparition de sa mère tout en échappant à ses deux frères ?

Mon avis :

Je suis très compliquée quand il s’agit de bande-dessinée : je suis capable de passer à côté de belles histoires si les dessins ne me plaisent pas. Ici, ce sont justement les dessins à l’aquarelle qui m’ont immédiatement attiré. Le trait est fin et les couleurs sont douces, exactement le genre de dessin que j’aime.

9782822211284_enolaholmest1_p1

 

Concernant l’histoire, La double disparition est le premier tome de la série Enola Holmes, il met donc en place les différents éléments essentiels à la suite de l’histoire. Les vingt premières pages mettent en place la situation initiale, ce qui rend le récit un peu lent à démarrer. La première enquête d’Enola a été résolue de manière un peu trop rapide à mon goût mais comme il s’agit d’un premier tome, cela ne me dérange pas. J’espère juste que la résolution des autres enquêtes sera un peu plus longue.

Enola est un personnage très intéressant. Du haut de ses 14 ans, elle refuse de suivre les dictats de la société victorienne. Suite à la disparition de sa mère, elle va fuir le manoir familial pour échapper aux désirs de son tuteur, son frère Mycroft Holmes. Elle n’hésite pas à se déguiser et à se mettre en danger pour suivre ses rêves. Très intelligente, elle va décider de se lancer à la recherche de sa mère disparue.

Malgré les quelques défauts liés au début de la série, c’est un bon premier tome qui laisse présager de bonnes choses pour la suite. Une bonne bande-dessinée qui peut permettre aux jeunes lecteurs de découvrir de manière détournée le personnage de Sir Arthur Conan Doyle.

Ma Note : 4/5

Enregistrer