Auteur : Sophie Kinsella
Editions :
Pocket Jeunesse
Pages :
299
Date de sortie :
3 mars 2016
Tome :
unique
Prix :
17,50€
Public :
Jeune Adulte

9782266262224

Résumé :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.  Ça, c’était avant.

Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie
d’un oeil nouveau : celui de la caméra.

Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre lors de sa sortie l’an dernier. Bien qu’appréciant la plume de Sophie Kinsella, je n’étais pas particulièrement attirée par Audrey retrouvée, son premier roman jeune adulte. Lors de mon inscription à la bibliothèque municipale, j’ai vu qu’il était disponible et je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de me faire mon propre avis.

Avant toute chose, il faut savoir qu’Audrey retrouvée aborde un sujet de société assez important : le harcèlement scolaire. Là où Sophie Kinsella fait la différence par rapport à tous les autres auteurs ayant abordé ce sujet, c’est en refusant d’expliquer ce qui s’est passé. Audrey a été harcelée. Point. Nul besoin d’entrer dans les détails. Comme le fait remarquer Audrey, qui est la narratrice : « C’est arrivé. C’est du passé. Tournons la page. »  Et c’est justement ce choix de ne pas révéler les évènements traumatisants qui ont rendus Audrey malade qui m’a plu. Quiconque ayant déjà été victime de harcèlement scolaire sait de quoi sont capables les jeunes collégiens, il n’y a donc pas besoin d’expliquer. Cela permet de se focaliser sur l’après. Sur la reconstruction.

Et sur ce point, Audrey est un personnage vraiment courageux. Avec l’aide de Linus, elle va redécouvrir le monde et tout faire pour s’en sortir. Néanmoins, la guérison d'Audrey est quand même beaucoup trop rapide à mes yeux. Réussir à vaincre une phobie sociale, cela demande plus de temps que celà. Mais bon, cela n'est pas trop grace.

La romance qui naît progressivement entre Audrey et Linus est vraiment mignonne mais elle n’est pas au cœur du récit non plus. C'est vraiment le premier amour de jeunesse, tout en retenue et en timidité.

D’un point de vue de la construction du roman, l’inclusion de passages des retranscriptions du documentaire tourné par Audrey apporte un petit plus vraiment intéressant, surtout lors d’une scène très importante.

Au final, c’est une belle histoire que je ne regrette pas d’avoir empruntée car je ne crois pas que je l’aurai lu autrement.

Ma Note : 3,5/5

*************************

Audrey retrouvée est ma lecture de mars pour le Challenge des Douze Thèmes. Pour rappel, le thème était :  « My tailor is rich » → un livre dont l'action se passe en Angleterre.

dxjp_bMWkNnbfpNAI_fklpuW3Fk

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer