Auteur : Christelle Dabos
Editions :
Gallimard Jeunesse - collection Pôle Fiction
Pages :
608
Tome :
1
Prix :
8,65€
Date de sortie :
11 mai 2016
Public :
Jeune Adulte

Acheter sur Amazon

Source: Externe

Résumé :

Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complet mortel.

Le premier livre d'une grande saga fantastique, qui a révélé le talent exceptionnel d'un nouvel auteur.

Mon Avis :

J'ai beaucoup entendu parler de cette saga lors de la sortie du deuxième tome en grand format en octobre 2015. A force de le voir passer sur Booktube, je commençais a être un peu curieuse mais j'avais mes doutes. Le fantastique n'est pas forcément ma tasse de thé en littérature. Autant j'adore ce genre au cinéma ou en série télé, autant en livre j'ai du mal. Enfin, ça c'était avant que ma meilleure amie ne se mette elle aussi à m'en parler. "Tu connais La Passe-miroir ?", "Ta mère ne l'aurais pas déjà sur ses étagères ?" (après vérification, non elle ne l'avait pas), "Tu devrais le lire, je suis sûre que ça va te plaire." Il se trouve que ma meilleure amie ne se trompe jamais quand elle me fais des recommandations (faites qu'elle ne lise jamais cet avis, elle va prendre la grosse tête si elle lit ça ...). J'ai donc foncé tête baissée à la Librairie Kléber à Strasbourg et j'ai acheté Les fiancés de l'hiver. Mais ça, c'était en mai dernier, alors que je vivais encore en Alsace. Depuis, j'ai laissé mariné ce livre dans ma pile à lire, ne le sortant que pour le passer à ma mère qui avait besoin d'une nouvelle lecture. Et là, rebelotte : "Tu devrais le lire, ça va te plaire." Mais j'avais encore des doutes, peur d'être déçue.

Et puis, j'ai eu le déclic, l'envie soudaine de me lancer. Je l'ai sortie de ma pile la semaine dernière et je me suis régalée. J'ai trouvé le personnage d'Ophélie extrêmement attachant. Elle est timide, maladroite, imparfaite. Ça fait tellement de bien de trouver un personnage qui soit humain, avec ses qualités et ses défauts ! Certains la trouveront peut être niaise mais moi je me suis vite mise à sa place. Dans une telle situation, je crois que j'aurais agit de la même manière : observer, réfléchir, agir. Thorn m'a également beaucoup intrigué. Plus j'avançais dans le récit plus je le trouvais intéressant. Il est très énigmatique et je sens que la suite va nous révéler de nombreuses surprises le concernant.

J'ai tout de suite accroché à l'univers créé par Christelle Dabos. L'arche d'Anima me donnait envie de plonger entièrement dans le livre pour aller y faire un tour. De son côté, la Citacielle m'a captivée. J'avais l'impression de me retrouver à la cour de Louis XIV, avec toutes ces intrigues, ces magouilles, ce vernis sur la crasse. Le tout à la sauce Steampunk.

Alors qu'il ne restait plus qu'une soixantaine de pages à lire, j'ai ralenti ma lecture. Juste pour faire durer le plaisir un peu plus longtemps. Je ne voulais pas briser la magie, quitter Ophélie, dire au revoir à la Citacielle... Attendant la sortie en livre de poche du deuxième tome pour le lire, je n'ai même pas jeté un coup d'oeil à l'extrait qui est présent à la fin de livre. Je veux garder la surprise intacte.

En résumé, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce premier roman de Christelle Dabos. Elle a su m'emporter et me donner envie de lire plus de livre de l'imaginaire. Et ça, ce n'était pas gagné d'avance !

Ma note : 5/5