Auteur : Terry Pratchett
Editions :
J'ai Lu
Pages :
189
Date de sortie :
1997 (pour l'édition lue) / nouvelle édition sortie le 11 juin 2009
Tome : unique
Prix :
5,80€
Public : Tout Public

Acheter sur Amazon

Source: Externe

Résumé :

 Sur tout le Tapis règne la paix de l'Empire Dumii. Aux marges de la civilisation, la tribu des Munrungues coule sous les poils une existence paisible. Mais un jour un terrible cataclysme frappe à proximité du village. Une ville Dumiie est broyée par l'ancien monstre des légendes : le grand Découdre est de retour!
Dans son sillage, des créatures féroces parachèvent son oeuvre de destruction. Cernés, les Munrungues s'engagent dans un périple à travers les poils, sous la conduite des frères Orkson.
Un voyage qui les conduit à la découverte des merveilles de leur monde et changera pour toujours la vie des Fils de la poussière...

Mon Avis :

Le Peuple du tapis fut ma première immersion dans le monde merveilleux de Terry Pratchett alors que ma mère, mes deux soeurs et ma meilleure amie ne cessent de m'en dire du bien. Après avoir fini Coraline, je n'avais (encore une fois) plus rien à lire et les étagères de ma soeur ne m'attiraient pas plus que ça. Je suis donc allée piocher dans celles de ma mère. Suite à leur récent déménagement, mes parents n'ont ouverts que deux cartons des livres de SF/Fantasy de ma mère, par manque de place. Malgré ce faible choix, elle m'a proposé de me lancer dans la découverte de Terry Pratchett avec Le Peuple du tapis.

Ne me demandez pas pourquoi mais j'ai toujours associé la SF et la Fantasy a des univers extrêmement compliqués et tordus. J'avais peur de me lancer alors que j'aime beaucoup ce genre quand il s'agit de film ou de séries télévisées. Grâce au challenge Littérature de l'Imaginaire, je me lance enfin de ce genre et je découvre avec plaisir qu'en fait j'aime ça.

J'ai beaucoup aimé suivre les pérégrinations des frères Orkson et de leur tribus. Les personnages sont très attachants et surtout très drôles ! J'ai adoré les dialogues farfelus qui sont le propre de Terry Pratchett. Petit exemple :

« Ils trouvèrent Forficule déjà très occupé. Glurk était parti chasser et il était revenu avec un sanglier. Ou du moins, une statue de sanglier.

-          Y en avait tout un troupeau, disait Glurk.

Il tapota le cochon de sa lance. Le sanglier fit bonnng.

-          Il devrait faire grouîîîk, expliqua-t-il. Pas bonnng. »

De plus, les nombreux jeux de mots m'ont fait rire plus d'une fois. Je pense que Terry Pratchett a du bien s'amuser quand il a écrit Le Peuple du tapis.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman et j'ai bien envie de découvrir d'autres titres du même auteur, et pourquoi pas me lancer enfin dans Les Annales du Disque-Monde ...

Ma Note : 4.5/5

Source: Externe

Cette lecture compte dans le Challenge Littérature de l'Imaginaire - 5ème édition

Enregistrer